Digital Gaffiot project. (C) 2011-2015, Katsuhiko OHKUBO.


Acknowledgment: This text was proofread by French earnest volunteers.

Very Special Thanks To : M. Gérard Gréco. Mmes Hélène Chaillot, Anne-Marie Chazal, Valérie Delhomez, Ombeline Galletti,Véronique Guillaume, Sylvie Launay, Anaïs Monchy, Annette Ruttun. MM. Bernard Maréchal, Guy Labit.


NOTE: Search "#word#" without diacritical marks to find the entry (ex. #Academia#, #amo# etc.).

WARN: æ = æ = ae, œ = œ = oe are indiscernible in some fonts (ex. "Times New Roman", "CM Roman" etc).

E

#1 e#
1 e, f., n. [cinquième lettre de l'alphabet latin] : Capel. 3, 235
E. abréviation de emeritus, evocatus Inscr.
E. M. V. = egregiæ memoriæ vir Inscr.
E. P. = equo publico Inscr.
E. Q. R. = eques Romanus Inscr.
ER. = eres [pour heres] Inscr.
#2 e#
2 e, prép., v. ex.
#1 ea#
1 ĕă, nom. sing. f. et pl. n. de is.
#2 ea#
2 ĕā, adv., par cet endroit : Cic. Cæcin. 21 ; ea... qua Nep. Hann. 3, 4, par l'endroit... par où.
#1 eadem#
1 ĕădem, de idem.
#2 eadem#
2 ĕādem, adv., par le même chemin : Cic. Div. 1, 123
— [fig.] par les mêmes voies, en même temps, de même : Pl. Trin. 578 ; Cap. 293 ; Pœn. 677
eadem... eadem Pl. Bacch. 49, tantôt... tantôt...
#eale#
ĕălē, ēs, f., éalé [animal sauvage d'Éthiopie] : Plin. 8, 73.
#1 eam#
1 ĕam, acc. f. de is.
#2 eam#
2 ĕam, subj. prés. de eo.
#Eanus#
Eānus, i, m., c. Janus : Cic. d. Macr. 1, 6.
#eapropter#
ĕāproptĕr ou ĕā proptĕr, adv., c. propterea : Ter. Andr. 959 ; Lucr. 4, 313.
#eapse#
ĕāpsĕ, ĕampsĕ, anciens abl. et acc. f. de ipse : Pl. Curc. 161 ; Aul. 815.
#Earine#
Eărĭnē, ēs, f., nom de femme : CIL 5, 6590.
#1 earinus#
1 ĕărĭnus, a, um (ἐαρινός), du printemps, de couleur verte : Tert. Hab. Mul. 1, 8 ; v. ærinus.
#2 Earinus#
2 Eărĭnus, i, m., nom d'homme: Sen. Ep. 83, 3
— [avec ē] Mart. 9, 12, 13.
#eatenus#
ĕātĕnus, adv., jusque-là : [en corrélation avec quatenus] Cels. 2, 10, [ou avec qua] Cels. 12, 9, 1 ; Quint. 1, 11, 1, jusqu'au point où, dans la mesure où
— [avec quoad] Cic. Leg. 1, 14, aussi longtemps que, en tant que ; cf. Q. 1, 1, 11 ; [avec ut subj.] Cic. Opt. 23, dans une mesure telle que ; [avec ne] Suet. Tib. 33, seulement pour éviter que.
#ebeneus#
ĕbĕnĕus, a, um (ebenus), en ébène : Capel. 1, 80.
#ebeninus#
ĕbĕnĭnus, a, um, (ἐϐένινος), d'ébène : Hier. Ezech. 27, 16.
#ebenotrichon#
ĕbĕnŏtrĭchŏn, i, n., sorte de rue [plante] : Apul. Herb. 51.
#ebenum#
ĕbĕnum, i, n., ébène : Virg. G. 2, 117.
#ebenus#
ĕbĕnus, i, f. (ἔϐενος), ébénier [arbre] : Plin. 6, 197
— ébène : Ov. M. 11, 610.
#ebibo#
ēbĭbo, bĭbi, bĭbĭtum, ĕre, tr., boire (sucer) jusqu'à épuisement, avaler jusqu'au bout, tarir : ubera Ov. M. 6, 342, épuiser la mamelle ; elephantos ab iis ebibi Plin. 8, 34, [on raconte] qu'ils [les serpents] sucent tout le sang des éléphants ; poculum Pl. Curc. 359, vider une coupe
— [fig.] : fretum ebibit amnes Ov. M. 8, 837, la mer absorbe les fleuves ; saniem lana ebibit Plin. 5, 62, la laine absorbe la sanie; ebibi imperium Pl. Am. 631, j'ai bu (j'ai mangé) l'ordre ; ebibere Nestoris annos Ov. F. 3, 533, boire autant de coupes que Nestor avait d'ans.
#ebiscum#
ĕbiscum, i, n., c. hibiscum: Scrib. 80.
#eblandior#
ēblandĭor, ītus sum, īri, tr.,

¶1. obtenir par des caresses : Cic. Att. 16, 16 c, 12

¶2. [nom de ch. sujet]

a) faire sortir par la douceur : Plin. 16, 118 ; Col. 7, 5, 16 ;

b) flatter (charmer) complètement : Vitr. 7, 5, 5.

===> part. passif: eblandita suffragia Cic. Planc. 10, suffrages obtenus par flatterie
— charmé : Gell. 11, 13, 5.

#eblanditus#
ēblandītus, v. eblandior.
#Eblythaei#
Eblythæi, ōrum, m., montagnes d'Arabie : Plin. 6, 149.
#ebor#
ĕbŏr, c. ebur : Schol. Bern. Virg. G. 2, 193.
#Ebora#
Ebŏra, æ, f., ville de Lusitanie : Plin. 4, 117
— ville de Bétique : Plin. 3, 10.
#Eboracum#
Ebŏrăcum, i, n., ville de Bretagne [auj. York] : Eutr. 8, 19.
#eborarius#
ĕbŏrārĭus (ĕbŭ-), ĭi, m. (ebur), ouvrier en ivoire, tourneur : Cod. Just. 10, 64, 1.
#eboratus#
ĕbŏrātus, c. eburatus.
#eboreus#
ĕbŏrĕus, a, um (ebur), d'ivoire : Plin. 36, 40.
#Eborolacensis#
Ebŏrŏlacensis, e, adj., d'une ville des Arvernes [auj. Ébreuil] : Sid. Ep. 3, 5.
#Ebosia#
Ebŏsīa, v. Ebusia.
#ebriacus#
ēbrĭācus, a, um (ebrius), ivre : Itala Eccl. 19, 1.
#ebriamen#
ēbrĭāmĕn, ĭnis, n. (ebrio), liqueur enivrante : Tert. Jej. 9.
#ebrietas#
ēbrĭĕtās, ātis, f. (ebrius), ivresse : Cic. Tusc. 4, 27 ; Sen. Ep. 83, 16 ; Quint. 1, 11, 2 ; Hor. Ep. 1, 5, 16 ;
— pl., enivrements : Sen. Ep. 24, 16
— [fig.] pomi Plin. 13, 45, excès de suc [dans un fruit].
#ebrio#
ēbrĭo, ātum, āre (ebrius), tr., enivrer : Macr. 7, 6, 16
— [fig.] faire perdre la raison : Macr. Scip. 1, 12, 10.
#ebriolatus#
ēbrĭŏlātus (ēbrĭŭ-), a, um, c. ebriolus : Laber. Com. 52.
#ebriolus#
ēbrĭŏlus, a, um (ebrius), légèrement ivre : Pl. Curc. 192 et 294.
#ebriositas#
ēbrĭōsĭtās, ātis, f. (ebriosus), ivrognerie, habitude de s'enivrer : Cic. Tusc. 4, 27.
#ebriosus#
ēbrĭōsus, a, um (ebrius), ivrogne, adonné au vin : Cic. Fat. 10
— subst. m., un ivrogne : Cic. Ac. 2, 53
— [fig.] qui nage dans le jus ou juteux : Catul. 27, 4
ebriosior Sen. Ep. 88, 33.
#ebriulatus#
ēbrĭŭlātus, v. ebriolatus.
#ebrius#
ēbrĭus, a, um (contr. de sobrius), ivre, enivré, pris de vin : Cic. Mil. 65
— saturé, saoul, rassasié : Pl. Cap. 109 ; Ter. Hec. 769
ebria verba Tib. 3, 6, 36, paroles d'un homme ivre; ebria nox Mart. 10, 47, nuit vouée à l'ivresse ; ebria bruma Mart. 13, 1, l'hiver propice à l'ivresse
— [fig.] : dulci fortuna ebria Hor. O. 1, 37, 12, enivrée de sa félicité ; sanguine ebrius Plin. 14, 148, ivre de sang; ebrii ocelli Catul. 45, 11, chers yeux ivres d'amour ; ebria lana de sanguine Sidoniæ conchæ Mart. 14, 154, laine saturée du rouge suc de la coquille Sidonienne.
#Ebromagus#
Ebromagus, v. de Gaule: *Cic. Font. 19.
#Ebrudunum#
Ebrudūnum, i, n., c. Eburodunum : Not. Imp.
#ebulinus#
ĕbŭlīnus, a, um (ebulum), d'hièble : Plin.-Val. 1, 64.
#ebullio#
ēbullĭo, īvi et ĭi, ītum, īre,

¶1. int., sortir en bouillonnant, bouillonner : Tert. Pall. 1
— [fig.] : ebullit risus Apul. M. 2, 30, les rires jaillissent de toutes parts

¶2. tr., ebullire animam Sen. Apoc. 4, 2, rendre l'âme, mourir; [abst sans animam] Pers. 2, 10
— produire en abondance : os fatuorum ebullit stultitiam Vulg. Prov. 15, 2, la bouche des insensés se répand en sottises
— [fig.] faire sortir avec éclat, faire ressortir (faire mousser) : Cic. Tusc. 3, 42: Fin. 5, 80.

#ebullitio#
ēbullītĭo, ōnis, f. (ebullio), jaillissement par ébullition : Mythog. 1, 231.
#ebulum#
ĕbŭlum, i, n., hièble [plante] : Cat. Ag. 37, 2 ; Virg. B. 10, 27
ĕbŭlus, f., Plin. 25, 119.
#ebur#
ĕbŭr, ŏris, n., ivoire : Cic. Leg. 2, 45 ; Br. 257
— divers objets en ivoire : statue, lyre, flûte, fourreau, chaise curule, etc.: Virg. G. 1, 480 ; 2, 193 ; Ov. M. 4, 148 ; Hor. Ep. 1, 6, 54
— éléphant : Juv. 12, 112.
#Ebura#
Ebura, æ, f., v. Ebora; Plin. 3, 10.
#eburarius#
ebŭrārĭus, v. eborarius.
#eburatus#
ĕbŭrātus, a, um (ebur), orné d'ivoire : Pl. Stich. 377.
#Eburicus#
Ebūrĭcus, a, um, d'Éburum [ville de Germanie, auj. Olmütz] : Inscr. Grut. 23, 5.
#Eburina juga#
Eburīna juga, n., hauteurs d'Éburum : Sall. H. 3, 67.
#Eburini#
Eburīni, ōrum, m., habitants d'Éburum [ville de Lucanie, auj. Eboli] : Plin. 3, 98.
#eburneolus#
ĕburnĕŏlus, a, um, dim. de eburneus : Cic. de Or. 3, 225.
#eburneus#
ĕburnĕus, a, um (ebur), d'ivoire : Cic. Verr. 4, 1 ; eburnei dentes Liv. 37, 59, 3, défenses d'éléphants
— [poét.] blanc comme l'ivoire : Ov. Am. 3, 7, 7
— ou ĕburnus, a, um, Prop., Virg., Hor., Ov. : eburnus ensis Virg. En. 11, 11, épée à garde d'ivoire.
#Eburobriga#
Ebŭrŏbrĭga, æ, f., ville de Gaule dans la 4e Lyonnaise [auj. Avrolles] : Anton.
#Eburobrittium#
Eburobrittĭum, ĭi, n., ville de Lusitanie : Plin. 4, 113.
#Eburodunum#
Eburodūnum, i, n., ville de la Viennaise [auj. Embrun] : Anton.
— ville d'Helvétie [auj. Yverdun ou Yverdon] : Peut.
-nenses. m., habitants d'Éburodunum : Inscr.
#Eburomagus#
Eburŏmăgus, i, f., ville de la Gaule : Peut.
#Eburones#
Ebūrōnes, um, m., Éburons [peuple de la Gaule Belgique] : Cæs. G. 2, 4, 10.
#Eburovices#
Eburovīces, um, m., peuple de la Gaule, partie des Aulerques : Cæs. G. 3, 17, 3 ; 7, 75, 3.
#Eburus#
Eburus, i, m., surnom romain : CIL 3, 5033.
#Ebusia#
Ebŭsĭa (-bŏ-), æ, f., c. Ebusus [île] : Stat. S. 1, 6, 15.
#Ebusitanus#
Ebusītānus, a, um, v. Ebusus.
#1 Ebusus#
1 Ebŭsus (-sos), i, f., Ébuse [île près de la Tarraconnaise, auj. Eivissa (catalan) ou Ibiza (cast.)] : Liv. 22, 20, 7
-ītānus, a, um, d'Ébuse : Plin. 3, 78.
#2 Ebusus#
2 Ebŭsus, i, m., nom d'homme : Virg. En. 12, 299.
#Ebutius#
Ebutĭus, ĭi, m., nom d'homme : CIL 8, 7165.
#ec#
ec, arch. pour ex : XII T. d. Cic. Leg. 3, 9.
#ecanto#
ēcanto, āre, chanter : Gloss.
#ecastor#
ēcastŏr, par Castor [formule de serment partic. aux femmes] Pl., Ter.
#ecaudis#
ēcaudis, e (e, cauda), adj. écourté, tronqué : versus Diom. 500, 14, vers dont la fin est abrégée, hexamètre dont le dernier pied est formé de deux brèves, v. miurus.
#ecbasis#
ecbăsis, is, f. (ἔκϐασις), digression : Serv. G. 1, 209.
#Ecbatana#
Ecbătăna, ōrum, n. (τὰ Ἐκϐάτανα), Curt. 4, 5, 8 ; Tac. An. 15, 31, et Ecbătăna, æ, f., Lucil. 464, Ecbatane [capitale de la Médie] ou Ecbătănæ, ārum, f., Apul. Mund. 26.
#ecbibo#
ecbĭbo, (arch. pour ebibo) : Pl. Truc. 155.
#ecbolas#
ecbŏlăs, ădis, f. (ἐκϐολάς), sorte de raisin d'Égypte : Plin. 14, 118.
#ecca, eccam#
ecca, eccam, etc. (arch. pour ecce ea, ecce eam, etc.) Pl. Aul. 641 ; Cas. 162 ; Mil. 1215 ; Rud. 1174 ; Ter. Eun. 79.
#ecce#
eccĕ, adv. (en, ce), voici, voilà; voilà que, tout à coup : ecce me Pl. Mil. 663, me voici ; ecce tuæ litteræ de Varrone Cic. Att. 13, 16, 1, alors (sur ces entrefaites) une lettre de toi touchant Varron ; ecce postridie Cassii litteræ Cic. Att. 7, 24, voilà le lendemain une lettre de Cassius, cf. Prov. 43 ; Or. 53 ; Div. 2, 144 ; ecce tibi exortus est Isocrates Cic. de Or. 2, 94, alors vous avez l'apparition d'Isocrate; ecce tibi... proponunt... Cic. Sest. 89, mais voici qu'ils vous publient... [tibi explétif c. le précédent]
ecce autem, mais voilà que, voici alors : Cic. Verr. 5, 87 ; 4, 148 ; ecce autem repente Cic. Verr. 5, 87 (ecce subito Cic. Att. 8, 8)
— [après les conj.] : cum Cic. Cæc. 20 ; Att. 2, 8 ; ut Pl. Merc. 100 ; dum Hor. S. 1, 9, 60 ; ubi Virg. En. 3, 219, postquam Virg. En. 4, 152
— ainsi, comme, par exemple : Ulp.
en ecce, v. en.

===> chez Cic. ecce est tj suivi du nomin. ; chez les comiques on prétend qu'il est tj suivi de l'acc. ; mais on corrige dans les mss l'expr. syncopée ecca = ecce ea en eccam.

#eccentros#
eccentrŏs, ŏn (ἔκκεντρος), excentrique : Capel. 8, 849.
#eccere#
eccĕrē, adv. (ecce, re), voilà, c'est cela : Pl. Amph. 554 ; Men. 401
eccere autem Pl. Mil. 207, mais voilà que.
#eccheuma#
eccheuma, ătis, n. (ἔκχευμα), action de verser : Pl. *Pœn. 701.
#eccilla#
eccilla, eccillum, eccistam (arch. pour ecce illa, ecce illum, ecce istam) : Pl. *Stich. 536 ; Merc. 435 ; Curc. 615.
#ecclesia#
ecclēsĭa, æ, f. (ἐκκλησία), assemblée [du peuple] : Plin. Ep. 10, 110, 1
— assemblée des premiers chrétiens pour célébrer leur culte : Aug. Ep. 190, 5, 19
— l'Église, la communion chrétienne : Aug. Serm. 137, 6
— église [édifice], temple : Amm. 21, 2, 5.
#Ecclesiastes#
Ecclēsĭastēs, æ, m., l'Ecclésiaste [livre de Salomon] : Isid. 6, 2, 19
-tĭcus, i, m., l'Ecclésiastique [un des livres de la Bible] : Isid. 6, 2, 31.
#ecclesiastice#
ecclēsĭastĭcē, adv., selon la règle ecclésiastique : Orig. Math. 47.
#ecclesiasticus#
ecclēsĭastĭcus, a, um, de l'église, ecclésiastique : Hier. Ep. 62, 2
— subst. m., administrateur, fabricien d'une église : Cod. Th. 1, 3, 22
— v. Ecclesiastes.
#ecclesiecdicus#
ecclĕsĭecdĭcus, i, m., l'ecdicus d'une église : Cod. Th. 1, 5, 34.
#ecclesiola#
ecclēsĭŏla, æ, f. (ecclesia), petite église : Alcim. Ep. 39.
#eccum#
eccum, eccos (arch. pour ecce eum, ecce eos) Pl. Bac. 403 ; Amp. 1005 ; Ter. And. 532
eccum, simplement pour ecce : Pl. Bac. 611 ; Amp. 120 ; Pers. 540.
#ecdicus#
ecdĭcus, i, m. (ἔδικος), avocat d'une cité : Cic. Fam. 10, 56, 1.
#Ecdini#
Ecdini, ōrum, m., peuple des Alpes : Plin. 3, 137.
#Ecdippa#
Ecdippa, æ, f., ville de Phénicie : Plin. 5, 75.
#Ecetra#
Ecĕtra, æ, f., ville des Volsques : Liv. 4, 61, 4
-āni, ōrum, m., habitants d'Écètre : Liv. 3, 4, 2.
#ecfari#
ecfāri, ecfĕro, v. eff-.
#echea#
ēchēa, ōrum, n. (ἠχεῖα), vases d'airain disposés dans les théâtres pour accroître la sonorité : Vitr. 5, 5, 2.
#Echecrates#
Echĕcrătēs, is, m. (Ἐχεκράτης), philosophe pythagoricien, contemporain de Platon : Cic. Fin. 5, 87
— roi de Macédoine : Liv. 40, 54.
#Echecratides#
Echĕcrătĭdēs, is, m., nom d'un Thessalien, vainqueur aux jeux Olympiques : Plin. 10, 180.
#Echedemus#
Echĕdēmus, i, m., nom d'homme : Liv. 33, 16.
#Echeleos#
Echĕlĕŏs, i, m., fleuve de l'Hellespont : Plin. 5, 143.
#echeneis#
ĕchĕnēis, ĭdis, f. (ἐχενηΐς), rémora [poisson de mer] : Plin. 9, 79.
#echeon#
ĕchĕŏn, i, n. (ἔχιον), v. echion 2 : Plin. 29, 119.
#Echetlienses#
Echetlĭenses, ĭum, m., habitants d'Échetlia [ville de Sicile] : Plin. 3, 91.
#1 echidna#
1 ĕchidna, æ, f., (ἔχιδνα), vipère femelle, serpent : Ov. M. 10, 313.
#2 Echidna#
2 Echidna, æ, f., mère de Cerbère et de l'hydre de Lerne : Ov. M. 4, 501
næus, a, um, d'Échidna : canis Ov. M. 7, 408, Cerbère.
#Echinades#
Echīnădes, um, f. (Ἐχινάδες), Échinades [nymphes changées en îles par Neptune] : Ov. M. 8, 589
— îles de la mer Ionienne : Plin. 2, 201.
#echinatus#
ĕchīnātus, a, um, (echinus), hérissé de piquants : Plin. 15, 92.
#echinometra#
ĕchīnŏmētra, æ, f. (ἐχινομήτρα), grand oursin de mer : Plin. 9, 100.
#? echinophora#
? ĕchīnŏphŏra, æ, f., v. actinophora : *Plin. 32, 147.
#echinopus#
ĕchīnŏpūs, ŏdis, f. (ἐχινόπους), sorte de genêt épineux : Plin. 11, 18.
#Echinos#
Echīnŏs (-nus), i, f., ville de la Phthiotide : Plin. 4, 28
— ville de l'Acarnanie : Plin. 4, 5.
#echinus#
ĕchīnus, i, m. (ἐχῖνος), hérisson, petit quadrupède : Claud. Idyl. 2, 17
— oursin, crustacé épineux : Pl. Rud. 297 ; Hor. S. 2, 4, 33 ; Plin. 9, 100
— hérisson [de la châtaigne] : Pall. Insit. 155
— échine, ove, quart de rond, ornement au chapiteau des colonnes ioniques et doriques : Vitr. 4, 3, 4
— cuvette à rincer les verres : Hor. S. 1, 6, 117.
#Echinussa#
Echīnussa, æ, f., île de la mer Égée, la même que Cimolus : Plin. 4, 70.
#1 Echion#
1 Echīōn, ŏnis, m. (Ἐχίων), fils de Mercure, un des Argonautes : Ov. M. 8, 311
— le père de Penthée et le compagnon de Cadmus : Ov. M. 3, 126
-nĭdēs, æ, m., fils d'Échion [Penthée] : Ov. 3, 701
-nĭus, a, um, d'Échion : Ov. M. 8, 345
— de Thèbes : Virg. En. 12, 515.
#2 echion#
2 ĕchĭŏn (-ĭum), ĭi, n. (ἔχιον), sorte de médicament fait avec les cendres de la vipère : Plin. 29, 119.
#echios#
ĕchĭŏs, ĭi, f. (ἔχιος), vipérine [plante] : Plin. 25, 104.
#echis#
ĕchis, is, m. (ἔχις), échis, fausse anchuse [plante] : Plin. 22, 50.
#echitis#
ĕchītis, ĭdis, f. (ἐχῖτις), échite [sorte d'agate] : Plin. 37, 187.
#1 echo#
1 ēchō, ūs, f. (ἠχώ), écho [son répercuté] : Acc. Tr. 572 ; Plin. 11, 65 ; Pers. 1, 102.
#2 Echo#
2 Echō, (ūs inus.), f., nymphe qui aima Narcisse : Ov. M. 3, 358.

#echoicus#
ēchōĭcus, a, um (ἠχωϊκός), d'écho, qui fait écho : Sid. Ep. 8, 11.
#Echymnia#
Echymnĭa, æ, f.,ville de Thrace : Mel. 2, 2, 9.
#ecligma#
ĕcligma, ătis, n. (ἔκλειγμα), écligme, looch [t. de médecine, potion médicinale adoucissante et calmante] : Plin. 21, 154.
#ecligmatium#
ĕclīgmătĭum, ĭi, n., dim. de ecligma : Th.-Prisc. 2, 17.
#eclipsis#
ĕclipsis, is, f. (ἔκλειψις), éclipse [de soleil ou de lune] : Her. 3, 36
— [sans solis] éclipse de soleil : Plin. 2, 53.
#eclipticus#
ĕcliptĭcus, a, um (ἐκλειπτικός), sujet aux éclipses : Plin. 2, 68
— de l'écliptique : Serv. En. 10, 216.
#ecloga#
ĕclŏga, æ, f. (ἐκλογή), choix, recueil, extrait : Varr. d. Char. 120, 28
— pièce de vers, poésie fugitive : Plin. Ep. 4, 14, 19
— églogue : Serv., Fulgent.
#eclogarium#
ĕclŏgārium, ĭi, n. (ecloga); recueil de petites pièces [littéraires] : Aus.
#eclogarius#
ĕclŏgārĭus, a, um, de choix : eclogarii, ōrum, m., Cic. Att. 16, 2, 6, choix de morceaux, morceaux choisis, recueil.
#ecmeles#
ecmĕlēs, ĕs, adj. (ἐκμελής), qui sort du ton, qui détonne : Boet. Mus. 5, 10.
#ecnephias#
ecnĕphĭās, æ, m. (ἐκνεφίας), ouragan qui sort des nuées : Plin. 2, 131.
#econtra#
ēcontrā, adv., à l'opposite, vis-à-vis, en face : A.-Vict. Cæs. 39, 45
— en opposition : Hier. Ep. 28, 2.
#econtrario#
ēcontrārĭō, adv. [mieux en deux mots] ; v. contrarius.
#Ecphantus#
Ecphantus, i, m., Ecphante [nom d'un peintre] : Plin. 35, 16.
#ecphora#
ecphŏra, æ, f. (ἐκφορά), avance, saillie: Vitr. 6, 2, 2.
#ecphrastes#
ecphrastēs, æ, m. (ἐκφραστής), traducteur, commentateur : Fulg.
#ecpyrosis#
ecpȳrōsis, is, f. (ἐκπύρωσις), embrasement : Nigid. d. Serv. Buc. 4, 10.
#ecqualis#
ecquālis, e, quelle sorte de : Gell. 6, 2, 7.
#ecquando#
ecquandō, est-ce que jamais ? Cic. Verr. 2, 43 ; 5, 66 ; Liv. 3, 67, 10
— [int. indir.] si jamais : Cic. Agr. 2, 17.

===> ecquandone [int. dir.] Cic. Fin. 5, 63 ; Prop. 2, 8, 15.

#1 ecqui#
1 ecquī, ecquæ ou ecqua, ecquod,

¶1. adj. interrog., est-ce que quelque ? : ecqui pudor est ? ecquæ religio ? Cic. Verr. 4, 18, y a-t-il une pudeur ? une crainte des dieux ? investigare ecqua virgo sit Cic. Verr. 1, 63, chercher s'il y a quelque jeune fille
— [avec adjonction de nam] : ecquænam Cic. Fin. 4, 67, ecquodnam Cic. Br. 22
ecqua res... expetitur, quin ? Cic. Verr. 2, 120, est-il une affaire que l'on recherche..., sans que; ecquod in Sicilia bellum gessimus, quin... uteremur ? Cic. Verr. 5, 84, est-il une guerre que nous ayons faite en Sicile sans avoir...

¶2. ecqui pronom, est-ce que qqn ? Pl. Stich. 222.

#2 ecqui#
2 ecquī, adv. interr. indir., si en qq manière : Pl. Aul. 16.
#ecquis#
ecquis, ecquid,

¶1. pron. interr., est-ce que qqn, qqch? ecquis hic est ? Pl. Amp. 1020, y a-t-il qqn ici ? rogato, ecquid... contulerit Cic. Verr. 2, 152, demande s'il a apporté qq contribution... ; eccui non proditur revertenti ? Cic. Mur. 68, est-il qqn au-devant de qui on n'aille pas, quand il revient de sa province
— [avec adjonction de nam] : ecquisnam Cic. Vat. 38 ; ecquidnam Cic. Top. 82, est-ce que qqn donc, qqch donc
ecquis fuit, quin lacrimaret ? Cic. Verr. 5, 121, y eut-il qqn pour ne pas pleurer?

¶2. ecquis adj. : Pl. Amp. 856 ; etc.; Liv. 23, 12, 16

¶3. ecquid pris advt, est-ce que en qqch, en qq manière : Cic. Clu. 71 ; Ac. 2, 122 ; etc.; ecquid in Italiam venturi sitis hac hieme, fac plane sciam Cic. Fam. 7, 16, 3, fais-moi savoir clairement si tu as qq dessein de venir en Italie cet hiver.
— [= nonne] est-ce que ne... pas : Sen. Prov. 6, 9 ; Ot. 6, 3.

#ecquisnam#
ecquisnam, v. ecquis.
#ecquo#
ecquō, adv., est-ce que à qq endroit [mouvemt] : ecquo te tua virtus provexisset ? Cic. Phil. 13, 24, est-ce que ton propre mérite t'aurait porté quelque part ? (où aurait-il bien pu te porter ?)
#ecstasis#
ecstăsis, is, f. (ἔκστασις), extase, état extatique : Tert. Anim. 45.
#ectasis#
ectăsis, is, f. (ἔκτασις), ectase [allongement d'une voyelle brève] : Serv. En. 1, 343.
#ecthlipsis#
ecthlipsis, is, f. (ἔκθλιψις), ecthlipse [élision d'une m finale] : Diom. 2, p. 436 ; Capel. 3, 267.
#ecticus#
ectĭcus, v. hecticus.
#ectomos#
ectŏmos, ellébore noir : Plin. 25, 51.
#ectroma#
ectrōma, ătis, n. (ἔκτρωμα), avortement [fig.] : Tert. Hæret. 7.
#ectropa#
ectrŏpa, æ, f. (ἐκτροπή), auberge : Varr. Men. 418.
#ectypus#
ecty̆pus, a, um, (ἔκτυπος), qui est en relief, saillant, travaillé en bosse : Plin. 35, 152 ; Sen. Ben. 3, 26.
#ecula#
ĕcŭla, c, equula.
#Eculanum#
Eculānum, v. Æculānum.
#eculeus#
ĕcŭlĕus, v. equuleus : Cic. Tusc. 5, 12.
#eculus#
ĕcŭlus, c. equulus.
#ecus#
ĕcus, c. equus.
#edacitas#
ĕdācĭtās, ātis, f. (edax), appétit dévorant, voracité : Pl. Pers. 59 ; Cic. Fam. 7, 26, 1.
#edax#
ĕdax, ācis (edo), vorace, glouton : Cic. Fl. 41
— [fig.] qui dévore, ronge, consume : Virg. En. 2, 758 ; edaces curæ Hor. O. 2, 11, 18, soucis rongeurs ; tempus edax rerum Ov. M. 15, 234, le temps qui dévore tout
-cior Aug. Mor. 2, 9, 16 ; -cissimus Sen. Ep. 60, 2.

===> abl. edaci Cic. Fam. 9, 20, 2.

#edeatroe#
ĕdĕatrœ, m. pl. (ἐδέατροι), écuyers tranchants : P. Fest. 82, 20.
#edecimo#
ēdĕcĭmo (-cŭmo), āre, tr., choisir, trier : Macr. S. 1, 5, 17 ; 2, 1, 8.
#Edenates#
Edenātes, um ou ium, m., peuple des Alpes : Plin. 3, 137.
#edentaneus#
ēdentānĕus, a, um, c. edentulus : N. Tir.
#edento#
ēdento, āvi, ātum, āre (e, dens), tr., faire tomber les dents : Pl. Rud. 662 ; edentatus Macr. S. 7, 3, 10, édenté.
#edentulus#
ēdentŭlus, a, um (e, dens), édenté, qui n'a plus de dents, vieux : Pl. Most. 275 ; Cas. 550
— [fig.] edentulum vinum Pl. Pœn. 700, vin qui a perdu sa force.
#edepol#
ĕdĕpŏl, adv., par Pollux [formule de serment] : Pl., Ter.
#edera#
ĕdĕra, etc., v. hedera, etc.
#Edessa#
Edessa, æ, f. (Ἔδεσσα), Édesse [ville de Macédoine, appelée postérieurement Ægæ) : Liv. 45, 29 ; Just. 7, 1, 7
— ville de l'Osroène : Tac. An. 12, 12
-æus (-ĕnus), a, um, d'Édesse [les deux villes de ce nom] : Liv. 42, 51 ; Amm. 18, 7.
#Edeta#
Edēta, æ, f. (Ἤδητα), ville de la Tarraconnaise : CIL 2, 3, 989.
#Edetani#
Edētānī, ōrum, m., Édétains, habitants d'Édéta [autrefois nommée Liria] : Plin. 3, 23
Edētānĭa regio : Plin. 3, 20, Édétanie, pays des Édétains.
#edi#
ēdi, parf. de edo 1, ou infin. prés. pass. de edo 2.
#edibilis#
ĕdĭbĭlis, e (edo 1), mangeable : Cassiod. Var. 12, 4, 4.
#edice#
ēdīcĕ, v. edico

===> .

#edico#
ēdīco, xi, īctum, ĕre, tr., dire hautement, proclamer :

¶1. [avec ut ou ne, idée d'ordre] ordonner : Cic. Pis. 18 ; Sest. 32 ; [ou avec le subj. seul] : Fam. 11, 6, 2

¶2. [avec la proposition infin.] déclarer (dans un édit) que : Cic. Verr. 2, 66
— [abst] rendre un édit : Tac. H. 2, 91

¶3. fixer, assigner, ordonner, commander : diem Liv. 26, 18, 4, fixer un jour ; justitium Cic. Phil. 6, 2, proclamer la suspension des affaires

¶4. [en parl. du préteur entrant en charge], rendre public, faire connaître : Cic. Fin. 2, 74

¶5. [en gén., sans idée officielle] : Pl. Mil. 841 ; Ps. 126 ; Ter. Eun. 962 ; Hor. S. 2, 2, 51 ; Sall. C. 48, 4.

===> impér. edice Virg. En. 11, 463
— arch. exdeico CIL 1, 196, 23.

#edictalis#
ēdictālis, e (edictum), qui concerne un édit, édictal : Cassiod. Var. 1, 31.
#edictio#
ēdictĭo, ōnis, f. (edico), ordre, ordonnance : Pl. Ps. 143.
#edicto#
ēdicto, āvi, ātum, āre, tr., dire hautement, déclarer : Plaut. Amph. 816.
#edictum#
ēdictum, i, n. (edictus), ordre [d'un particulier]: Ter. Haut. 623
— [le plus souv.] déclaration publique, proclamation, ordonnance, édit, règlement; [en part.] édit du préteur [à son entrée en charge] : Cic. Off. 3, 71 ; Sest. 89 ; Cæc. 45 ; Verr. 1, 109 ; perpetuum Eutr. 8, 17, édit perpétuel [sorte de code publié par les soins de l'empereur Adrien]
— énonciation, énoncé (ἀξίωμα) : Sen. Ep. 117, 30.
#edictus#
ēdictus, a, um, part de edico: edicta die Cic. Verr. 1, 141, un jour étant fixé
— abl. abs. neutre : edicto ut Liv. 10, 36, 7 ; edicto ne Liv. 5, 19, 9, l'ordre étant donné de, de ne pas.
#edidi#
ēdĭdi, parf. de edo 2.
#edidici#
ēdĭdĭci, parf. de edisco.
#edim#
ĕdim, īs, v. edo 1

===> .

#edisco#
ēdisco, dĭdĭci, ĕre, tr., apprendre par cœur : Cic. Tusc. 2, 27 ; Ac. 2, 135 ; Cæs. G. 6, 14
— apprendre : Cic. de Or. 1, 246 ; Liv. 23, 28.
#edisserator#
ēdissĕrātŏr, v. edissertator.
#edissero#
ēdissĕro, ĕrŭi, ertum, ĕre, tr., exposer en entier, raconter en détail, expliquer à fond, développer : Cic. Leg. 2, 55 ; Liv. 34, 52, 3 ; Tac. H. 3, 52
— [abst] Cic. Br. 65 ; 146.
#edissertatio#
ēdissertātĭo, ōnis, f., c. edissertio : Plin. 10, 190.
#edissertator#
ēdissertātŏr, ōris, m. (edisserto), celui qui expose, qui développe : Aus. Sept. prol. 51.
#edissertio#
ēdissertĭo, ōnis, f. (edissero), exposition, développement: Hier. Math. 21, 6.
#edisserto#
ēdisserto, āvi, ātum, āre (edissero), tr., exposer (raconter) en détail, développer : Pl. Amp. 600, etc. ; Liv. 22, 54, 8.
#edita#
ēdĭta, ōrum, n. (editus),

¶1. ordres : Ov. M. 11, 647

¶2. lieux élevés : Tac. An. 4, 46.

#editicius#
ēdĭtīcĭus, a, um (edo 2) : editicii judices Cic. Planc. 41, juges choisis par l'accusateur, v. edo 2.
#editio#
ēdĭtĭo, ōnis, f. (edo 2), enfantement, production : Dig. 50, 2, 2, 6 ; Tert. Jud. 1
— représentation, action de donner des jeux : CIL 8, 967
— publication [de livres], édition : Plin. Ep. 1, 2, 5 ; [une édition] Quint. 5, 11, 40
— déclaration, version [d'un historien] : Liv. 4, 23, 2
— déclaration de poursuite judiciaire : Ulp. Dig. 2, 13, 1
— désignation [des juges] : Cic. Planc. 41
— accomplissement : Lact. Ep. 63, 2.
#editiuncula#
ēdĭtĭuncŭla, æ, f., dim. de editio : Aldh. 7, 102.
#editor#
ēdĭtŏr, ōris, m. (edo 2), celui qui produit ; auteur, fondateur : Luc. 2, 423
— celui qui donne des jeux : Vop. Carin. 21, 1.
#1 editus#
1 ēdĭtus, a, um,

¶1. part. de edo 2

¶2. adjt, élevé, haut: Cic. Verr. 4, 107 ; editior Cæs. C. 1, 7, 5 ; -tissimus Sall. H. 1, 122 ; Liv. 28, 16, 7 ; v. edita
— [fig.] supérieur : viribus editior Hor. S. 1, 3, 110, supérieur en forces.

#2 editus#
2 ēdĭtŭs, abl. ū, m., déjection, excrément : Ulp. 32, 1, 55.
#edius fidius#
ēdīus fĭdĭus, v. Fidius : Char. 198, 17.
#1 edo#
1 ĕdo, [ĕdis ou ēs, ĕdĭt ou ēst], ēdi, ēsum, ĕdĕre ou ēsse; impf. subj. ederem ou essem, tr., manger : Cic. Nat. 2, 7 ; de symbolis Ter. Eun. 540, dîner en payant chacun son écot
multi modi salis simul edendi sunt Cic. Læ. 67, il faut manger force boisseaux de sel ensemble [pour être de vieux amis]; pugnos edet Pl. Amp. 309, il tâtera de mes poings [il sera rossé]
— [fig.] ronger, consumer : Virg. G. 1, 151 ; En. 5, 683 ; si quid est animum Hor. Ep. 1, 2, 39, si quelque souci te ronge l'âme
edi sermonem tuum Pl. Aul. 537, j'ai dévoré tes paroles.

===> pass. estur Pl., Ov. ; essetur Varr. L. 5, 106
— subj. arch. edim, is, it, etc. : Pl., Cat. ; Hor. Epo. 3, 3 ; S. 2, 8, 90.

#2 edo#
2 ēdo, dĭdī, dĭtum, ĕre, tr.,

¶1. faire sortir : animam Cic. Sest. 83, rendre l'âme, expirer : extremum vitæ spiritum Cic. Phil. 12, 22, exhaler le dernier soupir ; vitam Cic. Fin. 5, 4, exhaler sa vie, mourir ; clamorem Cic. Div. 2, 50, pousser un cri ; miros risus Cic. Q. 2, 8, 2, rire prodigieusement; voces Cic. Tusc. 2, 20, prononcer des paroles
Mæander in sinum maris editur Liv. 38, 13, 7, le Méandre se décharge dans un golfe

¶2. mettre au jour, mettre au monde : in terra partum Cic. Nat. 2, 129, faire ses œufs sur le sol ; Electram maximus Atlas edidit Virg. En. 8, 137, le grand Atlas engendra Électre ; Mæcenas atavis edite regibus Hor. 1, 1, 1, Mécène, toi qui es issu d'aïeux qui furent rois
— publier : librum Cic. Ac. 2, 12, publier un livre, cf. Brut. 19 ; Att. 2, 16, 4, etc.
— exposer, divulguer : edidi quæ potui Cic. de Or. 3, 228, j'ai fait l'exposé que j'ai pu, cf. Br. 20 ; Leg. 3, 47 ; etc. ; est auctor necis editus Ov. M. 8, 449, l'auteur du meurtre est connu ; Apollo oraculum edidit Spartam... esse perituram Cic. Off. 2, 77, Apollon rendit un oracle annonçant que Sparte périrait...; auctorem doctrinæ ejus falso Pythagoram edunt Liv. 1, 18, 2, on rapporte à tort que la source de sa science était Pythagore ; opinio in vulgus edita Cæs. C. 3, 29, 3, opinion répandue dans la foule ; editis hostium consiliis Liv. 10, 27, 4, ayant dévoilé les plans des ennemis

¶3. [droit] déclarer, faire connaître officiellement à l'adversaire:

a) l'action intentée: qua quisque actione agere volet, eam prius edere debet Dig. 2, 13, 1, le demandeur doit faire connaître d'abord quelle action il veut intenter;

b) la formule qu'il réclame parmi celles qui sont à l'avance proposées aux plaideurs sur l'album du préteur : edere verba Cic. Quinct. 63 ; judicium Cic. Quinct. 66
— dans les accusations de cabale (de sodalitiis), l'accusateur pouvait désigner les juges qu'il voulait, dans les tribus qu'il voulait, sans qu'il y eût récusation admise : edere judices, edere tribus Cic. Planc. 36 ; 41
socium tibi in his bonis edidisti Quinctium Cic. Quinct. 76, tu as déclaré que Quinctius était ton associé dans l'achat de ces biens, cf. Cic. Verr. 3, 70

¶4. [en gén.] faire connaître officiellement : mandata edita (sunt) Liv. 31, 19, 3, ils exposèrent leur mission ; condiciones pacis alicui edere Liv. 34, 35, 3, notifier à qqn les conditions de paix ; cf. 40, 40, 4 ; 45, 34, 4

¶5. produire, causer : fructum Cic. Nat. 2, 158, produire un bénéfice: ruinas Cic. Leg. 1, 39, causer des ruines ; scelus, facinus Cic. Phil. 13, 21, perpétrer un crime, un forfait ; cædem Liv. 5, 21, 13, faire un carnage
munus gladiatorium Liv. 28, 21, 1, donner un combat de gladiateurs, cf. Tac. An. 1, 15 ; 3, 64 ; Suet. Cæs. 10, etc. ; exemplum severitatis Cic. Q. 1, 2, 5, donner un exemple de sévérité

¶6. porter en haut, élever : corpus super equum Ps. Tib. 4, 1, 114, monter à cheval.

#3 edo#
3 ĕdo, ōnis, m., grand mangeur, glouton : Varr. Men. 529.
#edocenter#
ĕdŏcentĕr (edoceo), d'une manière instructive : Gell. 16, 8, 3.
#edoceo#
ēdŏcĕo, ŭi, ctum, ēre, tr., enseigner à fond, instruire (montrer) entièrement :

a) [avec 2 acc.] rem aliquem: Pl. Trin. 372 ; Sall. C. 16, 1 ; Liv. 1, 20, apprendre une chose à qqn;

b) [avec int. ind.] : eos edocuerat quæ... vellet Cæs. G. 7, 38, 4, il les avait instruits de ce qu'il voulait..., cf. 3, 18, 2 ; edocti quæ... pronuntiarent Cæs. G. 7, 20, 10, instruits de ce qu'ils devaient déclarer ;

c) [avec ut subj.] edocuit ratio ut videremus... Cic. Tusc. 3, 80, la raison (le raisonnement) nous a appris à voir...

d) [avec prop. inf.] enseigner que, montrer que : Virg. En. 8, 13 ; Liv. 27, 39.

#edolo#
ēdŏlo, āvi, ātum, āre, tr., travailler avec la dolabre, dégrossir, façonner [du bois] : Col. 8, 11, 4
— [fig.] achever [un livre], mettre la dernière main à : Enn. d. Cic. Att. 13, 47, 1.
#1 Edom#
1 Edom, m. ind., surnom d'Ésaü : Vulg. Gen. 36, 1.
#2 Edom#
2 Edom, f., surnom de l'Idumée: Vulg. Num. 21, 4.
#edomito#
ēdŏmĭto, āvi, āre, tr., s'efforcer de dompter : Fort. 9, 1, 143.
#edomo#
ēdŏmo, ŭi, ĭtum, āre, tr., dompter entièrement: Cic. Fat. 10 ; Plin. 33, 65
— [abst] Cat. frg.

===> edomatus [décad.] Aug. Serm. 125, 2.

#Edon#
Ēdōn, ōnis, m., montagne de Thrace : Serv. En. 12, 365.
#Edones#
Ēdōnes, um, m., peuple de la Scythie Asiatique : Plin. 6, 50.
#Edoni#
Ēdōni, ōrum, m. (Ἠδωνοί), Édoniens, [peuple de Thrace] : Hor. O. 2, 7, 27 ; Plin. 4, 40.
#Edonis#
Ēdōnis, ĭdis, f. (Ἠδωνίς), femme de Thrace : Ov. M. 11, 69
— Ménade : Prop. 1, 3, 5
— c. Antandros Plin. 5, 123.
#1 Edonus#
1 Ēdōnus, a, um, des Édoniens, de Thrace : Virg. En. 12, 365.
#2 Edonus#
2 Ēdōnus, i, m., c. Edon: Plin. 4, 50.
#edor#
ĕdŏr, ŏris, c. ador : P. Fest. 10.
#edormio#
ēdormĭo, īvi, ītum, īre,

¶1. int., finir de dormir: Cic. Ac. 2, 52

¶2. tr., achever en dormant : crapulam Cic. Phil. 2, 30, cuver son ivresse dans le sommeil, cf. Gell. 6, 10 ; Ilionam edormire Hor. S. 2, 3, 61, cuver le rôle d'Iliona
— accomplir en dormant : Sen. Ep. 99, 11.

#edormisco#
ēdormisco, ĕre, int. et tr., c. edormio : [acc. d'objet int.] unum somnum Pl. Amp. 697 ; ne faire qu'un somme
crapulam Pl. Rud. 586, v. edormio.
#educ#
ēdūc, impérat. de educo 2.
#Educa#
Edūca, f., c. Edusa : Aug. Civ. 4, 11.
#educatio#
ēdŭcātĭo, ōnis, f. (educo 1), action d'élever : [des animaux et des plantes] Cic. Fin. 5, 39 ; [animaux] Amer. 63
— [plantes] Plin. 16, 94
— éducation, instruction, formation de l'esprit : Cic. de Or. 3, 124 ; Leg. 3, 30.
#educator#
ēdŭcātŏr, ōris, m. (educo 1), celui qui élève, éducateur, formateur : Cic. Planc. 81 ; Nat. 2, 86 ; Tac. An. 12, 41 ; Quint. 7, 1, 14.
#educatrix#
ēdŭcātrix, īcis, f. (educator), celle qui nourrit, qui élève, nourrice, mère
— [fig.] earum rerum parens est educatrixque sapientia Cic. Leg. 1, 62, c'est la sagesse qui fait naître et développe ces avantages.
#1 educatus#
1 ēdŭcātus, a, um, part. de educo 1.
#2 educatus#
2 ēdŭcātus, abl., ū, m., c. educatio : Tert. Res. carn. 60.
#educe#
ēdūcĕ, v. educo 2

===> 

#1 educo#
1 ēdŭco, āvi, ātum, āre, tr., élever, nourrir, avoir soin de : Varr. d. Non. 447, 33 ; Pl., Ter. ; Cic. Læ. 75, etc. ; [animaux] Cic. Nat. 2, 129
— former, instruire : Cic. Rep. 1, 8 ; de Or. 1, 137 ; Or. 42
— [poét.] produire, porter : quod terra educat Ov. M. 8, 832, ce que la terre produit, fait croître.
#2 educo#
2 ēdūco, dūxī, ductum, ĕre, tr.,

¶1. faire sortir, mettre dehors, tirer hors : gladium e vagina Cic. Inv. 2, 14, tirer l'épée hors du fourreau ; sortem Cic. Verr. 2, 127, tirer de l'urne une tablette ; ex urna tres (judices) Cic. Verr. 2, 42, tirer de l'urne le nom des trois juges, cf. Agr. 2, 21 ; lacum Cic. Div. 1, 100, détourner l'eau d'un lac

¶2. assigner en justice : aliquem in jus Cic. Verr. 3, 112, citer qqn devant le magistrat, ou aliquem educere Cic. Verr. 2, 90, assigner qqn ; eductus ad consules Cic. Planc. 55, traduit devant les consuls

¶3. emmener qqn [dans sa province] : Cic. d. Quint. 5, 10, 76 ; Pis. 83
— amener qqn d'un point à un autre : turris in navem educta Tac. H. 2, 34, tour amenée [sur des roues] sur un navire

¶4. faire sortir des troupes : copias e castris Cæs. G. 1, 50, 1 ; castris Cæs. G. 1, 51, 2, faire sortir les troupes du camp; præsidium ex oppido Cæs. C. 1, 13, 2, faire sortir d'une ville la garnison ; exercitum ab urbe Liv. 3, 21, 2, faire sortir l'armée de la ville, cf. Liv. 8, 15, 3 ; 27, 25, 12 ; in expeditionem excercitum Cic. Div. 1, 72, mettre l'armée en campagne, en marche
— [abst] : in aciem educit Liv. 1, 23, 6, il met ses soldats en ligne de bataille
— faire sortir du port des vaisseaux : naves ex portu Cæs. C. 1, 57, 2 ; 2, 22, 5, etc. (portu Plin. 2, 55)

¶5. tirer du sein de la mère : Cels. 7, 29, etc.
— pondre : Plin. 10, 152
— mettre au monde : Virg. En. 6, 778
— [poét.] faire éclore : Catul. 64, 90

¶6. élever un enfant : Pl. Most. 186, etc.; Ter. And. 274 ; etc.; Cic. de Or. 2, 124 ; Virg. En. 8, 413, etc. ; Liv. 1, 39, 6 ; 21, 43, 15 ; Tac. An. 1, 4 ; etc.

¶7. boire, avaler : Pl. Stich. 759, etc.

¶8. exhausser, élever en l'air : turrim sub astra Virg. En. 2, 461, élever une tour vers le ciel ; aram cælo Virg. En. 6, 178, élever un autel jusqu'au ciel, cf. Tac. An. 12, 6 ; H. 4, 30 ; 5, 18
— [fig.] in astra Hor. O. 4, 2, 23, élever au ciel, célébrer

¶9. épuiser le temps, passer le temps : Prop. 2, 9, 47 ; Stat. Th. 2, 74 ; Sil. 11, 405.

===> impér. arch. educe Pl. St. 762 ; Pers. 459 (educ Cic. Cat. 1, 10) ; inf pass. educier Pl. Truc. 908.

#eductio#
ēductĭo, ōnis, f. (educo 2), action de faire sortir, sortie : Cat. Mil. frg. 12 ; Lact. 4, 10, 6
— prolongement : Pall. 7, 7, 6.
#eductor#
ēductŏr, ēris, m. (educo 2), qui élève : Front. Ep. ad Amic. 1, 15
— celui qui fait sortir : Cassian.
#Edues#
Edues, Edui, v. Ædues.
#Edula#
Edūla, æ, f., c. Edusa : Tert. Nat. 2, 11.
#edulco#
ēdulco, āre, tr., rendre doux [fig.] : Mat. d. Gell. 15, 25, 2.
#eduleo#
ĕdūlĕo, ōnis, m., c. eduleus.
#eduleus#
ĕdūlĕus (-lus), i, m., grand mangeur : Gloss.
#Edulia#
Edūlĭa, æ, f., c. Edusa : Don. Phorm. 1, 1, 15.
#Edulica#
Edūlĭca, æ, f., c. Edusa : Aug. Civ. 4, 11.
#edulis#
ĕdūlis, e (edo), bon à manger, qui se mange : Hor. S. 2, 4, 43
— subst. n., aliments : Suet. Cal. 40 ; Gell. 7, 16, 4.
#edulium#
ĕdūlĭum, ĭi, n., et ordint ĕdūlĭa, ōrum, aliments : edulium ab edendo Fulg. 565, 9, edulium vient de edo ; cf. Gell. 19, 9, 3.
#eduresco#
ēdūresco, ĕre, int., se durcir : C.-Aur. Acut. 2, 34, 182.
#eduro#
ēdūro, āre,

¶1. tr., endurcir [au travail] : Col. 11, 1, 7

¶2. int., durer, continuer : Tac. G. 45.

#edurus#
ēdūrus, a, um, très dur [au pr.] : Virg. G. 4, 145
— [fig.] insensible, cruel : Ov. A. A. 3, 476.
#edus#
ēdus, i, m., v. hædus : Varr. L. 5, 97.
#Edusa#
Edūsa, æ, f., divinité qui présidait à l'alimentation des enfants: Varr. d. Non. 108, 22.
#eduxi#
ēduxi, parf. de educo 2.
#edyllium#
ēdyllĭum, v. idyllium.
#eeis#
ĕeis, nomin. pl. arch. de is : CIL 1, 581.
#Eetion#
Ēĕtĭōn, ōnis, m. (Ἠετίων), père d'Andromaque, roi de Thèbé, en Cilicie : Ov. Tr. 5. 5, 44
-ōnēus, a, um, d'Éétion : Ov. M. 12, 110.
#effabilis#
effābĭlis, e, qui peut se dire, se décrire : Apul. Apol. 64.
#effaecatus#
effæcātus, a, um (e, fæx), purifié, pur : Apul. Plat. 2, 20.
#effafilatus#
effafīlātus, a, um, nu, découvert, v. exfaf- : P. Fest. 83, 6.
#effamen#
effāmĕn, ĭnis, n. (effari), parole, expression : Capel. 4, 327.
#effarcio#
effarcĭo, v. effercio : Cæs. G. 7, 23.
#effaris#
effāris, ātur, ātus sum, āri, de l'inusité effor, tr., parler, dire : Cic. Dom. 141 ; Div. 1, 81
— raconter, annoncer, prédire : Liv. 5, 15, 10 ; Virg. G. 4, 450
— [logique] émettre, formuler [une proposition ἀξίωμα] : Cic. Ac. 2, 97 ; v. effatum
— [langue des augures] fixer, déterminer : ad templum effandum Cic. Att. 13, 42, 3, pour fixer l'emplacement d'un temple ; [dans ce sens] pass. effari Varr. L. 6, 53 ; effatus xii t. d. Cic. Leg. 2, 21.
#effascinatio#
effascĭnātĭo, ōnis, f., fascination, enchantement : Plin. 19, 50.
#effascino#
effascĭno, āre, tr., fasciner, soumettre à des enchantements : Plin. 7, 16 ; Gell. 9, 4, 7.
#1 effatio#
1 effātĭo, ōnis, f. (effari), action de parler : Serv. En. 3, 463.
#2 effatio#
2 effātĭo, ōnis, f. (ex, fari), extinction de voix : C.-Aur. Acut. 2, 9, 72.
#effatum#
effātum, i, n. (effari), [logique] proposition [ἀξίωμα] : Cic. Ac. 2, 95
— prédiction : Cic. Leg. 2, 20
— formule pour consacrer un lieu : Varr. L. 6, 53.
#1 effatus#
1 effātus, a, um, part. de effari.
#2 effatus#
2 effātŭs, ūs, m., action de parler, langage, parole : Tert. Anim. 6.
#effatuus#
effătŭus, a, um (ex, fatuus), hâbleur : Gloss. Isid.
#effecatus#
effēcātus, v. effæcatus.
#effeci#
effēci, parf. de efficio.
#effecte#
effectē (effectus), effectivement : Mart. 27, 3
effectius Apul. Flor. 9.
#effectio#
effectĭo, ōnis, f. (efficio),

¶1. exécution, réalisation : Cic. Fin. 3, 24 ; recta effectio (κατόρθωσις) Fin. 3, 45, rectitude d'action

¶2. faculté d'exécuter, de réaliser : Cic. Ac. 16.

#effectito#
effectĭto, āre, tr., fréq. de efficio, faire souvent : Not. Tir.
#effectivus#
effectīvus, a, um (efficio), actif, qui produit : Aug. Serm. Arian. 12, 9
effectiva (ars) Quint. 2, 18, 5, art pratique
— [conjonction] qui exprime un effet : Prisc. 16, 1 ; cf. 18, 38.
#effector#
effectŏr, ōris, m. (efficio), celui qui fait, ouvrier, auteur, producteur : Cic. Tim. 17 ; Br. 59 ; de Or. 1, 150.
#effectorius#
effectōrĭus, a, um, actif, productif : Aug. Immort. anim. 14.
#effectrix#
effectrix, īcis, f. (effector), celle qui fait, auteur de, cause : Cic. Tim. 37 ; Fin. 2, 55.
#effectum#
effectum, i, n. (effectus), effet [opposé à cause] : Cic. Top. 11 ; Quint. 6, 3, 66.
#effectuosus#
effectŭōsus, a, um, actif, efficace : Plin.-Val. præf.
#1 effectus#
1 effectus, a, um, part. adj. de efficio, fait, exécuté, achevé : Quint. 10, 5, 23
effectior Quint. 12, 10, 45.
#2 effectus#
2 effectŭs, ūs, m.,

¶1. exécution, réalisation, accomplissement : ad effectum adducere aliquid Liv. 33, 33, 8, exécuter qqch, cf. 21, 7, 6 ; Curt. 8, 13, 22 ; in effectu esse Liv. 31, 46 14, être près de la fin ; ou Cic. Fin. 3, 32, résider dans un acte suivi d'effet
— vertu, force, puissance, efficacité : Cic. Div. 2, 47 ; Quint. 1, 10, 6

¶2. résultat, effet : Cic. Tusc. 2, 3 ; sine effectu Liv. 34, 26, 1 ; sine ullo effectu Liv. 40, 23, 15, sans résultat, vainement.

#effecundo#
effēcundo, āre, tr., féconder : Vop. Prob. 21, 2.
#effeminate#
effēmĭnātē, en femme, d'une manière efféminée : Cic. Off. 1, 14.
#effeminatio#
effēmĭnātĭo, ōnis, f. (effemino), faiblesse, mollesse : Firm. Math. 7, 16.
#effeminatorium#
effēmĭnātōrium, ĭi, n. lieu de débauche : Gloss. Isid.
#effeminatus#
effēmĭnātus, a, um, p.-adj. de effemino, [fig.] mou, efféminé, énervé : Cic. Off. 1, 129
— de mœurs contre nature : Suet. Aug. 68
-tior V.-Max. 9, 3 ; -tissimus Q. Cic. Fam. 16, 27.
#effemino#
effēmĭno, āvi, ātum, āre (ex, femina), tr., faire du sexe féminin, féminiser : Cic. Nat. 2, 66
— efféminer, rendre efféminé, énerver, affaiblir, amollir, rendre lâche : Sall. C. 11, 3 ; Cic. Fin. 2, 94 ; Tusc. 1, 95 ; Cæs. G. 1, 1, 3 ; 4, 2, 6
vultum Cic. Orat. frg. A. 13, 22 M., donner à son visage l'aspect féminin
— déshonorer : Claud. Eutrop. 1, 10.
#efferasco#
effĕrasco, ĕre (efferus), int., devenir sauvage : Amm. 18, 7, 5.
#efferate#
effĕrātē, d'une manière sauvage : Lact. 5, 20, 10.
#efferatio#
effĕrātĭo, ōnis, f. (effero 1), action de rendre sauvage, farouche : Hier. Ep. 107, 2.
#efferatus#
effĕrātus, a, um, p. adj. de effero 1, rendu sauvage; qui rappelle les bêtes sauvages ; farouche, sauvage : Cic. Tusc. 4, 32
efferatior Liv. 34, 24
-tissimus Sen. Ep. 121, 4.
#efferbui#
efferbŭi, parf. de effervesco.
#effercio#
effercĭo (effar-), rsi, rtum, īre (ex, farcio), tr., remplir, combler, farcir : Cæs. G. 7, 23, 2 ; Pl. Most. 65.
#efferitas#
effĕrĭtās (ecf-), ātis, f. (efferus), sauvagerie : *Cic. Sest. 91 ; Cic. poet. Tusc. 2, 20.
#1 effero#
1 effĕro, āvi, ātum, āre, tr. (ex, ferus ou fera), rendre farouche, donner un air farouche, sauvage : Cic. Nat. 2, 99 ; Liv. 2, 23
— [poét.] aurum Stat. Achil. 1, 425, donner à l'or un caractère sauvage = transformer l'or en armes
— [fig.] : Liv. 23, 5, 12 ; 25, 26, 10 ; Cic. Nat. 1, 62.
#2 effero#
2 effero (ecfero), extŭlī, ēlātum, efferre (ex et fero), tr.,

¶1. porter hors de, emporter : tela ex ædibus Cethegi Cic. Cat. 3, 8, enlever les armes de la maison de Céthégus; molita cibaria sibi quemque domo efferre jubent Cæs. G. 1, 5, 3, ils ordonnent que chacun emporte de la farine de chez soi; litteras in jaculo illigatas Cæs. G. 5, 45, 4, emporter une lettre fixée dans le javelot [entre le bois et le fer]; pedem porta Cic. Att. 6, 8, 5 ; 7, 2, 6, passer la porte, sortir de chez soi; Messium impetus per hostes extulit Liv. 4, 29, l'élan de Messius l'emporta à travers les ennemis
— porter hors d'un navire, débarquer qqch : Liv. 29, 8, 10
— [en part.] emporter un mort, ensevelir : Cic. Nat. 3, 80 ; Nep. Att. 17, 1 ; Liv. 2, 33, 11, etc.; [fig.] Liv. 24, 22, 17 ; 28, 28, 12 ; 31, 29, 11

¶2. produire, donner, en parlant de la terre : Cic. Rep. 2, 9 ; Br. 16 ; Verr. 3, 113
— [fig.] Cic. Nat. 2, 86 ; Quint. 10, 1, 109 ; Virg. G. 2, 169

¶3. lever en haut, élever : aliquem in murum Cæs. G. 7, 47, 7, élever qqn sur le mur; turris in altitudinem elata Cæs. C. 2, 8, 3, tour élevée en hauteur; corvus e conspectu elatus Liv. 7 26, 5, le corbeau s'élevant hors de la vue; elatis super capita scutis Tac. H. 3, 27, élevant leurs boucliers au-dessus de leurs têtes
— [fig.]

a) porter qqch (qqn) aux nues : Cic. Verr. 4, 124 ; Arch. 21 ; aliquem laudibus Cic. Arch. 15, vanter qqn, cf. Off. 2, 36 ; Læ. 24 ; aliquem verbis Cic. de Or. 3, 52, louer qqn;

b) élever, soulever : quorum animi altius se extulerunt Cic. Rep. 3, 4, dont les âmes s'élevèrent plus haut ; populus Romanus te ad summum imperium per omnes honorum gradus extulit Cic. Cat. 1, 28, le peuple romain t'a élevé par tous les degrés des charges jusqu'à la magistrature suprême; patriam demersam extuli Cic. Sest. 87, j'ai tiré la patrie de l'abîme où elle était plongée; aliquem in summum odium Tac. H. 4, 42, élever, porter qqn au plus haut degré de la haine; elatus ad justam fiduciam sui Liv. 27, 8, 7, porté à une légitime confiance en soi, justement enhardi, cf. Curt. 3, 8, 10 ; Flor. 1, 24, 2

¶4. produire au dehors, divulguer : in vulgum disciplinam efferri nolunt Cæs. G. 6, 14, 4, ils ne veulent pas que leur science soit divulguée dans la foule ; postquam in vulgus militum elatum est, qua arrogantia... interdixisset Cæs. G. 1, 46, 4, quand on eut divulgué dans la foule des soldats avec quelle arrogance il avait interdit...; clandestina consilia Cæs. G. 7, 1, 6, divulguer des projets clandestins, cf. Cæs. G. 7, 2, 2 ; Cic. de Or. 1, 111, etc. ; aliquid foras Cic. Phil. 10, 6, répandre qqch au dehors [du sénat]
— exprimer : res alio atque alio elata verbo Cic. Or. 72, idée exprimée par un mot ou par un autre (sous telle ou telle forme), cf. Or. 150 ; 224 ; aliquid versibus Cic. Rep. 1, 22, exprimer en vers qqch

¶5. se efferre,

a) se produire au dehors, se montrer, se manifester : cum virtus se extulit Cic. Læ. 100, quand la vertu apparaît, cf. Cic. Br. 26 ; de Or. 2, 88 ;

b) [sens péjor.] se laisser aller à des transports d'orgueil, se gonfler, s'enorgueillir : Cic. Tusc. 4, 39 ; de Or. 2, 342 ; aliqua re se efferre Cic. Fam. 9, 2, 2, s'enorgueillir de qqch (Liv. 30, 20, 4) ; au pass. : recenti victoria efferri Cæs. G. 5, 47, 4, être fier d'une récente victoire; elati et inflati his rebus Cic. Agr. 2, 97, enorgueillis et gonflés de ces avantages

¶6. [pass.] être transporté par une passion, être emporté (soulevé) : efferor studio patres vestros videndi Cic. CM 83, je suis transporté du désir de voir vos pères; vi naturæ atque ingenii elatus Cic. Mur. 65, soulevé par la vivacité des penchants naturels et du caractère ; elati spe celeris victoriæ Cæs. G. 7, 47, 3, emportés par l'espoir d'une prompte victoire, cf. C. 1, 45, 2 ; Cic. Att. 1, 8, 2 ; Nat. 1, 56 ; Dej. 26 ; Fam. 10, 12, 2
— [actif] comitia ista præclara, quæ me lætitia extulerunt Cic. Fam. 2, 10, 1, ces admirables comices qui m'ont transporté de joie

¶7. [poét.] supporter un travail, une peine, etc. : Attius d. Cic. Sest. 102 ; Lucr. 1, 141 ; Cic. poet. Tusc. 4, 63.

#effertus#
effertus, a, um, part. adj. de effercio, tout plein de [avec abl.] : Pl. Capt. 466
hereditas effertissima Pl. Cap. 775, le plus riche des héritages.
#efferus#
effĕrus, a, um (ex, ferus), farouche, sauvage, cruel : Lucr. 2, 604 ; Virg. En. 8, 6 ; 8, 484.
#effervens#
effervens, tis, part. adj. de efferveo, bouillant : efferventior Gell. 2, 27, 3.
#efferveo#
effervĕo, vēre (ex, ferveo), int., bouillonner : Vitr. 2, 65
effervo, ĕre, int., déborder en bouillonnant : Virg. G. 1, 471
— [fig.] fourmiller de : Lucr. 2, 928
— sortir en fourmilière : Virg. G. 4, 556.
#effervesco#
effervesco, bŭi et vi, ĕre (ex, fervesco), int. s'échauffer, entrer en ébullition : Cic. Nat. 2, 27 ; Cat. Agr. 115, 1
— [fig.] bouillonner : Cic. Planc. 15 ; Prov. 6 ; Gell. 2, 24, 15 ; stomacho Cic. Br. 246, se livrer à des accès violents d'impatience
verbis effervescentibus Cic. de Or. 2, 88, avec un style bouillonnant.

===> pf. efferbui Cic. Cæl. 77 ; effervi Cat. Agr. 115, 1 ; Tac. An. 1, 74.

#effervo#
effervo, v. efferveo.
#effeto#
effēto, āre, tr. (effetus), affaiblir : Cassiod. Var. 9, 15.
#effetus#
effētus, a, um (ex, fetus), qui a mis bas : Col. 7, 7, 4 ; 7, 12, 11
— épuisé par l'enfantement, qui ne peut plus avoir d'enfants : Apul. Apol. 76 ; Plin. 10, 146
— [fig.] fatigué, épuisé, languissant : effeta tellus Lucr. 2, 1150, terre épuisée; effetum corpus Cic. CM 29, corps épuisé [par les excès]; effeta veri Virg. En. 7, 440, qui n'a plus la force d'atteindre au vrai
effetior Apul. Socr. prol.
#effexim#
effexim, v. efficio

===> .

#effibulo#
effĭbŭlo, v. exfibulo.
#efficabilis#
effĭcābĭlis, e (efficio), efficace : Iren. 3, 11, 8.
#efficabiliter#
effĭcābĭlĭtĕr (efficabilis), d'une manière efficace : Iren. 2, 17, 2.
#efficacia#
effĭcācĭa, æ, f. (efficax), puissance efficace, propriété : Plin. 11, 12 : Amm. 14, 8, 5.
#efficacitas#
effĭcācĭtās, ātis, f. (efficax), force, vertu, efficacité : Cic. Tusc. 4, 31 ; Q. Cic. Pet. 10.
#efficaciter#
effĭcācĭtĕr (efficax), d'une manière efficace, avec efficacité, avec succès : Quint. 5, 13, 25 ; Tac. G. 8
-cius Quint. 8, 4, 8 ; -cissime Plin. 24, 23 ; Ep. 2, 13, 11.
#efficax#
effĭcax, cis (efficio), agissant, qui réalise : Cæl. Fam. 8, 10, 3 ; Hor. Epo. 3, 17
— efficace, qui produit de l'effet, qui réussit : Liv. 9, 20, 2 ; efficacissimus contra, adversus Plin. 13, 115 ; 24, 130, souverain contre
— [avec l'inf.] : eluere efficax Hor. O. 4, 12, 20, bon pour faire disparaître
-cior Quint. 6, 1, 41.
#efficiens#
effĭcĭens, tis, part. adj. de efficio, qui effectue, qui produit, efficient : Cic. Ac. 1, 24 ; virtus efficiens voluptatis Cic. Off. 3, 33, la vertu, source de plaisir.
#efficienter#
effĭcĭenter, avec une vertu efficiente : Cic. Fat. 34.
#efficientia#
effĭcĭentĭa, æ, f. (efficio), faculté de produire un effet; vertu, action, puissance, propriété : Cic. Nat. 2, 95 ; Fat. 19.
#efficio#
effĭcĭo (ecficio), fēcī, fectum, ĕre (ex et facio), tr.,

¶1. achever, exécuter, produire, réaliser : naves facere instituit; quibus effectis... Cæs. C. 1, 36, 5, il décide de faire construire des navires ; ceux-ci étant achevés...; pontem Cæs. G. 6, 6, 1 ; turres, tormenta Cæs. C. 3, 9, 2, exécuter un pont, des tours, des câbles ; sphæram Cic. Rep. 1, 28 ; columnam Cic. Verr. 1, 147, faire une sphère, une colonne; mirabilia facinora Cic. Phil. 2, 109, accomplir des actes merveilleux; munus Cic. Rep. 1, 70, accomplir une mission
civitatem Cic. Rep. 2, 52, construire une cité [idéale] ; aliquid dicendo Cic. Br. 185, obtenir un effet par la parole; minus Cæs. C. 3, 21, 1, avoir moins de succès; [abst, au gérondif] efficiendi cura, utilitas Cic. Off. 1, 73 ; Rep. 5, 5, le souci, l'utilité de l'action pratique ; hæc admirationes in bonis oratoribus efficiunt Cic. de Or. 1, 152, c'est ce qui provoque les applaudissements à l'adresse des bons orateurs; aliquid ab aliquo Cic. Att. 10, 10, 4, obtenir qqch de qqn ; quamtumcumque itineris equitatu efficere poterat Cæs. C. 3, 102, 1, tout le parcours qu'il pouvait effectuer avec sa cavalerie
— faire avec qqch, tirer de : panes ex aliqua re Cæs. C. 3, 48, 2, faire des pains avec qqch; unam ex duabus (legionibus) Cæs. C. 3, 89, 1, de deux légions en faire une; quibus coactis (cohortibus) tredecim efficit Cæs. C. 1, 15, 5, toutes ces cohortes réunies, il en fait treize, cf. Liv. 22, 16, 8 ; 22, 57, 9
— [avec attrt] rendre, faire : jucundam senectutem efficere Cic. CM 2, rendre la vieillesse agréable, cf. Læ. 54 ; Off. 1, 2 ; aliquem consulem Cic. Læ. 73, faire arriver qqn au consulat; quæ res immani corporum magnitudine homines efficit Cæs. G. 4, 1, 9, ce qui donne aux hommes une stature gigantesque
— [avec ut subj.] obtenir ce résultat que : Cic. Læ. 59 ; Rep. 1, 33, etc. ; Cæs. G. 2, 5, 5 ; 2, 17, 4, etc.
— [avec subj. sans ut] Ov. F. 3, 683
— [avec quo (= ut eo)] Poll. Fam. 10, 33, 1 ; Liv. 2, 60, 1 ; 33, 25, 8 ; 41, 4, 2
— [avec ne] faire que ne pas, avoir soin d'empêcher que : Cic. Att. 6, 1, 16 ; Rep. 1, 67 ; Fin. 4, 10 ; Liv. 8, 7, 6
— [avec quominus] même sens : Lucr. 1, 977 ; Quint. 11, 1, 48
effici non potest quin Cic. Phil. 11, 36, il n'est pas possible que ne pas
— [avec prop. inf.] Vitr. 2, 6 ; Dig.

¶2. [sens part.]

a) produire, donner [en parl. de terres] : Cic. Verr. 3, 148 ; ager efficit cum octavo Cic. Verr. 3, 112, le champ rend huit fois plus [qu'il n'a été semé de blé] ;

b) former une somme : ea tributa vix, in fænus Pompei quod satis sit, efficiunt Cic. Att. 6, 1, 3, ces taxes font à peine de quoi suffire à payer les intérêts de Pompée;

c) [philos.] : causa efficiendi Cic. Fin. 1, 18, la cause efficiente
— établir, tirer une conséquence logique : in iis libris volt efficere animos esse mortales Cic. Tusc. 1, 77, dans cet ouvrage il veut établir que les âmes sont mortelles ; quid efficiatur e quoque Cic. Or. 115, [savoir] ce qui découle de chaque principe, sa conséquence logique ; ex quo efficitur, ou efficitur seul, avec prop. inf., d'où l'on conclut que, il s'ensuit que : Cic. Fin. 3, 28 ; Nat. 2, 80 ; etc.; ita efficitur ut subj. Cic. Nat. 3, 30, il s'ensuit que..., il en résulte que...

===> parf. subj. arch. effexis Pl. Cas. 709 ; inf. prés. pass. effieri Pl. Pers. 761.

#effictio#
effictĭo, ōnis, f. (effingo), effiction [fig. de rhét.], portrait, description : Her. 4, 63.
#effieri#
effiĕri, v. efficio

===> .

#effigia#
effĭgĭa, æ, f., c. effigies: Pl. Rud. 421
— pl., Lucr. 4, 42.
#effigiatus#
effĭgĭātus, abl. ū, m., représentation, imitation : Apul. Flor. 15.
#effigientia#
effĭgĭentĭa, æ. f. (effingo), création : Capel. 9, 922.
#effigies#
effĭgĭēs, ēi, f. (effingo),

¶1. représentation, image, portrait, copie [de qqch, qqn] : Cic. Q. 1, 3, 1 ; Verr. 2, 159 ; Virg. En. 3, 497
— [fig.] : Cic. Or. 9 ; de Or. 1, 193 ; Arch. 30 ; Fin. 2, 58
— ombre, spectre, fantôme : Ov. M. 14, 358 ; Liv. 21, 40, 9

¶2. [poét.] représentation plastique, image, statue, portrait : Catul. 64, 61 ; Virg. En. 2, 167 ; Hor. S. 1, 8, 30 ; Tac. An. 1, 74 ; Quint. 12, 10, 5.

#effigio#
effĭgĭo, āvi, ātum, āre (effigies), tr., faire le portrait de, représenter, Prud. Peri. 126 ; Sid. Ep. 6, 12
— façonner, créer: Prud. Cath. 10, 4.
#effiguratio#
effĭgūrātĭo, ōnis, f. (*effiguro), prosopopée : Rufin. schem. 14.
#effindo#
effindo, ĕre (ex, findo), tr., fendre : Manil. 4, 283.
#effingo#
effingo, inxi, ictum, ĕre (ex, fingo), tr.,

¶1. représenter, reproduire [par la peinture, la sculpture ou la ciselure] ; imiter, copier, former, figurer, rendre, dépeindre : Cic. Nat. 3, 23 ; Div. 1, 2, 3 ; in auro Virg. En. 6, 32, graver sur or; [fig.] Cic. Leg. 1, 26 ; de Or. 2, 184 ; formas et mores effingunt a parentibus liberi Cic. Div. 2, 94, les enfants reproduisent de leurs pères et la conformation et le caractère, cf. Tim. 34

¶2. essuyer, éponger : Cic. Sest. 77 ; Cat. Agr. 67, 2
— frotter doucement, caresser : Ov. H. 20, 134.

#effio#
effīo, ĕri, v. efficio

===> .

#effirmo#
effirmo, āre (ex, firmo), tr., affermir, encourager : Att. d. Non. 256, 18.
#efflagitatio#
efflāgĭtātĭo, ōnis, f., c. efflagitatus : Cic. Fam. 5, 19, 2.
#1 efflagitatus#
1 efflāgĭtātus, part. de efflagito.
#2 efflagitatus#
2 efflāgĭtātus, abl. ū, m. (efflagito), demande pressante, instances : Cic. Verr. 5, 29.
#efflagito#
efflāgĭto, āvi, ātum (ex, flagito), tr.,

¶1. demander avec instance : rem Cic. Mur. 47 ; Cæcil. 8, qqch.

¶2. prier, presser, solliciter vivement : a multis efflagitatus Cic. Verr. 1, 92, pressé par beaucoup de personnes

¶3. ab aliquo efflagitare ut Cic. Verr. 1, 63, solliciter qqn de
efflagitatum est ut Tac. An. 13, 26, on demanda instamment que
efflagitabant... facerent Tac. An. 4, 74, ils (les) sollicitaient de donner...

#efflammans#
efflammans, tis (ex, flammo), qui jette des flammes : Capel. 2, 207.
#efflatio#
efflātĭo, ōnis, f. (efflo), action d'émettre par le souffle : Hier. Ep. 65, 5.
#efflatus#
efflātŭs, ūs, m. (efflo), issue pour l'air, pour le vent : Sen. Nat. 5, 14, 3.
#effleo#
efflĕo, ēvi, ēre (ex, fleo), int., pleurer abondamment : Quint. Decl. 6, 4.
#efflicte#
efflictē, c. efflictim : Apul. M. 5, 28 ; Symm. Ep. 1, 84.
#efflictim#
efflictim (effligo), violemment, ardemment : Pl. Amp. 517 ; Cas. 49 ; Pœn. 96.
#efflicto#
efflicto, āre, fréq. de effligo: Pl. Stich. 606.
#effligo#
efflīgo, xi, ctum, ĕre (ex, fligo), tr., frapper fortement, battre, broyer, abattre, tuer, assommer : Cic. Att. 9, 19, 2 ; Sen. Ira 1, 15, 2 ; 2, 31, 8
— [fig.] Gell. 2, 69.
#efflo#
efflo, āvi, ātum, āre (ex, flo),

¶1. tr., répandre dehors en soufflant, exhaler: Lucr. 5, 652 ; lucem naribus efflant Virg. En. 12, 115, [les chevaux du Soleil] soufflent de leurs naseaux la lumière, cf. En. 7, 786 ; colorem Lucr. 2, 833, perdre sa couleur; animam Cic. Tusc. 1, 19 ; Mil. 48, rendre l'âme ; [abst] efflans Cic. poet. Div. 1, 106, expirant ; [poét.] efflantes plagæ Stat. Th. 8, 168, blessures qui font expirer, mortelles

¶2. int., s'exhaler : Lucr. 6, 681.

#effloreo#
efflōrĕo, ēre, int. (ex, floreo), être en fleur : Tert. Jud. Dom. 209.
#effloresco#
efflōresco, rŭi, ĕre (ex, floresco), int., fleurir : Vulg. Isa. 18, 5
— [fig.] s'épanouir, briller, resplendir : Cic. Cæl. 76
— [avec ex] [littt] sortir en pleine floraison de : utilitas efflorescit ex amicitia Cic. Læ. 100, l'utilité sort pleinement de l'amitié, trouve tout son épanouissement dans l'amitié, cf. Tusc. 5, 71 ; de Or. 1, 20.
#effluentia#
efflŭentĭa, æ, f. (effluo), écoulement, épanchement : M.-Vict. Ar. 1, 1.
#effluesco#
efflŭesco, ĕre, int., s'ébattre : conviviis Ambr. Off. 2, 21, 109, s'ébattre dans des festins.
#effluo#
efflŭo, flūxi, ĕre, (ex, fluo),

I. int.

¶1. couler de, découler, sortir en coulant, s'écouler: Cat. Ag. 111 ; umor e cavis populi effluens Plin. 24, 47, la sève coulant des trous du peuplier ; una cum sanguine vita effluit Cic. Tusc. 2, 59, la vie s'écoule avec le sang [de la blessure] ; facit effluere imbres Lucr. 6, 512, [la masse des nuages] fait tomber les pluies
(aër) effluens huc et illuc ventos facit Cic. Nat. 2, 101, (l'air) avec ses courants en sens divers produit les vents

¶2. glisser, s'échapper : manibus opus effluit Lucr. 6, 795, l'ouvrage lui coule des mains ; ex intimis aliquis effluit Cic. Fam. 6, 18, 2, qqn disparaît du groupe des intimes ; antequam ex anima tuo effluo Cic. Fam. 7, 14, 1, avant que je sorte (disparaisse) de ta pensée
— échapper à l'attention : Quint. 10, 3, 20
— s'échapper, parvenir à la connaissance du public : Ter. Eun. 121 ; Cic. Dom. 121

¶3. s'écouler, disparaître, s'évanouir; quod præteriit, effluxit Cic. CM 69, ce qui est passé s'est évanoui, cf. CM 4 ; Att. 12, 43, 3 ; Fin. 1, 42
— faire défaut : alicui mens effluit Cic. Br. 219, le fil des idées échappe à qqn
— tr., laisser couler, laisser échapper : Petr. 71, 11 ; Anth. 245, 2.

#effluus#
efflŭus, a, um (effluo), qui s'écoule : Avien. Per. 1162.
#effluvium#
efflŭvĭum, ĭi, n. (effluo), écoulement : Plin. 7, 121
— endroit où [un lac] se décharge : Tac. An. 12, 57.
#effluxi#
effluxi, pf. de effluo.
#effluxio#
effluxĭo, ōnis, f. (effluo), écoulement : Aug. Psalm. 140, 4
— endroit par où l'eau s'écoule, ruisseau [pour les pluies] : Dig. 43, 10.
#effluxus#
effluxus, a, um (effluo), volage, changeant : Isid. 9, 7, 26.
#effoco#
effōco, āre, tr. (ex, foces ou fauces), étouffer, suffoquer
— [fig.] : Sen. Brev. 2, 4.
#effodio#
effŏdĭo (ecf-), ōdi, ossum, ĕre (ex, fodio), tr.,

¶1. retirer en creusant, déterrer, extraire : aurum Cic. Off. 2, 13, extraire de l'or, cf. Rep. 2, 61 ; Pl. Trin. 783
oculum, oculos alicui, arracher (crever) un œil, les yeux à qqn : Pl. Aul. 53 ; Cap. 463 ; Cic. Rep. 3, 27

¶2. creuser, fouir : Quint. 10, 3, 2 ; Suet. Ner. 19
— faire en creusant : lacum Suet. Dom. 4, creuser un lac
— remuer, bouleverser : domos Cæs. C. 3, 42, 5, saccager les maisons.

===> inf. arch. exfodiri Pl. Mil. 315.

#effoecundo#
effœcundo, v. effecundo.
#effoedo#
effœdo, āre (ex, fœdo), tr., souiller entièrement : Aug. 150, 2 (éd. Mai).
#effoemino#
effœmĭno, v. effemino.
#effoetus#
effœtus, v. effetus.
#effor#
effor, [inus.], v. effaris.
#efforo#
effŏro, āre (ex, foro), tr., percer, trouer : Col. 9, 1, 3.
#effossio#
effossĭo, ōnis, f. (effodio), fouille : Cod. Th. 10, 19, 10
luminum Aug. imperf. Jul. 3, 119, action de crever les yeux.
#effoveo#
effŏvĕo, ēre (ex, foveo), tr., enflammer, irriter [une plaie] : Veg. Vet. 4, 28.
#effractarius#
effractārĭus, ĭi, m. (effringo), celui qui vole avec effraction : Sen. Ep. 68, 4.
#effractor#
effractŏr, ōris, m., Paul. Dig. 1, 15, 3 ; Ulp. Dig. 47, 7, 1, même sens que le précédent.
#effractura#
effractūra, æ, f. (effringo), effraction, vol avec effraction : Paul. Dig. 1, 15, 3.
#effractus#
effractus, a, um, part. de effringo.
#effragro#
effrāgro, āre (ex, fragro), int., sentir [fig.] : Fort. Vit. Germ. 75.
#effregi#
effrēgi, pf. de effringo.
#effrenate#
effrēnātē (effrenatus), d'une manière effrénée, sans réserve : Cic. CM 39 ; -natius Cic. Phil. 14, 26.
#effrenatio#
effrēnātĭo, ōnis, f. (effreno), emportement déréglé, débordement, écart, licence : Cic. Phil. 5, 22.
#effrenatus#
effrēnātus, a, um, part. adj. de effreno, débridé, délivré du frein : Liv. 40, 40, 5
— [fig.] qui n'a plus de frein, effréné, désordonné, déréglé, déchaîné : effrenata libido Cic. Clu. 15, passion déchaînée; secundis rebus effrenatus Cic. Off. 1, 90, à qui le bonheur a fait perdre le sens de la mesure
-natior Cic. de Or. 3, 205 ; -tissimus Sen. Ep. 88, 19.
#effrenis#
effrēnis, e, v. effrenus : [pr.] Prud. Psych. 179 ; [fig.] Plin. 8, 171.
#effreno#
effrēno, āre (ex, freno), tr., lâcher la bride [fig.], déchaîner : Sil. 9, 496.
#effrenus#
effrēnus, a, um (ex, frenum), qui n'a pas de frein, débridé : Liv. 4, 33, 7
— [fig.] : effrena gens Virg. 3, 382, nation sauvage ; effrenus amor Ov. M. 6, 465, amour désordonné.
#effrico#
effrĭco, frixi, frĭcātum, āre (ex, frico), tr., frotter, enlever en frottant : Apul. M. 1, p. 105, 9
— [fig.] effricanda animorum rubigo Sen. Ep. 15, 36, il faut dérouiller les esprits.
#effrigo#
effrīgo, ĕre (ex, frigo), tr., bien rôtir : Pl.-Val. 2, 30.
#effringo#
effringo, ēgi, actum, ĕre (ex, frango),

¶1. tr., enlever en brisant, faire sauter : Pl. Amp. 1026
— rompre, briser, ouvrir avec effraction, détruire : Cic. Verr. 4, 94 ; 96

¶2. int., se briser: Sil. 1, 647 ; Apul. Mund. 11.

#effrondui#
effrondŭi, pf. (ex, frondesco), int., pousser du feuillage : Vop. Prob. 10, 3.
#effrons#
effrons, tis (ex, frons), impudent, effronté : Vop. Num. 13.
#effrutico#
effrŭtĭco, āre, (ex, frutico), tr., produire [fig.] : Tert. Anim. 27 fin
— int., pousser en feuillage : Tert. Nat. 1, 5.
#effudi#
effūdi, pf. de effundo.
#effugatio#
effŭgātĭo, ōnis, f. (effugo), fuite, action d'échapper à : Gloss.
#effugio#
effŭgĭo, fūgi, fŭgĭtūrus, ĕre (ex, fugio).

I. int., échapper en fuyant, s'enfuir : e prœlio Cic. Phil. 2, 71, s'enfuir du combat ; [avec ab] Cic. Sest. 116 ; de manibus alicujus Cic. Amer. 34, s'échapper des mains de qqn ; patria Pl. Merc. 660, se sauver de sa patrie
ne quid simile paterentur, effugerunt Liv. 36, 25, 8, ils échappèrent à un sort semblable, cf. Tac. H. 3, 39 ; [avec ab et ne] Pl. Bac. 342
non effugere quin Næv. Tr. 15, ne pas éviter de.

II. tr.,

¶1. échapper à : mortem Cæs. G. 6, 30, 2, échapper à la mort; equitatum Cæs. C. 1, 65, 4, échapper aux attaques de la cavalerie; dolores Cic. Fin. 1, 36, se soustraire aux douleurs

¶2. [nom de ch. sujet] : Cic. Verr. 4, 122 ; nihil te effugiet Cic. de Or. 2, 147, rien ne t'échappera ; adeo nullius rei cura Romanos effugiebat Liv. 22, 33, 6, tant il est vrai que rien n'échappait à la sollicitude des Romains
custodis curam non effugiat observare... Col. 8, 11, 12, qu'il n'échappe pas à la sollicitude du garde d'observer...

#effugium#
effŭgĭum, ĭi, n. (effugio), fuite : Lucr. 5, 992
— moyen de fuir, d'échapper : habere effugia pennarum Cic. Nat. 2, 121, avoir des ailes pour s'enfuir; assequi effugium mortis Cic. Verr. 5, 166, trouver un moyen d'échapper à la mort
— issue, passage : Tac. An. 3, 42.
#effugius#
effŭgĭus, a, um, échappé : hostia effugia Serv. En. 2, 140, victime échappée de l'autel.
#effugo#
effŭgo, āvi, ātum, āre, tr. (ex, fugo), chasse, mettre en fuite : Avien. Or. 156.
#effulgenter#
effulgentĕr (effulgeo), d'une manière brillante : Mar.-Vict.
#effulgentia#
effulgentĭa, æ, f., action de briller : Mar.-Vict.
#effulgeo#
effulgĕo, si, ēre, int., briller, éclater, luire, être lumineux : Liv. 22, 1, 11 ; auro Virg. En. 5, 133, être tout resplendissant d'or
— [fig.] sed effulgebat Philippus Liv. 45, 7, 3, mais il y avait l'éclat de Philippe.

===> inf. -ĕre Virg. En. 8, 677.

#effulguro#
effulgŭro, āre (ex, fulguro), int., jeter une lueur, briller : Stat. Ach. 1, 231 ; Ennod. Ep. 1. 8.
#effulsio#
effulsĭo, ōnis, f. (effulgeo), éclat, splendeur : Chalcid. Tim. 71.
#effultus#
effultus, a, um (ex, fulcio), appuyé sur, soutenu : Virg. En. 7, 94.
#effumigatus#
effūmĭgātus, a, um (ex, fumigo), chassé par la fumée : Tert. Martyr. 1.
#? effumo#
? effūmo, ās, āre, int., jeter de la fumée : Ætna 501 [495].
#effundo#
effundo (ecfundo), fūdĭ, fūsum, ĕre (ex et fundo), tr.,

¶1. répandre au dehors, verser, épancher : lacrimas Cic. Planc. 101, verser des larmes ; mare numquam effunditur Cic. Nat. 2, 116, la mer ne déborde jamais ; Ganges se in Oceanum effundit Plin. 2, 243, le Gange se déverse dans l'Océan
tela Virg. En. 9, 509, jeter les traits à profusion, cf. Liv. 27, 18, 11 ; quæ via clausos excutiat Teucros vallo atque effundat in æquor Virg. 9, 68, [il cherche] quel moyen peut faire sortir les Troyens de l'enceinte où ils sont enfermés et les jeter épars dans la plaine; equus cum regem effudisset Liv. 27, 32, 5, le cheval ayant jeté à terre le roi, cf. 22, 3, 11 ; equo effusus Liv. 10, 11, 1, désarçonné
se effundere, se répandre [en parl. d'une foule] : Cæs. C. 2, 7, 3 ; Liv. 34, 8, 1, etc., ou effundi Liv. 38, 6, 3 ; 40, 40, 10 ; Tac. An. 1, 23 ; effuso exercitu Sall. J. 55, 4, l'armée se répandant à l'aventure ; vulgus effusus oppido Sall. J. 69, 2, la foule qui s'était répandue hors de la ville; [poét.] nymphæ cæsariem effusæ Virg. G. 4, 337, nymphes ayant leur chevelure flottante

¶2. produire en abondance : fruges, herbas Cic. Or. 48, des céréales, des herbes, cf. Br. 36

¶3. disperser, dissiper, prodiguer : patrimonium Cic. Amer. 6, son patrimoine, cf. Cic. Phil. 3, 3 ; Agr. 1, 15 ; Tusc. 3, 48 ; sumptus effusi cum probro Cic. Amer. 88, dépenses prodiguées dans l'opprobre

¶4. [fig.]

a) déverser, épancher, exposer librement : effudi vobis omnia quæ sentiebam Cic. de Or. 1, 159, je vous ai épanché mes idées, cf. Att. 16, 7, 5 ; Fl. 41 ; Quint. 10, 3, 17, etc. ; furorem in aliquem Cic. Fam. 12, 25, 4, déverser, répandre sur qqn sa folie furieuse (iram Liv. 39, 34, 1, sa colère);

b) se effundere in aliqua libidine Cic. Par. 21, s'abandonner à une passion (in omnes libidines Tac. An. 14, 13, à toutes les passions), ou pass. effundi, se laisser aller, s'abandonner : in aliquem suavissime effundi Cic. Att. 4, 9, 1, s'abandonner aux manifestations les plus gracieuses à l'égard de qqn ; in licentiam Liv. 25, 20, 6, s'abandonner à la licence ; in lacrimas Tac. An. 3, 23 (lacrimis Virg. En. 2, 651 ; ad lacrimas Liv. 44, 31, 13), se répandre en larmes ;

c) disperser au vent = laisser échapper, renoncer à : collectam gratiam florentissimi hominis Cic. Fam. 2, 16, 1, jeter au vent la faveur d'un homme si puissant après l'avoir recueillie ; odium Cic. Fam. 1, 9, 20, se débarrasser de sa haine
— [en part.] extremum spiritum Cic. Phil. 14, 32, exhaler le dernier souffle ; animam Virg. En. 1, 98, expirer;

d) laisser aller, lâcher : habenas Virg. En. 5, 818, abandonner les rênes; vires Liv. 10, 28, 6, prodiguer, déployer sans retenue ses forces.

===> exfuti = effusi P. Fest. 81, 10.

#effuse#
effūsē (effusus),

¶1. en se répandant au large : Liv. 33, 16, 4
— à la débandade, précipitamment, de tous côtés : fugere Liv. 3, 22, 8, fuir de tous côtés, en tous sens

¶2. avec abondance, largesse, profusion : donare Cic. Amer. 23, donner à profusion
— d'une manière immodérée, sans retenue : exsultare Cic. Tusc. 4, 13, s'abandonner à une joie immodérée
— avec effusion : effusissime diligere Plin. Ep. 7, 30, 1, avoir la plus vive affection
effusius Liv. 33, 16, 4.

#effusio#
effūsĭo, ōnis, f. (effundo), action de répandre, épanchement, écoulement : Cic. Nat. 2, 26 ; 127 ; effusiones hominum ex oppidis Cic. Pis. 51, habitants sortant en foule des villes
— [fig.] largesses, prodigalité, profusion : Cic. Part. 81 ; Att. 7, 3, 3 ; Off. 2, 56
— débordement : effusio animi in lætitia Cic. Tusc. 4, 66, transport excessif de l'âme dans la joie.
#effusor#
effūsŏr, ōris, m. (effundo), celui qui verse [le sang] : Aug. Psalm. 58, s. 1, 15
— celui qui répand, qui prodigue : Aug. Serm. 179, 10.
#effusorie#
effūsōrĭē, en se répandant çà et là : Amm. 31, 16, 7.
#effusorium#
effūsōrĭum, ĭi, n., instrument pour verser : Hier. Zach. 1, 4, 2.
#effusus#
effūsus, a, um,

I. part. de effundo

II. pris adjt,

¶1. épandu, vaste, large : effusa loca Tac. G. 30, vastes plaines

¶2. lâche, libre : quam potuit effusissimis habenis Liv. 37, 20, 10, en lâchant le plus possible les brides, à toute bride; effusum agmen Liv. 21, 25, 8, troupes en débandade ; effusæ comæ Ov. Ep. 7, 70, chevelure éparse ; cursu effuso Liv. 2, 50, 6, dans une course emportée

¶3. [fig.] prodigue, large : quis in largitione effusior ? Cic. Cæl. 13, qui fut plus magnifique dans ses largesses ?

¶4. qui se donne carrière, sans contrainte, immodéré : effusa licentia Liv. 44, 1, 5, licence sans bornes ; effusissimo studio Suet. Ner. 40, avec une passion débordante.

#effuticius#
effūtīcĭus, a, um (effutio), [en parl. d'un mot] sorti de la bouche au hasard : Varr. L. 7, 93.
#effutilis#
effūtĭlis, e (effutio), dit au hasard : An. Helv. 74, 16.
#effutio#
effūtĭo, īvi ou ĭi, ītum, īre (ex, futio), tr., répandre au dehors : ore Lucr. 5, 910, débiter, cf. Hor. P. 231
— parler inconsidérément, dire des riens, bavarder : Cic. Nat. 1, 84 ; Div. 2, 113
— [abst] ita effutiunt Cic. Nat. 2, 94, ils débitent tant de pauvretés.
#effutitus#
effūtītus, a, um, part. de effutio : Cic. Div. 2, 113.
#effutuo#
effŭtŭo (ecf-), ŭī, fŭtūtus, ĕre (ex, futuo), tr.,

¶1. épuiser par la débauche : Catul. 6, 13

¶2. dissiper [son argent, sa fortune] dans la débauche : Poet. d. Suet. Cæs. 51.

#Egaleos#
Egălĕōs (Æg-), i, f., montagne de l'Attique : Stat. Th. 12, 620.
#Egara#
Egara, æ, f., ville de la Tarraconnaise : CIL 2, 4494.
#Egasmala#
Egasmala, æ, f., ville située sur le Nil : Plin. 6, 179.
#Egassius#
Egassĭus, ĭi, m., surnom romain : CIL 8, 1596 C.
#Egatheus#
Egăthĕus, i, m. (Ἠγάθεος), nom d'un affranchi d'Antonin : Front.
#Egelesta#
Egelesta, æ, f., ville de la Tarraconnaise : Plin. 31, 80
-tāni, ōrum, m., habitants d'Égelesta : Plin. 3, 25.
#egelido#
ēgĕlĭdo, āre (e, gelidus), tr., dégeler, faire dégeler : Sid. Ep. 4, 1.
#egelidus#
ēgĕlĭdus, a, um,

¶1. tiède, dégourdi : Cels. 4, 18 ; egelidi tepores Catul. 46, 1, chaleur tempérée, douce chaleur

¶2. frais : egelidum flumen Virg. En. 8, 610, eau fraîche du fleuve, cf. Plin. 31, 10.

#egelo#
ēgĕlo, āre, tr., rendre tiède, dégourdir : C.-Aur. Acut. 3, 5, 58.
#egens#
ĕgens, tis, p.-adj. de egeo, qui manque, dénué, privé de : Cic. Fam. 6, 22, 1
— pauvre, indigent, nécessiteux : Cic. Planc. 86 ; Læ. 23
nihil rege egentius Cic. Att. 6, 1, 4, rien de plus pauvre qu'un roi
-tissimus Cic. Sest. 111.
#egentia#
ĕgentĭa, æ, f. (egeo), indigence, pauvreté : Ps.-Aug. Serm. app. 85, 1.
#egenulus#
ĕgēnŭlus, a, um, dim. de egenus: P.-Nol. Ep. 29, 12.
#egenus#
ēgēnus, a, um (egeo), qui manque, privé : [avec gén.] Virg. En. 1, 599 ; Liv. 9, 6, 4 ; Tac. An. 1, 53 ; [avec abl.] Tac. An. 12, 46
in rebus egenis Virg. En. 6, 91, dans la détresse
— subst. n. egenum : in egeno Col. 3, 10, dans un sol pauvre
— susbt. m., un pauvre : Vulg. Ps. 34, 10.
#egeo#
ĕgĕo, ŭi, ēre, int.,

¶1. [rare] manquer de, être privé de [avec abl.] : auctoritate Cic. Br. 238, manquer de prestige

¶2. être pauvre, dans le besoin : egebat ? Cic. Com. 22, était-il dans le besoin ? acriter egetur Pl. Ps. 273, on est dans un dénuement terrible
— [av. acc. de rel. pron. n.] Pl. Men. 121
— avoir besoin de : [avec abl.] medicina Cic. Læ. 10, avoir besoin de remède ; [avec gén.] auxilii Cæs. G. 6, 11, 4, avoir besoin de secours

¶3. désirer, rechercher : plausoris Hor. P. 154, rechercher un admirateur

¶4. se passer de : si non est, egeo Cat. d. Gell. 13, 23, 1, si quelque chose me manque, je m'en passe.

===> part. fut. egiturus Tert. Marc. 4, 24.

#Egeria#
Egĕrĭa, æ, f., Égérie [nymphe que Numa feignait de consulter] : Liv. 1, 19 ; Virg. En. 7, 763.
#egeries#
ēgĕrĭēs, ēi, f. (egero), déjections : Solin. 40, 11.
#Egerius#
Egĕrĭus, ĭi, m., nom d'un frère de Tarquin l'Ancien : Liv. 1, 34.
#egermino#
ēgermĭno, āre, int., germer, pousser : Col. 4, 17, 4.
#1 egero#
1 ēgĕro, is, fut. ant. de ago.
#2 egero#
2 ēgĕro, gessi, gestum, ĕre, tr., emporter dehors : pecuniam ex ærario Liv. 30, 39, 7, soustraire de l'argent au trésor
— retirer, enlever : Cat. Ag. 37, 3 ; nivem Liv. 21, 37, 1, enlever la neige
— rejeter, évacuer, faire sortir : sanguinem Plin. 31, 62, vomir du sang; gravitas cæli egerit populos Sen. Ep. 91, 12, l'insalubrité du climat force les peuples à émigrer
— épuiser, vider : Dorica castra rogis Prop. 4, 6, 34, vider le camp des Grecs pour charger les bûchers
— [fig.] épancher, répandre, exhaler: animam Sen. Ep. 54, 2, rendre l'âme ; iras Sil. 4, 280, exhaler sa colère; egeritur fletu dies Val.-Fl. 8, 455, le jour se passe dans les larmes
sermones Sen. Ep. 66, 4, rapporter (rédiger) des entretiens.
#egersimon#
ĕgersĭmŏn, i, n. (ἐγέρσιμον), excitant: Capel. 9, 11.
#Egesinus#
Egĕsīnus (Hĕ-), i, m., philosophe académicien : Cic. Ac. 2, 16.
#Egesta#
Egesta, æ, f., Égeste [en Sicile, plus tard Ségeste] : Fest. 340, 5.
#egestas#
ĕgestās, ātis, f. (egeo), pauvreté, indigence : Cic. Par. 45 ; Cat. 2, 25 ; [pl.] Att. 9, 7, 5
— disette, privation : egestate cibi peremptus Tac. An. 6, 23, qu'on a fait mourir de faim ; egestas rationis Lucr. 5, 1211, le manque d'explication rationnelle ; egestas animi Cic. Pis. 24, manque de caractère.
#egestio#
ēgestĭo, ōnis, f. (egero), action d'emporter, de retirer : ruderum Suet. Ner. 38, l'enlèvement des décombres
— action de rendre, d'évacuer : ventris C.-Aur. Tard. 5, 10, déjection
— [fig.] profusion, gaspillage : Plin. Ep. 8, 6, 7.
#egestivus#
ēgestīvus, a, um, laxatif [en t. de médecine] : Macer. Aneth. 14.
#egestosus#
ĕgestōsus, a, um (egestas), indigent : A.-Vict. Epit. 12, 4
-ŭōsus, Salv. Gub. 5, 8.
#1 egestus#
1 ēgestus, a, um, part. de egero.
#2 egestus#
2 ēgestŭs, ūs, m., action de retirer, d'enlever : Stat. S. 4, 3, 42
ventris Sen. Nat. 3, 30, 4, déjection.
#Egeta#
Egeta, æ, f., c. Ægeta : Peut.
#Egetini#
Egetīni, c. Ægetini.
#Eggius#
Eggĭus, ĭi, m., nom de famille romain : Inscr.
#Egguini#
Eggŭīni, ōrum, m., ville de Sicile [auj. Gangi] : Plin. 3, 91.
#egi#
ēgi, pf. de ago.
#egigno#
ēgigno, ĕre, tr., produire; [pass.] croître de, sortir de : Lucr. 2, 703.
#Egilius#
Egĭlĭus, ĭi, m., nom d'homme : Liv. 41, 17.
#egilops#
ēgĭlops, v. ægilops.
#egiturus#
ĕgĭtūrus, a, um, v. egeo

===> .

#Egivarri Namarini#
Egivarri Namarini, m., peuple de la Tarraconnaise : Plin. 4, 111.
#eglecopala#
eglecopala, æ, f. [mot gaulois] marne colombine [probablt une variété de craie] : Plin. 17, 46.
#Egnatia#
Egnātĭa, æ, f.,

¶1. ville d'Apulie: Plin. 3, 102
— ville des Sallentins : Plin. 2, 240

¶2. nom de femme : Tac. An. 15, 71.

#Egnatianus#
Egnātĭānus, a, um, d'Égnatius [Rufus] : Vell. 2, 93.
#Egnatius#
Egnātĭus, ĭi, m., Égnatius Rufus [édile qui conspira contre Auguste] : Suet. Aug. 19
— un ami de Cicéron : Cic. Att. 7, 18, 4
— Égnatius Mætennus : Plin. 14, 84.
#Egnatuleius#
Egnātŭlēius, i, m., nom d'un questeur: Cic. Phil. 3, 7.
#ego#
ĕgŏ, mĕi, mĭhi, mē, mē, m., f. (ἐγώ), moi, je : consul ego quæsivi Cic. Rep. 3, 28, pendant mon consulat j'ai fait une enquête ; ego legem recitare Cic. Verr. 4, 49, moi de lire la loi; ego et tu præsumus... Cic. de Or. 1, 39, toi et moi, nous présidons... ; ego et frater meus amamus... Cic. Phil. 13, 18, mon frère et moi, nous aimons...; egone ? Cic. Nat. 3, 8, moi ?
— [pour insister] egomet, mihimet, memet (abl.), moi-même : Cic. Inv. 1, 52 ; Quinct. 34 ; de Or. 3, 74 ; mihipte Cat. frg. ; Fest. 154, 11 ; mepte (acc.) Pl. Men. 1059
me consule Cic. Agr. 2, 55, sous mon consulat
mihi s'emploie qqf de façon explétive [datif éthique] : sit mihi tinctus litteris Cic. de Or. 2, 85, qu'il nous ait quelque teinture des lettres, cf. Verr. 1, 156 ; 2, 26 ; Mur. 13 ; Virg. G. 1, 45.

===> arch. mis = mei Prisc. 13, 4 ; dat. mi Cic. Att. 1, 8, 3, etc.
— arch. acc. mehe Quint. 1, 5, 21 ; med Pl. Amp. 434, etc.
— abl. med Pl. Amp. 663, etc.

#egomet#
ĕgŏmĕt, v. ego.
#egraminatus#
ēgrāmĭnātus, a, um, (e, gramen), nettoyé de ses mauvaises herbes [fig.] : Vict.-Vit. Vand. 1, 11.
#egranatus#
ēgrānātus, a, um (e, granum), égrené : Plin.-Val. 3, 14.
#egredior#
ēgrĕdĭor, ĕris, essus sum, ĕdi (e, gradior).

I. int.,

¶1. sortir, sortir de: [avec e ou ex] Cæs. G. 2, 13, 2 ; 6, 31, 4 ; Cic. Off. 1, 40 ; Cat. 1, 10 ; [avec a ou ab] : ab aliquo Pl. Ep. 380 ; Ter. Phorm. 732, sortir de chez qqn ; ab urbe Suet. Claud. 23, s'éloigner de la ville ; [avec l'abl. simplt] : domo foras Pl. Merc. 821, sortir de la maison; finibus Liv. 9, 29, 5, sortir du territoire, cf. Cæs. G. 1, 44, 6 [mss α]
— [en part.] ex navi Cæs. G. 4, 26, 2 ; 4, 27, 3, ou navi Cæs. G. 4, 21, 3 ; 4, 24, 1, ou abst egredi Cæs. G. 4, 23, 4, ou egredi in terram Cic. Verr. 5, 133, débarquer
— [fig.] sortir, s'écarter de : a proposito Cic. Br. 82, faire une digression, s'écarter de son sujet

¶2. monter au-dessus, s'élever : Sall. J. 93, 2 ; scalis egressi Sall. J. 60, 6, arrivés au sommet par le moyen des échelles ; quantum in altitudinem egrediebantur Liv. 40, 22, 2, à mesure qu'ils s'élevaient en hauteur, cf. 26, 44, 6 ; Tac. H. 3, 29.

II. tr., passer, surpasser, dépasser, excéder, outrepasser; munitiones Cæs. C. 3, 52, 2, franchir les fortifications ; tentoria Tac. An. 1, 30, sortir des tentes
relationem Tac. An. 2, 38, sortir du sujet des débats ; præturam Tac. An. 3, 30, aller au-delà de la préture ; vix septemdecim annos egressus Tac. An. 13, 6, à peine âgé de dix-sept ans révolus.

#egregiatus#
ēgrĕgĭātŭs, ūs, m., titre de egregius : Cod. Th. 8, 4, 3.
#egregie#
ēgrĕgĭē (egregius), d'une manière particulière, spécialement : Ter. And. 58
— d'une manière distinguée, remarquable, très bien, parfaitement: Cic. Br. 257 ; Cæs. G. 2, 29, 2
— [abst] egregie, Cæsar, quod Plin. Pan. 38, 3, il est glorieux pour toi, César, de...
-gius Juv. 11, 12.
#egregietas#
ēgrĕgĭētas, ātis, f. (egregius), excellence : Gloss.
#1 egregius#
1 ēgrĕgĭus, ĭi, m., titre honorifique sous les empereurs : Cod. Th. 6, 22, 1.
#2 egregius#
2 ēgrĕgĭus, a, um (e, grex), choisi, d'élite; distingué, remarquable, supérieur, éminent, hors pair : Cic. de Or. 1, 215 ; Læ. 67 ; in bellica laude Cic. Br. 84, remarquable pour ses talents militaires; egregia indoles ad... Cic. de Or. 1, 131, dispositions remarquables pour... ; egregia voluntas in aliquem Cæs. G. 5, 4, 3, dispositions excellentes à l'égard de qqn; [pl. n.] egregia tua Sall. J. 10, 2, tes mérites éminents
— glorieux, honorable : alicui egregium est avec inf. Tac. H. 1, 15, c'est un honneur pour qqn de
— [subst. n.] egregium publicum, Tac. An. 3, 70, l'honneur de l'État
-giissimus Pacuv. Tr. 230 ; Gell. 14, 5, 3.
#3 egregius#
3 ēgrĕgĭus, v. egregie.
#egressio#
ēgressĭo, ōnis, f., action de sortir, sortie: Hier. Ep. 78
— digression : Quint. 4, 3, 12.
#1 egressus#
1 ēgressus, a, um, part. de egredior.
#2 egressus#
2 ēgressŭs, ūs, m., action de sortir, sortie : [pl.] egressus Tac. An. 3, 33, sorties en public
— départ : Cic. Pis. 31
— débarquement : Cæs. G. 5, 8, 3
— sortie, issue : tenebrosus egressus Petr. 91, 3, sortie obscure ; egressus Istri Ov. Tr. 2, 189, les bouches de l'Ister
— [fig.] digression : Quint. 4, 3, 12 ; libero egressu memorare Tac. An. 4, 32, se donner libre carrière en racontant.
#egretus#
ēgrētus, a, um, arch. pour egressus : P. Fest. 78, 4.
#egrex#
ēgrex, ĕgis, c. egregius: Gloss. Isid.
#egui#
ĕgŭi, pf. de egeo.
#Eguituri#
Egŭituri, ōrum, m., peuple des Alpes : Plin. 3, 137.
#egula#
ĕgŭla, æ, f., espèce de soufre pour blanchir les laines: Plin. 35, 175.
#egurgito#
ēgurgĭto, āre, (e, gurges), tr., verser dehors : argentum Pl. Epid. 582, jeter l'argent par les fenêtres.
#Egyptiacus#
Egyptĭăcus, c. Ægyptiacus.
#ehem#
ĕhem, interj. marquant la surprise, eh ! ah ! : Pl. Most. 727, etc.; Ter. Eun. 86 ; And. 686.
#Ehetium#
Ehetĭum, ĭi, n., ville d'Apulie : Peut.
#eheu#
ēheū, interj. de douleur, ah! hélas ! Pl., Ter. ; Hor. S. 1, 3, 66 ; eheu, me miserum Sall. J. 14, 9, ah ! malheureux que je suis.
#eho#
ĕhŏ, interj. pour appeler, avertir, insister : ho ! hé ! holà ! Pl. Merc. 189, etc.; Ter.
— pour marquer l'étonnement : oh ! oh ! ah ! ah! ouais ! Pl., Ter.
#ehodum#
ĕhŏdum, c. eho : Ter. Eun. 360.
#1 ei#
1 ĕī, dat. de is et nomin. pl. m.
#2 ei#
2 ēī, interj., c. hei: Pl., Ter.
#eia#
ēiă (hēiă) (εἴα), interj. qui marque l'étonnement : ah ! ha ! Pl. Cap. 963, etc.
— ordinairement pour encourager : allons ! courage ! Virg. En. 9, 38 ; eia vero! Cic. Rep. 3, 8, eh bien donc; [ironie] heia autem Ter. Ad. 868, et allez donc !
#Eiazius#
Eiazĭus, ou Eiazzus, i, m., surnom de Jupiter : Inscr. Orell. 1237.
#eicio#
ēĭcĭo, c. ejicio ; eīcĭt [trochée] Lucr. 3, 877 ; 4, 1272.
#eidus#
eidus, v. idus.
#eiei#
eiei CIL 1, 198 ; eieis CIL 14, 3584, anc. dat. sing. et pl. de is.
#Eion#
Eĭōn, ōnis, f. (Ἠιών), péninsule entre le Pont-Euxin et le Palus Méotide: Plin. 6, 18.
#Eioneus#
Eĭŏneūs, ĕi, m. (Ἠϊονεύς), Éionée [beau-père d'Ixion] : Hyg.
#eis#
eis,

¶1. dat. pl. de is

¶2. nomin. pl. arch. : CIL 1, 582, 16.

#ejaculo#
ējăcŭlo, āre, c. ejaculor : Gell. 16, 19, 21 ; Anth. 712, 21.
#ejaculor#
ējăcŭlor, ātus sum, āri, tr., lancer avec force, projeter : Ov. M. 4, 124 ; Plin. 4, 73.
#ejeci#
ējēci, pf. de ejicio.
#ejectamentum#
ējectāmentum, i, n. (ejecto), ce qui est rejeté : Tac. G. 45.
#ejectatio#
ējectātĭo, ōnis, f., luxation : Ps.-Soran. Med. 39.
#ejecticia#
ējectīcĭa, æ, f. (ejicio), qui a mis bas avant terme : Plin. 11, 210.
#ejectio#
ējectĭo, ōnis, f., action de jeter au dehors : Vitr. 1, 6, 3
— expulsion, bannissement : Cic. Att. 2, 18, 1
articuli C.-Aur. Chron. 2, 1, 28, luxation.
#ejectiuncula#
ējectĭuncŭla, æ, f. (ejectio), légère luxation : M.-Emp. 10.
#ejecto#
ējecto, āvi, ātum, āre, tr., (e, jacto), rejeter hors, lancer au loin; vomir : Sil. 10, 320 ; Ov. M. 5, 353 ; 14, 211 ; Luc. 3, 658.
#ejectorius#
ējectōrĭus, a, um (ejicio), propre à rejeter: Cass.-Fel. 32.
#ejectura#
ējectūra, æ, f. (ejicio), action de jeter dehors, avance, saillie : Boet. Geom. p. 407, 24.
#1 ejectus#
1 ējectus, a, um, part. de ejicio.
#2 ejectus#
2 ējectŭs, ūs, m., action de jeter au dehors : animai foras Lucr. 4, 961, expulsion du souffle au dehors [expiration].
#ejeratio#
ējĕrātio, ōnis, f., Tert. Spect. 4, c. ejuratio.
#ejero#
ējĕro, āre, c. ejuro : Cic. de Or. 2, 285 ; Verr. 3, 137 ; Phil. 12, 18.
#ejicio#
ējĭcio, jēcī, jectum, ēre (ex et jacio), tr.,

¶1. jeter hors de, chasser de : e senatu, ex oppido Cic. CM 42 ; Cæs. C. 1, 30, 3, du sénat, de la ville ; de collegio, de civitate Cic. Q. 2, 5, 2 ; Arch. 22, chasser d'un collège, de la cité; a suis dis penatibus præceps ejectus Cic. Quinct. 83, précipité loin de ses dieux pénates ; domo ejecti Cæs. G. 4, 7, 3, chassés de leur pays; finibus ejectus Sall. J. 14, 8, chassé du territoire ; aliquem in exsilium Cic. Cat. 2, 14, ou ejicere seult Cic. Mil. 105, etc., jeter en exil, bannir, exiler qqn; sanguinem Plin. 24, 15, vomir du sang, cf. Cic. Fam. 14, 7, 1 ; ejecta lingua Cic. de Or. 2, 266, tirant la langue
— démettre, luxer un membre : Veg. Mul. 3, 41, 1 ; 2, 45, 7 ; Hyg. Fab. 57 ; ejecto armo Virg. En. 10, 894, avec l'épaule luxée
se ejicere (ex aliquo loco, in aliquem locum), s'élancer, sortir précipitamment, sauter (d'un lieu, dans un lieu) : sese in terram e navi Cic. Verr. 5, 91, sauter du navire à terre; se ex castris ejecerunt Cæs. G. 4, 15, 1, ils se jetèrent hors du camp, cf. G. 5, 15, 3 ; 5, 21, 5 ; C. 3, 16, 3 ; se in agros Liv. 6, 3, 7, se précipiter dans la campagne

¶2. [marine] pousser du côté de la terre, faire aborder : aliquo naves Cæs. C. 3, 25, 4 ; navem in terram Cæs. C. 3, 28, 5, faire aborder des navires qq part, un navire au rivage
— [mais au pass.] être jeté à la côte, échouer : naves in litore ejectæ Cæs. G. 5, 10, 2, navires échoués sur le rivage ; in litora Liv. 29, 18, 5, jetés sur le rivage ; [d'où] ejecti Cic. Amer. 72, des naufragés ; ejectum litore excipere Virg. En. 4, 373, recueillir un naufragé

¶3. [fig.]

a) superstitionis stirpes Cic. Div. 2, 149, extirper la superstition ; amorem ex animo Cic. Amer. 53, arracher un amour du cœur;

b) voluptates subito se nonnumquam profundunt atque ejiciunt Cic. Cæl. 75, les passions soudain parfois débordent et se projettent au dehors;

c) rejeter, repousser [une théorie, un système] : Cic. Off. 1, 148 ; de Or. 1, 146 ; etc. ; explosæ ejectæque sententiæ Cic. Fin. 5, 23, opinions condamnées et rejetées, cf. Cic. de Or. 3, 196.

#ejulabilis#
ējŭlābĭlis, e (ejulo), plaintif : Apul. M. 4, 3.
#ejulabundus#
ējŭlābundus, a, um (ejulo), qui se plaint hautement : J.-Val. 2, 16.
#ejulatio#
ējŭlātĭo, ōnis, f. (ejulo), lamentations, plaintes : Cic. Leg. 2, 59 ; Pl. Capt. 201
— et ējŭlātŭs, ūs, m., Cic. Tusc. 2, 55 ; 4, 18 ; Har. 39.
#ejulito#
ējŭlĭto, āre, int., fréq. de ejulo : Lucil. d. Varr. L. 7, 103 et Non. 21, 20.
#ejulo#
ējŭlo, āvi, ātum, āre,

¶1. int., se lamenter, pousser des cris de douleur : Cic. Tusc. 2, 19

¶2. tr., se lamenter sur, déplorer : Apul. M. 3, p. 129.

#ejulor#
ējŭlor, ări, c. ejulo : Prisc. 8, 25.
#ejuncesco#
ējuncesco, ĕre, int., (e, juncus), devenir mince comme un jonc, s'épuiser : Plin. 17, 182.
#ejuncidus#
ējuncĭdus, a, um (e, juncus), mince comme un jonc : Plin. 17, 173 ; Varr. R. 1, 31, 3.
#ejuno#
ējūno, par Junon [formule de serment] : Char. 198, 18.
#ejuratio#
ējūrātio, ōnis, f. (ejuro), désistement (démission) d'un emploi fait dans les formes : Val.-Max. 2, 7, 7
— renonciation : bonæ spei Sen. Vit. 26, 5, à l'espérance du bien.
#ejuro#
ējūro (ējĕro), āvi, ātum, āre, tr., protester par serment contre, refuser en jurant : me iniquum ejerabant Cic. Phil. 12, 18, ils me récusaient comme un ennemi, cf. Verr. 3, 137 ; bonam copiam Cic. Fam. 9, 16, 7, protester qu'on fait de mauvaises affaires, qu'on est insolvable, déposer son bilan
— résigner [une charge], abdiquer, renoncer à, abandonner [pr. et fig.], s'éloigner de, désavouer : Tac. H. 3, 37 ; Plin. Ep. 1, 23, 3 ; patriam Tac. H. 4, 28, renier la patrie
— [abst] abdiquer : Tac. An. 13, 14.

===> v. ejero.

#ejus#
ējus, gén. de is.
#ejuscemodi#
ējuscĕmŏdi, gén., c. ejusmodi : Gell. 16, 8.
#ejusdemmodi#
ējusdemmŏdi, gén. (idem, modus), de la même façon, de la même sorte : Cic. Q. 1, 1, 14.
#ejusmodi#
ējusmŏdi, gén., (is, modus), de cette façon, de cette sorte : Cic. Pomp. 6
— [en corrél. avec ut conséc.] de telle sorte que : Verr. 1, 154.
#elabor#
ēlābor, psus sum, bi,

¶1. int.,

a) glisser hors, s'échapper : sol elabitur Cic. Div. 1, 46, le soleil disparaît ; [avec ex] Nat. 2, 128 ; Dom. 59 ; [avec abl.] Rep. 6, 29
articuli elabuntur Cels. 8, 11, les articulations se déboîtent, cf. Tac. H. 4, 81 ;

b) échapper à, éviter, se soustraire à : [avec ex] Cic. Att. 10, 4, 3 ; Cæs. G. 5, 37, 7 ; [avec de] Virg. En. 2, 526 ; [avec abl.] En. 1, 242 ; [avec dat.] elapsus custodiæ Tac. An. 5, 10, échappé de sa prison ;

c) [fig.] s'échapper, échapper, se dégager ; se perdre, s'évanouir, disparaître: e manibus Cic. de Or. 2, 292 ; de manibus Cic. Att. 1, 16, 6, glisser entre les mains ; ex tot criminibus Cic. Verr. 2, 142, se tirer de tant d'accusations ; adsensio elabitur Cic. Tusc. 1, 24, adieu mon assentiment ! elapsi in servitutem Liv. 3, 37, 2, tombés dans la servitude

¶2. tr., échapper à: custodias Tac. H. 3, 59, échapper aux postes de garde, cf. An. 1, 61 ; 4, 64.

#elaboratio#
ēlăbōrātĭo, ōnis, f. (elaboro), travail, application, soin : Her. 4, 32.
#1 elaboratus#
1 ēlăbōrātus, a, um, part. de elaboro.
#2 elaboratus#
2 ēlăbōrātŭs, abl. ū, m., c. elaboratio : Apul. Flor. 9.
#elaboro#
ēlăbōro, āvi, ātum, āre,

¶1. int., travailler avec soin, s'appliquer fortement : [avec ut] Cic. de Or. 2, 295, travailler à ; in aliqua re Cic. CM 26, s'appliquer à qqch, porter son effort sur qqch ; [in et l'acc.] Quint. 2, 8, 8 ; [avec infin.] Quint. 3, 8, 58, s'efforcer de

¶2. tr.,

a) faire avec application, élaborer, perfectionner [au pass. et surtout au part. d. Cic. ; un seul ex. avec actif : quod... elaboravi Cic. ad Br. 1, 14, 1] : Cic. Fam. 7, 16, 2 ; Br. 26 ; elaborare superficiem Plin. 34, 11, travailler délicatement la partie supérieure ; opus tam elaboratum Cic. Verr. 4, 126, œuvre d'art d'un travail si parfait;

b) produire par le travail : elaborata concinnitas Cic. Or. 84, arrangement artificiel (réalisé avec trop de recherche); [poét.] ei dapes dulcem elaborant saporem Hor. O. 1, 19, les mets lui ménagent leur saveur agréable.

#elacata#
ēlăcăta, æ, f. (ἠλακάτη), poisson de la famille du thon : Col. 8, 17, 12
ēlăcătēna P. Fest. 76, 15.
#elactesco#
ēlactesco, ĕre, int., se tourner en lait : Plin. 16, 98.
#Elaea#
Elæa, æ, f. (Ἐλαία), Élée [ville d'Éolie] : Plin. 5, 121 ; Liv. 37, 18.
#elaeemporia#
ĕlæempŏrĭa, æ, f. (ἐλαιεμπορία), commerce d'huile : Arcad. Dig. 50, 4, 18 (al. elemporia).
#Elaeia#
Elæia, æ, f., surnom de Diane: Inscr.
#elaeogarum#
ĕlæŏgărum, i, n., v. eleogarum : Apic. 7, 3.
#? elaeomalache#
? ĕlæŏmălăchē, ēs, f., sorte de mauve: Apul. Herb. 40.
#elaeomeli#
ĕlæŏmĕli, n. ind. (ἐλαιόμελι), gomme qui découle de l'olivier : Plin. 15, 32.
#elaeomoloche#
ĕlæŏmŏlŏchē, ēs, f., guimauve [plante] : Apul. Herb. 31.
#elaeon#
ĕlæōn, ōnis, m. (ἐλαιών), lieu planté d'oliviers [le jardin des oliviers] : Tert. Marc. 4, 39.
#elaeothesium#
ĕlæŏthĕsĭum, ĭi, n. (ἐλαιοθέσιον), lieu dans les bains où l'on serrait l'huile pour les frictions : Vitr. 5, 11, 2.
#1 Elaeus#
1 Elæŭs, a, um, v. Eleus 1.
#2 Elaeus#
2 Elæūs, untis, f., Éléonte [ville de Thrace]: Liv. 31, 16, 5
— ville de Doride : Plin. 4, 49.
#Elaeussa#
Elæussa, æ, f., île voisine de Smyrne : Plin. 5, 138.
#Elagabalus#
Elăgăbălus, i, m. (Ἐλαγάϐαλος), Élagabale [autre forme du nom d'Héliogabale] ; v. Heliogabalus.
#Elais#
Elāis, ĭdis, f., ville de Phénicie : Avien., Prisc.
#Elaites#
Elāītēs, æ, m., habitant d'Élée : Quint. 3, 1, 10.
#Elam#
Elam, m. ind., fils de Sem : Bibl.
-itæ, ārum, m., Elamites [peuple de l'Asie au S.-E. de l'Assyrie] : Bibl.
#elambo#
ēlambo, ĕre, tr., enlever avec la langue, lécher entièrement : Mar.-Vict. 158, 28.
#elamentabilis#
ēlāmentābĭlis, e, lamentable, plein de lamentations : Cic. Tusc. 2, 57.
#elanguesco#
ēlanguesco, gŭi, ĕre, int., devenir languissant, s'affaiblir : elanguescendum est Liv. 1, 46, 7, il faut s'étioler ; differendo elanguit res Liv. 5, 26, 3, les délais firent languir l'affaire; [nom de pers. sujet] Tac. H. 4, 42.
#elanguidus#
ēlanguĭdus, a, um, languissant : Fort. Mart. 1, 296.
#Elani#
Elāni, ōrum, m., peuple d'Arabie : Prisc.
-nitĭcus sĭnus Plin. 6, 159, golfe élanitique.
#Elaphites insulae#
Elaphites insulæ, f., nom de trois îles de la mer Adriatique, près de la côte d'Illyrie : Plin. 3, 152.
#Elaphitis#
Elaphitis, ĭdis, f., île voisine de Chio : Plin. 5, 137.
#elaphoboscon#
ĕlăphŏboscŏn, i, n. (ἐλαφόϐοσκον), panais : Plin. 22, 79.
#Elaphonnesus#
Elăphonnēsus, i, f. (Ἐλαφόννησος), île de la Propontide vis-à-vis de Cyzique : Plin. 5, 151.
#Elaphus#
Elăphus, i, m., montagne près d'Arginuse : Plin. 8, 225.
#Elaphusa#
Elaphūsa, æ, f., île vis-à-vis de Corcyre : Plin. 4, 53.
#elapidatus#
ēlăpĭdātus, a, um (ex, lapis), épierré : Plin. 17, 30.
#elapsio#
ēlapsĭo, ōnis, f. (elabor), fuite, évasion : Aug. Quant. an. 32.
#elapsus#
ēlapsus, a, um, part. de elabor.
#elaqueo#
ēlăquĕo, āvi, ātum, āre, tr. (ex, laqueus), délivrer de liens, mettre en liberté, élargir : Amm. 30, 1, 11
— [fig.] Sid. Ep. 8, 9.
#elargior#
ēlargĭor, īri, tr., donner largement, faire des largesses : Pers. 3, 71.
#Elaris#
Elāris, is, m., c. Elaver : Sid. Carm. 5, 209.
#Elasa#
Elăsa, m. ind., nom d'homme hébreu : Bibl.
#Elasippus#
Elasippus, i, m., peintre d'Égine qui se servit de l'encaustique : Plin. 35, 122.
#? elassesco#
? ēlassesco, ĭs, ĕre, int., se fatiguer, se lasser de produire : Plin. 16, 98 (al. elactesco).
#1 elate#
1 ēlātē (elatus), avec élévation, noblesse ; sur un ton élevé, d'un style noble ; elate dicere Cic. Opt. 10, avoir de l'élévation dans le style
— avec hauteur, orgueil : Nep. Paus. 2, 3 ; -tius Gell. 9, 15, 4.
#2 elate#
2 ĕlătē, ēs, f. (ἐλάτη), nom grec du sapin : Plin. 12, 134.
#Elatea#
Elătēa (-tīa), æ, f. (Ἐλάτεια), Élatée [ville de Phocide] : Liv. 28, 7, 3
— ville de Thessalie : Liv. 42, 54.
#Elateius#
Elătēĭus, a, um, d'Élatus § 2 : Ov. M. 12, 189 ; 12, 497.
#elaterium#
ĕlătērĭum, ĭi, n. (ἐλατήριον), purgatif violent fait avec le suc des concombres sauvages : Plin. 20, 3.
#elatine#
ĕlătīnē, ēs, f. (ἐλατίνη), linaire [plante] : Plin. 27, 74.
#elatio#
ēlātĭo, ōnis, f. (effero), action d'élever : Vitr. 8, 10
— [fig.] transport de l'âme : Cic. Fin. 3, 35 ; Tusc. 4, 67
— orgueil, arrogance : Arn. 2, 63
— élévation, hauteur, grandeur, noblesse : Cic. Br. 66 ; animi Cic. Off. 1, 64, hauteur d'âme
— exagération, amplification, hyperbole : Cic. Top. 71
— enterrement : Ulp. Dig. 11, 7, 3.
#? elatites#
? ĕlătitēs, æ, m. (ἐλατίτης), élatite [pierre précieuse] : Plin. 36, 147.
#Elatium#
Elatĭum, ĭi, n., ville de Syrie : Plin. 5, 89.
#elativus#
ēlātīvus, a, um, qu'on peut emporter, Gloss.
#elato#
ēlāto, āre, tr., propager, divulguer : Cassiod. Compl. act. 13.
#elatorie#
ēlātōrĭē, adv., en exagérant, avec hyperbole : Ascon.
#Elatos#
Elătŏs, i, f., ville de Crète : Plin. 4, 59.
#elatro#
elātro, āre, tr., dire comme en aboyant., hurler : Hor. Ep. 1, 18, 18.
#Elatum#
Elātum, i, n., fleuve d'Arcadie : Plin. 31, 10.
#1 elatus#
1 ēlātus, a, um,

¶1. part. de effero

¶2. adjt,

a) haut, élevé : Col. 2, 4, 10 ;

b) [fig.] [ton] élevé, [style] élevé, relevé : Quint. 11, 3, 43 ; Cic. Or. 124 ;

c) [âme] élevée : Cic. Off. 1, 61
-tior Quint. 10, 1, 44 ; Amm. 21, 4, 7 ; -tissīmus Tert. Apol. 35.

#2 Elatus#
2 Elătus, i, m.,

¶1. montagne de l'île de Zacynthe : Plin. 4, 54

¶2. père de Cénée ou Cénis : Hyg.

#elaudo#
ēlaudo, āre, tr., citer avec éloge : P. Fest. 74, 4.
#elautus#
ēlautus, a, um, part. de elavo.
#Elaver#
Elăver, ĕris, n., rivière de la Gaule centrale [auj. Allier] : Cæs. G. 7, 34, 2.
#elavo#
ēlăvo, lāvi, lautum et lōtum, āre,

¶1. tr., laver, baigner : [employé surtout au part.] elautus Pl. Rud. 699 ; elotus Col. 12, 52, 21

¶2. int., elavi in mari Pl. Rud. 579, j'ai pris un bain dans la mer [en faisant naufrage] ; [fig.] elavi bonis Pl. As. 135, [littt] je suis lavé de ma fortune, je suis nettoyé.

#Elbocori#
Elbocori, ōrum, m., peuple de Lusitanie : Plin. 4, 118.
#? elbolus#
? elbŏlus, elbus, v. helvolus, helvus.
#Elcobus#
Elcōbus, ou Helcebus, i, f., ville de Belgique : Anton.
#Eldamari#
Eldamari, ōrum, m., Arabes établis en Mésopotamie : Plin. 6, 18.
#Elea#
Elĕa, æ, f. (Ἐλέα), Élée ou Vélie [ville de Lucanie, patrie de Parménide et de Zénon] : Cic. Nat. 3, 82
-ātēs, æ, m., Cic. Tusc. 2, 52, d'Élée
-ātĭcus, a, um, éléate, éléatique : Cic. Ac. 2, 129.
#Eleazar#
Elĕāzăr, ăris (-rus, i), m., Éléazar [fils d'Aaron] : Bibl.
— autres du même nom : Bibl.
#elecebra#
ēlĕcĕbra, v. exlecebra : Pl. Men. 377 ; P. Fest. 76, 5.
#electarium#
ēlectārĭum, ĭi, n., v. electuarium : C.-Aur. Ac. 3, 4, 43.
#electe#
ēlectē (electus), avec choix : Cic. Inv. 1, 49
electius loqui Gell. 18, 7, 2, parler en termes choisis.
#electilis#
ēlectĭlis, e (eligo), choisi, de choix : Pl. Most. 730.
#electio#
ēlectĭo, ōnis, f. (eligo), choix : Cic. Or. 68 ; Tac. An. 6, 22.
#elective#
ēlectīvē, pour exprimer l'action de choisir : Prisc. 18, 101.
#electivus#
ēlectīvus, a, um (eligo), qui marque le choix : Prisc. 16, 9.
#electo#
ēlecto, āre, tr.,

¶1. fréq. de elicio, séduire, tromper: Pl. Asin. 295

¶2. fréq. de eligo, choisir : Pl. Truc. 496.

#1 elector#
1 ēlectŏr, ōris, m. (eligo), celui qui choisit : Aug. Faust. 3, 5.
#2 Elector#
2 Electōr, ŏris m. (Ἠλέκτωρ), nom du soleil : Plin. 37, 31.
#Electra#
Electra, æ, f. (Ἠλέκτρα), Électre [fille d'Atlas, mère de Dardanus] : Virg. En. 8, 135
— la même, changée, après sa mort, en une pléiade : Cic. Arat. 36
— fille de Clytemnestre et d'Agamemnon : Prop. 2, 14, 15 ; Hor. S. 2, 3, 140 ; Electran (acc. grec) Ov. Tr. 2, 395
— une des Danaïdes : Hyg. Fab. 170
— une Océanide, mère des Harpies : Serv. En. 3, 212
-ius, a, um, d'Électre [fille d'Atlas] : V.-Fl. 2, 431.
#Electrides#
Electrĭdes, (insulæ), um, f., îles du golfe Adriatique : Plin. 3, 152.
#electrifer#
ēlectrĭfĕr, ĕra, ĕrum, qui produit de l'ambre : Claud. Fescen. 12, 14.
#electrinus#
ēlectrĭnus, a, um, d'ambre ou d'électrum : Ulp. Dig. 34, 2, 5.
#electrix#
ēlectrix, īcis, f. (elector), celle qui choisit : Vulg. Sap. 8, 4.
#electrum#
ēlectrum, i, n. (ἤλεκτρον), ambre jaune, succin : Virg. B. 8, 54
— electrum [composition de quatre parties d'or pour une partie d'argent] : Plin. 33, 80 ; Virg. En. 8, 402
— boule d'ambre [que les matrones romaines portaient dans la main l'été] : Ov. M. 2, 365.
#1 electrus#
1 ēlectrus, a, um, en électrum, d'électrum : Lampr. Al. Sev. 25, 9.
#2 Electrus#
2 Electrus, i, Pl. Amp. 99 (ou -tryōn, ōnis, Hyg. 244) m. (Ἠλεκτρύων), Électryon [fils de Persée et père d'Alcmène].
#electuarium#
ēlectŭārĭum, ĭi, n., électuaire [préparation pharmaceutique] : Plin.-Val. 2, 2.
#1 electus#
1 ēlectus, a, um, part.-adj. de eligo, choisi, excellent, supérieur, exquis : electissimi viri civitatis Cic. Quinct. 5, l'élite de l'État
ēlecta, n. pl., morceaux choisis, choix de morceaux : Plin. Ep. 3, 5, 17
-tior *Her. 4, 36 ; -issimus Cic. Fin. 3, 26.
#2 electus#
2 ēlectŭs, abl. ū, m. (eligo), choix : Ov. H. 2, 144.
#3 Electus#
3 Electus, i, m., nom d'homme : Lampr.
#eleemosyna#
ĕlĕēmŏsy̆na, æ (souvent -næ, ārum), f. (ἐλεημοσύνη), aumône, aumônes : Tert. Virg. vel. 13 ; Patient. 7 ; Aug. Civ. 21, 27.
#eleemosynarius#
ĕlĕēmosy̆nārĭus, a, um, donné à titre d'aumône : Alcim. Ep. 6.
#elefas#
ĕlĕfăs, v. elephas: Prob.
#elegans#
ēlĕgans, antis, adj. (eligo), cf. Cic. Nat. 3, 72.

I. [primitt sens péjor.] homme raffiné dans son genre de vie et sa toilette, petit-maître : Cat. d. Gell. 11, 2, 1 ; cf. Non. 465, 11.

II. [sens class.]:

¶1. [personnes] distingué, de bon goût : qui se elegantes dici volunt Cic. Verr. 4, 98, qui aspirent au titre de gens distingués, gens de goût ; homo elegantissimus Cic. Verr. 4, 126, homme aux goûts délicats, cf. Fam. 7, 23, 1 ; Fin. 2, 23 ; Nep. Att. 13, 5

¶2. [choses] opus tam elegans Cic. Verr. 4, 126, œuvre d'art si délicate, si exquise; elegantiora desidero Cic. Fin. 4, 24, je demande des choses qui sortent davantage du commun ; genus hoc scribendi etsi sit elegans, personæ tamen et dignitatis esse negant Cic. Fin. 1, 1, ils déclarent que, pour distinguée qu'elle soit, cette occupation littéraire n'est pas digne de mon rôle et de mon rang ; verborum delectus elegans Cic. Br. 272, choix de mots exquis ; jejunitas... dummodo sit urbana, elegans Cic. Br. 285, la sécheresse du style, pourvu qu'elle soit de bon ton et de bon goût, cf. de Or. 2, 241 ; Off. 1, 104

¶3. [en part., rhét.] [écrivain ou style] châtié, correct, pur (v. elegantia) : Cic. Br. 148 ; Or. 30, etc.

#eleganter#
ēlĕgantĕr (elegans), avec choix, goût, avec distinction : lautiores eleganter accepti Cic. Att. 13, 52, 2, les plus distingués de ses affranchis eurent un traitement de choix ; eleganter acta ætas Cic. CM 13, vie honorable ; quid a me fieri potuit aut elegantius aut justius quam ut... minuerem Cic. Fam. 3, 8, 2, que pouvais-je faire de plus convenable ou de plus juste que de diminuer..., cf. Cic. Cæcil. 57 ; Liv. 35, 14, 9 ; 37, 1, 7
— [rhét.] avec finesse, avec distinction : Cic. Br. 283 ; elegantissime Cic. de Or. 3, 171
— dans un style châtié : Cic. Br. 86, 252.
#elegantia#
ēlĕgantia, æ, f. (elegans), goût, délicatesse, distinction, correction : qua munditia, qua elegantia! Cic. Fam. 9, 20, 2, quelle n'est pas leur délicatesse, leur finesse de goût ! cum summa elegantia atque integritate vivere Cic. Sull. 79, avoir une vie pleine de correction et d'intégrité [d'une haute tenue morale]
— [comparaison du style à une personne] : elegantia modo et munditia remanebit Cic. Or. 79, il restera seulement la distinction naturelle et la propreté ; disserendi elegantia Cic. Tusc. 2, 6, bonne tenue, correction du raisonnement ; verborum gravitas et elegantia Cic. de Or. 2, 98, la force et l'heureux choix des expressions
— [rhét.] correction et clarté du style [v. définition dans Her. 4, 17], bonne tenue du style : loquendi elegantia Cic. de Or. 3, 39, une parole châtiée ; dicendi varietas et elegantia Cic. de Or. 1, 50, la variété et la belle tenue du style, cf. Br. 153, 163, etc. ; Latine loquendi accurata et sine molestia diligens elegantia Cic. Br. 143, dans le maniement de la langue latine une correction étudiée et scrupuleuse sans affectation
— pl., veterum elegantiarum cura Gell. 1, 4, 1, souci des anciennes beautés du style, des curiosités du langage ; Aristotelis libri... elegantiarum omnigenus referti Gell. 19, 4, 1, les livres de physique d'Aristote, pleins de faits curieux de tout genre.
#? elegatus#
? ĕlĕgātus, i, m., sorte de poisson : Aus. Ep. 4, 59.
#Elegea#
Elĕgēa, æ, f., ville d'Arménie : Plin. 5, 84.
#elegeion#
ĕlĕgeiŏn, i, ou ĕlĕgēŏn, ēi, n. (ἐλεγεῖον), inscription elégiaque: Aus. Epigr. 94, 2.
#elegeus#
ĕlĕgēus (-gīus), a, um (ἐλεγεῖος), d'élégie, élégiaque : Diom. 502, 30
— subst. n. pl. : distiques élégiaques, élégie : Aus. Parent. 29, 2.
#elegi#
ĕlĕgi, ōrum, m. (ἔλεγοι), vers élégiaques, poème élégiaque: Hor. O. 1, 33, 3 ; Tac. D. 10.
#elegia#
ĕlĕgīa (-gēa et -gēia), æ, f. (ἐλεγέια)

¶1. élégie [genre de poème] : Quint. 10, 1, 58 ; Ov. Am. 3, 1, 7

¶2. espèce de roseau : Plin. 16, 167.

#elegiacus#
ĕlĕgĭăcus, a, um, élégiaque [pentamètre]: Diom. 507, 1.
#elegiarius#
ĕlĕgĭārĭus, a, um, élégiaque [poète] : Censor. frg. 9, 11.
#elegibilis#
ēlĕgĭbilis, qu'on peut choisir: Boet.
elegibilius, préférable : Boet.
#elegidarion#
ĕlĕgīdārĭŏn, et ĕlĕgīdĭŏn ii, n., Petr. 109, 8, petite élégie, cf. Pers. 1, 51.
#elegion#
ĕlĕgīŏn (-gīum), īi, n. (ἐλεγεῖον), distique : M.-Vict. 315, 6
— élégie: Aus. Ep. 94, 2.
#Elegium#
Elĕgĭum, ĭi, n., lieu de la Norique : Peut.
#elegius#
ĕlĕgīus, v. elegeus.
#elego#
ēlēgo, āvi, āre, tr., léguer à un étranger : Petr. 43, 5 ; Dig.
#Elegosine#
Elegosīnē, ēs, f., lieu de la Grande Arménie : Plin. 6, 127.
#elegus#
ĕlĕgus, i [inus.], v. elegi.
#Elei#
Elēi, v. Eleus.
#Eleis#
Elēĭs, ĭdis, f. (Ἠληίς), d'Élide : Virg. Catal. 11, 32.
#Eleleis#
Elĕlēĭs, ĭdis, f., une Ménade : Ov. H. 4, 47.
#Eleleus#
Elĕleūs, ĕi ou ĕos, m. (Ἐλελεύς), un des noms de Bacchus : Ov. M. 4, 15.
#elelisphacos#
ĕlĕlisphăcŏs (-us), i, m. (ἐλελίσφακος), sorte de sauge : Plin. 22, 146.
#elementa#
ĕlĕmenta, ōrum, n., lettres de l'alphabet, l'alphabet : Suet. Cæs. 56
— [fig.] les principes, les éléments des sciences, rudiments, premières études : Cic. de Or. 1, 163 ; Ac. 2, 92
— les dix catégories d'Aristote : Quint. 3, 6, 23
— les quatre éléments : Sen. Nat. 3, 12 ; Cic. Ac. 1, 26
— sing. [rare], elementum, un des quatre éléments : Plin. 10, 191
— [fig.] commencement, principe : Ov. F. 3, 179 ; Hor. O. 3, 24, 52.
#elementarius#
ĕlĕmentārĭus, a, um (elementa), de l'alphabet : Capitol. Pert. 1, 4
senex Sen. Ep. 36, 4, un vieux qui apprend ses lettres.
#elementicius#
ĕlĕmentīcĭus, a, um, élémentaire, primitif : Tert. Anim. 32.
#elementum#
ĕlĕmentum, [rare] v. elementa.
#elemporia#
ĕlempŏrĭa, v. elæemporia.
#elenchus#
ĕlenchus, i, m. (ἔλεγχος), perle en forme de poire : Juv. 6, 459 ; Plin. 9, 113
— appendice d'un livre : Suet. Gr. 8.
#elencticus#
ĕlenctĭcus, a, um (ἐλεγκτικός), convaincant : J.-Vict. Rhet. 11.
#elenium#
ĕlĕnĭum, v. helenium.
#elentesco#
ēlentesco, ĕre, int., devenir tendre, s'amollir : C.-Aur. Acut. 2, 18.
#eleogarum#
ĕlēŏgărum, i, n. (ἐλαιόγορον), sauce à l'huile : Apic. 4, 159.
#eleozomus#
ĕlēŏzōmus, a, um (ἔλαιον, ζωμός), accommodé à la sauce à l'huile : Apic. 6, 254.
#elephans#
ĕlĕphans, v. elephas : B. Afr. 84, 1 ; Plin. 8, 9.
#elephantarius#
ĕlĕphantārĭus, ĭi, m. cornac : *CIL 11, 5623.
#elephantia#
ĕlĕphantĭa, æ, f., c. elephantiasis : Scrib. 250.
#elephantiacus#
ĕlĕphantĭăcus, a, um, lépreux: Firm. Math. 8, 19
morbus Isid. 4, 8, 12, la lèpre.
#elephantiasis#
ĕlĕphantĭăsis, is, f. (ἐλεφαντίασις), éléphantiasis, sorte de lèpre : Plin. 26, 7, etc.
#elephanticus#
ĕlĕphantĭcus, a, um, c. elephantiacus : Firm. Math. 8, 21.
#Elephantine#
Elĕphantīnē, ēs, f. (Ἐλεφαντίνη), île du Nil : Tac. An. 2, 61 ; v. Elephantis.
#1 elephantinus#
1 ĕlĕphantīnus, a, um, d'éléphant : Mel. 1, 5, 2.
#2 elephantinus#
2 ĕlĕphantĭnus, a, um (ἐλεφάντινος), d'ivoire : Plin. 35, 42 ; Cels. 5, 19, 24.
#elephantiosis#
ĕlĕphantĭōsis, c. elephantiasis : Veg. Mul. 4, 3, 4.
#elephantiosus#
ĕlĕphantĭōsus, a, um, lépreux : Apul. Herb. 34, 3.
#Elephantis#
Elĕphantis, ĭdis, f. (Ἐλεφαντίς),

¶1. Éléphantis ou Éléphantine [île du Nil dans la Haute-Égypte, et ville du même nom]: Plin. 5, 59

¶2. nom d'une femme poète: Mart. 12, 43
— femme qui avait écrit un ouvrage consulté par Pline : Plin. 28, 81.

#elephantus#
ĕlĕphantus, i, m., éléphant [animal] : Cic. Nat. 2, 151
— [fig.] ivoire : Virg. G. 3, 26
— f., femelle de l'éléphant : Pl. St. 168
— m., sorte de monstre marin : Plin. 9, 10.
#elephas#
ĕlĕphās (-phans), antis, m. (ἐλέφας), éléphant [animal] : Hor. Ep. 2, 1, 196 ; Luc. 6, 208 ; Sen. Ep. 85, 41
— éléphantiasis [sorte de lèpre] : Lucr. 6, 1112.
#Elethi#
Elethi, m., v. Haleti.
#1 Eleus#
1 Elēŭs, a, um, d'Élide, Éléen : Virg. G. 3, 202
Elēi (Elīi), m., habitants d'Élis ou de l'Élide : Plin. 10, 175 ; Cic. Div. 2, 28.
#2 Eleus#
2 Eleūs, untis, f., v. Elæus : Mel. 2, 2, 7.
#Eleusa#
Elĕūsa, æ, f. Éléuse [île du golfe Saronique] : Plin. 4, 57.
#Eleusin#
Eleusin, v. Eleusis.
#Eleusina#
Eleusīna, æ, f., v. Eleusis

===> 

#Eleusinius#
Eleusīnĭus, a, um, c. Eleusinus
-nĭa, ōrum, n., Éleusinies [fêtes en l'honneur de Cérès] : Tert. Apol. 7
-nĭi, ōrum, m., initiés aux mystères d'Éleusis : Arn. 6, 6.
#Eleusinus#
Eleusīnus, a, um, d'Éleusis : Eleusina Mater Virg. G. 1, 163, Cérès; Eleusina sacra Suet. Cl. 25, c. Eleusinia.
#Eleusis#
Eleusis (-sin), īnis, f. (Ἐλευσίς et post. Ἐλευσίν), Éleusis [ville de l'Attique, fameuse par ses mystères de Cérès] : Cic. Att. 6, 6, 2
— poét. = Cérès : Sid. Carm. 9, 178.

===> forme post. Eleusina, æ, Front. Ep. Ver. 1, p, 178 ; Mamert. Jul. 9, 3.

#Eleuteti#
Eleuteti, ōrum, c. Eleutheri.
#Eleutherae#
Eleuthĕræ, ārum, f., Éleuthères [ville de Béotie] : Plin. 4, 26.
#Eleutheri#
Eleuthĕri (-teti), m. pl., surnom d'une partie des Cadurques : Cæs. G. 7, 75, 2.
#1 eleutheria#
1 ĕleuthĕrĭa, æ, f. (ἐλευθερία), la liberté : Pl. Stich. 422.
#2 Eleutheria#
2 Eleuthĕrĭa, ōrum, n. (ἐλευθέρια), Éleuthéries [fêtes en l'honneur de Jupiter Liberator, c.-à-d. de la Liberté] : Pl. Pers. 29.
#eleutherium#
ĕleuthĕrĭum, ĭi, n. (ἐλευθέριον), sorte de collier, signe de liberté : Gloss. Philox.
#Eleutherius#
Eleuthĕrĭus, ī̆i, m., surnom de Bacchus [le même que Liber] : Arn. 6, 23.
#Eleuthernae#
Eleuthĕrnae, ārum, f., ville de Crète : Plin. 4, 59.
#Eleutherocilices#
Eleuthĕrŏcĭlĭces, um, m., Éleuthérociliciens [petite peuplade de Cilicie, qui avait toujours été libre] : Cic. Fam. 15, 4, 10.
#Eleutheropolis#
Eleuthĕrŏpŏlis, is, f. (Ἐλευθεροπόλις), ville de Palestine : Amm. 14, 8, 11
-ĭtānus, a, um, d'Éleutheropolis : Hier. Ep. 82, 8.
#Eleutheros#
Eleuthĕrŏs (-rus), i, m., fleuve de Phénicie : Plin. 5, 78.
#elevatio#
ēlĕvātĭo, ōnis, f. (elevo), action d'élever : vocis Isid. 1, 16, 21, élévation de la voix [sur une syllabe accentuée]
— [fig.] ironie, éloge ironique : Quint. 9, 2, 50.
#elevator#
ēlĕvātŏr, ōris, m. (elevo), celui qui élève, soutient [fig.] : Vulg. Reg. 2, 22, 3.
#elevi#
ēlēvi, pf. de elino.
#elevies#
ēlĕvĭes, v. eluvies.
#elevo#
ēlĕvo, āvi, ātum, āre, tr., lever, élever, soulever, exhausser : Cæs. C. 2, 9, 5 ; Claud. Eutr. 1, 295
— ôter, enlever : fructum Col. 3, 21, 5, rentrer la récolte
— [fig.] alléger, soulager, affaiblir, amoindrir : ægritudinem Cic. Tusc. 3, 34, alléger la douleur ; perspicuitatem Cic. Nat. 3, 9, affaiblir l'évidence, cf. de Or. 2, 230
— rabaisser, ravaler [en paroles] : facta alicujus Liv. 28, 42, 6, rabaisser les exploits de qqn.
#elexi#
ēlexi, v. elicio

===> .

#Elia#
Elīa, æ, m., c. Elias 2 : Prud. Cath. 7, 27.
#Eliacin#
Eliacin, m. ind., Éliacin [nom d'homme] : Vulg.
#Eliacus#
Elĭăcus, v. Heliacus.
#1 Elias#
1 Elĭăs, ădis, f., d'Élide [des jeux Olympiques] : Virg. G. 1, 59.
#2 Elias#
2 Elīās (Hēl-), æ, m., Élie [prophète des Hébreux]: Lact. 4, 11, 6.
#Eliberi#
Eliberi, m., c. Illiberi : Mel. 2, 5, 8.
#1 elibero#
1 ēlībĕro, āre, c. libero : Gloss.
#2 elibero#
2 ēlĭbĕro, āre (ex, liber), tr., écorcer : Apic. 6, 234.
#elices#
ēlĭces, um, m. (elicio), rigoles : Col. 2, 8, 3.
#elicio#
ēlĭcĭo, cŭi, cĭtum, ĕre (e, lacio), tr., tirer de, faire sortir ; attirer : [avec ex] Cic. Nat. 2, 151 ; Cæs. G. 7, 32, 2 ; [avec ab] Cic. Att. 9, 2 ; nervorum sonos Cic. Nat. 2, 150, tirer des sons de la lyre ; alvum Plin. 19, 80, lâcher le ventre
— évoquer : Cic. Vat. 14 ; Hor. S. 1, 8, 89 ; Ov. F. 3, 327
— décider à sortir, engager, amener à : [avec ad] Cic. Balb. 22 ; [avec ut subj.] amener à : Liv. 6, 34, 9
— [fig.] tirer, arracher, exciter, provoquer, obtenir : ex aliquo verbum Cic. de Or. 1, 97, arracher une parole à qqn ; aliquid alicui Plin. Ep. 5, 10, 2, arracher qqch à qqn, obtenir qqch de qqn.

===> pf. elexi Arn. 5, 1 ; cf. Prisc. 10, 3.

#elicitor#
ēlĭcĭtor, ōris, m. (elicio), celui qui attire : Ruric. Ep. 1, 3.
#elicitus#
ēlĭcĭtus, a, um, part. de elicio.
#Elicius#
Elĭcĭus, ĭi, m., surnom de Jupiter : Ov. F. 3, 328 ; Liv. 1, 31, 8.
#Elidensis#
Elĭdensis, e, d'Élis : Gell. 2, 18.
#elido#
ēlīdo, līsī, līsum, ĕre (ex et lædo), tr.,

¶1. pousser dehors (en frappant), expulser (avec violence) : aurigam e curru Cic. Rep. 2, 68, expulser un cocher de son char; ignem velut e silice Plin. 11, 214, faire jaillir le feu comme d'un caillou; elisi nubibus ignes Ov. M. 6, 696, feux jaillis des nuages ; corpora equorum eodem elisa Tac. An. 2, 24, les corps de chevaux rejetés par la mer dans les mêmes parages
elidere partus Cels. 1, 7, faire avorter ; spiritum Cels. 5, 28, 1, causer la suffocation [en parl. d'un mal] ; alicui animam Lucil. 58, ôter la vie à qqn ; laqueo vitam Amm. 28, 6, 30, étrangler avec un lacet
— [fig.] litteras Gell. 5, 12, 5, supprimer des lettres dans la composition d'un mot [syncoper]
— expulser une maladie : Hor. Ep. 1, 15, 6
— renvoyer par réflexion une image des couleurs : Lucr. 4, 296 ; Plin. 37, 137
magnas sententias Quint. 2, 11, 7, émettre brusquement (par éclairs) de belles pensées

¶2. écraser, briser, broyer, fracasser : caput pecudis saxo elisit Liv. 21, 45, 8, il brisa la tête de l'animal avec la pierre ; ita ut ad unam omnes naves eliderentur Cæs. C. 3, 27, 2, de telle sorte que tous les navires sans exception se fracassèrent ; geminos angues Virg. En. 8, 289, étouffer deux serpents
— [fig.] : nervos omnes virtutis Cic. Tusc. 2, 27, briser tous les ressorts de la vertu ; ægritudine elidi Cic. Tusc. 5, 16, être écrasé par le chagrin
— [droit] annuler, abroger : Dig. 2, 14, 27.

#Eliezer#
Elĭĕzer, m. ind., nom de divers personnages dans l'histoire du peuple juif : Bibl.
#eligans#
ēlĭgans, etc., v. elegans, etc. : leçon de qqs mss.
#eligibilis#
ēlĭgĭbĭlis, e, éligible : Boet. Ar. top. 4, p. 692
-bilior Boet.
#eligo#
ēlĭgo, ēgi, ectum, ĕre (e, lego), tr.,

¶1. arracher en cueillant, enlever, ôter : Varr. R. 3, 9, 14 ; Cic. Tusc. 3, 33 ; Col. 4, 5

¶2. choisir, trier, élire : ex malis minima Cic. Off. 3, 3, de plusieurs maux choisir le moindre ; [avec de] Phil. 10, 5 ; a multis commodissimum quidque Cic. Inv. 2, 5, emprunter à plusieurs ce qu'il y a de meilleur
— [abst] faire un choix heureux : Tac. Agr. 9 ; v. electus.

#Elii#
Elii, v. Eleus 1.
#elimate#
ēlīmātē, [inus.], d'une manière soignée
-tius Ambr. Hex. 6, 8.
#elimatio#
ēlīmātĭo, ōnis, f. (elimo), action d'enlever, de retrancher : C.-Aur. Tard. 5, 11, 138
— action de mettre des textes au clair : Cod. Just. Præf. 3.
#elimatus#
ēlīmātus, a, um, part. adj. de elimo, enlevé avec la lime
— [fig.] limé, poli, cultivé : Gell. præf. 19
— affaibli, énervé : C.-Aur. Chron. 2, 14, 217
-tior Sever. d. Aug. Ep. 109, 3 ; -tissimus Aug. Julian. 5, 17.
#Elimea#
Elimēa (-mīa), æ (-iōtis, ĭdis), f., Élimée ou Élimiotide [petite contrée au sud de l'Éordée, sur la frontière Nord de la Thessalie] : Liv. 31, 40 ; 42, 53 ; 45, 30, 6.
#elimes#
ēlīmĕs, ĭtis, m. (e, limes), étranger : Gloss. Philox.
#elimino#
ēlīmĭno, ātum, āre (e, limen), tr., faire sortir, mettre dehors, chasser : Pac., Acc. d. Non. 38, 31 ; Sid. Ep. 4, 10
se el- Enn. d. Non. 39, 4 ou gradus el- Poet. d. Quint. 8, 3, 31, sortir
— [fig.] divulguer : Hor. Ep. 1, 5, 25.
#1 elimo#
1 ēlīmo, āvi, ātum, āre, tr. (e, lima), user avec la lime, limer : elimata scobis Plin. 34, 170, limaille
— limer, polir, retoucher, perfectionner : Ov. M. 4, 176 ; Att. d. Cic. Att. 16, 7, 3 ; Quint. 2, 7, 5 ; Gell. 17, 10, 7
— affaiblir, v. elimatus 1.
#2 elimo#
2 ēlīmo, āre (e, limus), tr., nettoyer : Tert. Pæn. 11
— [fig.] animum Aug. Ac. 2, 7, purifier son âme.
#elimpido#
ēlimpĭdo, āvi, āre (limpidus), tr., rendre clair, propre, limpide : Veg. Mul. 1, 26, 2 ; 2, 27, 4.
#elingo#
ēlingo, xi, ĕre, tr., lécher : Aug. Conf. 13, 30.
#elinguatio#
ēlinguātĭo, ōnis, f. (elinguo), amputation de la langue : Gloss. 2, 59, 40.
#elinguis#
ēlinguis, e (e, lingua), qui reste muet, qui ne se sert pas de sa langue : elinguem reddere Cic. Flac. 22, rendre muet, fermer la bouche à, réduire au silence
— sans éloquence : Cic. Br. 100.
#elinguo#
ēlinguo, āvi, āre, tr. (e, lingua), couper ou arracher la langue à : Pl. Aul. 248.
#elino#
ēlĭno, lēvi, lĭtum, ĕre, tr., enduire, salir : Lucil. d. Non. 103, 30.
#eliquatio#
ēlĭquātĭo, ōnis, f. (eliquo), dissolution : C.-Aur. Acut. 2, 32, 166.
#eliquesco#
ēlĭquesco, ĕre, int., devenir liquide, couler : Varr. R. 1, 55, 4.
#eliquium#
ēlĭquĭum, ĭi, n. (eliquo), écoulement : Solin. 18, 1
— éclipse : Solin. 23, 22.
#eliquo#
ēlĭquo, āvi, ātum, āre, tr., clarifier, épurer : Col. 12, 27 ; Sen. Nat. 3, 26
— distiller, faire couler lentement : Apul. M. 10, 30 ; [fig.] Pers. 1, 35 ; Apul. Flor. 2, 15
— fouiller, passer au crible, examiner à fond : Prud. Hamart. 260.
#Elis#
Elĭs, ĭdis, f. (Ἦλις), l'Élide [province du Péloponnèse] : Cic. Div. 1, 91
— Élis [capitale de l'Élide] : Nep. Alc. 4
— forme Alis Pl. Cap. 9, 379, etc.

#Elisa#
Elīsa (-ssa), æ, f. (Ἔλισσα), Élise [nom de Didon] : Virg. En. 4, 335
-sæus, a, um, de Didon, Carthaginois : Sil. 6, 346.
#Eliseus#
Elīsĕus, ĕi, m., Élisée [prophète, disciple d'Élie] : Bibl.
#elisi#
ēlīsi, pf. de elido.
#elisio#
ēlīsĭo, ōnis, f. (elido), action d'exprimer un liquide; d'arracher des larmes : Sen. Ep. 99, 19
— élision [gram.] : Prisc. 2, 3.
#elisor#
ēlīsŏr, ōris, m. (elido), celui qui écrase : Cassiod. Psalm. 80, 1.
#Elissa#
Elissa, v. Elisa.
#elisus#
ēlīsus, a, um, part. de elido.
#elitigo#
ēlītĭgo, āre, c. litigo : Not. Tir.
#Elius#
Elīus, a, um (Ἠλεῖος), d'Élis ou de l'Élide, cf. Elēus
Elīi, habitants d'Élis ou de l'Élide: Cic. Div. 2, 28 ; Plin. 4, 14.
#elix#
ēlix, v. elices.
#? elixatim#
? ēlixātim, adv., en faisant bouillir : *Apic. 5, 8.
#elixatura#
ēlixātūra, æ, f. (elixo), substance bouillie, décoction : Apic. 9, 1.
#elixo#
ēlixo, āvi, ātum, āre (elixus), tr., faire cuire dans l'eau, faire bouillir : Apic. 2, 42.
#elixura#
ēlixūra, æ, f., c. elixatura : Apic. 9, 409.
#elixus#
ēlixus, a, um (e, lix), cuit dans l'eau, bouilli : Hor. S. 2, 2, 74
— très mouillé : Mart. 3, 7 ; Pers. 4, 40.
#elleborum#
ellĕbŏrum, v. helleborum, etc.
#ellimsis#
ellimsis, c. ellipsis: Sch. Juv. 1, 88.
#ellipsis#
ellipsis, is, f. (ἔλλειψις), ellipse [gram.], suppression d'un mot: Quint. 8, 6, 21.
#ellops#
ellops, v. helops.
#ellum#
ellum, ellam (arch. pour en illum, en illam) : Pl. Bac. 938, etc. ; Ter. Ad. 389, etc.
#ellychnium#
ellychnĭum, ĭi, n. (ἐλλύχνιον), mèche, lumignon : Plin. 24, 84.
#Elmataea#
Elmatæa, æ, f., ville d'Arabie : Plin. 6, 158.
#eloco#
ēlŏco, āvi, ātum, āre, tr., louer, donner à loyer, à bail, affermer : Cic. Verr. 3, 35 ; gens elocata Cic. Flac. 69, nation dont on a affermé les impôts.
#elocutilis#
ēlŏcūtĭlis, e (eloquor), qui concerne la parole, oratoire : facundia Apul. M. 11, 3, éloquence expressive.
#elocutio#
ēlŏcūtĭo, ōnis (eloquor), f.,

¶1. action de parler ; manière de s'exprimer, expression, mot : pluralis Dig. 22, 5, 12, emploi d'un mot au pluriel

¶2. élocution [rhét.] : Cic. Inv. 1, 9.

#elocutorius#
ēlŏcūtōrĭus, a, um, qui concerne l'élocution : Quint. 2, 14, 2.
#elocutrix#
ēlŏcūtrix, īcis, f., qui parle, qui porte la parole : Quint. 2, 14, 2.
#elogio#
ēlŏgĭo, āvi, ātum, āre (elogium), tr., exposer brièvement : C.-Aur. Chron. 2, 1, 16
-iatus C.-Aur. Chron. 5, 4, 66.
#elogium#
ēlŏgĭum, ĭi, n., inscription tumulaire, épitaphe : Cic. CM 61, etc.
— inscription sur un exvoto : Suet. Cal. 24, 3 ; sur des imagines : Suet. Galb. 3
— note, codicille, clause [d'un testament, en part. pour déshériter qqn] : Cic. Clu. 135
— sommaire d'une cause, analyse d'une affaire, procès-verbal : Modest. Dig. 49, 16, 3
— acte d'écrou, registre d'écrou : Suet. Cal. 27.
#elongatio#
ēlongātĭo, ōnis, f. (elongo), éloignement : Boet. Unit. p. 1276.
#elonginquo#
ēlonginquo, āre (e, longinquus), s'éloigner [avec ou sans le pronom se] : Ambr. Psalm. 43, 45.
#elongo#
ēlongo, āvi, āre (e, longus), tr., allonger, prolonger, étendre, éloigner : Vulg. Psal. 21, 20
— int., s'éloigner : Vulg. Jer. 2, 5.
#elops#
ĕlops, v. helops.
#eloquens#
ēlŏquens, tis, part. adj. de eloquor, éloquent, qui a le talent de la parole : Cic. Or. 18 ; 60 ; 100
-tior Quint. 12, 6, 6 ; -tissimus Cic. Br. 145.
#eloquenter#
ēlŏquentĕr (eloquens), éloquemment : Aug. [nombreux exemples dont Conf. 5, 6, 10
-tius, -tissime Plin. Ep. 3, 18, 6 ; 2, 11, 17.
#eloquentia#
ēlŏquentĭa, æ, f. (eloquens), facilité à s'exprimer; éloquence, talent de la parole : Cic. de Or. 1, 19, etc.
#eloquium#
ēlŏquĭum, ĭi, n. (eloquor), langage, parole : Mel. 3, 9, 4
— expression de la pensée : Hor. P. 217
— talent de la parole, éloquence : Virg. En. 11, 383
— entretien, conversation : Mamert. Maxim. 9
— pl., paroles, discours : Vulg. Gen. 49, 21.
#eloquor#
ēlŏquor, cūtus ou quūtus sum, qui,

¶1. int., parler, s'énoncer, s'expliquer : Cic. Off. 1, 156 ; Quint. 8, pr. 15

¶2. tr., dire, énoncer, exposer, exprimer : Cic. Tusc. 1, 6 ; Br. 253 ; Verr. 5, 165 ; Cæl. 45

¶3. [décad.] int., s'entretenir : Mamert. Gen. Maxim. 11, 4.

#Elorini#
Elōrīni (Hel-), ōrum, m., habitants d'Élore : Cic. Verr. 3, 103.
#Elorius#
Elōrĭus (Hel-), a, um, d'Élore [ville ou fleuve] : Ov. F. 4, 477.
#Elorum#
Elōrum (Hel-), i, n. (Ἔλωρον) et Elorus (Hel-), i, m. (Ἔλωρος), Élore [fleuve de Sicile] : Cic. Verr. 5, 90
— ville de Sicile : Liv. 24, 35, 1.
#elotae#
ēlōtæ, v. ilotæ.
#elotus#
ēlōtus (ēlaut-), part. p. de elavo.
#elovies#
ēlŏvĭēs, v. eluvies.
#Elpenor#
Elpēnōr, ŏris, m. (Ἐλπήνωρ), un des compagnons d'Ulysse : Juv. 15, 22.
#Elpides#
Elpidēs, is, m., Elpidès de Samos [épargné par un lion qu'il avait guéri, éleva un temple à Bacchus] : Plin. 8, 57.
#Elpinice#
Elpĭnīcē, ēs, f., nom de femme: Nep. Cim. 1, 2.
#eluacrum labrum#
ēlŭācrum labrum, n. (eluo), cuve à laver : Cat. Agr. 10, 4.
#elubies#
ēlŭbĭēs, v. eluvies : N. Tir. 82, 22.
#elucens#
ēlūcens, tis, p.-adj. de eluceo brillant
-tissimus Varr. Sent. 46.
#eluceo#
ēlūcĕo, uxi, ēre, int.,

¶1. luire, briller : Cic. Rep. 6, 16

¶2. [fig.]

a) [en gén. avec un nom abstrait ou nom de chose comme sujet] être éclatant, se montrer brillamment, se révéler, se manifester : Cic. Rep. 2, 37 ; Off. 1, 103 ;

b) [nom de pers. sujet] Cic. de Or. 2, 55.

#elucescentia#
ēlūcescentĭa, æ, f., action de faire rayonner : M.-Vict. Ar. 1, 56.
#elucesco#
ēlūcesco, lūxi, ĕre, inch. de eluceo, commencer à luire : Sen. Ep. 92, 17 ; Vulg. 2, Pet. 1, 19
— [fig] se montrer, se manifester : [choses] Aug. Retr. 1, 13, 6 ; [personnes] Amm. 15, 13, 1
— impers., elucescit, le jour commence à poindre : Vulg. Tob. 8, 20.
#elucido#
ēlūcĭdo, āre (e, lucidus), tr., annoncer, révéler : Vulg. Eccl. 24, 31.
#elucifico#
ēlūcĭfĭco, āre (ex, lucifico), rendre obscur : Lab. d. Gell. 10, 17.
#eluctabilis#
ēluctābĭlis, e, qu'on peut surmonter : Sen. Nat. 6, 8, 4.
#eluctatio#
ēluctātĭo, ōnis, f., lutte, effort pour se délivrer : Lact. 3, 11.
#eluctor#
ēluctor, āris, ātus sum, āri,

¶1. int., sortir avec effort, avec peine [pr. et fig.] : homo eluctantium verborum Tac. An. 4, 31, qui a la parole difficile ; aqua eluctabitur Virg. G. 2, 244, l'eau se fraiera un passage

¶2. tr., surmonter en luttant : nives Tac. H. 3, 59, se frayer un chemin à travers la neige ; tot manus eluctandæ sunt Liv. 24, 26, 14, il faut s'échapper de tant de mains
— échapper à : Stat. Ach. 1, 525.

#elucubratus#
ēlūcubrātus, a, um, part. de elucubro
— adjt, elucubratior Boet. Mus. 2, 1, mieux préparé.
#elucubro#
ēlūcŭbro, āvi, ātum, āre, tr., faire à force de veilles, travailler avec soin à: Cic. Br. 312 ; Tac. D. 9.
#elucubror#
ēlūcŭbror, ātus sum, āri, c. elucubro : Cic. Att. 7, 19.
#elucus#
ēlūcus (hē-), i, m., assoupissement, somnolence : Gell. 4, 19, 1 ; 16, 12, 3.
#eludificor#
ēlūdĭfĭcor, āri, se moquer de : Porphyr. Hor. Ep. 2, 2, 215.
#eludo#
ēlūdo, si, sum, ĕre,

¶1. int., jouer, se jouer: Cic. Top. 32

¶2. tr.

a) gagner en jouant, subtiliser, [avec 2 acc.] aliquem aliquid : Pl. Curc. 630 ;

b) éviter en se jouant, esquiver [en parl. de coups portés] : Mart. 14, 202 ; [abst] Cic. Opt. 17 ;

c) se jouer de (qqn, qqch) : Cic. Cæc. 45 ; Verr. pr. 30 ; Cæs. C. 1, 58, 1 ; Liv. 22, 18, 3 ;

d) [avec idée de moquerie] berner : Cic. Ac. 2, 123
— se railler de (qqch) : Liv. 28, 44, 17.

#eluella#
ĕlŭella, v. helvella.
#elugeo#
ēlūgĕo, xi, ēre,

¶1. tr., être en deuil de, pleurer : patriam Cic. Fam. 9, 20, 3, porter le deuil de la patrie

¶2. int., porter le deuil le temps convenable, quitter le deuil : cum eluxerunt Liv. 34, 7, 10, leur deuil fini.

#elumbis#
ēlumbis, e (e, lumbus), éreinté : P. Fest. 76, 13
— [fig.] sans reins, faible, débile, sans vigueur : orator Tac. D. 18, orateur sans énergie.
#elumbus#
ēlumbus, a, um, c. elumbis : P. Fest. 76, 13.
#eluminatio#
ēlūmĭnātĭo, ōnis, f., illumination : Gloss. Philox.
#eluminatus#
ēlūmĭnātus, a, um (e, lumen), privé de la lumière : Sid. Ep. 8, 11.
#eluo#
ēlŭo, i, ūtum, ĕre, tr.,

¶1. laver, rincer, nettoyer : [de la vaisselle] Pl. Aul. 270, etc.
os Cels. 3, 4, se rincer la bouche ; [des taches] Cic. Sest. 63 ; Plin. 20, 72 ; Lucr. 6, 1077

¶2. [fig.] purifier : Sen. Ep. 59, 9
— effacer, laver : Cic. Phil. 12, 6 ; tales amicitiæ eluendæ sunt Cic. Læ. 76, il faut effacer, dissoudre de pareilles amitiés
— [fig.] nettoyer sa fortune : Pl. Rud. 579 ; St. 670 ; elutus Pl. Trin. 406, nettoyé
— dépeupler, épuiser : Col. 8, 8, 10.

#Eluro#
Elūro (-rōn), ōnis, m., c. Iluro : Mel. 2, 6, 5.
#Elusa#
Elŭsa, æ, f., ville de la Novempopulanie [auj. Éauze] : Claud. Ruf. 1, 137
-sātes, ĭum, m., habitants d'Élusa : Cæs. C. 3, 27, 1.
#elusco#
ēlusco, āre (e, luscus), tr., éborgner : Dig. 10, 4, 17.
#elusi#
ēlūsi, pf. de eludo.
#elusio#
ēlūsĭo, ōnis, f. (eludo), tromperie : Iren. 2, 31, 2.
#elusus#
ēlūsus, a, um, part. de eludo.
#elutia#
ēlūtĭa, ōrum, n., minerai lavé, lavures [d'or] : Plin. 34, 157 (texte et sens douteux).
#elutio#
ēlūtĭo, ōnis, f. (eluo), action de laver : C.-Aur. Chron. 1, 1, 12.
#elutrio#
ēlūtrĭo, ātum, āre (e, λούτριον), tr., nettoyer en lavant, rincer : [des toiles] Laber. d. Gell. 16, 7 ; [de la laine] Plin. 9, 133
— éclaircir [fig.] : Plin. 14, 114.
#elutus#
ēlūtus, a, um, p.-adj. de eluo, délayé : nihil elutius Hor. S. 2, 4, 16, rien de plus fade
— affaibli : hujus vis elutior Plin. 34, 139, sa vertu [d'une substance] est moins énergique.
#eluvies#
ēlŭvĭēs, ēi, f. (eluo), eau qui coule, débordée : Tac. An. 13, 57
— ravin, fondrière : Curt. 5, 4, 26
— écoulement des eaux sales : Plin. 2, 197
— cours de ventre : A.-Vict. Epit. 9, fin
— [en parl. d'une loi néfaste] ruine, perte : civitatis Cic. Dom. 53, ruine de la cité.
#eluvio#
ēlŭvĭo, ōnis, f. (eluo), inondation : Cic. Off. 2, 16
— pl., Cic. Rep. 6, 23 ; Div. 1, 111.
#eluxi#
ēlūxi, pf. de elucesco, de eluceo et de elugeo
#eluxurior#
ēluxŭrĭor, āri, int. être surabondant en [avec abl.] : Col. Arb. 3, 2.
#elvella#
elvella, v. helvella.
#Elvina#
Elvīna, v. Helvina : Juv. 3, 319.
#Elymais#
Ely̆māĭs, ĭdis (Ἐλυμαΐς), l'Élymaïde [contrée voisine de la Susiane] : Plin. 6, 111
-mæi, ōrum, m., Élyméens [habitants de l'Élymaïde] : Liv. 35, 48.
#Elysium#
Ely̆sĭum, ĭi, n. (Ἠλύσιον πεδίον), l'Élysée [séjour des héros et des hommes vertueux après leur mort] : Virg. En. 5, 735
-us, a, um, de l'Élysée : Virg. G. 1, 38 ; puella Mart. 10, 34, Proserpine
— subst. m. pl., Elysii, les Champs Élysées : Mart. 9, 52.
#1 em#
1 em, arch. pour eum : P. Fest. 76, 10 ; XII Tab. d. Gell. 20, 1, 45.
#2 em#
2 em, voilà : em illæ sunt ædes Pl. Trin. 3, tiens, c'est là la maison, cf. Cic. Fam. 13, 15, 1 ; em causam cur Cic. Phil. 5, 15, voilà le motif pour lequel... ; em quo redactus sum Ter. Eun. 237, voilà où j'en suis réduit
em tibi male dictis pro istis Pl. Curc. 195, tiens, voilà pour ta mauvaise langue.
#emacero#
ēmăcĕro, āre, tr., amaigrir : Plin. 18, 101 ; Sen. Marc. 10, 6.
#emacesco#
ēmăcesco, v. emacresco.
#emacio#
ēmăcio, ātum, āre, tr., rendre maigre, épuiser : Col. 2, 10, 1.
#emacitas#
ĕmācĭtās, ātis, f. (emax), passion d'acheter : Col. 4, 3, 1 ; Plin. Ep. 3, 7, 7.
#emacresco#
ēmăcresco, crŭi, ĕre (e, macer), int., maigrir : Cels. 2, 4.
#emaculo#
ēmăcŭlo, āvi, ātum, āre, tr., enlever les taches, nettoyer : Plin. 21, 129
— purifier : Amm. 29, 1.
#emadefactus#
ēmădĕfactus, a, um, bien imbibé : Apic. 6, 224.
#emadesco#
ēmădesco, ĕre, int., se mouiller : Th.-Prisc. 1, 15.
#emanatio#
ēmānātĭo, ōnis, f., émanation [fig.] : Vulg. Sap. 7, 25.
#emanator#
ēmānātŏr, ōris, m., celui qui répand [fig.] : Cassiod. Div. litt. 20.
#emanceps#
ēmanceps, ĭpis, m., affranchi : Gloss. Isid.
#emancipatio#
ēmancĭpātio, ōnis, f. (emancipo), émancipation [droit] : Quint. 11, 1, 65
— action d'aliéner: Plin. Ep. 10, 3, 3 ; familiæ Gell. 15, 27, 3, acte par lequel on aliène son droit de chef de famille.
#emancipator#
ēmancĭpātor, ōris, m. (emancipo), celui qui émancipe : Prud. Cath. 7, 184.
#emancipo#
ēmancĭpo (-cŭpo), āvi, ātum, āre, tr., émanciper, affranchir de l'autorité paternelle : filium in adoptionem D. Silano Cic. Fin. 1, 74, émanciper son fils en vue d'une adoption par D. Silanus
— abandonner la possession de, aliéner [champ, propriétés] : Suet. Oth. 4 ; Quint. 6, 3, 44 ; [fig.] se alicui Pl. Bac. 92, faire cession de soi à qqn, s'abandonner à qqn.
#emanco#
ēmanco, āvi, āre (e, mancus), tr., rendre manchot : Labien. d. Sen. Contr. 10, 33, 24.
#emaneo#
ēmănĕo, mansi, mansum, ēre, int., rester longtemps hors de : Stat. Th. 7, 650
— rester hors du camp, s'absenter au-delà du temps prescrit : Modest. Dig. 49, 16, 3, v. emansor.
#Emanici#
Emanici, ōrum, m., peuple de la Bétique : Plin. 3, 14.
#emano#
ēmānō, āvi, ātum, āre,

¶1. int., couler de, découler, sortir : Lucr. 3, 583 ; Cic. poet. Div. 2, 63
— [fig.] émaner, provenir, tirer son origine, découler [avec ex] : Cic. de Or. 1, 189 ; istinc mala emanant Cic. Att. 7, 21, 1, de cette source découlent nos maux
— se répandre, se divulguer, devenir public : Cic. Br. 231 ; Att. 3, 12, 2
emanabat [avec prop inf.] Liv. 3, 24, 4, c'était une chose connue que

¶2. tr., faire couler, épancher : Vulg. Jac. 3, 11.

#emansio#
ēmansĭo, ōnis, f. (emaneo), action de rester hors du camp, du quartier : Dig. 49, 16, 4.
#emansor#
ēmansŏr, ōris, m. (emaneo), soldat qui ne rentre pas au camp, au quartier au terme de la permission, retardataire : Modest. Dig. 49, 16, 4.
#Emanuel#
Emanuel, v. Emmanuel.
#emarcesco#
ēmarcesco, marcŭi, ĕre, int., se faner, se flétrir : Plin. 15, 121 ; Sen. Ep. 112, 3.
#emarcus#
ēmarcus, i, m., nom d'une espèce de vigne [gauloise] : Col. 3, 2, 25.
#emargino#
ēmargĭno, āre, tr., élargir [les plaies] : Plin. 28, 147.
#emasculator#
ēmascŭlātŏr, ōris, m. (emasculo), corrupteur : Apul. Apol. 74.
#emasculo#
ēmascŭlo, āre (e, masculus), tr., châtrer, rendre impuissant : Apul. M. 7, 23 ; Serv. En. 6, 661.
#Emathia#
Emăthĭa, æ, f. (Ἠμαθία). Émathie [province de Macédoine] : Liv. 44, 44, 5 ; [par extension] la Macédoine : Virg. G. 4, 390
-thĭus, a, um, d'Émathie, de Macédoine : Ov. M. 5, 313 ; Emathii manes Stat. S. 3, 2, 117, les mânes d'Alexandre; Emathia acies Luc. 8, 531, bataille de Pharsale
-this, ĭdis, adj. f., d'Émathie; Emathides Ov. M. 5, 669, les Piérides
Emathis, l'Émathie : Luc. 6, 350.
#Emathion#
Emăthĭōn, ŏnis, m., Émathion [roi de la Macédoine à laquelle il donna son nom] : Just.
— autres du même nom : Virg. En. 9, 571 ; Ov. M. 5, 100.
#ematuresco#
ēmātūresco, rŭi, ĕre, int., mûrir, parvenir à la maturité : Plin. 25, 36
— [fig.] s'adoucir, se calmer : Ov. Tr. 2, 124.
#ematuro#
ēmātūro, āre, tr., mûrir, rendre mûr : Eum. Const. 10, 4.
#Emaus#
Emaus, i, f., ville de Judée : Jord.
#emax#
ĕmax, ācis (emo), qui a la manie d'acheter, grand acheteur : Cat. Ag. 2, 7 ; Cic. Par. 51
— [fig.] prece emaci Pers. 2, 3, par une prière acheteuse.
#embadalis#
embădālis, e (embadum), relatif à l'aire : Boet. Geom. p. 411, 12.
#embadius#
embădĭus, a, um (embadum), qui forme l'aire : Grom. 342, 13.
#embadon#
embădŏn (-dum), i, n. (ἔμϐαδον), aire, surface : Grom. 297, 17.
#embaenetica#
embænētĭca, æ, f. (ἐμϐαίνω), embæneticam facere Cæl. Fam. 8, 1, 4, faire de l'embarquement; v. R. Phil. 53, p. 135.
#embamma#
embamma, ătis, n. (ἔμϐαμμα), sauce forte, condiment acide : Plin. 20, 147.
#embasicoetas#
embăsicœtās, æ, m. (ἐμϐασικοίτης), [à la fois] sorte de coupe à boire et débauché (cinædus) : Petr. 24, 1, 2.
#embasis#
embăsis, is, f. (ἔμϐασις), bain : C.-Aur. Acut. 3, 17, 151.
#embates#
embătēs, is, m. (ἐμϐάτης), module [en t. d'architecture] : Vitr. 1, 2, 4.
#emblema#
emblēma, ătis, n. (ἔμϐλημα), travail de marqueterie : vermiculatum Lucil. d. Cic. Br. 274, mosaïque
— ornement en placage sur des vases : Cic. Verr. 4, 37 ; 46
-ma, æ, f. [arch.], Pomp. Gr. 5, 197, 11.

===> dat.-abl. pl. -tis.

#emblematicus#
emblēmătĭcus, a, um, plaqué : Schol. Juv. 1, 76.
#embola#
embŏla, æ, f. (ἐμϐολή), chargement d'un navire : Cod. Just. 1, 2, 10.
#emboliaria#
embŏlĭārĭa, æ, f. (embolium), actrice d'intermèdes : Plin. 7, 158.
#emboliarius#
embŏlĭārĭus, ĭi, m. (embolium), acteur d'intermèdes : CIL 4, 1949.
#embolimaeus#
embŏlĭmæus (-mus), a, um (ἐμϐολιμαῖος, ἐμϐόλιμος), intercalaire, embolisméen, embolismique: Aus. Eclog. de Rat. Dier. 13 ; Sol. 1.
#embolimus#
embŏlĭmus, v. embolimæus.
#emboline#
embŏlīnē, ēs, f., plante inconnue : Plin. 13, 114.
#embolismalis#
embŏlismālis, e (-maris, e), c. embolimæus : Isid. 6, 17, 23.
#1 embolismus#
1 embŏlismus, a, um, intercalaire : Sol. 1, 41 ; Isid. 6, 17, 21.
#2 embolismus#
2 embŏlismus, i, m. (ἐμϐολισμός), embolisme, intercalation : Isid. 6, 17, 23.
#embolium#
embŏlĭum, ĭi, n. (ἐμϐόλιον), intermède [sorte de pantomime qu'on jouait pendant les entractes] : Cic. Q. 3, 1, 24 ; Sest. 116.
#embolum#
embŏlum, i, n. (ἔμϐολον), éperon de vaisseau : Petr. 30, 1.
#embolus#
embŏlus, i, m. (ἔμϐολος), piston d'une pompe : Vitr. 10, 7, 3.
#embrocha#
embrŏcha, æ, f. (ἐμϐροχή), enveloppe humide : Th.-Prisc. 1, 33.
#embrocho#
embrŏcho, āre, tr., envelopper (?) : Cass. Fel. 1, p. 5.
#emeatus#
ēmĕātus, a, um (emeo), traversé : Amm. 29, 5, 5.
#emeditatus#
ēmĕdĭtātus, a, um (ex, meditor), étudié : emeditati fletus Apul. M. 2, 27, larmes feintes.
#emedium#
ĕmĕdĭum, ĭi, n., char, chariot : Gloss. Isid.
#emedullatus#
ēmĕdullātus, a, um, (e, medulla), dont on a retiré la moelle : Plin. 22, 87
— [fig.] affaibli, énervé: Sid. Ep. 8, 6.
#emendabilis#
ēmendābĭlis, e (emendo), réparable : Liv. 44, 10, 3
— qui peut se corriger : Sen. Clem. 2, 7, 2.
#emendate#
ēmendātē (emendatus), correctement : Cic. Opt. 4
-tius Plin. 34, 58.
#emendatio#
ēmendātĭo, ōnis, f. (emendo), action de corriger, correction : Cic. Fin. 4, 21 ; Quint. 1, 5, 34 ; Sen. Ir. 3, 19, 2 ; Ep. 50, 8.
#emendator#
ēmendātŏr, ōris, m. (emendo), celui qui corrige, correcteur, réformateur : Cic. Br. 259 ; Phil. 2, 43 ; Balb. 20.
#emendatorius#
ēmendātōrĭus, a, um, qui a la vertu de corriger : Aug. Ep. 211, 11.
#emendatrix#
ēmendātrix, īcis, f. (emendator), celle qui corrige, réformatrice : Cic. Tusc. 4, 69 ; Leg. 1, 58.
#emendatus#
ēmendātus, a, um, part. adj. de emendo, sans défauts, pur : emendati mores Cic. Læ. 61, mœurs irréprochables
-tior Petr. 126, 13
-tissimus Plin. Ep. 8, 22, 2.
#emendico#
ēmendīco, āvi, ātum, āre, tr., mendier : Suet. Aug. 91, fin.
— [fig.] emendicata suffragia Cod. Th. 9, 2, 14, suffrages mendiés.
#emendo#
ēmendo, āvi, ātum, āre (e, mendum), tr., corriger, effacer les fautes, retoucher, rectifier, réformer, redresser, amender : Cic. Att. 2, 16, 4 ; Leg. 3, 30 ; Br. 26
— châtier, punir, corriger : Lact. Mort. Pers. 22
— [médec.] remédier à, guérir : Plin. 20, 170.
#emensio#
ēmensĭo, ōnis, f. (emetior), révolution d'un astre : Isid. 6, 17, 27.
#emensus#
ēmensus, a, um, part. de emetior.
#ementior#
ēmentior, itus sum, īrī, tr.,

¶1. [abst] mentir, inventer des choses mensongères: Cic. Br. 42 ; in aliquem Cic. Part. 50, calomnier qqn

¶2. dire qqch mensongèrement, alléguer faussement : auspicia Cic. Phil. 2, 83, annoncer des auspices qui n'existent pas; [avec prop. inf.] Cic. Planc. 73 ; Liv. 1, 8, 5
— part. ementitus avec sens passif, imaginé faussement, controuvé: Cic. Phil. 2, 88 ; Nat. 2, 56 ; Tusc. 3, 58.

#ementiticius#
ēmentītīcius, a, um, controuvé : Hilar. Psalm. 125, 1.
#ementitus#
ēmentītus, a, um, part. de ementior.
#ementum#
ēmentum, i, n. (e, mens), idée, pensée Gloss. Isid.
#emeo#
ēmĕo, āre, int., sortir : Aug. Gen. litt. 2, 2, 5
— tr., v. emeatus.
#emercor#
ēmercor, ātus sum, āri, tr., acheter : Tac. An. 13, 44
— pass. Amm. 21, 6, 8 ; 26, 2, 4.
#emereo#
ēmĕrĕo, ŭi, ĭtum, ēre, tr.,

¶1. mériter, gagner : Gell. 6, 7, 5
— [pass.] emeritus Sil. 7, 19 ; 11, 469, gagné, mérité

¶2. [avec l'inf.] mériter de : Ov. F. 4, 58
aliquem Ov. Tr. 4, 8, 52, rendre service à qqn, obliger qqn, cf. Tib. 1, 9, 60

¶3. [sens class.]

a) achever de remplir son service militaire : emeritis stipendiis Cic. CM 49, ayant fini de gagner la solde, le service achevé, cf. Sall. J. 84, 2 ;

b) [en gén.] annuæ operæ emerentur Cic. Att. 6, 2, 6, mon année de service s'achève, cf. 6, 5, 3.

#emereor#
ēmĕrĕor, ĭtus sum, ēri, tr.,

¶1. achever le service militaire : stipendia emeritus V.-Max. 6, 1, 10, qui a fini son temps ; [d'où] ēmĕrĭtus, i, m., soldat qui a fait son temps, soldat libéré, vétéran : Tac. An. 1, 28.

¶2. [poét.] emeritus, a, um, qui a fini son service [sa tâche] : Ov. F. 1, 665 ; 4, 688 ; Juv. 6, 498
— hors de service : Ov. Am. 3, 11, 14.

#emergo#
ēmergo, si, sum, ĕre,

¶1. int., sortir de, s'élever, apparaître, se montrer, naître [avec e, ex ou a, ab] : Cic. Cæl. 51 ; Div. 1, 72 ; emerseram ex... in Appiam Cic. Att. 2, 12, 2, j'étais arrivé de... sur la voie Appienne
— [fig.] ex mendicitate Cic. Vat. 23, sortir de la dernière misère ; e judicio Cic. Verr. 1, 12, se tirer d'un procès ; bella ex illo mari emerserunt Cic. Verr. 4, 130, des guerres sont venues sortant de cette mer ; [abst] sortir d'embarras : Att. 6, 2, 4 ; ex quo emergit quale sit decorum illud Cic. Off. 1, 110, de là se dégage bien la nature de cette bienséance

¶2. tr., se emergere Cic. Har. 55, se montrer, émerger
— [fig.] emersus ex diuturnis tenebris Cic. Sest. 20, sorti d'une longue obscurité, cf. Vat. 17
se ex malis Ter. And. 562, se dégager des maux.

#Emerita#
Emĕrĭta, æ, f., ville de Lusitanie, auj. Mérida : Plin. 4, 117
-ānus, a, um (-ensis, e), d'Émérita; Emeritenses Tac. H. 1, 78, habitants d'Émérita.
#emeritum#
ēmĕrĭtum, i, n. (emereo), pension de retraite [pour les soldats] : Modest. Dig. 49, 16, 7.
#emeritus#
ēmĕrĭtus, a, um,

¶1. part. de emereo et de emereor

¶2. adjt [poét.] terminé, achevé : emeritis cursibus Ov. F. 3, 43, le cours étant achevé, cf. M. 15, 226 ; Prop. 4, 11, 72.

#1 emersus#
1 ēmersus, part. de emergo.
#2 emersus#
2 ēmersŭs, ūs, m., action de sortir d'un lieu où l'on était plongé : Plin. 9, 75
— lever [d'un astre] : Plin. 18, 218
hostium Vitr. 10, 22, l'apparition de l'ennemi (action de déboucher).
#Emesus#
Emĕsus, i (-sa, -misa, -missa, æ), f., ville de la Cœlé-Syrie [auj. Homs] : Vop., Amm. ; v. Emisenus.
#emeticus#
ĕmĕtĭcus, a, um (ἐμετικός), qui fait vomir : Apul. Herb. 55.
#emetior#
ēmētĭor, mensus sum, mētīri, tr., mesurer entièrement, mesurer : Virg. En. 10, 772
— parcourir, traverser : Liv. 27, 43, 1 ; Tac. An. 11, 32
— [fig.] quinque principes emensus Tac. H. 1, 49, ayant traversé cinq règnes
— [poét.] supporter, endurer : Sil. 4, 53
— attribuer, dispenser, faire bonne mesure : voluntatem emetiar Cic. Br. 16, j'y mettrai toute ma bonne volonté, cf. Hor. S. 2, 2, 105.

===> emensus avec sens passif, parcouru : Liv. 21, 30, 5 ; 43, 21, 9 ; Virg. G. 1, 450.

#emeto#
ēmĕto, messum, ĕre, tr., moissonner : Hor. Ep. 1, 6, 21.
#emi#
ēmi, pf. de emo.
#emicatim#
ēmĭcātim, (emico), en sautant : Sid. Ep. 2, 13, 8.
#emicatio#
ēmĭcātio, ōnis, f. (emico), action de s'élever : Apul. Mund. 29.
#emicavi#
ēmĭcāvi, v. emico

===> .

#emico#
ēmĭco, ŭi, ātum, āre, int., s'élancer hors, jaillir : [en parl. d'une flamme] Plin. 2, 203 ; [sang] Lucr. 2, 195 ; [source] Liv. 44, 33, 3 ; manus emicat Virg. En. 6, 5, la troupe s'élance
— [fig.] éclater, briller, se signaler : consternatio emicuit Tac. An. 13, 16, son trouble éclata.

===> emicavi Quint. 1, 6, 17 ; Apul. Mund. 34.

#emigratio#
ēmĭgrātĭo, ōnis, f. (emigro), émigration : Ulp. Dig. 39, 2, 29.
#emigro#
ēmĭgro, āvi, ātum, āre,

¶1. int., sortir de, changer de demeure, déménager, émigrer : e domo Cic. Verr. 5, 32 ou domo Cic. Verr. 2, 89, déménager ; domo Cæs. G. 1, 31, 14, s'expatrier
— [fig.] : e vita Cic. Leg. 2, 48, quitter la vie, mourir

¶2. tr., faire sortir, chasser : Vulg. Psal. 51, 7
scripturas Tert. Cor. Mil. 1, s'écarter des Saintes Écritures
sese emigrare Titin. Com. 148, s'éloigner, déguerpir.

#emina#
ēmīna, v. hemina.
#eminatio#
ēmĭnātĭo, ōnis, f., menace : Pl. Capt. 799.
#eminens#
ēmĭnens, tis, part.-adj. de emineo, qui s'élève, saillant proéminent : Cic. Nat. 2, 143 ; Cæs. C. 2, 9, 5 ; 2, 23, 2 ; quæ sunt eminentia et prompta Cic. de Or. 3, 215, les choses qui sont en relief et à la portée de l'orateur ; [peinture] alia eminentiora, alia reductiora facere Quint. 11, 3, 46, donner plus de relief à certaines parties, à d'autres moins
— qui s'avance, saillant, à fleur de tête : eminentes oculi Cic. Vat. 2, yeux à fleur de tête
— [fig.] éminent, supérieur, remarquable : Quint., Tac.
— subst. plur. m., hommes distingués : Tac. Agr. 5
eminentia, ium, m., passages remarquables [dans un discours] : Quint. 10, 1, 86
eminentissimus, éminentissime, titre honorifique dans le Bas-Empire : Cod. Just. 12, 47, 1
-tior Cæs. C. 2, 9, 3
-tissimus Quint. 8, 2, 7.
#eminenter#
ēmĭnentĕr (eminens), d'une manière éminente, remarquable : Aug. Psal. 95, 1
-tius Amm. 24, 2, 12, plus haut.
#eminentia#
ēmĭnentĭa, æ, f. (emineo), éminence, hauteur, proéminence, saillie, avance, relief, bosse : Cic. Ac. 2, 20 ; Nat. 1, 174
— [fig.] excellence, supériorité, prééminence : Vell. 1, 17, 14 ; Gell. 5, 11, 9.
#emineo#
ēmĭnĕo, ŭi, ēre, int., s'élever au-dessus de, être saillant : ex terra Cic. Div. 1, 93 ; Cæs. G. 7, 73, 6, s'élever au-dessus du sol
— [en peinture] être en relief, proéminent : Cic. de Or. 3, 101
— [fig.] : animus eminebit foras Cic. Rep. 6, 29, l'âme s'élancera au dehors ; amplitudo animi maxime eminet despiciendis doloribus Cic. Tusc. 2, 64, la grandeur d'âme est surtout mise en relief par le mépris de la douleur; desperatio in omnium vultu eminet Liv. 21, 35, 7, le désespoir se manifeste sur tous les visages
— l'emporter, se distinguer, dominer : Demosthenes unus eminet inter omnes Cic. Or. 104, Démosthène l'emporte sur tous.
#eminiculus#
ēmĭnĭcŭlus, = eminens : Gloss. 5, 193, 15.
#eminiscor#
ēmĭniscor, mentus sum, sci, tr., imaginer : Her. 2, 10 ; 12 ; v. ementum
— se rappeler: Gloss. Isid.
#eminor#
ēmĭnor, āri, menacer : [abst] Pl. Cap. 791.
#eminulus#
ēmĭnŭlus, a, um (emineo), qui s'élève ou qui s'avance un peu : genua eminula Varr. Agr. 2, 5, 8, genoux proéminents.
#eminus#
ēmĭnŭs, adv. (e, manus), de loin : Cæs. G. 7, 24, 4 ; Cic. CM 19
— à distance : Tac. An. 13, 41
— loin de [abl.] : Ps. Ascon. Cic. Verr. 1, 125.
#emiror#
ēmīror, āri, tr., être étonné, stupéfait de : Hor. Od. 1, 5, 8.
#Emisa#
Emisa, v. Emesus.
#emisceo#
ēmiscĕo, ēre, tr., mêler : Man. 5, 244.
#Emisenus#
Emĭsēnus, a, um., d'Émésus ou Émésa : Capit. Macr. 9, 1
— subst. m. pl., habitants de cette ville : Treb. Gall. 3, 4.
#emisi#
ēmīsi, pf. de emitto.
#emisperion#
ēmispērĭŏn, v. hemisphærium : Grom. 62, 1.
#Emissa#
Emissa, v. Emesus.
#emissaculum#
ēmissācŭlum, i, n., canal pour la décharge d'un étang : Chalcid. Tim. 39.
#emissarium#
ēmissārĭum, ĭi, n. (emitto), déversoir : Cic. Fam. 16, 18, 2 ; emissarium lacus Suet. Claud. 20, 32, décharge d'un lac
— [fig.] emissarium vomicæ facere Scrib. Comp. 229, vider un abcès.
#emissarius#
ēmissārius, ĭi, m. (emitto), agent, émissaire, espion : Cic. Fam. 7, 2, 3 ; Verr. 2, 22
— satellite, sicaire : Vulg. Reg. 1, 22, 17
— [fig.] Plin. 15, 208, rejeton [qu'on laisse à la vigne].
#emissicius#
ēmissīcĭus, a, um (emissus), qu'on envoie à la découverte : emissicii oculi Pl. Aul. 41, regards qui furètent, qui espionnent.
#emissio#
ēmissĭo, ōnis, f. (emitto), action de lancer : Cic. Tusc. 2, 57 ; Gell. 5, 16, 2
— action de lâcher [un animal] : Cic. Div. 2, 62.
#emissor#
ēmissŏr, ōris, m. (emitto), celui qui envoie, qui lance : Aug. Civ. 7, 3, 1.
#1 emissus#
1 ēmissus, part. de emitto.
#2 emissus#
2 ēmissŭs, ūs, m., action de lancer : Lucr. 4, 202.
#emitesco#
ēmītesco, ĕre, int., s'adoucir, se mûrir : Col. 9, 14, 10.
#emitigo#
ēmītĭgo, āre, tr., calmer, apaiser : Ps. -Juvc. Levit. 82.
#emitto#
ēmitto, mīsī, missum, ĕre, tr.,

¶1. envoyer dehors, faire aller dehors ou laisser aller dehors : e carcere, de carcere emitti Cic. Planc. 31 ; Verr. 5, 22, être relâché de prison; essedarios ex silvis Cæs. G. 5, 19, 2, lancer des bois les essédaires ; equitatu emisso Cæs. G. 5, 51, 5, ayant lancé la cavalerie
de manibus, e manibus, emitti Liv. 21, 48, 6 ; 22, 3, 10, s'échapper des mains de qqn, échapper à qqn; aliquem manibus emittere Liv. 44, 36, 9, laisser échapper qqn de ses mains
scutum manu Cæs. G. 1, 25, 4, laisser tomber son bouclier
pila Cæs. G. 2, 23, 1, lancer les javelots, cf. Liv. 9, 13, 2, etc.
ex lacu Albano aqua emissa Liv. 5, 15, 4, eau évacuée du lac albain ; lacus Velinus a Curio emissus Cic. Att. 4, 15, 5, le lac Vélin, où Curius a pratiqué une décharge
folia Plin. 18, 182 [frondem Sen. Ep. 124, 11], pousser des feuilles
fulmina Cic. Div. 2, 44, lancer la foudre
vocem Liv. 1, 54, 7, émettre, prononcer une parole
animam Pl. Trin. 492 ; Nep. Ep. 9, 3, rendre l'âme
— [en part.] : manu emittere aliquem = manu mittere, affranchir un esclave, v. manumissio : Pl. Capt. 713, etc.; Liv. 24, 18, 12 ; Tac. An. 15, 19 ; Suet. Vit. 6 ; ou emittere seul : Pl. Ps. 994 ; Ter. Ad. 976

¶2. [fig.] : facetum dictum emissum Cic. de Or. 2, 219, un trait plaisant décoché ; argumentum simul atque emissum est... Cic. de Or. 2, 214, un argument, aussitôt qu'il a été lancé..., cf. Cic. Planc. 57 ; Hor. Ep. 1, 18, 71
aliquid dignum nostro nomine emittere Cic. Fam. 7, 33, lancer (produire) une œuvre digne de mon nom.

#Emmanuel#
Emmănŭēl, m. ind., Emmanuel, nom du Messie : Bibl.
#Emmaum#
Emmāūm, n., ind. (ou -māus, i, f.), une des toparchies de la Judée : Plin. 5, 70.
#emmeles#
emmĕlēs, ĕs, (ἐμμελής), harmonieux, mélodieux : Chalcid. Tim. 44.
#emmoton#
emmŏtŏn, i, n. (ἔμμοτον), rouleau de charpie imprégné d'un médicament : Th.-Prisc. 1, 28.
#emo#
ĕmo, ēmi, emptum, ĕmĕre, tr.,

¶1. prendre, recevoir : P. Fest. 4, 18 ; 76, 1

¶2. acheter : Cic. Off. 3, 59 ; bene Cic. Att. 12, 23, 3, acheter à bon compte ; male Cic. Att. 2, 4, 1, acheter cher ; ab aliquo, de aliquo Cic. Prov. 7 ; Att. 10, 5, 3, acheter à qqn ; [avec gén. ou abl. de prix] tanti, quanti, minoris, pluris Cic. Off. 3, 59 ; 3, 51 ; Verr. 4, 14 ; minimo Cic. Verr. 3, 145 ; magno, parvo Cic. Att. 13, 29, 2 ; duobus milibus nummum Cic. Amer. 6, acheter (qqch) deux mille sesterces

¶3. [fig.] acheter, soudoyer : sententias (judicum) Cic. Clu. 102, acheter la sentence, le verdict ; percussorem Curt. 4, 1, soudoyer un assassin
— [avec ut subj.] Cic. Prov. 7, acheter la possibilité de, le droit de ; [ou poét. avec inf.] Stat. Th. 1, 163 ; Sil. 601.

===> empsim subj., Pl. Cas. 347 ; Mil. 316.

#emoderandus#
ēmŏdĕrandus, a, um, adj. verb. de l'inusité emoderor, qui peut être modéré, calmé : Ov. R. Am. 130.
#emodulor#
ēmŏdŭlor, āri, tr., chanter : Ov. Am. 1, 1, 30.
#Emodus#
Emōdus, i, partie de l'Himalaya : Plin. 6, 60, et Emōdimontes Plin. 6, 56.
#emola#
ĕmŏla, æ, f., c. amula : Vulg. Esdr. 3, 1, 12.
#emolimentum#
ēmōlīmentum, i, n. (e, molior), grande construction : Cod. Th. 15, 1, 19.
#emolior#
ēmōlĭor, ītus sum, īri, tr., soulever un fardeau, élever : Sen. Agam. 476
— venir à bout de, exécuter : Pl. Bacch. 762
— rendre avec difficulté, rejeter, cracher : Cels. 4, 6.
#1 emolitus#
1 ēmŏlĭtus, part. de emolo.
#2 emolitus#
2 ēmōlītus, part. de emolior.
#emollesco#
ēmollesco, ĭs, ĕre, int., devenir mou, s'amollir : Ruf. Orig. Ps. 36, 57.
#emollio#
ēmollĭo, īvi, ou ĭi, ītum, īre, tr., amollir, rendre mou : Liv. 37, 41, 4 ; Plin. 10, 167
— [fig.] : mores Ov. P. 2, 9, 48, adoucir les mœurs; exercitum Liv. 27, 3, 2, énerver une armée; colores Plin. 35, 198, rendre les couleurs plus tendres.
#emolo#
ēmŏlo, ŭi, ĭtum, ĕre, tr., moudre entièrement : Pers. 6, 26 ; Ambr. Ep. 64, 3
— [fig.] produire : Ambr. Off. 1, 22, 98.
#emolumenticius#
ēmŏlŭmentĭcĭus, a, um, concernant le profit : Cassiod. Var. 9, 6, 2.
#emolumentum#
ēmŏlŭmentum, i, n., (emolo), avantage, profit, intérêt, gain, émolument : Cic. de Or. 2, 346 ; Mil. 32 ; emolumento esse alicui Cic. de Or. 1, 34, être utile à qqn, ou emolumentum esse alicui Liv. 22, 22, 7.

===> sine magno commeatu atque emolumento [mss] Cæs. G. 1, 34, 3 ; neque enim magnum emolumentum esse potest Varr. R. 3, 14. 1 ; dans ces deux passages on aurait le sens de « travail (exécution) pénible », cf. emolimentum, de emolior (ēmōlumentum).

#Emona#
Emōna, æ, f., ville de Pannonie : Plin. 3, 147.
#emoneo#
ēmŏnĕo, ēs, ēre, tr., avertir : *Cic. Fam. 1, 7, 9.
#Emonius#
Emonĭus, ĭi, m., nom de famille romain : CIL 8, 2564.
#emorior#
ēmŏrĭor, tuus sum, i, int., disparaître par la mort, mourir, s'éteindre : Cic. Off. 3, 114 ; CM 71 ; Tusc. 1, 96 ; verba facit emortuo Pl. Pœn. 840, il parle pour un mort = il fait l'oraison funèbre d'un mort
— [fig.] périr, finir, cesser : Cic. Par. 18
— se paralyser : Cels. 5, 26, 34.

===> inf. arch. emoriri Ter. Eun. 432.

#emortualis#
ēmortŭālis dĭēs, m. (emortuus), le jour de la mort : Pl. Ps. 1237.
#emortuus#
ēmortŭus, a, um, de emorior.
#emotus#
ēmōtus, part. de emoveo.
#emoveo#
ēmŏvĕo, ōvi, ōtum, ēre, tr., ôter d'un lieu, déplacer, remuer, ébranler : e foro Liv. 25, 1 ; de medio Liv. 6, 38 ; curia Liv. 30, 23, 1, faire sortir du forum, de la place, de la curie, cf. Virg. En. 2, 493 ; 2, 610
— [fig.] chasser, dissiper : curas Virg. En. 6, 382, dissiper les soucis ; mens emota Sen. Polyb. 37, 5, esprit bouleversé.

===> exmovere Pl. Truc. 78
— pf. sync. emostis Liv. 37, 53, 25.

#Empanda#
Empanda, æ, f., déesse protectrice des bourgs et des villages : P. Fest. 76, 11.
#Empedocles#
Empĕdŏclēs, is, m. (Ἐμπεδοκλῆς), Empédocle [philosophe d'Agrigente] : Cic. Tusc. 1, 19
-ēus, a, um, d'Empédocle : Cic. Tusc. 1, 41 ; Empedoclea, n. pl. Cic. Q. 2, 11, 3, doctrine d'Empédocle.
#empetros#
empĕtros, i, f. (ἔμπετρος), plante, la même que calcifraga : Plin. 27, 75.
#emphasis#
emphăsis, is, f. (ἔμφασις), emphase [rhét.] : Quint. 8, 2, 11.
#emphractum#
emphractum, i, n., sorte de mets cuit à l'étouffée : Apic. 9, 14.
#emphractus#
emphractus, a, um, (ἔμφρακτος), couvert : emphractæ naves Ulp. Dig. 14, 1, 1, navires pontés.
#emphragma#
emphragma, ātis, n. (ἔμφραγμα), obstruction [méd.] : Veg. Mul. 1, 40, 3.
#emphyteuma#
emphy̆teuma, ătis, n. (ἐμφύτευμα), un bien-fonds en emphytéose : Cod. 4, 56, 3.
#emphyteusis#
emphy̆teusis, is, f. bail emphytéotique : Cod. Just. 4, 66, 1.
#emphyteuta#
emphy̆teuta, æ, m., qui a un bail emphytéotique.
#emphyteuticalis#
emphy̆teutĭcālis, e, c. emphyteuticus : Nov. Just. Vers. Vulg. 116, 11.
#emphyteuticarius#
emphy̆teutĭcārĭus, a, um, emphytéotique : Cod. Just. 11, 62, 1
— subst. m., celui qui a un bail emphytéotique : Cod. Th. 5, 13, 17.
#emphyteuticus#
emphy̆teutĭcus, a, um, emphytéotique : Cod. Just. 4, 66, 2.
#Emphytus#
Emphy̆tus, i, m., nom d'un géant : Hyg. Fab. pr.
#1 empirica#
1 empīrĭca, æ, M.-Emp. 6 (-cē, ēs Plin. 29, 5), f. (ἐμπειρική), médecine empirique [qui est fondée sur l'expérience].
#2 empirica#
2 empīrĭca, ōrum, n., doctrine empirique : Plin. 20, 120.
#empiricus#
empīrĭcus, i, m., médecin empirique : Cic. Ac. 2, 122.
#emplasma#
emplasma, ătis, n. (ἐμπλάσσω), friction : Th.-Prisc. 2, 10.
#emplastratio#
emplastrātĭo, ŏnis, f. (emplastro), ente en écusson : Col. 5, 11, 1.
#emplastro#
emplastro, ātum, āre, tr., enter en écusson, écussonner : Col. 5, 11, 10 ; emplastrata gemma Pallad. 6, 6, œil [d'arbre] recouvert d'un emplâtre.
#emplastrum#
emplastrum, i, n. (ἔμπλαστρον), emplâtre : Cat. Agr. 39, 2 ; Cels. 5, 17
— emplâtre mis à un arbre greffé : Plin. 17, 121 ; emplastri ratio Col. 5, 11, 10, ente en écusson
— [fig.] æris alieni Laber. d. Gell. 16, 7, 14, un emplâtre pour dettes.
#emplecton#
emplectŏn, i, n. (ἔμπλεκτον), remplage, maçonnerie de remplage : Plin. 36, 171.
#empleuros#
empleurŏs, ŏn (ἔμπλευρος), à larges flancs : Lucil. 1251.
#empneumatosis#
empneumătōsis, is, f. (ἐμπνευμάτωσις), gonflement, enflure : C.-Aur. Chron. 3, 8, 116.
#emponema#
empŏnēma, ătis, n. (ἐμπόνημα), travail d'amélioration apporté à un bien foncier : Cod. 4, 66, 2 ; Julian. Nov. 7, 34.
#emporetica#
empŏrētĭca charta, f. (ἐμπορητικός), papier d'emballage [pour les marchandises] : Plin. 13, 76.
#Emporia#
Empŏrĭa, ōrum, n., Empories [région des comptoirs commerciaux des Carthaginois] : Liv. 29, 25, 12.
#Emporiae#
Empŏrĭæ, ārum, f. (Ἐμπορίαι), ville de la Tarraconnaise [auj. Ampurias] : Liv. 21, 60, 3
-rītāni, ī, ōrum, m., habitants d'Empories : Liv. 34, 16, 4.
#emporium#
empŏrĭum, ĭi, n. (ἐμπόριον), marché, place de commerce, entrepôt : Cic. Att. 5, 2, 2.
#emporos#
empŏrŏs (-rus), i, m. (ἔμπορος), marchand : Pl. Merc. 5.
#emprosthotonia#
emprosthŏtŏnĭa, æ, f. (ἐμπροσθοτονία), tétanos qui fait courber les membres en avant : C.-Aur. Acut. 3, 6, 61.
#emprosthotonici#
emprosthŏtŏnĭcī, ōrum, m., personnes frappées d'emprosthotonos, sujettes à l'emprosthotonos : C.-Aur. Acut. 3, 6, 69.
#emprosthotonos#
emprosthŏtŏnŏs, i, m. (ἐμπροσθότονος), emprosthotonos, c. emprosthotonia : C.-Aur. 3, 6, 65.
#empticius#
emptīcĭus (-tītĭus), a, um (emo), qui s'achète, acheté : Varr. R. 3, 2, 12 ; Sen. Contr. 7, 7, 24.
#empticus#
emptĭcus, a, um (emo), acheté: Fort. Mart. 2, 8.
#emptio#
emptĭo, ōnis, f. (emo), achat, marché : Cic. Cæc. 17
— objet acheté : Cic. Fam. 7, 23, 2
— contrat de vente : Dig. 32, 1, 102.
#emptito#
emptĭto, āvi, ātum, āre (emo), tr., acheter souvent, acheter: Cat. *Or. 72 ; Plin. Ep. 6, 19, 5.
#emptivus#
emptīvus, a, um (emo), qui s'achète : miles P. Fest. 77, 5, mercenaire.
#emptor#
emptŏr, ōris, m. (emo), acheteur : Cic. Off. 3, 51 ; familiæ Suet. Ner. 4, acheteur simulé auquel un citoyen mancipait son patrimoine (familia) dans la procédure du testament per æs et libram, et qui se chargeait d'exécuter les volontés du testateur, v. emancipatio.
#emptrix#
emptrix, īcis, f. (emptor), acheteuse : Cod. Just. 4, 54, 1.
#empturio#
emptŭrĭo, īre, int., avoir envie d'acheter : Varr. R. 2, pr. 6.
#1 emptus#
1 emptus, part. de emo.
#2 emptus#
2 emptŭs, abl. ū, m., achat : CIL 2, 2229.
#Empulum#
Empŭlum, i, n., ville du Latium : Liv. 7, 18.
#empyesis#
empy̆ēsis, is, f. (ἐμπύησις), empyèse [suppuration dans la poitrine] : Isid. 4, 7, 20.
#empyicus#
empy̆īcus, i, m. (ἐμπυικός), celui qui crache du pus : Th.-Prisc. 2, 23.
#Empylus#
Empy̆lus, i, m., nom d'un Rhodien qui avait écrit un livre sur la mort de César : Quint. 10, 6, 4.
#empyrius#
empyrĭus, a, um (ἐμπύριος), de feu, de l'empyrée : Aug. Civ. 10, 27.
#emugio#
ēmūgĭo, īre, tr., mugir, dire en mugissant : Quint. 2, 12, 9.
#emulceo#
ēmulcĕo, ēre, tr., adoucir : Ambros. Psalm. 118 Serm. 7.
#emulgeo#
ēmulgĕo, sum, ēre, tr., traire : Col. 7, 3, 17
— [fig.] épuiser : Catul. 68, 110.
#emunctio#
ēmunctĭo, ōnis, f. (emungo), action de se moucher : Quint. 11, 3, 80.
#emunctoria#
ēmunctōrĭa, ōrum, n., mouchettes : Vulg. Exod. 25, 38.
#emunctus#
ēmunctus, part. de emungo.
#emundatio#
ēmundātĭo, ōnis, f. (emundo), purification : Tert. Marc. 4, 9.
#emundator#
ēmundātŏr, ōris, m., purificateur : Hilar. Ps. 118, 16.
#emundo#
ēmundo, āvi, ātum, āre, tr., nettoyer, purifier : Col. 2, 15, 7, etc.
#emungo#
ēmungo, xi, ctum, ĕre, tr., moucher
se emungere Her. 4, 67, ou emungi Juv. 6, 147, se moucher
— [fig.] : tu ut oculos emungare ex capite per nasum tuos Pl. Cas. 391, qu'on te mouche à te faire sortir les yeux de la tête par le nez ; naris emunctæ senex Phæd. 3, 3, 14, vieillard au flair subtil, cf. Hor. S. 1, 4, 8 ; Attici emuncti Quint. 12, 10, 17, les Attiques au goût fin
— [chez les comiques] dépouiller de : emunxi argento senes Ter. Phorm. 682, j'ai soutiré l'argent à nos vieux; [ou simplt] emungere aliquem Pl. Bac. 698, faire cracher de l'argent à qqn, cf. Hor. P. 238.

===> pf. sync. emunxti Pl. Most. 1109.

#emunio#
ēmūnĭo, īvi ou ĭi, ītum, īre, tr., fortifier [t. de guerre] : Liv. 24, 21, 12
— rendre solide, renforcer : Liv. 26, 46, 2
— garantir, préserver : Col. 8, 8, 4 ; 5, 6, 21
— rendre praticable [un marais] : Tac. Agr. 31
— garnir : Stat. Th. 1, 518
— [fig.] fortifier, assurer : Sen. Contr. 7, 17, 10.
#emusco#
ēmusco, āre, tr. (e, muscus), enlever la mousse : Col. 11, 2, 41.
#emussitatus#
ēmussĭtātus, a, um (amussis), tiré au cordeau : P. Fest. 76, 8.
#emutatio#
ēmūtātĭo, ōnis, f. (emuto), changement : Quint. 8, 6, 51.
#emutilo#
ēmŭtĭlo, āre, tr., amputer [un membre] : Apul. Herb. 129.
#emuto#
ēmūto, ātum, āre, tr., changer entièrement : Quint. 8, 2, 19.
#emys#
ĕmys, ydis, f. (ἐμύς), tortue d'eau douce : Plin. 32, 32.
#en#
ēn,

¶1. [interjection ] voici, voilà: [avec le nomin.] en causa cur Cic. Dej. 17, voilà le motif pour lequel ; [avec l'acc.] Cic. Verr. 1, 93 ; consul en hic est Liv. 22, 6, 3, tiens, voilà le consul
en, cur... possideat Cic. Phil. 3, 22, voilà pourquoi il possède...
en ecce, pléonasme même sens : Sen. Œd. 1004
— eh bien, allons [avec impératif]: Virg. B. 6, 69

¶2. [particule interrog.] en unquam? est-ce que quelque jour ? est-ce que jamais ? Pl. Tr. 590 ; Men. 143 ; 925 ; Rud. 987 ; Virg. B. 1, 67 ; Liv. 4, 3, 10 ; [int. indir.] Liv. 24, 14, 3, si jamais.

#Enaesimus#
Enæsĭmus, i, m. (Ἐναίσιμος), nom d'un guerrier : Ov. M. 8, 361.
#Enagora#
Enagora, æ, f., île sur les côtes d'Asie : Plin. 5, 131.
#enallage#
ĕnallăgē, ēs, f. (ἐναλλαγή), et -xis, is, f., (ἐνάλλαξις), énallage [rhét.] : Sacerd. Gr. 1, 88.
#enargia#
ĕnargīa, æ, f. (ἐνάργεια), description pittoresque, hypotypose : Isid. 2, 20, 4.
#enarius#
ēnarĭus, a, um (e, naris), sans nez : Serv. En. 9, 715.
#enarmonius#
ĕnarmŏnĭus, v. enharmonius.
#enarrabilis#
ēnarrābĭlis, e (enarro), qu'on peut exprimer, décrire : Virg. En. 8, 625 ; Quint. 12, 10, 76.
#enarrate#
ēnarrātē, [inus.], en détail, au long, explicitement
enarratius Gell. 10, 1, 7.
#enarratio#
ēnarrātĭo, ōnis, f. (enarro),

¶1. développement, explication, commentaire : Quint. 1, 4, 2

¶2. énumération détaillée : Lact. 4, 9, 3
— scansion, action de scander [les syllabes] : Sen. Ep. 88, 3.

#enarrativus#
ēnarratīvus, a, um (enarro), qui expose en détail : Diom. 482, 31.
#enarrator#
ēnarrātŏr, ōris (enarro), m., qui explique en détail : Gell. 13, 31, 1 ; 18, 4, 2.
#enarro#
ēnarro, āvi, ātum, āre, tr., dire explicitement, rapporter avec détails : Cic. Div. 1, 55 ; Liv. 27, 50, 3
— expliquer, interpréter, commenter : Quint. 1, 2, 14 ; Plin. 36, 87.
#enascor#
ēnascor, nātus sum, i, int., naître de, naître, s'élever, sortir, pousser : Cæs. G. 2, 17, 4 ; Liv. 32, 1, 12
— [fig.] : Flor. 2, 15, 14.
#enater#
ēnătēr, ĕris, m. (εἰνάτηρ), époux de la sœur d'un individu décédé : CIL 6, 26594.
#enato#
ēnăto, āvi, ātum, āre,

¶1. int., se sauver à la nage, échapper au naufrage : Hor. P. 20
— [fig ] s'échapper, se tirer d'affaire : Cic. Tusc. 5, 87

¶2. tr., traverser à la nage : Pacat. Pan. 39, 2.

#enatus#
ēnātus, part. de enascor.
#enavigo#
ēnāvĭgo, āvi, ātum, āre,

¶1. int., effectuer une traversée, une navigation, aborder : Suet. Tib. 11
— [fig.] échapper, se tirer d'affaire : Cic. Tusc. 4, 33

¶2. tr., traverser : Hor. O. 2, 14, 11 ; Plin. 9, 6.

#encaenia#
encænĭa, ōrum, n. (ἐγκαίνια), fête de dédicace [d'un temple] : Aug. Tract. Joan. 48, 2.
#encaenio#
encænĭo, āre, tr., inaugurer : Aug. Tract. Joan. 48, 2.
#encanthis#
encanthis, ĭdis, f. (ἐγκανθίς), sorte d'enflure du coin de l'œil : Cels. 7, 7, 5.
#encardia#
encardĭa, æ, f. (ἐγκαρδία), sorte de pierre précieuse : Plin. 37, 159.
#encarpa#
encarpa, ōrum, n. (ἔγκαρπα), festons, guirlandes [en t. d'archit.] : Vitr. 4, 1, 7.
#encathisma#
encăthisma, ătis, n. (ἐγκάθισμα), bain de siège : Placit. Med. 9, 17
— fomentation C.-Aur. Tard. 2, 1, 23.
#encaustica#
encaustĭca, æ, f., art de peindre à l'encaustique : Plin. 35, 122.
#encausticus#
encaustĭcus, a, um (ἐγκαυστικός), encaustique, relatif à l'encaustique, peint à l'encaustique : Plin. 35, 122.
#encaustum#
encaustum, i, n. (ἔγκαυστος),

¶1. peinture à l'encaustique, encaustique : Plin. 35, 149

¶2. encautum ou encaustum sacrum, encre de pourpre [réservée à l'empereur] : Cod. Th. 7, 20 ; Cod. Just. 1, 23, 6.

#encaustus#
encaustus, a, um (ἔγκαυστος), fait à l'encaustique : Mart. 4, 47, 1 ; Plin. 35, 149.
#encautarium#
encautārĭum, ĭi, n. (encautum), archives publiques [ce qui est estampillé] : Cod. Th. 13, 10, 8.
#encautum#
encautum, i, n., v. encaustum.
#Enceladus#
Encĕlădus, i, m., (Ἐγκέλαδος), Encélade [géant foudroyé par Jupiter, qui l'emprisonna sous l'Etna] : Virg. En. 3, 578.
#Encheliae#
Enchĕliæ, ārum, f., Enchélies [ville d'Illyrie, où Cadmus fut changé en serpent] : Plin. 3, 139.
#enchiridion#
enchīrĭdĭŏn, ĭi, n. (ἐγχειρίδιον), manuel, livre portatif : Pompon. Dig. 1, 2, 2
— lancette : CIL 12, 354, 5.
#enchorius#
enchōrĭus, a, um, (ἐγχώριος), indigène : Grom. 127, 2.
#enchymos#
enchȳmŏs, v. encymos.
#enclima#
enclĭma, ătis, n. (ἔγκλιμα), hauteur du pôle : Vitr. 9, 8, 1.
#encliticus#
enclĭtĭcus, a, um, (ἐγκλιτικός), d'enclitique [gram.] : Prisc. 14, 6
— subst. n., -cum, i, enclitique [mot qui s'appuie sur le précédent comme que, ve].
#encolpiae#
encolpĭæ, ārum, m. (ἐγκολπίας), vents qui s'élèvent dans les détroits : Apul. Mund. 10.
#Encolpius#
Encolpĭus, ĭi, m., nom d'homme : Lamprid. ; Inscr.
#encomboma#
encombōma, ătis, n. (ἐγκόμϐωμα), sorte de tablier : Varr. d. Non. 543, 1.
#encomiographus#
encōmĭŏgrăphus, i, m. (ἐγκωμιογράφος), panégyriste : Fronto Ep. ad M. Cæs. 2, 9.
#encomma#
encomma, v. incomma.
#Encratitae#
Encrătītæ, ārum, m. (Ἐγκρατηταί), nom d'une secte d'hérétiques dont le chef fut Tatien : Hier. Jovin. 1, 13.
#Encrinomenos#
Encrīnŏmĕnos, ŏn (Ἐγκρινόμενος), « l'Admis » nom d'une statue d'athlète : Plin. 34, 72.
#encryphias#
encryphĭās, æ, m. (ἐγκρυφίας ἄρτος), pain cuit sous la cendre : Ps.-Aug. Serm. 3, 2.
#encyclia#
encyclĭa, ōrum, n., lettre encyclique, circulaire : Cassian. Inst. 23.
#encyclios#
encyclĭŏs, ŏn (ἐγκύκλιος), qui embrasse tout, entier, total : disciplina Vitr. 1, 1, 12, le cycle des études, éducation complète
— en grec d. Quint. 1, 10, 1.
#encymos#
encȳmŏs, ŏn, (ἔγκυμος), plein de suc, de jus : Plin. 25, 51.
#encytus#
ency̆tus, i, m., sorte de gâteau : Cat. Agr. 80.
#Endeis#
Endēis, ĭdis, f. (Ἐνδηΐς), mère de Pélée et de Télamon : Hyg. Fab. 14.
#endelechia#
endĕlĕchīa, v. entelechia.
#endo#
endŏ ou indŭ, arch. (ἔνδον), c. in : Enn. Ep. 9 ; Lucr. 6, 890.
#endoclusus#
endŏclūsus, a, um, c. inclusus Gloss. Phil.
#Endoeos#
Endœŏs, i, m. (Ἐνδοῖος), artiste, auteur d'une statue de Diane à Éphèse : Plin. 16, 214.
#Endondacometae#
Endondacometæ, m. pl., localité sur le bord du Nil : Plin. 6, 179.
#endoploro#
endoplōro, arch., c. imploro: XII T. d. Cic. Tull. 50.
#endostruus#
endostrŭus, v. industrius.
#Endovellicus#
Endŏvellĭcus, i, m., un des dieux tutélaires des Hispaniens : Inscr.
#endovolo#
endŏvŏlo, āre, arch., c. involo : Enn. d. Macr. 6, 1.
#endromidatus#
endrŏmĭdātus, a, um, vêtu d'une endromide : Sid. Ep. 2, 2.
#endromis#
endrŏmis, ĭdis, f. (ἐνδρομίς), endromide [manteau dont on se couvrait particulièrement après les exercices corporels] : Juv. 3, 102.
#Endymion#
Endy̆mĭōn, ōnis, m. (Ἐνδυμίων), Endymion [aimé de Séléné qui le plongea dans un sommeil éternel] : Cic. Tusc. 1, 92
-ōnēus, a, um, d'Endymion : Aus. Ed. 6, 41.
#enecasso#
ēnĕcasso, v. eneco

===> .

#enecatrix#
ēnĕcātrix, īcis, f., celle qui met à mort : Tert. Marc. 1, 29.
#enecium#
ēnĕcĭum, ĭi, n., (eneco), meurtre : Gloss.
#eneco#
ēnĕco (ēnĭco), nĕcŭi, nectum, āre, tr., tuer, faire périr : Plin. 23, 63
— [fig.] épuiser : Pl. Pers. 312 ; enectus fame Cic. Div. 2, 73, épuisé par la faim
— assommer, fatiguer, assassiner : Pl. Merc. 156 ; Ter. Eun. 554.

===> enicavi Pl. As. 921 ; enecatus Plin. 18, 127
enicasso = enecavero Pl. Most. 223
— la forme enic- est employée par les comiques.

#enecto#
ēnecto, ĕre, tr., délier : Not. Tir.
#enectus#
ēnectus, a, um, part. de eneco : Cic. Div. 2, 142 ; Att. 6, 1, 2.
#enema#
ĕnĕma, ătis, n. (ἔνεμα), clystère, lavement : Th.-Prisc. 2, 1.
#enemion#
ēnĕmĭŏn, ĭi, n. (ἠνέμιον), pavot: Apul. Herb. 53.
#energema#
ĕnergēma, ătis, n. (ἐνέργημα), influence, action [d'un maléfice, de l'esprit malin], possession : Tert. Præscr. 30
— ou ĕnergĭma, Prud. Apoth. 400.
#energia#
ĕnergīa, æ, f. (ἐνέργεια), force, énergie : Hier. Ep. 53, 2.
#energumenos#
ĕnergūmĕnŏs, i, m. (ἐνεργούμενος), possédé du démon, énergumène : Cassian. Coll. 7, 2.
#enervatio#
ēnervātĭo, ōnis, f. (enervo), épuisement, fatigue : Arn. 3, 10.
#enervatus#
ēnervātus, a, um, part.-adj. de enervo, dont on a retiré les nerfs
— [fig.] énervé, efféminé, faible, sans énergie : Cic. Sest. 24 ; enervata sententia Cic. Tusc. 2, 15, opinion lâche
— subst. m., eunuque : Claud. Eutr. 1, 315 ; débauché : A.-Vict. Ep. 10, 7.
#enervis#
ēnervis, e (e, nervus), sans nerf, languissant, faible, lâche, efféminé : Quint. 9, 4, 142 ; Plin. Pan. 33, 1 ; Tac. D. 18.
#enerviter#
ēnervĭtĕr, faiblement : Aug. Faust. 22, 47 et 50.
#enervo#
ēnervo, āvi, ātum, āre (e, nervus), tr., retirer les nerfs : Apul. M. 8, p. 215
— affaiblir, énerver, épuiser : Cic. CM 32 ; Rep. 1, 1 ; enervatur oratio Cic. Or. 229, on énerve le style.
#enervus#
ēnervus, a, um, c. enervis : Apul. M. 1, 4.
#Eneti#
Enĕti, ōrum, m., Énètes [peuple de Paphlagonie] : Plin. 6, 5
— nom donné par les Grecs aux Vénètes : Plin. 37, 43.
#Engada#
Engada, æ, f., ville de Judée : Plin. 5, 73.
#engibata#
engĭbata, v. angibata.
#Engonasi#
Engŏnăsi (-sin), indécl. (ἐνγόνασι), l'Agenouillé ou Hercule [constellation], v. Ingeniculus : Cic. poet. Nat. 2, 108.
#? engonaton#
? engŏnătŏn, i, n., horloge ou espèce de cadran solaire : Vitr. 9, 9.
#Enguinus#
Enguīnus, v. Engyon.
#Engyon#
Engy̆ŏn, ĭi, n. (Ἔγγυον), Engyum [ville de Sicile] : Sil. 14, 249
-gŭīnus, a, um, d'Engyum : Cic. Verr. 3, 193
— subst. m. pl., habitants d'Engyum : Cic. Verr. 4, 197.
#enhaemon#
ĕnhæmŏn, i, n. (ἔναιμον), hémostatique, remède pour arrêter le sang : Plin. 12, 77.
#enharmonicus#
ĕnharmŏnĭcus, a, um (-nĭŏs, on) (ἐναρμονικός, ἐναρμόνιος), enharmonique [dans la musique grecque] : Macr. Scip. 2, 4, 15 ; Cap. 9, 930.
#enhydris#
ĕnhy̆dris, ĭdis, f. (ἐνυδρίς), couleuvre d'eau : Plin. 30, 21.
#enhydros#
ĕnhy̆drŏs, i, f. (ἔνυδρος), sorte de pierre précieuse inconnue : Sol. 37, 24 ; Isid. 16, 13, 9.
#enhydrus#
ĕnhy̆drus, i, m. (ἔνυδρος), c. enhydris : Amm. 22, 15, 19.
#enhygros#
ĕnhy̆grŏs, i, f. (ἔνυγρος), nom d'une pierre précieuse inconnue : Plin. 37, 190.
#enhypostatus#
ĕnhy̆postătus, a, um, (ἐνυπόστατος), contenu dans la substance : Hier. Ep. 15, 3.
#Eniandros#
Enĭandrŏs, v. Œniandros.
#enico#
ēnĭco, v. eneco

===> .

#enigma#
ĕnigma, ătis, n., au lieu de æn- : Prud. Apoth. 331.
#enim#
ĕnim, adverbe d'affirmation et conjonction.

I. adv.,

¶1. c'est un fait, bien sûr : certe enim hic nescio quis loquitur Pl. Amp. 331, évidemment, c'est un fait, il y a ici qqn qui parle, je ne sais qui, cf. Aul. 811 ; Capt. 568 ; Cas. 323 ; Ep. 648, etc.; Cæs. G. 5, 7, 8 ; C. 2, 32, 7 ; Virg. En. 8, 84, etc.; Liv. 34, 7, 14
— [dans le dialogue] effectivement, parfaitement, oui : Pl. Cas. 280 ; 365 ; Ter. Andr. 503

¶2. en fait, en réalité : Ter. Phorm. 694 ; immo enim nunc quom maxume... Ter. And. 823, bien au contraire, en fait, c'est maintenant plus que jamais que... ; nec nomina quæ sint est numerus ; neque enim numero comprendere refert Virg. G. 2, 104, il n'est pas possible d'énumérer les noms des vins ; et en fait une énumération est inutile ; populares ? quid enim eos per populum egisse ? Liv. 3, 39, 9, des partisans du peuple ? or, en fait, qu'avaient-ils fait par l'entremise du peuple?

¶3. expressions :

a) at enim [dans le dialogue, en réponse] oui, mais ; je veux bien, mais : Pl. Trin. 806 ; Ter. Haut. 699 ; Cic. de Or. 3, 47 ; 3, 188 ; Off. 1, 144
— [dans un développt] tout cela est incontestable, mais : Cic. Mur. 74
— [pour introduire une objection] v. at ;

b) sed enim, mais de fait : Cic. de Or. 1, 16 ; Cæl. 60 ; Virg. En. 1, 19 ; 2, 164 ; 5, 395, etc.

II. conjonction qui introduit soit la confirmation, soit la cause : A confirmation :

¶1. en effet, de fait : rem haud sane difficilem admirari videmini : quibus enim nihil est... Cic. CM 4, c'est une chose bien simple qui vous étonne, ce semble : en effet ceux qui n'ont rien...
— [souvent rapproché de nam (cause)]: Cic. Cat. 3, 23 ; Off. 3, 21 ; 3, 69 ; 3, 101, etc.
— [confirmation par un fait] de fait, par exemple : Cic. Off. 1, 73
— [la confirmation souvent se trouve dans tout le développement et non pas seulement dans la phrase qui suit] : Cic. Off. 1, 26 ; 1, 34 ; CM 39 ; 69, etc.
— [confirm. sous forme de réflexion] de fait, le fait est que : disertus esse possem, si contra ista dicerem. --- Quis enim non in ejusmodi causa ? Cic. Tusc. 1, 11, j'aurais pu étaler de beaux développements, si j'avais combattu tes idées sur ce point. --- De fait, qui ne le pourrait sur un tel sujet ? cf. Cic. Mil. 8 ; Div. 1, 65, etc. ; [avec ironie] : Cic. Verr. 1, 35 ; Dej. 33 ; Cat. 2, 12 ; Phil. 7, 21 ; Br. 288
— [elle porte sur une opposition] : hic in domum multiplicatam retulit... ignominiam et calamitatem. Ornanda enim est dignitas domo, non ex domo tota quærenda... Cic. Off. 1, 139, celui-ci, dans une maison ainsi agrandie ne fit entrer que l'ignominie et le malheur. Le fait est que, si la dignité doit être rehaussée par la maison, elle ne doit pas se tirer tout entière de la maison, cf. Lucr. 5, 988 ; Cic. Fin. 1, 57 ; de Or. 1, 125, etc.

¶2. [introduit un développement annoncé] voici le fait, voici la chose, eh bien ! [je commence] : dicendum igitur putas de sortibus ? quid enim sors est ?... Cic. Div. 2, 85, tu penses donc qu'il faut parler des sorts ? eh bien ! qu'est-ce qu'un sort ? cf. Fin. 1, 32 ; CM 65 ; Div. 1, 11, etc.
— [dans le dial. introduit une réponse] : quid metuis ? --- enim ne... Pl. Mil. 429, que crains-tu? --- c'est de... ; Cas. 372 ; Men. 162 ; Pœn. 855
— [avec redoublement familier] quia enim Pl. Amp. 666 ; Capt. 884 ; Cas. 385 ; Ter. Haut. 188
quid illo facias ? --- at enim... --- quid enim ? Ter. Haut. 317, que prétends-tu faire avec cela ? --- eh bien mais, voici... --- quoi, voici ? B cause :

¶1. c'est que : nil sentio --- non enim es in senticeto... Pl. Capt. 860, je ne sens rien --- c'est que tu n'es pas dans un sentier épineux... (Bac. 457) ; quid est ? num conturbo te ? non enim fortasse... intellegis Cic. Phil. 2, 32, eh quoi ? te troublé-je ? c'est que peut-être tu ne comprends pas... cf. Cic. Verr. 4, 25
— car, en effet : fortunatum Nicobulum, qui illum produxit sibi --- hic enim rite productust patri Pl. Bac. 457, heureux Nicobule, qui a élevé cet enfant --- c'est en effet un enfant bien élevé qu'a le père ; defectio virium adulescentiæ vitiis efficitur... ; libidinosa enim adulescentia... Cic. CM 29, l'affaiblissement provient de vices de la jeunesse...; car une jeunesse déréglée..., cf. Rep. 1, 29, etc.
— [dans des parenth.] Cic. Læ. 85 ; Tusc. 2, 58 ; Ac. 2, 22, etc. ; Virg. 6, 316
— [souvent rapproché de nam (confirmation)] : vivere et eam quidem vitam, quæ est sola vita nominanda. Nam, dum sumus inclusi in his compagibus corporis, munere quodam necessitatis et gravi opere perfungimur ; est enim animus cælestis Cic. CM 77, vivre, et de la vie qui seule mérite le nom de vie. De fait, tant que nous restons enfermés dans cette prison du corps, nous accomplissons un devoir imposé par la nécessité et une tâche pénible ; car l'âme, qui est d'origine céleste..., cf. Læ. 19 ; 92 ; Off. 2, 51 ; 2, 73

¶2. [pour justifier une question, une allégation, une expression] car, le fait est que : quando denique nihil ages ? --- ... mihi enim liber esse, non videtur, qui non aliquando nihil agit Cic. de Or. 2, 24, bref, quand seras-tu à ne rien faire ? --- le fait est que, à mes yeux, n'est pas libre celui qui n'est pas parfois sans rien faire ; an malumus Epicurum imitari ? qui multa præclare sæpe dicit; quam enim sibi convenienter dicat, non laborat Cic. Tusc. 5, 26, ou bien aimons-nous mieux imiter Épicure ? il dit souvent beaucoup de bonnes choses ; car il ne se préoccupe pas d'être d'accord avec lui-même, cf. Tusc. 1, 76 ; 1, 78 (le 2e enim justifie clarioribus) ; Leg. 2, 17 ; Off. 1, 30
— [en part. sous la forme interrog.]: quid enim? Cic. Fin. 2, 72, eh quoi, de fait ? cf. 2, 93 ; Fam. 5, 15, 2, etc.; Hor. S. 1, 1, 7.

===> enim se tient d'ordinaire à la seconde place dans la phrase, même à la troisième ; qqf en tête chez les comiques [ex. Pl. Ep. 701 ; Trin. 1134].

#enimvero#
ĕnimvēro, adv. d'affirmation, c'est un fait, oui, que... : ita enimvero Pl. As. 339, oui, pour sûr, cf. Men. 860 ; Cap. 534, etc.; Ter. Andr. 91, 206 ; Haut. 1045, etc. ; fuistin liber ? --- fui --- enimvero non fuit Pl. Cap. 628, étais-tu de condition libre ? --- oui --- non, bien sûr, il ne l'était pas (Ter. Haut. 320 ; Hec. 673) ; enim vero ferendum hoc quidem non est Cic. Verr. 1, 66, vrai, c'est là certes une chose insupportable ; ille enim vero negat Cic. Verr. 4, 147, lui, c'est un fait, refuse (Cic. Verr. 3, 61 ; 3, 139) ; enim vero, inquit Crassus, mirari satis non queo... Cic. de Or. 1, 165, non, vrai, répartit Crassus, je ne puis assez m'étonner...
immo enim vero Cic. Fin. 5, 63, non, de vrai ; verum enim vero Cic. Verr. 3, 194, mais la vérité, c'est que
— [soulignant une opposition] : cunctanter sub Augusto quem... metuebat. Enim vero audita mutatione principis... Tac. An. 2, 64, avec de l'hésitation sous Auguste, qu'il craignait... Le certain, c'est que, à la nouvelle d'un changement de prince...
#Enini#
Enīni, ōrum, m., peuple de Sicile : Plin. 3, 91.
#Enipeus#
Enīpeūs, ĕi (ĕos) m. (Ἐνιπεύς), l'Énipée [fleuve de Thessalie] : Virg. G. 4, 368 ; Luc. 7, 116
— fleuve de Macédoine : Liv. 44, 8, 2.
#Enipi#
Enipi, ōrum, m., peuple d'Afrique : Plin. 5, 37.
#Enispe#
Enispē, ēs, f., ville d'Arcadie : Plin. 4, 40.
#1 enisus#
1 ēnīsus (-xus), a, um, part. de enitor.
#2 enisus#
2 ēnīsŭs, ūs, v. enixus 2.
#eniteo#
ēnĭtĕo, ŭi, ēre, int., briller, être brillant : Virg. G. 2, 211
— [fig.] briller, paraître avec éclat, se distinguer, se signaler : Cic. Br. 215 ; Att. 2, 1, 3 ; Liv. 22, 27, 3.
#enitesco#
ēnĭtesco, tŭi, ĕre, int., commencer à briller : Quint. 11, 3, 75
— [fig.] Sall. C. 54, 4 ; Tac. Or. 20.
#enitor#
ēnītor, īsus (ixus) sum, īti.

I. int.,

¶1. faire effort pour sortir, pour se dégager: enisus Liv. 30, 24, 8, s'étant frayé un passage, cf. Tac. An. 16, 5
— faire effort pour s'élever, pour escalader ; escalader, arriver au sommet : Cæs. C. 2, 34, 5 ; in editiora enisus Tac. An. 1, 70, parvenu avec effort sur des points plus élevés

¶2. [avec ut, ne] faire effort pour que, pour éviter que : Cic. Att. 14, 14, 6 ; Rep. 2, 52 ; Fam. 3, 10, 3 ; Sall. J. 10, 8 ; [avec inf.] Ter. And. 596 ; Sall. J. 14, 1 ; Hor. P. 236 ;
— [abst] faire effort : in aliqua re Cic. de Or. 2, 295, porter ses efforts sur qqch ; ad dicendum Cic. de Or. 1, 14, tourner ses efforts vers l'éloquence ; [avec acc. de pron. n.] quod quidem certe enitar Cic. Att. 16, 6, 2, et c'est à quoi certes je m'efforcerai ; si quicquam enitar Cic. Att. 13, 25, 3, si je fais effort en quoi que ce soit
— pass. impers. Sall. J. 25, 2.

II. tr.,

¶1. escalader, franchir avec effort : Tac. H. 1, 23 ; An. 2, 20

¶2. accoucher, mettre bas : Liv. 40, 4 ; Tac. An. 2, 84
— [abst] Quint. 5, 13, 9 ; Tac. An. 5, 1.

===> sens pass. enixus, enfanté : Just. 43, 2, 7.

#enixe#
ēnixē (enixus), avec effort, de toutes ses forces, de tout son pouvoir : Cic. Sest. 38 ; Cæs. C. 3, 35, 2
-xius Liv. 29, 1, 18 ; -issime Suet. Cæs. 5.
#enixim#
ēnixim (enixus), avec effort : Sisenn. d. Non. 107, 19.
#enixio#
ēnixĭo, ōnis, f. (enitor), enfantement : Iren. 2, 19, 5.
#1 enixus#
1 ēnixus, a, um, part de enitor.
#2 enixus#
2 ēnixŭs, ŭs, m., enfantement, accouchement : Plin. 7, 42.
#Enna#
Enna, Ennensis, etc., v. Henn-.
#ennaeteris#
ennăĕtēris (enneæ-), ĭdis, f., (ἐνναετηρίς), période de neuf ans : Censor. 18, 4.
#ennam#
ennam, [arch. pour etiamne] : P. Fest. 76, 2.
#enneachordus#
ennĕăchordus, a, um, (ἐννέαχορδος), à neuf cordes : Boet. Mus. 1, 10.
#enneacrunos#
ennĕacrūnŏs, ŏn, (ἐννεάκρουνος), qui a neuf sources : Plin. 4, 24 [surnom de Callirhoe, v. § 2].
#enneadecaeteris#
ennĕădĕcăĕtēris, ĭdis, f., de dix-neuf ans : Ambr. Ep. 23, 1.
#enneadicus#
ennĕădĭcus, a, um, (ἐννεαδικός), qui revient de neuf en neuf : Firm. Math. 5, 3.
#enneaeteris#
ennĕăĕtēris, v. ennaeteris.
#enneagonus#
ennĕăgōnus, i, m., (ἐννεάγωνος), polygone à neuf côtés, ennéagone : Boet.
#enneapharmacum emplastrum#
ennĕăpharmăcum emplastrum, n. (ἐννεαφάρμακον), topique composé de neuf substances : Cels. 5, 19, 10.
#enneaphtongos#
ennĕăphtongŏs, ŏn (ἐννεάφθογγος), qui rend neuf sons : Capel. 1, 66.
#enneaphyllon#
ennĕăphyllŏn, i, n. (ἐννεάφυλλον), herbe caustique [à neuf feuilles] : Plin. 27, 77.
#Enneapolis#
Ennĕăpŏlis, is, f., ville du Péloponnèse : Mel.
#enneas#
ennĕăs, ădis, f. (ἐννεάς), neuvaine, neuf jours : Censor. 14, 14.
#Ennensis#
Ennensis, v. Henn-.
#Ennianista#
Ennĭānista, æ, m., imitateur d'Ennius : Gell. 18, 5, 3.
#Ennius#
Ennĭus, ĭi, m., Ennius [ancien poète latin] : Cic. Br. 73
-ĭānus, a, um, d'Ennius : Sen. Ep. 108.
#Ennodius#
Ennŏdĭus, ĭi, m., saint Ennode [évêque de Pavie et écrivain] : Sid.
— autres du même nom : Greg.
#ennoea#
ennœa, æ, f. (ἔννοια), un des Éons de Valentin : Tert. Valent. 7.
#ennoematicus#
ennŏēmătĭcus, a, um, relatif à la pensée : Cassiod. Psalm. 40, 1.
#Ennomus#
Ennŏmus, i, prince de Mysie, tué par Achille : Ov. M. 13, 260.
#Ennosigaeus#
Ennŏsĭgæus, i, m. (ἐννοσίγαιος), qui ébranle la terre [surnom de Neptune] : Juv. 10, 182.
#eno#
ēno, āvi, ātum, āre,

¶1. int., se sauver à la nage, aborder : Cic. Fin. 3, 63 ; Liv. 44, 28, 12
— [poét.] s'échapper, arriver en volant : Lucr. 3, 591 ; Virg. En. 6, 16

¶2. tr., parcourir, traverser : Sil. 3, 662 ; Val. Fl. 5, 316.

#Enoch#
Enōch, m., ind., patriarche qui fut enlevé au ciel : Isid. 7, 6, 11.
#enodabilis#
ēnōdābĭlis, e, (enodo), explicable : Ambr. Luc. 10, 147.
#enodate#
ēnōdātē (enodatus), clairement, facilement, d'une manière lucide : Cic. Inv. 1, 30
-tius Cic. Fin. 5, 27 ; -issime Aug. Conf. 5, 6.
#enodatio#
ēnōdātĭo, ōnis, f. (enodo), explication, éclaircissement, interprétation : Cic. Top. 31
— [étymologie] : Cic. Nat. 3, 62.
#enodator#
ēnōdātŏr, ōris, m., celui qui explique, interprète : Tert. Pall. 6.
#enodatus#
ēnōdātus, a, um, part.-adj. de enodo, dont on a enlevé les nœuds [en parl. des ceps] : Cat. Agr. 33, 1
— [fig.] clair : -tior Aug. Ep. 174 ; -issimus Aug. Serm. 32, 18.
#enodis#
ēnōdis, e (e, nodus), qui est sans nœuds, qui n'est pas noueux : Virg. G. 2, 78
— [fig.] souple, flexible, coulant, facile : Claud. Eutr. 2, 361 ; Plin. Ep. 5, 17, 2.
#enodo#
ēnōdo, āvi, ātum, āre, tr., enlever les nœuds : Cat. Agr. 33, 1 ; Col. 5, 6, 14
— dénouer, détendre : Apul. M. 5, 30
— [fig.] rendre clair, élucider, expliquer : Cic. Inv. 2, 6 ; nomina enodare Cic. Nat. 3, 62, expliquer l'étymologie des mots.
#Enoecadioe#
Enœcadĭœ, m. pl. (Ἐνοικάδιοι), peuple du Pont : Plin. 4, 83.
#enorchis#
ēnorchis, is, f. (ἔνορχις), pierre précieuse : Plin. 38, 159.
#enormis#
ēnormis, e, (e, norma), irrégulier, qui est contre la règle : enormes vici Tac. An. 15, 38, rues irrégulièrement bâties ; enormis toga Quint. 11, 3, 139, toge mal faite, qui n'est pas à la mode
— qui sort des proportions, très grand, très gros, très long, énorme : Tac. An. 2, 14 ; Suet. Cal. 50
— [fig.] enormis loquacitas Petr. 2, 7, loquacité intarissable
-mior Spart. Æl. Ver. 1 fin.
#enormitas#
ēnormĭtās, ātis, f. (enormis), irrégularité : saxorum rudium enormitas Quint. 9, 4, 27, assises irrégulières de pierres brutes
— grandeur ou grosseur démesurée [pr. et fig.] : Sen. Const. 18.
#enormiter#
ēnormĭtĕr, irrégulièrement, contre les règles : Sen. Nat. 2, 1, 4
— démesurément, énormément, excessivement : Plin. 36, 72.
#Enos#
Enōs, v. Enoch: Isid. 7, 6.
#Enosis#
Enosis, is, f., île de la Méditerranée, près de la Sardaigne : Plin. 3, 84.
#enotatus#
ēnōtātus, a, um, part. de ēnoto.
#enotesco#
ēnotesco, tŭi, ĕre, int., devenir public, être divulgué, se faire connaître : Tac. H. 3, 34 ; Sen. Ben. 3, 32 ; Plin. Ep. 2, 10, 3
enotuit avec prop. inf, Sen. Suas. 1, 10, la nouvelle s'est répandue que.
#enoto#
ēnŏto, āvi, ātum, āre, tr., noter, consigner dans des notes : Plin. Ep. 1, 6, 1 ; 6, 16, 10 ; Quint. 1, 7, 27.
#enrhythmicus#
enrhythmĭcus ou -thmus (-mŏs), a, um (on) (ἐνρυθμικός, ἔνρυθμος), rythmé, mesuré, rythmique : Capel. 9, 970.
#ens#
ens, entis, part. de sum : Cæs. d. Prisc. 18, 75
entia pl. n. = τὰ ὄντα : Quint. 2, 14, 2.
#ensicula#
ensĭcŭla, æ, f. (ensis), poignard : Charis. 155, 17.
#ensiculus#
ensĭcŭlus, i, m. (ensis), coutelas, poignard : Pl. Rud. 1156.
#ensifer#
ensĭfĕr (-ger), ĕra, ĕrum (ensis, fero, gero), qui porte une épée : Luc. 1, 665 ; Ov. F. 4, 388.
#ensilia#
ensĭlĭa, um, n., lieux où l'on dépose les épées : Not. Tir.
#ensipotens#
ensĭpŏtens, tis (ensis, potens), redoutable par l'épée : Corip. Just. 4, 336.
#ensis#
ensis, is, m.,

¶1. épée, glaive [mot surtout poét.] : Cat. Orig. 71 ; Lucr. 5, 1293 ; Cic. poet, Nat. 2, 159 ; Virg. En. 2, 393 ; Liv. 7, 10, 9

¶2. [fig.] autorité, pouvoir suprême : Luc. 5, 61
— combat, guerre, carnage : Luc. 2, 102 ; Sil. 7, 167

¶3. constellation, la même qu'Orion : V.-Fl. 2, 68.

#? entasis#
? entăsis, is, f. (ἔντασις), renflement au milieu des colonnes : Vitr. 3, 3, 13.
#entaticus#
entătĭcus, a, um (ἐντατικός), qui tend, qui raidit : Fulg. Myth. 3, 7.
#entelechia#
entĕlĕchīa, æ, f. (ἐντελέχεια), entéléchie, l'essence de l'âme, suivant Aristote : Tert. Anim. 37 ; en grec d. Cic. Tusc. 1, 22.
#Entella#
Entella, æ, f. (Ἔντελλα), ville de Sicile
-īnus, a, um, d'Entella : Cic. Verr. 3, 200
-īnī, ōrum, m., habitants d'Entella : Plin. 3, 91.
#Entellus#
Entellus, i, m., Entelle [Troyen, fondateur d'Entella] : Virg. En. 5, 387.
#enterocele#
entĕrŏcēlē, ēs, f. (ἐντεροκήλη), entérocèle, espèce de hernie : Plin. 26, 134.
#enterocelicus#
entĕrŏcēlĭcus, i, m., celui qui a une entérocèle : Plin. 26, 79.
#entheatus#
enthĕātus, a, um, c. entheus: Mart. 12, 57, 11.
#entheca#
enthēca, æ, f. (ἐνθήκη), réserve d'argent, épargne : Aug. Serm. 355, 4
— matériel d'une ferme, d'une exploitation : Dig. 32, 67, 2
— magasin, grenier public : Cod. Th. 9, 42, 7.
#enthecatus#
enthēcātus, a, um (entheca), mis en réserve, serré, enfermé : Fulg. Myth. præf. p. 18.
#entheus#
enthĕus, a, um (ἔνθεος), inspiré d'une divinité, plein d'enthousiasme : Mart. 11, 84
enthea mater Mart. 5, 41, 3, la déesse qui inspire, Cybèle.
#enthymema#
enthȳmēma, ătis, n. (ἐνθύμημα), conception, pensée : Lucil. 347 ; Sen. Contr. 1, pr. 23 ; Juv. 6, 450, cf. Cic. Top. 55
— enthymème [t. de logique] : Quint. 5, 10, 1 ; 5, 14, 2 ; en grec d. Cic. Top. 55.
#enthymematicus#
enthȳmēmătĭcus, a, um (ἐνθυμηματικός), propre à la réflexion : Jul.-Vict. Rhet. 11.
#enthymesis#
enthȳmēsis, is, f. (ἐνθύμησις), conception, pensée (un Éon de Valentin) : Tert. Valent. 9.
#Entrecius#
Entrecĭus, ĭi, m., nom d'homme : Symm. Ep. 6, 21.
#enuber#
enubĕr, bra, brum, qui empêche, qui s'oppose, contraire : P. Fest. 76, 16 ; Gloss. Phil.
#enubilo#
ēnūbĭlo, āvi, ātum, āre, tr., éclairer : Tert. Apol. 35
— [fig.] dégager : P.-Nol. Carm. 21, 667.
#enubo#
ēnūbo, psi, ptum, ĕre, int., se marier hors de sa classe [en parl. d'une femme], se mésallier : Liv. 4, 4, 7 ; 10, 23, 4
— se marier [avec qqn d'une autre ville] : Liv. 26, 34, 3.
#enucleate#
ēnuclĕātē (enucleatus), [rhét.] d'une façon sobre et nette : Cic. Br. 35 ; 115 ; Or. 28
-ius, -issime Aug. Civ. 15, 1, 1 ; Ench. 83.
#enucleatim#
ēnuclĕātim, c. enucleate : Prisc. 12, 13.
#enucleatus#
ēnuclĕātus, a, um, part. de enucleo pris adjt, [rhét.] style en qq sorte épluché et dépouillé, sobre et net : Cic. de Or. 3, 32 ; Or. 91.
#enucleo#
ēnuclĕo, āvi, ātum, āre (ex et nucleus), tr., enlever le noyau : pruna enucleata Apic. 4, 450, prunes auxquelles on a enlevé le noyau
— [fig.] étudier (examiner) qqch à fond, éplucher: Cic. Tusc. 5, 23 ; enucleata suffragia Cic. Planc. 10, suffrages soigneusement pesés.
#enudatio#
ēnūdātĭo, ōnis, f. (enudo), action de mettre à nu : Ambr. Noe 29, 112.
#enudo#
ēnūdo, āvi, ātum, āre, tr., dépouiller : Cassiod. Var. 10, 13
— découvrir : Cassiod. Hist. 2, 24.
#enumeratio#
ēnŭmĕrātĭo, ōnis, f. (enumero), énumération, dénombrement : Cic. Part. 58 ; Br. 138
— résumé, récapitulation [rhét.] : Cic. Inv. 1, 45 ; 98.
#enumero#
ēnŭmĕro, āvi, ātum, āre, tr., compter en entier, supputer sans rien omettre : Cic. Amer. 133 ; Ter. Ad. 236 ; Cæs. C. 3, 105, 2
— énumérer, dénombrer, passer en revue, récapituler : Cic. Nat. 2, 121 ; Fin. 5, 45 ; Off. 2, 15 ; Virg. En. 4, 334
— exposer en détail : Cic. Nat. 2, 121.
#enuncupo#
ēnuncŭpo, c. nuncupo : N. Tir.
#enundino#
ēnundīno, āre, tr., trafiquer de : Tert. Idol. 9.
#enunquam#
ēnunquam, v. en.
#enuntiatio#
ēnuntĭātĭo, ōnis, f. (enuntio), énonciation, exposition, exposé : Cic. Att. 4, 16, 6 ; Quint. 7, 3, 2
— énoncé d'un jugement, proposition : Cic. Fat. 1 ; 20
— prononciation : Mar. Vict. 1, 5, 54.
#enuntiativus#
ēnuntĭātīvus, a, um (enuntio), qui énonce, énonciatif : Sen. Ep. 117, 12
— pittoresque [gram.] : Diom. 482, 15.
#enuntiator#
ēnuntĭātŏr, ōris, m., celui qui énonce, qui expose : Aug. in Heptam. 2, 17.
#enuntiatrix#
ēnuntĭātrix, īcis, f., celle qui énonce, exprime : ars enuntiatrix Quint. 2, 15, 21, la rhétorique.
#enuntiatum#
ēnuntĭātum, i, n., proposition : Cic. Fat. 9 ; 28 ; Sen. Ep. 117, 13.
#1 enuntiatus#
1 ēnuntĭātus, a, um, part. de enuntio.
#2 enuntiatus#
2 ēnuntĭātŭs, abl. ū, m., prononciation, émission de voix : Mar. Vict. 1, 8, 35.
#enuntio#
ēnuntĭo, āvi, ātum, āre, tr., énoncer, exprimer par des mots, exposer : Cic. de Or. 3, 168 ; Fin. 2, 20 ; Quint. 8, 3, 38
— dévoiler, découvrir, révéler, divulguer : Pl. Trin. 143 ; Cæs. G. 1, 17, 5 ; Cic. Mur. 25 ; Sall. C. 28, 2 ; [absolt] Cæs. G. 1, 30, 5
litteras Quint. 1, 11, 4, articuler les lettres.
#enuptio#
ēnuptĭo, ōnis, f. (enubo), mariage d'une femme hors de sa classe, mésalliance : Liv. 39, 19, 5.
#enutrio#
ēnūtrĭo, īvi (ĭi), ītum, īre, tr., nourrir complètement, élever [un enfant] : Ov. M. 4, 289
— [fig.] Quint. 8, pr. 2 ; Vitr. 2, 1, 8.
#enutritio#
ēnūtrītĭo, ōnis, f. (enutrio), nourriture; [fig.] formation, instruction : Hier. Matth. 4, 24, 19.
#enutritor#
ēnutrītor, ōris, m., nourrisseur: Gloss.
#enutritorius#
ēnūtrītōrĭus, a, um, propre à nourrir; [fig.] capable d'éduquer : Orig. Matth. 18, 22.
#Enyalius#
Enȳălĭus, ĭi, m. (Ἐνυάλιος), dieu de la guerre [Mars ou un fils de Bellone] : Macr. 19, 1.
#Enyo#
Enȳō, ūs, f. (Ἐνυώ), nom grec de Bellone : Stat. Th. 8, 657
— [fig.] guerre, combat : Mart. Spect. 24, 3.
#1 eo#
1 ĕō, adv. (dérivé de is, ea, id),

¶1. là [avec mouvement] = in eum locum, ad eum locum [pr. et fig.] : eo, unde discedere non oportuit, revertamur Cic. Att. 2, 16, 3, revenons à un objet dont nous n'aurions pas dû nous écarter
eo accedebat quod Cic. Verr. 2, 42, à cela s'ajoutait que, v. accedo
eo spectare ut Cic. Div. 2, 118, viser à ; eo pertinere ut Cic. Fam. 6, 1, 12, avoir pour but de

¶2. à ce point : eo rem adducere, ut... Cic. Amer. 96, amener une chose au point que... cf. Cic. Att. 2, 18, 2 ; eo vecordiæ processit (contentio) ut... Sall. J. 5, 2, (la lutte) en vint à ce point de démence que..., cf. J. 1, 5 ; 14, 3 ; Liv. 25, 8, 11 ; 28, 27, 12, etc.; Tac. An. 2, 33 ; H. 1, 16
eo usque... donec Liv. 40, 8, 18, jusqu'à ce que; usque eo... dum Cic. Nat. 2, 124, jusqu'à ce que ; cf. Top. 29 ; usque eo donec Cic. Verr. 1, 17
usque eo... ut Cic. Verr. 4, 39, à tel point que, cf. Or. 104 ; Amer. 24

¶3. = in eos Cæs. G. 1, 42, 5 ; = in id Sall. J. 75, 4.

#2 eo#
2 ĕō, abl. n., de is, employé adverbialement,

¶1. par cela, à cause de cela : Cic. Fam. 6, 20, 1 ; Ac. 2, 23
eoque Tac. An. 1, 50, et partant, et pour cette raison
eo quod Cic. Verr. 1, 22 ; 3, 63 ; Cæs. G. 1, 23, 3 ; 3, 13, 6, parce que; eo quia Cic. Ac. 2, 10 ; Att. 10, 17, 4, parce que ; eo quoniam Gell. 6, 13, par la raison que
eo ut Cic. de Or. 3, 187 ; Att. 1, 10, 4, etc., pour que; eo ne Cic. de Or. 3, 189, afin que... ne... pas, en vue d'éviter de ; eo scripsi, quo plus auctoritatis haberem Cic. Att. 8, 9, 1, j'ai écrit avec l'intention d'avoir plus d'influence
non eo dico, quo mihi veniat in dubium... Cic. Quinct. 5, je dis cela, non pas qu'il me vienne un doute sur..., cf. Cic. Att. 3, 15, 4 ; Amer. 51 ; non eo hæc dico, quin Pl. Trin. 341, si je dis cela, ce n'est pas que je ne...

¶2. [avec compar.] d'autant : eo minus Cic. Att. 11, 15, 2, d'autant moins, cf. Verr. 4, 139 ; eo magis Cic. Off. 2, 48 ; Tusc. 1, 94, d'autant plus
eo minus quod Cæs. G. 5, 9, 1, d'autant moins que; eo magis quod Cic. Off. 3, 88, d'autant plus que, cf. Fin. 2, 58 ; Att. 9, 3, 2
quarum rerum eo gravior est dolor, quo culpa major Cic. Att. 11, 11, 2, la situation m'est d'autant plus pénible que ma responsabilité y est plus grande, cf. Fam. 2, 19, 1
quantum... magis, eo acrius Liv. 3, 15, 2, plus... plus vivement (quanto... eo Liv. 30, 30, 23)

¶3. eo loci = in eo loco Tac. An. 15, 74, dans ce lieu
— [fig.] res erat eo jam loci, ut... Cic. Sest. 68, les affaires étaient dans une situation telle que...

#3 eo#
3 ĕo, īvī ou ĭī, ĭtum, īre (grec εἶμι, ἰέναι), int.,

¶1. aller, marcher, s'avancer : eo ad forum Pl. As. 108, je vais au forum ; iens in Pompeianum Cic. Att. 4, 9, 2, allant à ma villa de Pompéies ; subsidio suis ierunt Cæs. G. 7, 62, 8, ils se portèrent au secours des leurs; cubitum ire Cic. Div. 2, 122, aller se coucher; via, qua Assoro itur Hennam Cic. Verr. 4, 96, route par laquelle on va d'Assore à Henna
— [poét., acc. question quo] : Afros ire Virg. B. 1, 65, aller chez les Africains
— [acc. de qualif.] vias Prop. 1, 1, 17, parcourir des chemins ; eundæ vitandæque viæ Claud. Eutr. 2, 419, routes à suivre ou à éviter ; exsequias Ter. Phorm. 1026 ; pompam funeris Ov. F. 6, 663, suivre un enterrement, un cortège funèbre
— [arch., avec inf.] : ibit aurum arcessere Pl. Bacch. 354, il ira chercher l'or, cf. Most. 67 ; Ter. Phorm. 102 ; Hec. 189 ; 345
— [avec supin] ire cubitum Cic. Am. 64, aller se coucher; nutricem accersitum iit Ter. Eun. 892, il est allé chercher la nourrice
pedibus ire Liv. 28, 17, 11, aller à pied ; equis Liv. (super equos Just. 41, 3), aller à cheval; cum classe Pisas Liv. 41, 17, 7, se rendre à Pise avec la flotte ; ad hostem Liv. 42, 49, 2 ; contra hostem Cæs. G. 7, 67, 2, marcher contre l'ennemi, cf. Cæs. G. 6, 8, 6 ; C. 3, 31, 4
— [en parl. de choses] : per artus sudor iit Virg. En. 2, 174, la sueur se répandit sur ses membres ; in semen ire Cat. Agr. 161, 3, monter en graine [asperge] ; sanguis in sucos Ov. M. 10, 493, le sang se change en sève

¶2. [fig.] aller, marcher, s'avancer : in alteram causam præceps ierat Liv. 2, 27, 3, il s'était jeté tête baissée dans le parti contraire; in dubiam imperii servitiique aleam imus Liv. 1, 23, 9, nous nous exposons aux chances d'une domination et d'une servitude ; in rixam Quint. 6, 4, 13, se quereller : in lacrimas Virg. En. 4, 413, recourir aux larmes ; per totas ire materias Quint. 10, 5, 21, parcourir la totalité des sujets
ibit in sæcula fuisse principem... Plin. Pan. 55, il se répandra dans la suite des siècles le bruit qu'il s'est trouvé un prince...
— [en part.] pedibus ire ou simplement ire in sententiam aliquam, in sententiam alicujus, se ranger [dans le vote] à tel ou tel avis, à l'avis de qqn : Liv. 9, 8, 13 ; 34, 43, 3, etc.; ibatur in eam sententiam Cic. Q. 2, 1, 3, on se rangeait à cette opinion ; frequentes ierunt in alia omnia Cic. Fam. 1, 2, 1, la plupart se rangèrent à toute opinion différente = votèrent contre la proposition
infitias ire, aller à l'encontre, nier. v. infitiæ

¶3. = vēnire, être vendu, se vendre un certain prix : Plin. 18, 194 ; Claud. Eutr. 1, 203

¶4. aller, se passer, prendre telle ou telle tournure : incipit res melius ire quam putaram Cic. Att. 14, 15, 2, les affaires commencent à mieux aller que je ne croyais; prorsus ibat res Cic. Att. 14, 20, 4, les affaires marchaient bien
sic eat, quæcumque Romana lugebit hostem Liv. 1, 26, 5, que ce soit là le sort de toute Romaine qui pleurera un ennemi

¶5. s'en aller, s'écouler [en parl. des jours, des années] : Hor. O. 2, 14, 5 ; Ep. 2, 2, 55, etc.

¶6. i, eat, etc., va donc, qu'il aille [exclam. qui exprime l'indignation, le découragement] : Virg. En. 4, 381 ; 7, 425 ; Juv. 6, 306 ; Liv. 7, 6, 10

¶7. [avec le supin] avoir pour but de, être disposé à : perditum ire gentem universam Liv. 32, 22, 6, vouloir causer la perte de la nation entière ; bonorum præmia ereptum eunt Sall. J. 85, 42, ils veulent arracher les récompenses des gens de bien, cf. Virg. En. 2, 786 ; Quint. 11, 1, 42, etc.

===> in = isne Pl. Bac. 1185 ; Ter. Eun. 651 ; Phorm. 930
— ind. impf. eibat CIL 4, 1237 ; impér. ei Pl. Cas. 212 ; Men. 435 ; subj. iamus CIL 8, 2005 ; inf. pass. irier Pl. Rud. 1242.

#eoad#
ĕōăd, adv. (eo et ad), jusque-là : eoad... dum Apul. Apol. 68, jusqu'à ce que.
#eodem#
eōdem, adv. (de idem),

¶1. [question quo] au même endroit, au même point : omnes clientes suos eodem conduxit Cæs. G. 1, 4, 2, il conduisit tous ses clients en masse au même endroit
— [fig.] : eodem intendere Cic. de Or. 2, 89, tendre au même but ; eodem accedit, ut Cic. Amer. 86, à cela encore s'ajoute que; addendum eodem est ut Cic. Læ. 65, il faut encore ajouter à cela que ; eodem pertinere Cic. Att. 8, 9, 1 ; Cæs. G. 1, 14, 4, tendre au même point, aboutir au même résultat
eodem = ad eosdem homines Cic. Planc. 40 ; = in eumdem hominem Liv. 27, 34, 12

¶2. abl. n. de idem employé adverbialement, cf. eo 2, § 3 : eodem loci esse = in eodem loco esse Cic. Att. 1, 13, 5, être au même point, dans la même situation (Tac. An. 4, 4, être ensemble, se trouver ensemble).

#Eoi#
Eōi, m. pl. de Eous.
#Eolone#
Eolonē, ēs, f., ancien nom de l'embouchure du Pô : Plin. 3, 120.
#1 eon#
1 eon, v. æon.
#2 eon#
2 eon, ōnis, m., arbre inconnu : Plin. 13, 119.
#3 Eon#
3 Eōn, ŏnis, f., presqu'île entre le Pont et le Lac Méotis : Plin. 6, 18.
#eopse#
ĕōpse, c. eo ipso : Pl. Curc. 538.
#Eordaea#
Eordæa, æ, f., capitale de l'Éordée [province de Macédoine] : Liv. 31, 39, 7
-dæi, ōrum, habitants d'Éordée : Liv. 45, 30, 6.
#1 eos#
1 ĕōs, acc. m. pl. de is.
#2 Eos#
2 Ēōs, f. (ἠώς, ἕως), l'Aurore [mot usité seulement au nominatif] : Ov. F. 3, 877
— les contrées orientales : Luc. 9, 554.
#3 Eos#
3 Eōs, m., montagne près de la mer Rouge : Plin. 6, 168.
#Eous#
Ēōus, a, um, (ἠῷος, ἑῷος),

¶1. d'Orient, oriental : Virg. G. 1, 221 ; En. 1, 489

¶2. subst. m., l'étoile du matin : Virg. G. 1, 288 [c. Lucifer]
— habitant de l'Orient. : Ov. Tr. 4, 9, 22
— nom d'un des chevaux du Soleil : Ov. M. 2, 153.

#epactae#
ĕpactæ, ārum, f. (ἐπακταὶ ἡμέραι), épactes, jours intercalaires : Isid. 6, 17, 29.
#Epagerritae#
Epăgerrītæ, ārum, m., peuple voisin de la mer Caspienne : Plin. 6, 16.
#epagoge#
ĕpăgōgē, ēs, f. (ἐπαγωγή), induction [t. de logique] : Ruf. Fig. 26 ; en grec d. Gell. 7, 3, 35.
#epagon#
ĕpăgōn, ōnis, m. (ἐπάγων), moufle, poulie : Vitr. 10, 5.
#Epagris#
Epagris, ĭdis, f., autre nom de l'île d'Andros : Plin. 4, 65.
#epalimma#
ĕpălimma, ătis, n. (ἐπάλειμμα), sorte de parfum très commun : P. Fest. 82, 15.
#Epaminondas#
Epămīnondās, æ, m. (Ἐπαμεινώνδας), célèbre général thébain : Cic. de Or. 3, 139.
#epanadiplosis#
ĕpănădiplōsis, is, f. (ἐπαναδίπλωσις), épanadiplose, répétition d'un mot : Ruf. Schem. 9.
#epanalepsis#
ĕpănălepsis, is, f. (ἐπανάληψις), épanalepse, répétition d'un mot ou d'une pensée : Serv. En. 2, 394 ; en grec d. Quint. 8, 3, 51.
#epanaphora#
ĕpănăphŏra, æ, f. (ἐπαναφορά), épanaphore, répétition d'un mot en tête de plusieurs phrases : Ruf. Schem. 6.
#epanodos#
ĕpănŏdŏs, i, f. (ἐπάνοδος), épanode ou régression, répétition d'un mot : Ruf. Schem. 19.
#epanorthosis#
ĕpănorthōsis, is, f. (ἐπανόρθωσις), épanorthose, correction [fig. de rhét.] : Ruf. Schem. 15.
#Epanterii#
Epanterii, iōrum, m., peuple des Alpes : Liv. 28, 46, 10.
#epaphaeresis#
ĕpăphærĕsis, is, f. (ἐπαφαίρεσις), action d'ôter, d'enlever, de tondre: Mart. 8, 52, 9
— évacuation répétée : Veg. Mul. 5, 24, 5.
#Epaphras#
Epăphrās, æ, m., premier évêque de Colosses : Bibl.
— roi de Cilicie : Jord.
#Epaphroditus#
Epăphrŏdītus, i, m., Épaphrodite [affranchi de Néron] : Tac. An. 15, 55
-tĭānus, a, um, d'Épaphrodite : Front. Aq. 68.
#Epaphus#
Epăphus, i, m. (Ἔπαφος), fils de Jupiter et d'Io qui bâtit Memphis : Ov. M. 1, 748.
#epar#
ēpar, ătis, n., v. hepar.
#1 epastus#
1 ēpastus, a, um (e, pascor), dont on s'est repu, mangé : Ov. Hal. 119.
#2 Epastus#
2 Epastus, i, m., nom d'homme: Val.-Max. 5, 4.
#epaticus#
ēpătĭcus, v. hepaticus.
#Epei#
Epēi, ōrum, m., (Ἐπειοί), Épéiens [peuple du Péloponnèse, nommés ensuite Éléens] : Plin. 4, 14.
#ependytes#
ĕpendy̆tēs, æ, m. (ἐπενδύτης), vêtement de dessus, casaque, surtout : Hier. Vit. Hil. 4.
#epenthesis#
ĕpenthĕsis, is, f. (ἐπένθεσις), épenthèse, addition d'une lettre ou d'une syllabe dans le corps d'un mot : Serv. En. 2, 25.
#epetecticalis#
ĕpĕtectĭcālis, v. epidecticalis.
#Epetium#
Epĕtiŭm, ĭi, n., ville de Dalmatie : Plin. 3, 25
-īni, ōrum, m., habitants d'Épétium : Plin. 3, 142.
#Epetrimi#
Epĕtrīmi, ōrum, m., surnom d'une peuplade Scythe : Avien. Descr. 937.
#Epeus#
Epēus (-ŏs), i, m. (Ἐπειός), Grec qui construisit le cheval de Troie : Varr. L. 7, 38 ; Virg. En. 2, 264
Epīus, Pl. Bac. 937.
#epexegesis#
ĕpexēgēsis, is, f. (ἐπεξήγησις), épexégèse ou apposition [gram.] : Serv. En. 1, 12.
#ephalmator#
ĕphalmātŏr, ōris, m. (ἐφάλλομαι), danseur : Firm. Math. 8, 15.
#ephebatus#
ĕphēbātus, a, um, devenu jeune homme : Varr. d. Non. 140, 18.
#ephebeum#
ĕphēbēum, ēi (-bīum, īi), n. (ἐφήϐειον), lieu où s'exercent les jeunes gens : Vitr. 5, 11, 2
— lieu de débauches : Gloss. Isid.
#ephebia#
ĕphēbīa, æ, f. (ἐφηϐεία, ἐφηϐία), adolescence : Don. Andr. 51.
#ephebicus#
ĕphēbĭcus, a, um (ἐφηϐικός), de jeune homme : Apul. M. 10, 30.
#ephebus#
ĕphēbus, i, m. (ἔφηϐος), adolescent [de seize à vingt ans]: Cic. Nat. 1, 79
— en Grèce, jeune homme de 18 ans astreint à un service militaire, v. Ter. Eun. de 18 à 20 ans ; excedere ex ephebis Ter. And. 51, sortir de l'adolescence, entrer dans la jeunesse.

===> gén. pl. ephebum Stat. Th. 4.

#ephemeron#
ĕphēmĕrŏn, i, n. (ἐφήμερον), sceau de Salomon [plante] : Plin. 25, 170.
#ephelis#
ĕphēlis, ĭdis, f. (ἐφηλίς), éphélide, tache de rousseur : Cels. 6, 5.
#ephemericus#
ĕphēmĕrĭcus, a, um (ἐφημερικός), qui procède jour par jour : Fulg. Virg. p. 139 M.
#ephemerida#
ĕphēmĕrĭda, æ, f., c. ephemeris : Aug. Psalm. 40, 3.
#ephemeris#
ĕphēmĕris, ĭdis, f. (ἐφημερίς), journal, mémorial journalier : Cic. Quinct. 57 ; Nep. Att. 13, 6 ; Ov. Am. 1, 12, 25.
#ephedra#
ĕphĕdra, æ, f. (ἐφέδρα), éphèdre [plante] : Plin. 26, 36.
#ephesia#
ĕphĕsĭa, æ, f., armoise [plante] : Apul. Herb. 10.
#Ephesus#
Ephĕsus, i, f. (Ἔφεσος), Éphèse [ville d'Ionie, célèbre par son temple de Diane] : Pl. Bac. 171 ; Plin. 5, 131
-sĭus, a, um, d'Éphèse : Cic. Div. 1, 47
-sĭi, ōrum, m., Éphésiens, habitants d'Éphèse : Cic. Tusc. 5, 105.

#ephi#
ephi, n. indécl., mesure [chez les Hébreux, pour l'huile, le grain, etc.] : Vulg. Ex. 16, 36.
#1 ephialtes#
1 ĕphĭaltēs, æ, m. (ἐφιάλτης), éphialte, cauchemar : Macr.
#2 Ephialtes#
2 Ephĭaltēs, æ, m. (Ἐφιάλτης),

¶1. nom d'un géant: Hyg. Fab. 28
-ta, Sid. præf. Carm. 7, 25

¶2. traître qui guida les Perses aux Thermopyles : Front. Str. 2, 2, 13.

#ephippiarius#
ĕphippĭārĭus, ĭi, m., fabricant de housses : CIL 6, 9376.
#ephippiatus#
ĕphippĭātus, a, um, assis sur une housse : Cæs. G. 4, 2, 5.
#ephippium#
ĕphippĭum, ĭi, n. (ἐφίππιον), couverture de cheval, housse : Cic. Fin. 3, 15 ; Cæs. G. 4, 2, 4.
#Ephippus#
Ephippus, i, écrivain consulté par Pline : Plin. 1, 12.
#ephodus#
ĕphŏdus, i, f. (ἔφοδος), principe, commencement : Firm.
#ephori#
ĕphŏri, ōrum, m. (ἔφοροι), éphores [premiers magistrats de Lacédémone] : Cic. Leg. 3, 16.

===> gén. pl. ephorum Nep. Ages. 4, 1.

#Ephorus#
Ephŏrus, i, m. (Ἔφορος), historien de Cumes, disciple d'Isocrate: Cic. Br. 204 ; Or. 172.
#Ephraim#
Ephraim, m. ind. et -mus, i, m., Éphraïm [fils de Joseph, chef d'une des douze tribus d'Israël] : Bibl. ; Fort.
#Ephrata#
Ephrāta, æ, f., ancien nom de Bethléem : Fort. 8, 6 bis, 110.
#Ephyra#
Ephy̆ra, æ (Ἐφύρα), et -rē, ēs, f., Éphyre [ancien nom de Corinthe] : Ov. M. 2, 240
— île du golfe Argolique : Plin. 4, 56
— nymphe, fille de l'Océan et de Théthys : Virg. G. 4, 343
— nom de femme : Anthol.
-ræus (-rēus), (-rēĭus), a, um, de Corinthe : Ov. A. A. 1, 335 ; Luc. 6, 17 ; Virg. G. 2, 464
-rēĭădēs, æ, m., de Corinthe, Corinthien : Stat. Th. 6, 652 et -rēĭăs, ădis, f., Claud. Bell. Get. 629.
#Ephyri#
Ephy̆ri, ōrum, m., Éphyres [peuple d'Étolie] : Plin. 4, 6.
#epibata#
ĕpĭbăta (-tēs), æ, m. (ἐπιϐάτης), soldat de marine : B. Afr. 20, 1 ; Vitr. 2, 8.
#epibole#
ĕpĭbŏlē, ēs, f. (ἐπιϐολή), épibole [fig. de rhét.] : Rut. Lup. Fig. 7.
#epicactis#
ĕpĭcactis, is, f., plante inconnue : Plin. 13, 114.
#Epicadus#
Epīcădus, i, m., nom d'homme : Liv. 44, 30, 3 .
#epicedion#
ĕpĭcēdīŏn, ĭi, n. (ἐπικήδειον), poème funèbre : Stat. S. 2, préf.
#epicertomesis#
ĕpĭcertŏmēsis, is, f. (ἐπικερτόμησις), ironie : Ruf. Fig. 1.
#Epicharis#
Epĭchăris, is et ĭdis, f., nom d'une Romaine qui entra dans une conspiration contre Néron : Tac. An. 15, 51.
#Epicharmus#
Epĭcharmus, i, m. (Ἐπίχαρμος), Épicharme [poète comique de Sicile] : Cic. Tusc. 1, 15
— titre d'un ouvrage d'Ennius : Cic. Ac. 2, 51
-mĭus, a, um, d'Épicharme : Gell. 1, 15, 15.
#epichirema#
ĕpĭchīrēma, ătis, n. (ἐπιχείρημα) : épichérème [sorte d'argument] : Quint. 5, 10, 2.
#epichysis#
ĕpĭchy̆sis, is, f. (ἐπίχυσις), sorte de vase, de pot : Pl. Rud. 1319 ; Varr. L. 5, 124.
#epicitharisma#
ĕpĭcĭthărisma, ătis, n. (ἐπικιθάρισμα), musique qui terminait une représentation dramatique : Tert. Valent. 33.
#Epiclerus#
Epĭclērus (-ŏs), i, f. (Ἐπίκληρος), titre d'une pièce de Ménandre, imitée par Turpilius : Cic. Læ. 99 ; Quint. 10, 1, 70.
#epiclinium#
ĕpĭclīnĭum, ĭi, n., dossier : Consent. 350, 14.
#epiclintae#
ēpiclintæ, ārum, m. (ἐπικλίνται), secousses obliques produites dans les tremblements de terre : Apul. Mund. 18.
#Epicnemidii#
Epicnēmĭdĭi, ōrum, m., Épicnémidiens [surnom des Locriens voisins du mont Cnémis] : Plin. 4, 27.
#epicoenus#
ĕpicœnus, a, um (ἐπίκοινος), épicène : nomina epicœna Quint. 1, 4, 24, noms épicènes qui désignent les individus des deux sexes [c. passer, feles].
#epicopus#
ĕpĭcōpus, a, um (ἐπίκωπος), garni de rames : Cic. Att. 14, 16.
#Epicrane#
Epĭcrānē, ēs, f., fontaine de Béotie : Plin. 4, 25.
#Epicrates#
Epĭcrătēs, is, m. (Ἐπικρατής), Épicrate [philosophe Athénien] : Cic. Fil. Fam. 16, 21
— le Puissant [en parl. de Pompée] : Cic. Att. 2, 3.
#epicroculum#
ĕpĭcrŏcŭlum, i, n., robe de fin tissu : Gloss. Plac. 5, 21, 12.
#epicrocus#
ĕpĭcrŏcus, a, um (ἐπίκροκος), [fig.] fin, délié, transparent : Pl. Pers. 96
ĕpĭcrŏcum, i, n., vêtement féminin de laine fine : Næv. Tr. 57 ; Varr. d. Non. 318, 25 ; cf. Gloss. Plac. 5, 21, 4 [d'après P. Fest. 82, 13, vêtement couleur de safran].
#Epictetus#
Epictētus, i, m. (Ἐπίκτητος), Épictète [philosophe stoïcien ; fin du 1er s. ap. J.-C.] : Gell. 1, 2, 6.
#epicurizo#
ĕpĭcūrizo, āre, int. (ἐπικουρίζω), suivre la doctrine d'Épicure : Salv. Gub. 1, 1.
#Epicurus#
Epĭcūrus, i, m. (Ἐπίκουρος), Épicure [philosophe grec] : Cic. Fin. l, 29
-rēus (-īus), a, um, d'Épicure, Épicurien : Cic. Fin. 2, 22
-rēi, ōrum, Épicuriens, de la secte d'Épicure : Cic. Fin. 2, 81.

#epicus#
ĕpĭcus, a, um (ἐπικός), épique: Cic. Opt. 2
— subst. m. pl., les poètes épiques : Quint. 10, 1, 51.
#epicyclus#
ĕpĭcy̆clus, i, m. (ἐπίκυκλος), épicycle [terme d'astronomie]: Capel. 8, 879.
#Epicydes#
Epĭcy̆dēs, is, m., nom d'homme : Liv. 24, 6, 7.
#Epidamnus#
Epĭdamnus, i, f. Épidamne [ville d'Épire, appelée depuis Dyrrachium] : Pl. Men. 263 ; Plin. 3, 145
-nĭus, a, um (-nĭensis, e), d'Épidamne : Pl. Men. 57 ; 258 ; 1000.
#Epidaphna#
Epĭdaphna et Epĭdaphnes, æ, f. (ἡ ἐπὶ Δάφνης), village voisin d'Antioche, en Syrie [situé près d'un lieu nommé Daphné] : Tac. An. 2, 83 ; Plin. 5, 79.
#Epidaurum#
Epĭdaurum, i, n. (-rus ou -rŏs, i, f.), (Ἐπίδαυρος), Épidaure [ville de l'Argolide, où Esculape était honoré] : Cic. Nat. 3, 83
-rus Limera, ville de Laconie sur le golfe Argolique : Plin. 4, 17
-rum ou -rus, ville de Dalmatie : Plin. 3, 143
-rēus, -rĭus, -rĭcus, a, um, d'Épidaure : Avien. Ar. 207 ; Ov. M. 15, 643 ; Mel. 2, 7, 10
-rĭtāni, ōrum, m., habitants d'Épidaure : Hier. Hil. 40
-rĭus, ĭi, l'Épidaurien Esculape : Ov. M. 15, 723.
#epidecticalis#
ĕpĭdectĭcālis, v. epidicticalis.
#epidemetica#
ĕpĭdēmētĭca, ōrum, n. (ἐπιδημητικά), logement des militaires qui arrivent dans une ville : Cod. Just. 12, 41
-tĭci, ōrum, m., officiers qui distribuent les billets de logement : Cod. Just.
#epidemus#
ĕpĭdēmus, a, um (ἐπίδημος), épidémique : Amm. 17, 4, 7.
#epidermis#
ĕpĭdermis, ĭdis, f. (ἐπιδερμίς), épiderme : Veg. Mul. 3, 61, 1.
#Epidicazomenos#
Epĭdĭcazŏmĕnŏs, i, m. (Ἐπιδικαζόμενος), nom d'une pièce d'Apollodore : Ter. Phorm. 25.
#epidicticalis#
ĕpĭdictĭcālis, e (ἐπιδεικτικός), indicateur : Grom. 352, 17.
#epidicticus#
ĕpĭdictĭcus, a, um (ἐπιδεικτικός), de montre, d'apparat : epidicticum dicendi genus Cic. Or. 42, le genre démonstratif, épidictique.

===> en grec d. Cic. Or. 37 ; 207.

#Epidicus#
Epĭdĭcus, i, m., nom d'homme; titre d'une pièce de Plaute.
#epidipnis#
ĕpĭdipnis, ĭdis, f. (ἐπιδειπνίς), dessert : Mart. 11, 31, 7.
#Epidius#
Epĭdĭus, ĭi, m., nom d'un rhéteur : Plin. 17, 243
— tribun de la plèbe au temps de César : Suet. Cæs. 79.
#epidixis#
ĕpĭdixis, is, f. (ἐπίδειξις), représentation [théâtrale] : CIL 5, 2787.
#epidromus#
ĕpĭdrŏmus, i, m. (ἐπίδρομος), corde pour serrer un filet : Plin. 19, 11
— corde de hamac (?) : Cat. Agr. 13, 1
— voile de la poupe : Isid. Orig. 19, 3, 3.
#Epigenes#
Epĭgĕnēs, is, m., nom d'un auteur grec : Varr. Agr. 1, 1, 8.
#epigia#
ĕpĭgīa, æ, f. (ἐπίγεια), sorte de roseau rampant : *Plin. 16, 66.
#Epigoni#
Epĭgŏni, ōrum, m. (Ἐπίγονοι), Épigones [descendants des sept héros grecs qui dirigèrent la première expédition contre Thèbes et y périrent ; titre d'une tragédie d'Eschyle traduite en latin par Accius] : Cic. Opt. 18
— nom donné aux enfants des soldats d'Alexandre mariés en Asie : Just. 12, 4, fin.
#epigramma#
ĕpĭgramma, ătis, n. (ἐπίγραμμα), inscription : Cic. Verr. 4, 127
— flétrissure [marquée avec un fer chaud] : Petr. Sat. 103, 4
— inscription tumulaire, épitaphe : Petr. 115, 20
— épigramme, petite pièce de vers : Cic. Tusc. 2, 84 ; Arch. 25.

===> gén. pl. epigrammatōn Mart. 1, 1, 3 ; 1, 117, 3 ; abl. pl. epigrammatis Cic. Att. 1, 16, 15.

#epigrammatarius#
ĕpĭgrammătārĭus, ĭi, m., épigrammatiste : Vop. Flor. 3, 3.
#epigrammaticus#
ĕpĭgrammătĭcus, a, um, épigrammatique : Spart. Hel. 5, 9.
#epigrammation#
ĕpĭgrammătĭŏn, ĭi, n., petite pièce de vers : Varr. L. 7, 28.
#epigrammatista#
ĕpĭgrammătista, æ, m., épigrammatiste : Sid. Ep. 4, 1.
#epigroma#
ĕpĭgrōma, ătis, n., plan d'un domaine : Not. Tir. 76, 31.
#epigrus#
ĕpĭgrus, i, m., cheville : Sen. Ben. 2, 12, 2 ; Isid. 19, 19, 7.
#Epii#
Epĭi, ōrum, m., peuple d'Étolie : Plin. 7, 154.
#epilepsia#
ĕpĭlepsĭa, æ, f. (ἐπιληψία), épilepsie, mal caduc, haut mal : Lamp. Heliog. 20, 5.
#epilepticus#
ĕpĭleptĭcus, i, m. (ἐπιληπτικός), sujet à l'épilepsie : C.-Aur. Tard. 2, 30, 162.
#epileus#
ĕpĭlēus, i, m. (ἐπιλεῖος), émerillon, oiseau de proie : Plin. 10, 21.
#epilogicus#
ĕpĭlŏgĭcus, a, um (ἐπιλογικός), épilogue, relatif à l'épilogue : Fort. Rhet. 2, 7.
#epilogium#
ĕpĭlŏgĭum, ĭi, n., prologue : Fort. Carm. pr. 1 ; Gloss.
#epilogus#
ĕpĭlŏgus, i, m. (ἐπίλογος), fin, conclusion d'un discours, péroraison : Cic. Br. 137 ; Or. 57 ; Planc. 83.
#Epimaranitae#
Epĭmaranītæ, ārum, m., peuple d'Arabie : Plin. 6, 149.
#epimedion#
ĕpĭmēdĭŏn, ĭi, n. (ἐπιμήδιον), espèce de plante inconnue : Plin. 27, 76
— rampe d'escalier : CIL 10, 5192.
#epimelas#
ĕpĭmĕlās, antis, m. (ἐπιμέλας), perle dont la partie supérieure est noire : Plin. 37, 161.
#epimenia#
ĕpĭmēnĭa, ōrum, n. (ἐπιμήνια), provisions de bouche (ration) pour un mois : Juv. 7, 120.
#Epimenides#
Epĭmĕnĭdēs, is, m. (Ἐπιμενίδης), Épiménide [philosophe et poète Crétois] : Cic. Leg. 2, 28.

===> gén. grec Epimenidu (-δου) Plin. 19, 93.

#epimerismos#
ĕpĭmĕrĭsmos, i, m. (ἐπιμερισμός), rappel que fait un orateur de la division de son discours : Capel. 5, 564.
#Epimetheus#
Epĭmētheūs, ĕi (ĕōs), m. (Ἐπιμηθεύς), Épiméthée [frère de Prométhée] : Hyg. Fab. præf. 142.
#Epimethis#
Epĭmēthis, ĭdis, f. (Ἐπιμηθίς), Pyrrha, fille d'Épiméthée : Ov. M. 1, 390.
#epimetrum#
ĕpĭmĕtrum, i, n. (ἐπίμετρον), ce qu'on donne par-dessus la juste mesure : Cod. Th. 12, 6, 15.
#Epinausimache#
Epĭnausĭmăchē, ēs, f. (Ἐπιναυσιμάχη), titre d'une tragédie d'Attius [le combat sur les vaisseaux] : Prisc.
#epinicion#
ĕpĭnīcĭŏn (-um), ĭi, n. (ἐπινίκιον), chant de victoire : Suet. Ner. 43 fin; Vulg. Paral. 1, 15, 21
— pl., réjouissances au sujet d'une victoire : Vulg. 2 Mac. 8, 33.
#epinomen#
ĕpĭnōmĕn, ĭnis, n., surnom : Not. Tir.
#epinyctis#
ĕpĭnyctis, ĭdis, f. (ἐπινυκτίς), bouton nocturne [en grec dans Cels. 5, 28, 15] : Plin. 20, 12
— fistule lacrymale : Plin. 20, 44.
#epionicus versus#
ĕpĭōnĭcus versus, m., (ἐπί, ἰωνικός), vers ionique majeur : Prisc. Metr. Ter. 26.
#epipactis#
ĕpĭpactis, ĭdis, f. (ἐπιπακτίς), plante médicinale: Plin. 13, 114.
#epipedonicus#
ĕpĭpĕdŏnĭcus, a, um, (ἐπίπεδον), situé entre des centuries : Grom. 213, 9.
#epipedos#
ĕpĭpĕdŏs, ŏn (-us, a, um) (ἐπίπεδος), qui est sur un plan, qui est plan : Censor. Fr. 6, 2 ; Grom. 415, 20.
#epipetros#
ĕpĭpĕtrŏs, i, f. (ἐπίπετρος), nom d'une plante [qui croît sur les pierres] : Plin. 21, 89.
#Epiphanea#
Epĭphănēa (-īa), æ, f., Épiphanée ou Épiphanie, ville de Cilicie : Cic. Fam. 15, 4, 7
-nensis, e, d'Épiphanie [de Syrie] : Inscr.
-nenses, ium, m., habitants d'Épiphanie : Plin.
#Epiphanes#
Epĭphănēs, is, m., surnom de plusieurs Antiochus, rois de Syrie, et d'un Ptolémée, roi d'Égypte : Tac. H. 2, 25.
#1 epiphania#
1 ĕpĭphănīa, æ, f. (ἐπιφάνεια), surface, superficie : Eulog. Scip. p. 406, 26.
#2 epiphania#
2 ĕpĭphănīa, ōrum, n. (τά ἐπιφάνεια), épiphanie [manifestation de N.-S. aux mages] : Amm. 21, 2, 4 ; Hier. Ep. 119, 1.
#3 Epiphania#
3 Epĭphănīa, v. Epiphanea.
#epiphaniae#
ĕpĭphănīæ, ārum, f., c. epiphania 2 : Isid. 6, 18, 8.
#Epiphanius#
Epĭphănĭus, ĭi, m., nom d'homme : Greg.
#epiphonema#
ĕpĭphōnēma, ătis, n. (ἐπιφώνημα), épiphonème, exclamation sentencieuse : Quint. 8, 5, 11.
#epiphora#
ĕpĭphŏra, æ, f. (ἐπιφορά),

¶1. toute espèce d'écoulement d'humeur, flux, rhume, coryza, dévoiement : oculorum Plin. 20, 103, larmoiement [en grec d. Cic. Fam. 16, 23]

¶2. épiphore [répétition du même mot à la fin de plusieurs membres de phrase] : Rufin. Fig. 1, 8, p. 30.

#epiplexis#
ĕpĭplexis, is, f. (ἐπίπληξις), réprimande, reproche [fig. de rhét.] : Rufin. 21, p. 212.
#epiploce#
ĕpĭplŏcē, ēs, f. (ἐπιπλοκή), combinaison de diverses espèces de mètres : Ruf. 13, p. 44.
#Epipolae#
Epĭpŏlæ, ārum, f. (Ἐπιπόλαι), Épipoles [quartier de Syracuse] : Liv. 25, 24, 4.
#epiradion#
ĕpĭrādĭŏn, ĭi n., c. epirædium : Consent. 450, 14.
#epiraedium#
ĕpĭrædĭum, ĭi, n. (ἐπί, ræda), traits, attelage : Quint. 1, 5, 68
— voiture : Juv. 8, 66.
#Epirus#
Epīrus (-ros), i, f. (Ἤπειρος), l'Épire [province occidentale de la Grèce, auj. l'Albanie] : Cic. Att. 2, 4, 5
-rōtēs, æ, n., Épirote: Plin. 3, 98
— m. pl. Épirotes, habitants de l'Épire
-rensis, e, d'Épire : Liv. 8, 17, 9 ; ou -ōtĭcus, a, um, Cic. Att. 5, 20, 9.
#Epis#
Epis, is, f., ville d'Éthiopie: Plin. 6, 180.
#episcenium#
ĕpiscēnĭum, is, f. (-nŏs, i, f.), (ἐπισκήνιον, ἐπίσκηνος), couronnement (= le haut) de la scène : Vitr. 7, 5, 5 ; 5, 7, 3.
#episcepsis#
ĕpiscepsis, is, f. (ἐπίσκεψις), inspection : CIL 5, 7870.
#episcopalis#
ĕpiscŏpālis, e (episcopus), épiscopal : Amm. 27, 3, 12.
#episcopaliter#
ĕpiscŏpālĭtĕr, en évêque, pastoralement : Aug. Conf. 5, 13.
#episcopatus#
ēpiscŏpātŭs, ūs, m. (episcopus), épiscopat : Tert. Bapt. 17.
#episcopium#
ĕpiscŏpĭum, ĭi, n., dignité d'évêque, épiscopat : Aug. Serm. 355, 6
— évêché, résidence de l'évêque : Cass. Hist. 8, 1.
#episcopus#
ĕpiscŏpus, i, m. (ἐπίσκοπος),

¶1. inspecteur des marchés : Dig. 50, 4, 18

¶2. évêque : Amm. 15, 7, 7 ; Eccl.

#episcynium#
ĕpiscy̆nĭum, ĭi, n. (ἐπισκύνιον), partie du front au-dessus des sourcils ; [fig.] sévérité : Tert. Pall. 4.
#epistalma#
ĕpistalma, ătis, n. (ἐπίσταλμα), dépêche de l'empereur : Cod. Just. 7, 37, 3.
#epistates#
ĕpistătēs, æ, m. (ἐπιστάτης), supérieur, chef : Cat. Agr. 56.
#epistemonicus#
ĕpistēmŏnĭcus, a, um (ἐπιστημονικός), qui produit la connaissance [t. de phil.] : Boet. Ar. an. post. 1, 2.
#epistola#
ĕpistŏla, mieux ĕpistŭla, æ, f. (ἐπιστολή),

¶1. lettre [en tant qu'envoi ; litteræ, lettre en tant qu'écrit], courrier : litteræ... quas pluribus epistulis accepi Cic. Q. 3, 1, 8, la lettre... que j'ai reçue en plus d'un envoi

¶2. lettre, missive, dépêche : epistulam scribere, conscribere, facere, efficere, exarare, texere, obsignare Cic. v. ces verbes ; libertus ab epistulis Tac. An. 15, 35 ; Suet. Cl. 28, affranchi secrétaire
— épître en vers : Ov. H. 15, 219
— rescrit [des empereurs] : Just. Inst. 1, 2, 6.

#epistolaris#
ĕpistŏlāris, e (epistola), de lettres, épistolaire : charta epistolaris Mart. 14, 11, papier à lettres ; epistolare colloquium Aug. Ep. 138, 1, correspondance
— subst. f. s., messager [en parl. de l'Aigle (aquila, f.) de Jupiter] : Capel. 9, 896
— subst. m. pl., secrétaires impériaux : Cod. Th. 6, 30, 7.
#epistolarius#
ĕpistŏlārĭus, a, um (epistola), de lettre, épistolaire : Ennod. 1, 22
— subst. m., porteur de lettres : Salv. Gub. 5, 7.
#epistolicus#
ĕpistŏlĭcus, a, um, (ἐπιστολικός), c. epistolaris : Varr. d. Gell. 14, 7, 4.
#epistolium#
ĕpistŏlĭum, ĭi, n. (ἐπιστόλιον), courte lettre, billet : Catul. 68, 2
— petite pièce de vers : Apul. Apol. 6.
#epistrategia#
ĕpistrătēgīa, æ, f. (ἐπιστρατηγεία), épi\-stratégie, surintendance: CIL 11, 5669.
#epistrategus#
ĕpistrătēgus, i, m. (ἐπιστράτηγος), épi\-stratège : CIL 6, 32929.
#epistrophe#
ĕpistrŏphē, ēs, f. (ἐπιστροφή), épistrophe, terminaison semblable de plusieurs phrases : Rufin. Gram. Schem. 16, p. 238.
#epistula#
ĕpistŭla, v. epistola.
#epistylium#
ĕpistȳlĭum, ĭi, n. (ἐπιστύλιον), épistyle, architrave : Vitr. 4, 3.
#episynalipha#
ĕpĭsy̆nălīpha, æ, (-phē, ēs), c. synalœphe : Diom. 442, 20 ; Prob. 263, 26.
#epitaphion#
ĕpĭtăphĭŏn (-ĭum), ĭi, n. (ἐπιτάφιον), épitaphe : CIL 10, 2066.
#epitaphista#
ĕpĭtăphista, æ, m., faiseur d'épitaphes, épitaphiste : Sid. Ep. 1, 9, 7.
#epitaphius#
ĕpĭtăphĭus, ĭi, m. (ἐπιτάφιος), discours funèbre (discours de Périclès dans le Ménéxène de Platon) : Cic. Tusc. 5, 36.
#epitasis#
ĕpĭtăsis, is, f. (ἐπίτασις), épitase, nœud de l'intrigue : Don. Com. 18, 20.
#Epitauritanus#
Epĭtaurītānus, c. Epidauritanus.
#epitecticalis#
ĕpĭtectĭcālis, v. epidecticalis.
#epithalamion#
ĕpĭthălămĭŏn (-mĭum), ĭi, n. (ἐπιθαλάμιον), épithalame, chant nuptial : Quint. 9, 3, 16.
#epitheca#
ĕpĭthēca, æ, f. (ἐπιθήκη), surcroît, surplus : Pl. Trin. 1025.
#epithema#
ĕpĭthĕma, ătis, n. (ἐπίθεμα), topique, épithème [t. de médecine] : Capel. 3, 225.
#epithematium#
ĕpĭthĕmătĭum, ĭi, n., dim. de epithema : M.-Emp. 20.
#Epi Theras#
Epĭ Thērās (Epĭthēras), f., ind., nom de Ptolémaïs, dans la Troglodytique : Plin. 6, 71.
#epithesis#
ĕpĭthĕsis, is, f. (ἐπίθεσις), faux en écriture, faux : Ulp.
#epitheton#
ĕpĭthĕtŏn (-tum), i, n., (ἐπίθετον), épithète [t. de gram.] : Quint. 8, 2, 10 ; 8, 3, 20.
#epithymon#
ĕpĭthy̆mŏn (-um), i, n. (ἐπίθυμον), cuscute [plante] : Plin. 26, 55.
#epitimia#
ĕpĭtīmĭa, æ, f. (ἐπιτιμία), honneur, considération : Modest. Dig. 26, 5, 21.
#epitogium#
ĕpĭtŏgĭum, ĭi, n. (ἐπί, toga), épitoge, casaque pour mettre par-dessus la toge : Quint. 1, 5, 68.
#epitoma#
ēpĭtŏma, æ, f., c. epitome : Cic. Att. 12, 5, 3.
#epitome#
ĕpĭtŏmē, ēs, f. (ἐπιτομή), abrégé, extrait, épitomé: Cic. Att. 18, 8 ; Col. 1, 1, 10.
#epitomo#
ĕpĭtŏmo, āvi, ātum, āre (epitome), tr., mettre en abrégé : Treb. Trig. 30, 22 ; Veg. Mil. 1, 8, fin.
#epitonium#
ĕpĭtŏnĭum (-ŏn), ĭi, n., (ἐπιτόνιον), robinet : Varr. R. 3, 5, 16 ; Vitr. 9, 8, 11 ; Sen. Ep. 86, 6.
#epitoxis#
ĕpĭtoxis, ĭdis, f. (ἐπιτοξίς), cavité (dans la catapulte) où se place le trait : Vitr. 10, 10, 4.
#epitrapezius#
ĕpĭtrăpezĭus, a, um, (-ŏs, ŏn) (ἐπιτραπέζιος), qu'on met sur la table : Hercules Stat. S. 4, 6, lem., l'Hercule sur la table (statuette).
#Epitrepontes#
Epĭtrĕpontes, m., pl. (ἐπιτρέποντες), titre d'une comédie de Ménandre: Quint. 10, 1, 70.
#epitritus#
ĕpĭtrĭtus, a, um, (ἐπίτριτος), épitrite [qui contient une fois et un 1/3 ; ex. : 4 par rapport à 3, 12 par rapport à 9, v. sesquitertius] : Gell. 18, 14, 5 ; Macr. Scip. 2, 1, 15
pes Gram., épitrite, pied composé d'une brève combinée avec trois longues [appelé primus, secundus... quartus, quand la brève occupe la première, la seconde... la quatrième place].
#epitrope#
ĕpĭtrŏpē, ēs, f. (ἐπιτροπή), épitrope ou concession [fig. de rhét.] : Rut.-Lup. 2, 17.
#epitropos#
ĕpĭtrŏpŏs, i, m. (ἐπίτροπος), régisseur, surveillant : Aus. Ep. 22, 2.
#Epitus#
Epītus, i, m., montagne de Macédoine : Plin. 4, 10.
#epityrum#
ĕpĭtȳrum, i, n. (ἐπίτυρον), confit d'olives [huile, vinaigre et plantes] : Pl. Mil. 28 ; Cat. Agr. 119 ; Col. 12, 49, 9.
#Epium#
Epĭum, ĭi, n., ville d'Arcadie : Plin. 4, 20.
#epiurus#
ĕpĭūrus, i, m. (ἐπίουρος), tuteur [d'arbrisseau], soutien : Pall. 12, 7, 14.
#Epius#
Epīus, v. Epeus.
#epizeuxis#
ĕpĭzeuxis, is, f. (ἐπίζευξις), liaison constituée par la reprise du même mot : Char. 4, 450.
#epizygis#
ĕpĭzy̆gis, ĭdis, f., levier de torsion dans la catapulte : Vitr. 10, 11, 4.
#eploceus#
ĕplŏcĕus, a, um, jaune d'or : Schol. Juv. 6, 547.
#epodes#
ĕpŏdes, um, m., poissons de mer inconnus : Plin. 32, 152.
#epodos#
ĕpōdŏs, i, m. (ἐπῳδός), épode [

a) vers plus court que celui qui le précède ;

b) pièce de vers où un vers plus court succède à un vers plus long ] : Quint. 10, 1, 96.

#epogdous#
ĕpogdŏus (-ŏŏs), ŏum (ŏŏn) (ἐπόγδοος), qui contient une fois et 1/8 ; ex. : 9 par rapport à 8 : Macr. Scip. 2, 1, 14 ; Capel. 2, 109.
#epolonus#
ĕpŏlōnus, c. epulo 2 : P. Fest. 78, 11.
#epomphalion#
ĕpomphălĭŏn, ĭi, n. (ἐπομφάλιον), emplâtre sur l'épigastre : Fulg. Myth. 2, 5.
#Epona#
Epŏna, æ, f., déesse qui veillait sur les ânes et les chevaux : Juv. 8, 157.
#Eponina#
Eponīna, v. Epponina.
#Epopeus#
Epōpeūs, ĕi (ĕŏs), m., nom d'homme : Ov. M. 3, 619.
#Epopos#
Epōpŏs, i, m., montagne de l'île Pithécuse : Plin. 2, 203.
#epops#
ĕpops, ŏpis m, (ἔποψ), huppe [oiseau] : Ov. M. 6, 674.
#epopta#
ĕpopta (-tēs), æ, m. (ἐπόπτης), épopte [suprêmement initié aux mystères d'Éleusis] : Tert. Val. 1.
#epopticus#
ĕpoptĭcus, a, um, des époptes : Chalc. Tim. 127.
#Eporedia#
Epŏrĕdĭa, æ, f., colonie romaine dans la Gaule Transpadane [auj. Ivrée] : Tac. H. 1, 70.
#eporediae#
ĕpŏrĕdĭæ, ārum, m., bons cavaliers [mot gaulois]: Plin. 3, 123.
#Eporensis#
Epŏrensis, e, d'Épora [ville de la Bétique] : Inscr.
#epos#
ĕpŏs, n. (ἔπος), épopée, poème épique [usité seulement au nom. et acc. sing.]: Hor. S. 1, 10, 43 ; Mart. 12, 95.
#epoto#
ēpōto, āvi, ēpōtum, āre, tr., boire tout, vider en buvant : Cic. Clu. 168 ; 172
— [poét.] absorber, engloutir : Lucr. 5, 385 ; Ov. M. 15, 273.

===> d. la langue class. employé seult au part. epotus
epotatus Treb. Claud. 6, 6 ; epotaturus Sid. Ep. 1, 5, 9
expotus Pl. Trin. 406.

#epotus#
ēpōtus, a, um, part. de epoto.
#Eppius#
Eppĭus, ĭi, m., nom d'un partisan de Pompée : Cic.
#Epponina#
Epponīna, æ, f., Épponine [femme de Sabinus] : Tac. H. 4, 67, v. Sabinus.
#epta#
epta, v. hepta.
#epula#
ĕpŭla, æ, f., [arch.] c. epulæ : P. Fest. 82, 14.
#epulae#
ĕpŭlæ, ārum, f.,

¶1. mets, aliments, nourriture : Cic. Tusc. 5, 62 ; Hor. S. 2, 3, 119

¶2. repas, festin, banquet : Cic. Br. 75 ; Cæs. G. 6, 28, 6 ; Tac. H. 1, 62
— [fig.] régal, festin : Pl. Pœn. 1171 ; Cic. Div. 1, 61 ; Top. 25.

#epularis#
ĕpŭlāris, e (epulæ), de table, de festin : Cic. CM 45 ; de Or. 3, 73
— subst. pl., convives : P. Fest. 82, 10.
#epulaticius#
ĕpŭlātīcĭus, a, um, qui apprête au festin : Gloss. Isid.
#epulatio#
ĕpŭlātĭo, ōnis, f. (epulor), repas, festin, gala : Col. 12, 3, 2.
#epulator#
ĕpŭlātŏr, ōris, m. (epulor), banqueteur : Ambr. Cant. 5, 5.
#epulatorium#
ĕpŭlātōrĭum, ĭi, n., festin, banquet : Ambros. Fug. sæc. 8, 45.
#1 epulo#
1 ĕpŭlo, āre, tr., c. epulor : Fort. Carm. 10, 11, 24.
#2 epulo#
2 ĕpŭlo, ōnis, m. (epulum),

¶1. épulon [prêtre qui présidait aux festins des sacrifices] : Cic. de Or. 3, 73 ; Liv. 33, 42

¶2. beau mangeur, banqueteur : Cic. Att. 2, 7, 3 ; Apul. M. 2, 19.

#epulor#
ĕpŭlor, ātus sum, āri (epulæ),

¶1. int., manger, faire un repas, faire bonne chère, assister à un repas somptueux, à un festin : Cic. Fin. 2, 16 ; CM 45 ; Tusc. 1, 113 ; Virg. En. 3, 224

¶2. tr., manger qqch. : Ov. M. 15, 111 ; Virg. En. 4, 606 ; Sen. Troad. 110.

#epulosus#
ĕpŭlōsus, a, um (epulæ), où il y a beaucoup de mets, [repas] splendide : Cass. 8, 31.
#epulum#
ĕpŭlum, i, n., repas public donné dans les solennités, repas sacré : Cic. Mur. 75 ; Liv. 25, 2, 10 ; funebre Cic. Vat. 30, repas de funérailles
— repas en général : Juv. 3, 229.
#Epytides#
Epy̆tĭdēs, æ, m. (Ἠπυτίδης), fils d'Épytus [Périphas, gouverneur d'Iule] : Virg. En. 5, 547.
#Epytus#
Epy̆tus, i, m., écuyer d'Anchise : Virg. En. 2, 340
— un des compagnons d'Amphion : Stat. Th. 10, 400
— roi d'Albe : Ov. F. 4, 44.
#equa#
ĕqua, æ, f., jument, cavale : Cic. Div. 2, 49.

===> dat.-abl. pl. ordinaire equis Varr. R. 2, 1, 19 ; Col. 6, 37, 8 ; Plin. 11, 237 ; equabus Serv. G. 3, 278 ; Cod. Just. 11, 75, 1.

#Equaesi#
Equæsi, ōrum, m., peuple de Tarraconnaise : Plin. 3, 28.
#equarius#
ĕquārĭus, a, um (equus), de cheval : medicus V.-Max. 9, 15, 2, vétérinaire
— subst. m., palefrenier : Solin. 45
— subst. f., haras : Varr. R. 2 proœm. 6.
#eques#
ĕquĕs, ĭtis, m. (equus),

¶1. homme à cheval, cavalier : Hor. O. 1, 12, 26 ; Liv. 26, 2 ; 28, 9
— cavalier, cavalerie : Cæs. G. 1, 15, 3

¶2. chevalier : Cic. Clu. 156 ; equites Cic. Clu. 152, l'ordre des chevaliers,
— [sing. collectif] : Tac. An. 15, 48 ; Hor. Ep. 2, 1, 185.

#equester#
ĕquester, tris, tre (equus),

¶1. de cheval ou de cavalier, équestre : pugna equestris Cic. Ver. 4, 122, combat équestre
— de cavaliers, de cavalerie : equestres copiæ Cic. Fin. 2, 112, troupes de cavalerie

¶2. de chevalier : equester ordo Cic. Planc. 87, l'ordre des chevaliers, l'ordre équestre
— subst. m., c. eques Tac. An. 12, 60.

===> nom. masc. equestris Liv. 27, 1, 11.

#equestria#
ĕquestrĭa, ĭum, n., bancs de chevaliers au théâtre : Sen. Ben. 7, 12, 15 ; Petr. 126, 10.
#Equestris colonia#
Equestris cŏlōnĭa (Julia ĕquestris col-), f., la colonie équestre établie par César en Helvétie [auj. Nyon] : Plin. 4, 106
Equestres, habitants de cette colonie : Inscr.
#equidem#
ĕquĭdem, adv., certes, sans doute, assurément, [dans Cic. employé ordinairement avec la 1re personne] : Cic. Div. 1, 11 ; Fam. 11, 29, 2 ; 15, 4 14 ; etc.; vanum equidem hoc consilium est Sall. C. 52, 16, c'est une mesure évidemment illusoire
— [annonçant une partic. adversative] il est vrai (oui)... mais (sed, verum, tamen) : Cic. de Or. 2, 25 ; Fam. 12, 30, 3 ; CM 32, etc. ; Liv. 4, 3, 2
— [en part. détachant la pers. qui parle] quant à moi, pour moi : Cic. Br. 143 ; Att. 6, 3, 4 ; etc. ; Cæs. C. 2, 32, 13.
#equiferus#
ĕquĭfĕrus, i, m. (equus, ferus), cheval sauvage : Plin. 28, 159.
#equila#
ĕquĭla, v. equula.
#equile#
ĕquīlĕ, is, n. (equus), écurie : Cat. Ag. 14, 1 ; Suet. Cal. 55.
#equimentum#
ĕquīmentum, n. (equio), prix pour la saillie d'une jument : Varr. Men. 502.
#equimulga#
ĕquĭmulga, æ, m. (equus, mulgeo), qui trait les cavales, qui vit de leur lait (cf. caprimulgus) : Sid. Ep. 4, 1, 43.
#equinus#
ĕquīnus, a, um (equus), de cheval, de jument : Cic. Tusc. 5, 62
— subst. m., étalon : CIL 6, 1082.
#equio#
ĕquĭo, īre (equus), int., être en chaleur [en parl. d'une jument] : Plin. 10, 181.
#equiria#
ĕquĭrĭa, um ou ōrum, n. (equus), équiries, courses de chevaux instituées par Romulus en l'honneur de Mars : Ov. F. 2, 859 ; cf. P. Fest. 81, 12 ; 131, 13.
#equirine#
ēquĭrīnĕ, interj., par Quirinus = Romulus [formule de serment] : P. Fest. 81, 13.
#equiseta#
ĕquĭsēta, æ, -tis, is, f., -tum, i, n., hippuris ou prêle des bois [plante] : Apul. Herb. 40 ; Plin. 18, 259 ; 26, 132.
#equiso#
ĕquīso, ōnis, m. (equus), celui qui dresse les chevaux, écuyer : Val. Max. 7, 3, 2
nauticus Varr. d. Non. 106, 1, haleur.
#equitabilis#
ĕquĭtābĭlis, e (equito), favorable aux chevauchées de la cavalerie : Curt. 4, 9, 10.
#equitalis#
ĕquĭtālis, e, de cavalerie : Gloss.
#equitatio#
ĕquĭtātĭo, ōnis, f. (equito), l'équitation : Plin. 28, 54.
#1 equitatus#
1 ĕquĭtātŭs, ūs, m. (equito),

¶1. action d'aller à cheval: Plin. 28, 218

¶2. cavalerie : Cæs. G. 1, 15, 1 ; etc.

¶3. l'ordre des chevaliers: Cic. Rep. 2, 36 ; 4, 2 ; Plin. 33, 35.

#2 equitatus#
2 ĕquĭtātŭs, ūs, m. (equio), le fait d'être en chaleur : Lucil. 1275, cf. Varr. L. 7, 103.
#equitiarius#
ĕquĭtĭārĭus, ĭi, m. (equitium), intendant des haras : Firm. Math. 8, 13.
#equitium#
ĕquĭtĭum, ĭi, m. (equus), haras: Ulp. Dig. 6, 1, 1 ; Col. 6, 27, 1.
#Equitius#
Equĭtĭus, ĭi, m., nom d'un imposteur qui se fit passer pour le fils de Tibérius Gracchus: Val. Max.
#equito#
ĕquĭto, āvi, ātum, āre (eques),

¶1. int., chevaucher, faire des courses à cheval : Cic. Dej. 28
— galoper [en parl. du cheval] : Lucil. d. Gell. 18, 5, 10
— [fig.] per undas Hor. Od. 4, 4, 44, se déchaîner sur les ondes [en parl. du vent]
— [sens obscène] Juv. 6, 311

¶2. tr. au passif : flumen equitatur Flor. 3, 4, 5, la cavalerie défile sur le fleuve [glace], cf. Claud. Get. 192 ; Sid. Carm. 23, 249.

#equula#
ĕquŭla (ĕcŭla), æ, f. (equa), jeune cavale, pouliche : Pl. d. Prisc. 3, 42.
#equuleus#
ĕquŭlĕus (ĕcŭl-), i, m.,

¶1. jeune cheval, poulain: Liv. 31, 12, 7 ; [vase en argent] Cic. Verr. 4, 42

¶2. chevalet de torture: Cic. Mil. 57 ; in eculeum conjici Cic. Tusc. 5, 12 (imponi Cic. Verr. 5, 13), être mis sur le chevalet de torture.

#equulus#
ĕquŭlus (ĕcŭl-), i, m. (equus), poulain : Varr. R. 2, 7, 13.
#equus#
ĕquus (ĕcus), i, m.,

¶1. cheval: equo optime uti Cic. Dej. 28, être excellent cavalier; v. ascendere, conscendere, descendere, desilire : duo juvenes cum equis albis Cic. Nat. 2, 6, deux jeunes gens montés sur des chevaux blancs ; ex equis pugnare visi sunt Cic. Nat. 2, 6, on les vit combattre à cheval ; quid legati in equis ? Cic. Pis. 60, que signifient ces lieutenants à cheval ?

¶2. cheval [= cavalerie] : equo merere Cic. Phil. 1, 20, servir dans la cavalerie : ad equum rescribere Cæs. G. 1, 42, 6, faire passer dans la cavalerie ; equis virisque Liv. 5, 37, 5, en faisant donner la cavalerie et l'infanterie; [fig.] equis viris Cic. Phil. 8, 21, par tous les moyens

¶3. cheval des chevaliers : equus publicus, privatus Liv. 27, 11, 14, cheval fourni par l'État, fourni par le particulier, v. traducere, adimere

¶4. emplois divers:

a) les chevaux = les courses de char : Virg. En. 9, 777 ; in equis ire Ov. A. A. 1, 214, aller dans un char;

b) machine de guerre: Plin. 7, 202 ;

c) le cheval de Troie : Virg. En. 2, 112 ;

d) Pégase [constellation] : Cic. Nat. 2, 111 ; Col. 11, 2, 31 ;

e) equus bipes Virg. G. 4, 389 ; cheval marin ; equus fluviatilis Plin. 8, 30, hippopotame; equus ligneus Pl. Rud. 268, navire.

#Equustuticus#
Equustūtĭcus ou Equus Tūtĭcus, i, m., ville du Samnium : Cic. Att. 6, 1, 1 ; Porph. Hor. S. 1, 5, 87.
#er#
ēr, is, m., hérisson : Nem. Cyn. 57.
#era#
ēra, æ, f., v. æra 2

===> .

#era#
ĕra, v. hera.
#eradicatio#
ērādīcātĭo, ōnis, f. (eradico), déracinement : Tert. Res. 27
— [fig.] Aug. Civ. 19, 23, 5.
#eradicator#
ērādīcātor, ōris, m., celui qui déracine : Aug. Serm. 312, 3.
#eradicitus#
ērādīcĭtus (arch. exr-), adv. avec toutes les racines, radicalement : Pl. Most. 1112 ; cf. Front. Orat. 1, p. 156.
#eradico#
ērādīco (arch. exr-), āvi, ātum, āre (e, radix), tr., déraciner : Varr. R. 1, 27, 2
— [fig.] détruire, exterminer, anéantir : Pl. Pers. 819 ; Truc. 660.

===> inf. pass. eradicarier Pl. Aul. 300.

#erado#
ērādo, si, sum, ĕre, tr.,

¶1. enlever en raclant: [la terre] Varr. L. 5, 136
— effacer en raclant, rayer : aliquem albo senatorio Tac. An. 4, 42, rayer qqn de la liste des sénateurs ; [poét.] erasæ genæ Prop. 4, 8, 26, joues rasées

¶2. retrancher, supprimer, détruire : Hor. O. 3, 24, 51 ; Sen. Ep. 11, 16.

#eram#
ĕram, impf. de sum.
#eramen#
ērāmen, c. æramen.
#Erana#
Erăna, æ, f. (Ἔρανα), bourg de Cilicie : Cic. Fam. 15, 4, 8.
#eranista#
ĕrănista, æ, m. (ἐρανιστής), celui qui fait une collecte : Inscr.
#Erannoboas#
Erannŏbŏās, æ, m. (Ἐραννοϐόας), fleuve de l'Inde : Plin. 6, 65.
#eranthemon#
ĕranthĕmŏn, i, n. (ἐράνθεμον), c. anthemis : Plin. 22, 53.
#1 eranus#
1 ĕrănus, i, m. (ἔρανος), sorte d'association de secours mutuels [avec contribution volontaire] : Plin. Ep. 10, 93.
#2 Eranus#
2 Erānus, i, m., nom d'homme: CIL 4, 1450.
#Eranusa#
Eranūsa, æ, f., île sur les côtes du Bruttium : Plin. 3, 96.
#erasi#
ērāsi, pf. de erado.
#Erasinus#
Erăsīnus, i, m. (Ἐρασῖνος), fleuve d'Argolide [auj. Kephalari] : Plin. 2, 225 ; Ov. M. 15, 276.
#Erasistratus#
Erăsistrătus, i, m. (Ἐρασίστρατος), médecin, petit-fils d'Aristote : Plin. 29, 5 ; Cels. præf. 3, 4.
#erastes#
ĕrastēs, æ, m. (ἐραστής), amant : Front. ad. M. Cæs. 1, 10.
#Erastus#
Erastus, i, m., nom d'homme : CIL 5, 6821.
#erasus#
ērāsus, a, um, part. de erado.
#Eratanos#
Eratănŏs, f., île près du littoral de la Troglodytique : Plin. 6, 169.
#Erato#
Erătō, ūs, f. (Ἐρατώ), muse de la poésie érotique : Ov. F. 4, 195
— muse [en gén.] : Virg. En. 7, 37.

#Eratosthenes#
Erătosthĕnēs, is, m. (Ἐρατοσθένης), Ératosthène [savant célèbre de Cyrène, bibliothécaire d'Alexandrie] : Cic. Att. 2, 6 ; Cæs. G. 6, 24, 2.
#Eravisci#
Eravisci, ōrum, m., peuple de Pannonie : Plin. 3, 148.
#Erbesos#
Erbesŏs (-ssos) (Herb-), i, f., Erbesse [ville de Sicile]: Liv. 24, 30, 10
-ssenses, ium, m., Plin. 3, 81.
#Ercavica#
Ercavĭca, -censes, c. Ergavica.
#ercisco#
ercisco, erctum, v. hercisco.
#Ercynnum#
Ercynnum, i, n., fleuve de Béotie : Plin. 31, 15.
#Erebeus#
Erĕbēus, a, um, v. Erebus.
#Erebinthote#
Erĕbinthōtē, ēs, f., île de la Propontide : Plin. 5, 157.
#Erebus#
Erĕbus, i, m. (Ἔρεϐος), Érèbe [divinité infernale] : Cic. Nat. 3, 44
— les enfers, l'Érèbe : Virg. G. 4, 471
-bēus, a, um, de l'Érèbe : Ov. Ib. 225.
#Erechtheus#
Erechtheūs, ĕi, m. (Ἐρεχθεύς), Érechthée [roi d'Athènes] : Cic. Tusc. 1, 116
— titre d'une pièce d'Ennius : Gell. 7, 16, 9
-ēus, a, um, Érechthéen, d'Athènes : Ov. F. 5, 204.

#Erechthidae#
Erechthīdæ, ārum, m. les Athéniens : Ov. M. 7, 430.
#Erechthis#
Erechthis, ĭdis, f., fille d'Érechthée [Orythie ou Procris] : Ov. H. 16 ; M. 7, 726.
#erecte#
ērectē (erectus) [inus.], avec hardiesse : -tius Gell. 6, 3, 55.
#erectio#
ērectĭo, ōnis, f. (erigo), action d'élever, de dresser, érection : Vitr. 10, 6, 4 ; Amm. 17, 4, 15.
#erector#
ērectŏr, ōris, m. (erigo), celui qui érige, qui construit : Aug. Petil. 1, 10, 11
— [fig.] celui qui relève : M.-Vict. Gen. Div. 26.
#erectus#
ērectus, a, um,

¶1. part. de erigo

¶2. 

a) élevé, dressé, droit: Cic. Or. 59 ; Cæs. G. 3, 13, 2 ;

b) [fig.] haut, élevé, noble : Cic. Tusc. 5, 42 ; Dej. 36 ; Quint. 11, 1, 16
— qui va la tête haute, fier, superbe, qui se rengorge : Cic. de Or. 1, 184
— à l'esprit tendu, attentif : Cic. Br. 200
— [fig.] : erecti ad libertatem recuperandam Cic. Phil. 4, 11, ardents à reconquérir la liberté
— encouragé, le cœur haut, plein de confiance : Cic. CM. 75
-tior Cic. Phil. 4, 2
-tissimus J.-Val. 1, 30.

#Erembi#
Erembi, ōrum, m. (Ἐρεμϐοί), peuple d'Afrique [les Troglodytes] : Prisc. Per. 170.
#eremigo#
ērēmĭgo, āvi, ātum, āre, tr.. parcourir en ramant (à la rame), franchir en naviguant : Sil. 14, 191 ; Plin. 2, 168.
#eremita#
ĕrēmīta, æ, m. (ἐρημίτης), solitaire, ermite : Sulp. Sev. D. 1, 17, 1.
#eremiticus#
ĕrēmītĭcus, a, um (eremita), d'ermite : Cassian. Coll. 19, 6, 5.
#eremitis#
ĕrēmītis, ĭdis, f. (ἐρημῖτις), d'ermite : Sid. Ep. 9, 3.
#eremizo#
ĕrēmizo, āre, tr. (ἔρημος), faire le vide : C.-Fel. 51, p. 135.
#eremodicium#
ĕrēmŏdĭcĭum, ĭi, n. (ἐρημοδίκιον), défaut, contumace [droit] : Ulp. Dig. 46, 7, 13.
#eremus#
ĕrēmus, i, m. (ἔρημος), désert, solitude : Prud. Cath. 7, 89
-mus, a, um, désert : Ruf. Orig. Num. 17, 1 ; subst. pl. n. : Cod. Just. 11, 57, 4.
#erepo#
ērēpo, psi, ptum, ĕre,

¶1. int., sortir en rampant, en se traînant : Pl. Aul. 628 ; Sil. 15, 617
— monter en rampant : Suet. Tib. 60
— [fig.] s'élever insensiblement : Sen. Ep. 101, 2

¶2. tr., traverser en rampant : Juv. 6, 526
— gravir avec peine : (erepsemus = erepsissemus) Hor. S. 1, 5, 79.

#erepticius#
ēreptīcĭus, a, um (ereptus), dont on prive qqn à titre de pénalité : Ulp. frg. 19, 17.
#ereptio#
ēreptĭo, ōnis, f. (eripio), spoliation, vol : Cic. Verr. 4, 10.
#erepto#
ērepto, āre, tr., fréq. de erepo, gravir péniblement (une pente) : Ps.-Cypr. Sod. 92.
#ereptor#
ēreptŏr, ōris, m. (eripio), ravisseur, spoliateur, voleur : Cic. Sest. 109.
#ereptorius#
ēreptōrĭus, a, um, qui doit être ôté, enlevé : Gloss. Isid.
#ereptus#
ēreptus, a, um, de eripio.
#eres#
ērēs, ēdis, v. hērēs.
#Eresi#
Eresi, m., pl., ville d'Éolide : Plin. 5, 123.
#Eressos#
Eressŏs (-ĕsos) (-essus), i, f., ville de Lesbos : Mel. 2, 7.
#Eretinus#
Erētīnus, a, um (Eretum), d'Érétum : Tib. 4, 8, 4.
#Eretria#
Erĕtrĭa, æ, f. (Ἐρετρία), Érétrie

¶1. [ville de l'Eubée, patrie du philosophe Ménédème] : Cic. Ac. 2, 129
-trĭus, a, um, (-trĭensis, e), Érétrien, d'Érétrie: Plin. 33, 163 ; Nep. Paus. 2
-triăci (-trĭci), ōrum, m., les disciples de Ménédème : Cic. Ac. 2, 109 ; de Or. 3, 62
-trienses, ium, m., habitants d'Érétrie : Liv. 35, 38

¶2. ville de Thessalie : Liv. 32, 13, 9 ; 33, 6, 10.

#Eretum#
Erētum, i, n., ville des Sabins située sur le Tibre [auj. Cretona] : Liv. 3, 26, 2.
#erexi#
ērexi, pf. de erigo.
#erga#
ergā, prép. acc.

¶1. vis-à-vis, en face : Pl. Truc. 406

¶2. à l'égard de, envers, pour : Cic. Fin. 1, 68 ; bonitas erga homines Cic. Nat. 2, 60, bonté envers les hommes ; erga meam salutem Cic. Att. 8, 3, 2, pour mon salut
— [idée d'hostilité] Pl. Ps. 1020 ; Tac. H. 2, 99
— relativement à, concernant, au sujet de : Tac. An. 4, 74 ; Plin. Pan. 55, 3
— dans l'ancienne langue pouvait se trouver après son régime.

#ergasterium#
ergastērĭum, ĭi, n., (ἐργαστήριον), atelier, boutique : Cod. Just. 1, 3, 2.
#ergasticus#
ergastĭcus, a, um, (ἐργαστικός), qui réalise, qui met en application : Capel. 6, 715.
#ergastularis#
ergastŭlāris, e (-lārius, a, um), de prison d'esclaves : Sid. Ep. 7, 9 ; Amm. 14, 11.
#ergastularius#
ergastŭlārĭus, ĭi, m. geôlier d'une prison d'esclaves : Col. 1, 8, 17.
#ergastulum#
ergastŭlum, i, n. (ἐργάζομαι), ergastule [atelier d'esclaves et bâtiment où on les enfermait après les plus durs travaux ; on y enfermait aussi certains condamnés] : Cic. Clu. 21
— pl., esclaves en ergastule, détenus : Cæs. C. 3, 22, 2 ; Juv. 14, 24.
#ergastulus#
ergastŭlus, i, m., esclave détenu : Lucil. 15, 30.
#ergata#
ergăta, æ, m. (ἐργάτης), cabestan : Vitr. 10, 2, 7.
#ergaticus#
ergătĭcus, a, um (ἐργατικός), d'ouvrier, d'artisan : Not. Tir.
#Ergavia#
Ergavĭa, c. Ergavica.
#Ergavica#
Ergavĭca, æ, f., ville de la Celtibérie : Liv. 40, 50, 1
-censes, ium, m., habitants d'Ergavica : Plin. 3, 24.
#Ergenna#
Ergenna, æ, m., nom d'un aruspice : Pers. 2, 26.
#Ergetium#
Ergĕtĭum (Herg-), ĭi, n., ville de Sicile : Sil. 14, 251
-īni, ōrum, m. habitants d'Ergetum : Plin. 3, 91.
#Ergeus#
Ergeūs, ĕi ou ĕos, m., Ergée [père de Céléno] : Hyg. Fab. 157.
#Erginus#
Ergīnus (-nos), i, m. (Ἐργῖνος),

¶1. fleuve de Thrace : Mel. 2, 2, 6

¶2. un des Argonautes : V.-Fl. 1, 415.

#1 ergo#
1 ergō, prép. avec gén. [touj. précédée de son régime], à cause de : victoriæ ergo Liv. 28, 39, 16, à cause de la victoire
— [employée dans des formules] : Cic. Opt. 19 ; Att. 3, 23, 2 ; Leg. 2, 59 ; cf. Lucr. 5, 1246 ; Virg. En. 6, 670.
#2 ergo#
2 ergō, conj. de coordination, donc, ainsi donc, par conséquent : Enn. d. Cic. CM 10 ; Cic. Fin. 2, 34, etc.
— [avec pléonasme] : ergo igitur Pl. Trin. 756 ; itaque ergo Ter. Eun. 317 ; Liv. 1, 25, 2 ; 3, 31, 5, etc.
— [concl. logique] : Cic. Fin. 2, 97 ; 5, 24 ; Læ. 88, etc.; ergo etiam Cic. Nat. 3, 43 ; 3, 51 ; ergo adeo Cic. Leg. 2, 23, donc aussi, donc encore
— [interrog. pressante, souvent avec de la parataxe] : ergo seret agricola..., vir magnus... non seret? Cic. Tusc. 1, 31, ainsi donc, le cultivateur plantera... et un grand citoyen ne plantera pas... ? Cic. Tusc. 2, 39 ; 2, 41 ; Arch. 17 ; 19 ; 22 ; etc. ; quid ergo ? hoc pueri possunt, viri non poterunt ? Cic. Tusc. 2, 34, quoi donc ? c'est possible pour des enfants, ce sera impossible pour des hommes ?
— [reprise d'une pensée après une interruption] : tres ergo, ut dixi, viæ Cic. Phil. 12, 22, il y a donc, comme je l'ai dit, trois routes ; cf. Cic. Part. 46 ; Tusc. 1, 14 ; Fin. 2, 113 ; Fam. 15, 10, 1.

===> ergo se trouve avec finale brève dans : Ov., Luc., V.-Flac., Claud.

#3 ergo#
3 ergo, āre, c. circo : Gloss. Isid.
#ergolabus#
ergŏlăbus, i, m. (ἐργολάϐος), entrepreneur : Cod. Just. 4, 59, 1.
#ericaeus#
ĕrīcæus, a, um, fait avec la bruyère nommée erice : Plin. 11, 41.
#erice#
ĕrīcē, ēs, f. (ἐρείκη), bruyère en arbre, grande espèce de bruyère : Plin. 24, 64.
#Erichtheus#
Erichtheūs, v. Erechtheus.
#Erichtho#
Erichthō, ūs, f. (Ἐριχθώ), Érichtho [nom d'une magicienne de Thessalie] : Ov. H. 15, 139.
#Erichthonius#
Erichthŏnĭus, ĭi, m. (Ἐριχθόνιος), Érichthon [roi d'Athènes, inventeur du quadrige et des courses de chars ; changé en constellation] : Virg. G. 3, 113 ; Ov. M. 2, 553
— roi des Troyens, fils de Dardanus : Ov. F. 4, 33
-ius, a, um, d'Athènes : Prop. 2, 6, 4
— de Troie : Virg. Cul. 333.
#Ericinium#
Ericinĭum, ĭi, n., ville de Thessalie : Liv. 36, 13, 4.
#ericinus#
ērĭcīnus, v. hericinus.
#ericius#
ērĭcĭus, v. hericius.
#Ericusa#
Erĭcūsa, æ, f., une des îles Éoliennes : Plin. 4, 53
— île près de Corcyre : Plin. 4, 12.
#Eridanus#
Erĭdănus, i, m. (Ἠριδανός), l'Éridan ou le Pô [fleuve de l'Italie supérieure] : Virg. G. 4, 372
— l'Éridan [constellation] : Hyg. Astr. 2, 32.
#erifuga#
ĕrĭfŭga, v. herifuga.
#erigeron#
ērĭgĕrōn, ontis, m. (ἠριγέρων), séneçon [plante] : Plin. 25, 167.
#erigo#
ērĭgo, rēxī, rectum, ĕre (ex et rego), tr.,

¶1. mettre droit : natura hominem erexit Cic. Leg. 1, 26, la nature a donné à l'homme la station droite; arborem erigere, extollere Cic. Fin. 5, 39, faire pousser un arbre droit, en hauteur
— dresser, mettre debout : parvi conituntur sese ut erigant Cic. Fin. 5, 42, les petits enfants font effort pour se mettre debout; scalas ad mœnia Liv. 32, 14, 2, dresser des échelles contre les murs
— ériger, construire : turres Cæs. C. 1, 26, 1, ériger des tours
— lever : oculos Cic. Sest. 68, lever les yeux ; digito erecto Quint. 11, 3, 120, avec le doigt dressé
— élever, mettre sur un lieu élevé : aciem in collem Liv. 10, 26, 8, faire monter l'armée sur une colline (Liv. 3, 18, 7 ; 9, 43, 20 ; 10, 14, 14)

¶2. [fig.] dresser, éveiller, rendre attentif : erigite mentes auresque vestras Cic. Sull. 33, tenez en éveil vos esprits et vos oreilles ; ad audiendum animos ereximus Cic. Ac. 2, 10, nous nous préparâmes à écouter avec attention; se erigere Cic. Amer. 60, dresser la tête, être attentif ; erectus Cic. Br. 200, la tête levée, attentif ; aculeos severitatis in rem erigere Cic. Cæl. 29, dresser contre une chose les aiguillons de la sévérité (stimuler la sévérité)

¶3. [fig.] redresser, relever, rendre courage : erigebat animum jam demissum et oppressum Oppianicus Cic. Clu. 58, Oppianicus redressait son propre courage déjà affaissé et abattu, cf. Cic. Clu. 200 ; Att. 1, 16, 9 ; Verr. 3, 212 ; se erigere Cic. Br. 12, se relever, reprendre courage, confiance; pass. erigi Hor. S. 2, 8, 58, même sens
videtisne refertum forum populumque Romanum ad spem reciperandæ libertatis erectum ? Cic. Phil. 3, 32, voyez-vous le forum rempli par la foule et le peuple romain tendu vers l'espoir de ressaisir la liberté ? in spem erectus Tac. H. 2, 74, soulevé vers l'espérance, transporté d'espoir.

#Erigone#
Erĭgŏnē, ēs, f. (Ἠριγόνη), Érigone [fille d'Icare, changée en constellation (la Vierge)] : Virg. G. 1, 33 ; Ov. M. 6, 125
— fille d'Égisthe et de Clytemnestre : Hyg. Fab. 122
-nēĭus, a, um, d'Érigone [fille d'Icare] : Ov. F. 5, 723.
#1 Erigonus#
1 Erĭgōnus, i, m. (Ἐρίγων) rivière de Macédoine [auj. Tzema]: Liv. 31, 39, 6.
#2 Erigonus#
2 Erĭgŏnus, i, m. (Ἠρίγονος), nom d'un peintre : Plin. 33, 145.
#erilis#
ĕrīlis, v. herilis.
#Erillus#
Erillus (He-), i, m. (Ἤριλλος), nom d'un philosophe stoïcien : Cic. Fin. 2, 34
-lĭi, ōrum, m., disciples d'Érillus : Cic. de Or. 3, 62.
#erinaceus#
ērĭnācĕus, v. herinaceus.
#Erindes#
Erindēs, acc. ēn, m., fleuve entre la Médie et l'Hyrcanie : Tac. An. 11, 10.
#Erineon#
Erīnĕŏn, i, n., ville de la Doride : Plin. 4, 28.
#1 erineos#
1 ĕrīnĕŏs (-us), i, f. (ἐρίνεος), plante inconnue : Plin. 23, 131.
#2 Erineos#
2 Erīnĕŏs, i, f., ville d'Achaïe : Plin. 4, 12.
#Erinne#
Erinnē, ēs (-inna, æ), f. (Ἠρίννη), Érinne [poétesse de Lesbos] : Prop. 2, 3, 22 ; Plin. 34, 57.
#Erinnys#
Erinnȳs (Erīnȳs), yos, f. (Ἐριννύς), Érinnys [une des furies] : Virg. En. 7, 447
— [fig.] civilis Luc. 4, 187, la fureur des guerres civiles
— furie, fléau : Virg. En. 2, 573
— pl., Érinnyes, les Furies : Prop. 2, 20, 29.

#1 erinus#
1 ĕrīnus, a, um, (ἐρινός), de figuier sauvage : Pl.-Val. 1, 1.
#2 Erinus#
2 Erĭnus, i, m., fleuve aux environs de Smyrne : Isid.
#Erinys#
Erīnys, v. Erinnys.
#eriophoros#
ĕrĭŏphŏrŏs, i, m. (ἐριοφόρος), sorte d'oignon cotonneux : Plin. 19, 32.
#erioxylon#
ĕrĭoxy̆lŏn, i, n. (ἐριόξυλον), coton : Ulp. Dig. 32, 1, 70.
#1 eriphia#
1 ĕrĭphīa, æ, f. (ἐριφεία), plante inconnue : Plin. 24, 168.
#2 Eriphia#
2 Erĭphīa, æ, f., Ériphie [naïade] Hyg. Fab. 182.
#Eriphius#
Erĭphĭus, ĭi, m., nom d'h. : Sid.
#Eriphusa#
Erĭphūsa, æ, f., une des îles éoliennes : Plin. 3, 94.
#Eriphyla#
Erĭphȳla, æ (-lē, ēs), f. (Ἐριφύλη), Ériphyle [épouse d'Amphiaraüs] : Cic. Verr. 4, 39 ; Virg. En. 6, 445
-æus, a, um, d'Ériphyle : Stat. Th. 4, 211.
#eripio#
ērĭpio, rĭpui, reptum, ĕre (ex et rapio), tr.,

¶1. tirer hors de, arracher, enlever : aliquem ex manibus alicujus Cic. Verr. 1, 9, arracher qqn des mains de qqn (Cæs. G. 1, 53, 6) ; aliquem ex media morte Cic. Verr. 5, 12, arracher qqn du milieu de la mort
aliquem a morte Cic. Div. 2, 25, arracher qqn à la mort ; aliquem, aliquid ab aliquo Ter. Eun. 752 ; Cæs. C. 1, 2, 3 ; Cic. Verr. 1, 27 ; 3, 86, etc., arracher qqn, qqch à qqn
mihi præda de manibus eripitur Cic. Verr. 1, 142, on m'arrache la proie des mains ; si qua vis istum de vestra severitate eripuerit Cic. Verr. 5, 173, si quelque influence l'arrache à votre sévérité
aliquid, aliquem alicui Cic. Off. 1, 43 ; Phil. 2, 43 ; Vat. 36 ; Cæl. 59 ; Læ. 102; etc., enlever qqch, qqn à qqn
se eripuit flamma Cic. Br. 90, il se tira de l'incendie; aliquem carcere Sen. Pol. 14, 4, tirer qqn de prison

¶2. [avec ne subj.] soustraire à l'obligation de : per eos, ne causam diceret, se eripuit Cæs. G. 1, 4, 2, grâce à leur entremise, il sut se soustraire à l'obligation de se défendre; ab iis se ereptum, ne de ambitu causam diceret, prædicabat Cic. Sest. 18, il proclamait hautement qu'ils l'avaient soustrait à l'obligation de se défendre sur une accusation de brigue ; vix eripiam quin Hor. S. 2, 2, 23, j'aurai peine à obtenir que... ne... pas

¶3. [fig.] enlever, faire disparaître : eripere lucem Cic. Nat. 1, 6, dérober la lumière, obscurcir une question ; ut, his ereptis, omnis usus navium uno tempore eriperetur Cæs. G. 3, 14, 7, en sorte que, ces voiles étant enlevées, toute utilisation des navires était enlevée du même coup
posse loqui eripitur Ov. M. 2, 483, la faculté de parler est enlevée

¶4. [poét.] prendre vivement : eripe fugam Virg. En. 2, 619, hâte-toi de fuir.

#Eris#
Erĭs, ĭdis, f. (Ἔρις), Éris [déesse de la discorde] : Hyg. Fab. 92.
#Erisichthon#
Erĭsichthōn, v. Erysichthon.
#erisisceptrum#
ĕrīsisceptrum (ery-) i, n., (ἐρεισίσκηπτρον, ἐρυσί-), astragale [plante] : Plin. 12, 110 ; 24, 112.
#erisma#
ĕrisma, æ, f., et ĕrisma, ătis, n. (ἐρεισμα), étai, arc-boutant, soutien : Vitr. 6, 8, 6 ; 10, 1, 2.
#erithace#
ĕrĭthăcē, ēs, f. (ἐριθάκη), nourriture des abeilles : Plin. 11, 17
— suc gommeux dont elles enduisent les ruches, propolis : Varr. R. 3, 16, 23.
#erithacus#
ĕrĭthăcus, i, m. (ἐριθακος), rouge-gorge [oiseau] : Plin. 10, 86.
#erithales#
ĕrĭthălĕs, is, n. (ἐριθαλές), herbe qui croît dans les murs (orpin) : Plin. 25, 160.
#eritheus#
ĕrītheūs, ĕi, m. (ἐριθεύς), c. erithacus : Avien. Progn. 438.
#Eritium#
Eritĭum, ĭi, n., ville de Thessalie : Liv. 36, 13, 4.
#eritudo#
ĕrĭtūdo, f., v. heritudo.
#erivo#
ērīvo, āre (e, rivus), tr., faire écouler par des rigoles (al. derivo) : Plin. 17, 249.
#Eriza#
Eriza, æ, f. (Ἔριζα), ville de Carie : Liv. 38, 14
-zēnus, a, um, d'Ériza : Plin. 10, 124.
#Ernaginum#
Ernāgīnum, i, n. (-nus, i, m.), Ernagine [ville de la Viennaise] : Anton.
-nenses, ium, m., habitants d'Ernagine : Inscr.
#erneum#
ernĕum (her-), i, n., gâteau cuit dans un pot (hirnea) : Cat. Agr. 81.
#1 ero#
1 ĕro, ĭs, ĭt, fut. de sum.
#2 ero#
2 ēro, ōnis, m., panier d'osier : Vitr. 5, 12, 5.
#erodo#
ērōdo, si, sum, ĕre, tr., ronger, manger, brouter : Cic. d. Plin. 30, 146 ; Plin. 11, 104
— ronger, corroder : Sen. Ep. 91, 11 ; Plin. 31, 27
— [part. pr. employé subst] pl. n., erodentia, corrosifs: Cels. 5, 28.
#erogatio#
ērŏgātĭo, ōnis, f. (erogo),

¶1. distribution, dépense, paiement : Cic. Att. 15, 2, 34 ; Plin. Pan. 41, 1 ; Tac. An. 13, 50
aquarum Frontin. Aq. 77, distribution des eaux

¶2. abrogation (d'une loi) : Tert. Idol. 5.

#erogator#
ērŏgātŏr, ōris, m. (erogo), celui qui distribue aux soldats la paye et les vivres : Cod. Just. 12, 38, 16
virginis Tert. Pud. 16, celui qui sacrifie la virginité d'une fille (en la donnant en mariage).
#erogatorium#
ērŏgātōrĭum, ĭi, n., vestiaire : Gloss. Isid.
#erogatorius#
ērŏgātōrĭus, a, um (erogo), qui sert à distribuer, de distribution : Frontin. Aq. 34.
#erogito#
ērŏgĭto, āre (erogo), tr., demander instamment: Pl. Cap. 952 ; Sil. 10, 476.
#erogo#
ērŏgo, āvi, ātum, āre, tr.

¶1. faire sortir pour distribuer, payer: pecuniam ex ærario Cic. Flac. 30, faire une sortie d'argent (prélever de l'argent) pour qqch, cf. Att. 6, 1, 21 ; Liv. 1, 20, 5
— [en gén.] dépenser : Suet. Ner. 30
aliquem Tert. Apol. 44, fournir (sacrifier) qqn

¶2. fléchir (par des prières) : erogatus Apul. M. 5, 13, qui s'est laissé fléchir.

#eronalis#
ērŏnalis, e, espèce de résine.
#Eros#
Erōs, ōtis, m. (Ἔρως), l'Amour [personnifié] : Nemes. Egl. 4, lem.
— Éros [comédien contemporain de Roscius] : Cic. Com. 30
— nom d'un grand nombre d'esclaves et d'affranchis romains : Cic. Att. 10, 15, 1, etc.
#erosio#
ērōsĭo, ōnis, f. (erodo), action de ronger, érosion : Plin. 23, 70.
#erosus#
ērōsus, part. de erodo.
#erotema#
ĕrōtēma, ătis, n., (ἐρώτημα), interrogation [rhét.] : Capel. 5, 124.
#eroticus#
ĕrōtĭcus, a, um (ἐρωτικός), érotique : Gell. 19, 9, 4,
#erotopaegnia#
ērōtŏpægnĭa, ōn, pl. (ἐρωτοπαίγνια), poésies érotiques : Aus. Idyl. 13 ; Prisc. 9, 49.
#erotundatus#
ērŏtundātus, a, um, arrondi : Sid. Ep. 9, 7, 3.
#erotylos#
ĕrōty̆lŏs, i, f. (ἐρωτύλος), pierre précieuse inconnue : Plin. 37, 160.
#errabilis#
errābĭlis, e, sujet à errer : Ps.-Lact. Phœn. 39.
#errabundus#
errābundus, a, um (erro), errant : Lucr. 4, 692 ; Liv. 1, 29, 3 ; Suet. Cæs. 31 ; Virg. B. 6, 58.
#erraneus#
errānĕus, a, um, c. errans: Aldh. 1, 7.
#errans#
errans, tis, part.-adj. de erro, errant, vagabond : errantes stellæ Cic. Tusc. 1, 62, les planètes
— [fig.] errans sententia Cic. Nat. 2, 2, opinion flottante.
#errantia#
errantia, æ, f. (erro), action de s'égarer : Acc. Tr. 469.
#erraticius#
errātīcĭus, a, um, disposé à errer [fig.] : Front. Diff. 7, 528, 5.
#erraticus#
errātĭcus, a, um (erro), errant, vagabond : Ov. M. 6, 333 ; Gell. 9, 2, 6 ; lapsu erratico Cic. CM 52 [en parl. de la vigne] se déployant en jets vagabonds
— qui pousse n'importe où, sauvage [plante] : Cat. Ag. 157, 12 ; Plin. 20, 92.
#erratilis#
errātĭlis, e (erro), errant : Cassiod. Var. 1, 21, 3.
#erratio#
errātĭo, ōnis, f. (erro), action d'errer, de s'égarer; détour, chemin plus long : Pl. Rud. 180 ; Cic. Nat. 2, 56
— [fig.] égarement, faute : Lact. 5, 17, 29.
#errator#
errātŏr, ōris, m. (erro), qui erre, vagabond : Ov. H. 9, 55.
#erratrix#
errātrix, īcis, f., errante : Front. Diff. 7, 528, 10.
#erratum#
errātum, i, n., (erro), erreur, faute : Cic. Fin. 1, 28 ; Lig. 1.
#1 erratus#
1 errātus, a, um, part. de erro.
#2 erratus#
2 errātŭs, ūs, m.; action de s'égarer : Ov. M. 4, 567.
#1 erro#
1 erro, āvi, ātum, āre,

I. int.,

¶1. errer, aller çà et là, marcher à l'aventure : Cic. Clu. 175 ; circum villulas Cic. Att. 8, 9, 3, visiter à l'aventure ses maisons de campagne
— [fig., en parl. du style] : Cic. de Or. 1, 209 ; Or. 77
erro, quam insistas viam Pl. Mil. 793, je ne vois pas où tu veux en venir

¶2. faire fausse route, se fourvoyer, s'égarer : erravitne via? Virg. En. 2, 739, s'est-elle trompée de route?
— [fig.] s'écarter de la vérité, être dans l'erreur, se tromper, se méprendre : tota errare via Ter. Eun. 245, se tromper du tout au tout : vehementer, valde Cic. Ac. 2, 103 ; de Or. 2, 83, se tromper fortement; cum Platone Cic. Tusc. 1, 39, avoir tort avec Platon; in eo non tu quidem tota re, sed temporibus errasti Cic. Phil. 2, 23, là-dessus (à ce propos), tu t'es fourvoyé non pas sur le fait totalement, mais sur les dates; in alteram partem Quint. 10, 1, 26, se tromper dans un sens ou dans l'autre
hoc, aliquid errare Ter. Phorm. 804 ; Quint. 2, 5, 16, se tromper sur ce point, sur un point
— [pass. impers.] : erratur in nomine Cic. Fin. 4, 57, on se trompe sur le nom
— commettre une faute, faillir, pécher par erreur : Sall. J. 102, 5 ; 104, 4

II. tr. [poét.] errata litora Virg. En. 3, 690, rivages parcourus à l'aventure, cf. Ov. F. 4, 573.

#2 erro#
2 erro, ōnis, m. (errare), vagabond, flâneur : Hor. S. 2, 7, 113 ; Plin. Ep. 2, 10, 5
— planète : Nigid. d. Gell. 3, 10, 2.
#erroneus#
errōnĕus, a, um, errant, vagabond : Col. 7, 12, 5
— [fig.] qui est dans l'erreur : Cassiod. Psalm. 70, 24.
#error#
errŏr, ōris, m. (erro),

¶1. action d'errer çà et là, course à l'aventure, détour, circuit : Cic. Verr. 4, 108 ; Off. 1, 103 ; Rep. 2, 7 ; Virg. En. 1, 755
— [fig.] incertitude, indécision, ignorance : Pl. Merc. 347 ; Lucr. 4, 1077 ; Cic. Nat. 1, 2 ; Off. 3, 19 ; veri Tac. H. 2, 72, ignorance de la vérité ; [avec int. ind.] : error, Cursorne Papirius... an.. Liv. 9, 15, 11, l'incertitude de savoir si... ou si..., cf. 1, 24, 1

¶2. erreur, illusion, méprise : Cic. Leg. 2, 43 ; Br. 293 ; Fin. 1, 37 ; errorem deponere Cic. Phil. 8, 32, ouvrir les yeux, revenir de son erreur ; errorem facere Liv. 27, 47, 4, causer une méprise [alicui Sen. Ep. 67, 6, induire qqn en erreur]
— égarement de l'esprit, délire, aberration, folie : error mentis Cic. Att. 3, 13, 2, ou error seul chez les poètes (Hor. P. 454 ; Virg. G. 3, 5, 13)
— [poét.] moyen de tromper, piège, tromperie : Virg. En. 2, 48 ; Liv. 22, 1, 3
— faute, manquement, erreur : Ov. P. 4, 8, 20.

#erubescentia#
ērŭbescentĭa, æ, f. (erubesco), action de rougir de honte, honte, pudeur : Tert. Nat. 1, 16 ; Pæn. 10.
#erubesco#
ērŭbesco, bŭi, ĕre,

¶1. int., rougir, devenir rouge : Ov. Am. 2, 8, 16
— [fig.] rougir de honte, par pudeur, avoir honte, être honteux : Cic. Fin. 2, 28 ; Nat. 1, 111 ; in aliqua re Cic. Leg. 1, 41, à propos de qqch

¶2. tr. [poét.], jura erubuit Virg. En. 2, 542, il eut la pudeur de respecter les droits
— [avec inf.] rougir de : Virg. B. 6, 2 ; Liv. 10, 8, 8 ; Quint. 1, 10, 13 ; Plin. Ep. 9, 27, 2
-cendus, a, um, dont on doit rougir : Hor. Od. 1, 27, 15.

#Erubrus#
Erŭbrus, i (-bris, is), m., rivière qui se jette dans la Moselle : Aus. Mos. 358.
#eruca#
ērūca, æ, f., chenille : Col. 11, 3, 63
— roquette [plante] : Hor. S. 2, 8, 51.
#Erucius#
Erucius, ii, m., nom d'homme : Cic. Amer. 35.
#eructatio#
ēructātĭo, ōnis, f. (eructo), action de rejeter, de vomir : Apul. Mund. 8.
#eructo#
ēructo, āvi, ātum, āre (erugo 2),

¶1. tr., rejeter, vomir, rendre par la bouche : Cic. Pis. 13
— exhaler, rejeter, lancer : Lucr. 3, 1025 ; Col. 1, 5, 6
— [fig.] : cædem Cic. Cat. 2, 10, vomir des menaces de mort
— proférer, dire [en bonne part]: Aug. Civ. 18, 32

¶2. int., s'élancer, jaillir : Tert. Apol. 48.

#eructuo#
ēructŭo, āvi, ātum, āre, c. eructo : Aug. Serm. 113, 2.
#eructus#
ēructus, a, um (erugo 2), vomi; d'où eructum vinum Gell. 11, 7, 3, vin tourné, aigri.
#erudero#
ērūdĕro, āvi, ātum, āre (ex, rudus), tr., enlever les décombres, déblayer : Varr. R. 2, 2, 7
— [fig.] purger, nettoyer : Sid. Ep. 5, 15.
#erudibilis#
ērŭdĭbīlis, e, susceptible d'instruction : Fulg. Virg. p. 147 M.
#erudio#
ērŭdĭo, īvi ou ĭi, ītum, īre (e, rudis), tr., dégrossir, façonner: [d'où]

¶1. enseigner, instruire, former : Cic. Læ. 13 ; ad rem Cic. Tusc. 1, 64 ; in re Cic. de Or. 1, 253, former à qqch, instruire dans qqch
— [poét., av. deux acc.] aliquem leges Stat. Th. 10, 507, enseigner les lois à qqn, cf. Ov. M. 8, 215 ; [pass.] rem eruditus Gell. 2, 21, 3, instruit d'une chose; erudire aliquem et prop. inf. Cic. Q. 1, 1, 10, apprendre à qqn que...; [av. int. ind.] Ov. F. 3, 294 ; [av. inf.] Ov. F. 3, 819 ; eruditus miscere... Tac. Agr. 8, instruit à mêler...
— informer, mettre au courant : de aliqua re Cic. Fam. 2, 12

¶2. perfectionner : toreuticen Plin. 34, 56, perfectionner l'art de la ciselure.

#erudite#
ērŭdītē (eruditus), savamment, en homme instruit : Cic. Or. 40
-tius Cic. CM 3 ; -issime Cic. Or. 174.
#eruditio#
ērŭdītĭo, ōnis, f. (erudio),

¶1. action d'enseigner, d'instruire : Cic. Q. 3, 1, 14

¶2. instruction, savoir, connaissances, science : Cic. Tusc. 1, 4 ; Off. 1, 119 ; de Or. 2, 1
— pl., connaissances : Vitr. 1, 1 ; Gell. præf 3.

#eruditor#
ērŭdītŏr, ōris, m. (erudio), maître, précepteur : Tert. Pall. 4.
#eruditrix#
ērŭdītrix, īcis, f., maîtresse : Flor. 2, 6, 38.
#eruditulus#
ērŭdītŭlus, a, um, demi-savant : Catul. 57, 7.
#1 eruditus#
1 ērŭdītus, a, um, part.-adj. de erudio, instruit, formé, dressé, savant, habile, érudit, versé dans : doctus atque eruditus Cic. de Or. 1, 102, savant et habile ; litteris eruditior Cic. Br. 283, plus lettré; Scævola disciplina juris eruditissimus Cic. de Or. 1, 180, Scévola, l'homme le plus versé dans la science du droit
sæcula erudita Cic. Rep. 2, 18, siècles éclairés ; eruditæ aures Cic. Rep. 2, 69, oreilles exercées, délicates
eruditum est et inf. Quint. 6, 3, 98, ou avec si Quint. 9, 2, 97, c'est une chose savante que de.
#2 eruditus#
2 ērŭdītŭs, ūs, m., enseignement : Tert. Val. 29.
#erugatio#
ērūgātĭo, ōnis, f. (erugo 1), action d'ôter les rides : Plin. 28, 184.
#1 erugo#
1 ērūgo, āre (e, ruga), tr., effacer les rides : Plin. 13, 82
— aplanir : Gloss. Isid.
#2 erugo#
2 ērūgo, ructum, ĕre, primitif de eructo, v. eructus : P. Fest. 83, 1
fontes quibus ex erugit aquæ vis Enn. An. 379, sources d'où sort avec violence l'eau mugissante.
#eruiturus#
ērŭĭtūrus, a, um, v. eruo

===> .

#Eruli#
Erŭli, v. Heruli.
#erumna#
ērumna, æ, f., c. ærumna : Enn. d. Char. 98, 12.
#erumpo#
ērumpo, rūpī, ruptum, ĕre.

I. tr.,

¶1. faire sortir violemment, pousser hors de, précipiter hors de : portis se foras erumpunt Cæs. C. 2, 14, 1, ils se précipitent au dehors par les portes, cf. Lucr. 4, 1115 ; Virg. G. 4, 368 ; faucibus ignes erupti Lucr. 1, 725, feux jaillis des gorges
stomachum in aliquem Cic. Att. 16, 3, 1, décharger son humeur contre qqn ; iracundiam Cæs. C. 3, 8, 3 ; iram Liv. 36, 7, 13, décharger sur qqn sa colère

¶2. percer, briser : nubem Virg. En. 1, 580, percer un nuage.

II. int.,

¶1. se précipiter, s'élancer hors de : ex castris Cæs. G. 3, 5, 4, faire une brusque sortie hors du camp ; ignes qui ex Ætnæ vertice erumpunt Cic. Verr. 4, 106, les feux qui jaillissent du sommet de l'Etna
— pousser, poindre : Plin. 15, 52 ; 13, 54 ; 18, 51

¶2. [fig.] éclater, faire éruption (explosion) : risus erumpit Cic. de Or. 2, 235, le rire jaillit; si erumpunt omnia Cic. Cat. 1, 6, si tout éclate au grand jour; odia in fortunas optimi cujusque erumpunt Cic. Mur. 47, des haines se font jour contre les citoyens les plus en vue ; veteris audaciæ maturitas in nostri consulatus tempus erupit Cic. Cat. 1, 31, ces projets audacieux mûris de vieille date ont eu leur brusque éclosion dans le temps de mon consulat, cf. Cic. Mur. 81 ; vitia in amicos erumpunt Cic. Læ. 76, des vices se révèlent brusquement qui nuisent aux amis
quorsus (dominatio) eruptura sit, horremus Cic. Att. 2, 21, 1, je me demande en frémissant jusqu'où elle (cette domination) se donnera carrière, où elle aboutira, cf. Cic. Att. 2, 20, 5 ; 10, 4, 1 ; rem ad ultimum seditionis erupturam esse Liv. 2, 45, 10, [ils se disent] que tout finira brusquement par la pire sédition

¶3. [avec ad ou in aliquid] : ad minas Tac. An. 11, 35, éclater en menaces ; in omne genus crudelitatis Suet. Tib. 61, se jeter dans toute espèce de cruautés, cf. Cal. 6 ; Quint. 8, 3, 4.

#eruncino#
ēruncĭno, āre, c. runcino : Not. Tir. 96, 98.
#erunco#
ērunco, āre, tr., arracher [les mauvaises herbes] : Col. 2, 10, 28,
— essarter, purger [un lieu] de mauvaises herbes : Col. 11, 3, 13.
#eruo#
ērŭo, rŭī, rŭtum, ĕre, tr.,

¶1. tirer en creusant, en fouillant, déterrer, extraire, arracher : aliquid obrutum Cic. Fin. 4, 10, déterrer qqch qui est enfoui ; mortuum Cic. Div. 1, 57, extraire un mort [caché sous un amoncellement de fumier] ; oculum Plin. 25, 89, arracher un œil ; [poét.] eruitur oculos Ov. M. 12, 269, on lui arrache les yeux

¶2. [poét.] détruire de fond en comble : Virg. En. 2, 612 ; Sil. 3, 2, 13
— [fig.] Virg. En. 2, 5 ; Tac. H. 4, 72

¶3. [fig.] déterrer, découvrir, tirer au jour : scrutari locos, ex quibus argumenta eruamus Cic. de Or. 2, 146, explorer les sources où nous pouvons puiser des arguments; ex annalium vetustate eruenda est memoria nobilitatis tuæ Cic. Mur. 16, il faut aller chercher dans la poudre des annales le souvenir de ta noblesse ; exercitatione memoriam eruere Cic. de Or. 2, 360, faire sortir la mémoire (se donner de la mémoire) par l'exercice; mihi erues qui decem legati Mummio fuerint Cic. Att. 13, 30, 3, tu me trouveras les noms des dix commissaires de Mummius.

===> part. f. eruturus Just. 5, 8, 5, eruiturus Prisc. Inst. 10, 13.

#erupi#
ērūpī, parf. de erumpo.
#eruptio#
ēruptĭo, ōnis, f. (erumpo)

¶1. sortie brusque (soudaine, impétueuse): [en parl. d'animaux] Plin. 8, 21, etc.
— [t. milit.] ex oppido eruptionem facere Cæs. G. 2, 33, etc., faire (opérer) une sortie hors de la ville; v. porta in provinciam eruptionem facere Cæs. G. 7, 7, faire une irruption dans la province

¶2. éruption, jaillissement, [de feux]: Cic. Nat. 2, 96

¶3. [médec.] éruption : Plin. 24, 63, etc.
sanguinis Plin. 24, 136, hémorragie
— [en parl. de bourgeon, de pousse] Plin. 18, 150

¶4. [fig.] lacrimæ... intolerabilis silentii eruptio Sen. Contr. 8, 6, 3, les larmes... sont l'explosion d'un silence qu'on ne peut garder ; vitiorum eruptio Sen. Clem. 1, 2, 2, brusque éclosion des vices.

#eruptor#
ēruptŏr, ōris, m., éclaireur, espèce de tirailleur : Amm. 24, 5, 9.
#eruptus#
ēruptus, a, um, de erumpo.
#erus#
ĕrus, i, m., v. herus.
#eruscus#
ēruscus, i, m., ronce : Apul. Herb. 87, 1.
#erutor#
ērŭtŏr, ōris, m. (eruo), celui qui arrache, délivre : Aug. Ps. 69, 8.
#eruturus#
ērŭtūrus, a, um, v. eruo

===> .

#ervilia#
ervĭlĭa (-lla), æ, f., dim. de ervum, gessette : Col. 2, 13, 1.
#ervum#
ervum, i, n., lentille bâtarde : Pl. Most. 62 ; Hor. S. 2, 6, 117 ; Col. 2, 10, 34.
#Erycinus#
Ery̆cīnus, v. Eryx.
#Erycius#
Ery̆cĭus, ĭi, m. (Ἐρύκιος), nom d'homme : Gell. 6, 6, 12.
#Erycus mons#
Erȳcus mons, m., mont Éryx : Cic. Verr. 2, 22 ; 115.
#Erymandus#
Erȳmandus, i, m., fleuve d'Arachosie : Plin. 6, 92.
#Erymanthus#
Ery̆manthus (-thŏs), i, m., (Ἐρύμανθος), Érymanthe [montagne d'Arcadie, où Hercule tua un sanglier monstrueux] : Ov. H. 9, 87
— fleuve de Perse : Plin. 6, 92
— rivière d'Élide, qui se jette dans l'Alphée : Ov. M. 2, 244
-thēus, -thĭus, a, um, -thĭăs, ădis, et -this, ĭdis, f., de l'Érymanthe : V.-Flac. 1, 374 ; Cic. Tusc. 2, 22 ; 4, 50.
#Erymas#
Ery̆mās, antis, m., guerrier troyen : Virg. En. 9, 702.
#Erymnae#
Erymnæ, ārum, f. (Ἐρυμναί), ville de Magnésie : Plin. 4, 32.
#erynge#
ēryngē, ēs, f., -gĭum (-ŏn), ĭi, n. (ἠρύγγιον), érynge, panicaut, herbe à cent têtes, chardon-roulant : Plin. 22, 18 ; Col. 6, 5, 2.
#Erysichthon#
Ery̆sichthōn, ŏnis, m., roi de Thessalie : Ov. M. 8, 738.
#erysimum#
ĕry̆sĭmum, i, n. (ἐρύσιμον), vélar [plante] : Plin. 18, 96.
#erysipelas#
ĕry̆sĭpĕlăs, ătis, n. (ἐρυσίπελας), érysipèle : Cels. 5, 28, 11.
#erysisceptrum#
ĕry̆sĭsceptrum, ou -ŏn, c. erisisceptrum : Plin. 24, 112.
#erysithales#
ĕry̆sĭthălĕs, is, n. (ἐρνσιθάλες), nom d'une plante médicinale : Plin. 26, 137.
#erythace#
ĕry̆thăcē, v. erithace.
#erythallis#
ĕrythallis, is, f., pierre précieuse inconnue : Plin. 37, 160.
#Erythea#
Ery̆thēa (-thīa), æ, f. (Ἐρύθεια), île voisine de l'Hispanie [où habitait Géryon] : Mel. 3, 6, 2
-ēis, ĭdis, adj. f., de l'île d'Érythée, de Géryon : Ov. F. 1, 543 et -ēus (-īus), a, um, Sil. 16, 195.
#erythinus#
ĕry̆thīnus, i, m. (ἐρυθῖνος), rouget [poisson de mer] : Plin. 9, 56.
#Erythrae#
Ery̆thræ, ārum, f. (Ἐρυθραί),

¶1. Érythres [ville de Béotie]: Plin. 4, 26

¶2. une des douze villes principales d'Ionie, fondée par elle : Cic. Verr. 1, 49

¶3. port de Locride sur le golfe de Corinthe : Liv. 28, 8, 8

¶4. ville de l'Inde où régna Érythras (Plin. 6, 107) ou Érythrus (Curt. 8, 9, 14)
-æus, a, um,

a) d'Érythres [en Béotie] : Cic. Div. 1, 34

b) d'Érythres [dans l'Inde] : Erythræum mare Mel. 3, 8, la mer Rouge, la mer Érythrée, le golfe Persique, la mer des Indes; dens Erythræus Mart. 13, 100, ivoire
-thræa, æ, f., le territoire d'Érythres [Béotie] : Liv. 44, 28, 12
-thræi, ōrum, m., les habitants d'Érythres : Liv. 38, 39, 11.

#1 erythraeus#
1 ĕry̆thræus, a, um (ἐρυθραῖος), rouge : Col. 7, 3, 2.
#2 Erythraeus#
2 Ery̆thræus, a, um, v. Erythræ.
#erythraicon#
ĕry̆thrăĭcŏn, i, n. (ἐρυθραϊκόν), satyrion à écorce rouge [plante] : Plin. 26, 97.
#erythranos#
ery̆thrănŏs, ŏn ou um (ἐρυθρανός), à baies rouges : Plin. 16, 147 ; 24, 82.
#Erythras#
Ery̆thrās, æ, m., v. Erythrae § 4.
#erythrocomos#
ĕry̆thrŏcŏmos, ŏn (ἐρυθρόκομος), qui a les feuilles rouges : Plin. 13, 113.
#erythrodanus#
ĕry̆thrŏdănus (-ŏs), i, m. (ἐρυθρόδανος), garance [plante qui teint en rouge] : Plin. 24, 94.
#erythros#
ĕry̆thrŏs, ŏn (ἐρυθρός), rouge : Plin. 21, 179 ; 24, 93.
#Erythrus#
Ery̆thrus (-os), i, m., v. Erythræ § 4.
#Erytus#
Ery̆tus, i, m. (Ἔρυτος), nom de guerrier : Ov. M. 5, 79.
#Eryx#
Eryx, ycis, m. (Ἔρυξ), fils de Vénus, tué par Hercule, enseveli sous le mont Éryx : Virg. En. 5, 24
— mont de Sicile où Vénus avait un temple : Plin. 3, 90
-cīnus, a, um, du mont Éryx : Virg. En. 5, 757 ; Venus Erycina Cic. Verr. 2, 22, Vénus Érycine; Erycina Hor. O. 1, 2, 33, Vénus
-cīni, ōrum, m., habitants d'Éryx [ville voisine] : Plin. 3, 91.

#Eryza#
Eryza, v. Eriza.
#1 es#
1 ĕs, 2e pers. ind. présent ou impér. de sum.
#2 es#
2 ēs, 2e pers. ind. prés. de edo.
#Esaias#
Esaīās (Ἠσαίας), v. Isaias.
#Esau#
Esāū, m., ind., Ésaü [fils d'Isaac] : Bibl. ou Esāus, i, m., Ps. -Cyp. Gen. 827.
#Esbonitae#
Esbonĭtæ, ārum, m., peuplade d'Arabie : Plin. 5, 65.
#esca#
esca, æ, f. (edo 1),

¶1. nourriture, aliments, pâture : escis et potionibus vescuntur Cic. Nat. 2, 59, ils mangent et boivent

¶2. appât, amorce : Mart. 4, 56
— [fig.] : voluptas, esca malorum Cic. CM 44, le plaisir appât du mal.

===> gén. arch. escas Andron. d. Prisc. 6, 6.

#escalis#
escālis, e (esca), qui se sert sur les tables : Modest. Dig. 33, 10, 8
— d'amorce : Anth. 181, 8.
#escarius#
escārĭus, a, um (esca),

¶1. qui sert aux repas : escaria mensa Varr. L. 5, 120, table à manger
— bon à manger : Plin. 14, 42
— n. pl., ce qui est bon à manger : Juv. 12, 46

¶2. qui concerne l'appât : Pl. Men. 94.

#escarus#
escārus, i, m., v. scarus.
#escas#
escas, v. esca

===> .

#escatilis#
escātĭlis, e (esca), bon à manger : Tert. Pæn. 5.
#escendo#
escendo, di, sum, ĕre (ex, scando),

¶1. int., monter : in rostra Cic. Off. 3, 30, monter à la tribune, cf. Tusc. 1, 71 ; 5, 24 ; in equum Liv. 23, 14, 2, monter à cheval
— = ἀναϐαίνειν, s'avancer dans l'intérieur d'un pays en s'éloignant de la mer : Pergamum Liv. 35, 13, 6, se rendre à Pergame, cf. 29, 11, 5 ; 35, 43, 3

¶2. tr., pars equos escendere Sall. J. 97, 5, les uns de monter à cheval cf. Sen. Vit. 23 ; Tac. An. 15, 59.

#escensio#
escensĭo, ōnis, f. (escendo), débarquement, descente : Liv. 28, 8, 8 ; escensionem facere Liv. 8, 17, 9 ; 27, 5, 8, faire une descente; pl., Liv. 22, 31, 2.
#1 escensus#
1 escensus, a, um, part. p. de escendo.
#2 escensus#
2 escensŭs, abl. ū, m., assaut, escalade : Tac. A. 13, 39.
#eschara#
eschăra, æ, f. (ἐσχάρα),

¶1. eschare [t. de méd.]: C.-Aur. Tard. 5, 1, fin

¶2. base d'une machine : Vitr. 10, 17, 20.

#escharosis#
eschărōsis, is, f. (ἐσχάρωσις), production d'une eschare : C.-Aur. Chron. 1, 4, 118.
#escharoticus#
eschărōtĭcus, a, um (ἐσχαρωτικός), escharotique, qui produit une eschare : C.-Aur. Chr. 1, 1, 50.
#escifer#
escĭfĕr, ĕra, ĕrum (esca, fero), qui porte à manger : P.-Nol. 15, 223
— qui supporte beaucoup de nourriture : Anthol. 230, 4.
#escit#
escit, escunt, v. sum

===> .

#1 esco#
1 esco, āre (esca), tr., manger : Sol. 40, 27.
#2 Esco#
2 Esco, ōnis, f., ville de Vindélicie : Peut.
#esculenta#
escŭlenta, ōrum, n. (esculentus), aliments, mets : Cic. Nat. 2, 141.
#esculentia#
escŭlentīa, æ, f. (esculentus), nourriture, aliments; pl., plats : Hier. Ep. 79, 7.
#esculentus#
escŭlentus, a, um (esca),

¶1. mangeable, bon à manger, comestible : Cic. Nat. 2, 124 ; esculenta animalia Plin. 8, 219, animaux comestibles
— d'aliment : frusta esculenta Cic. Phil. 2, 63, morceaux d'aliments (vomis)
— succulent, nourrissant : esculentioribus cibis abstinere Hier. Ep. 22, 11, se priver des trop bonnes choses

¶2. plein de nourriture : Plin. 8, 90.

#esculetum#
escŭlētum, escŭlus, etc., v. æsc-.
#escunt#
escunt, v. sum

===> .

#Esdras#
Esdrās, æ, m., docteur de la loi, chef des Juifs après la captivité de Babylone : Bibl.
#Esernia#
Esernĭa, Esernīnus, v. Æser-.
#esiciatus#
ēsĭcĭātus, v. isiciatus : Apic. 8, 402.
#esit#
esit ou essit, v. sum

===> .

#esitatus#
ēsĭtātus, a, um, part. p. de esito.
#esito#
ēsĭto, āvi, āre (esum de ĕdo), tr., manger souvent de : Gell. 4, 11, 1 ; 9
essito Cat. Agr. 157, 10 ; Pl. Cap. 188 ; Ps. 830.
#esocina#
ĕsŏcīna, æ, f., vivier pour le poisson nommé esox: N.-Tir.
#esor#
ēsŏr, ōris, m. (ĕdo), mangeur : Front. Fer. Als. 3.
#esox#
ĕsox, ŏcis m. (ἴσοξ), ésox [poisson du Rhin, sorte de brochet] : Plin. 9, 44
— ou ĭsox Isid. 20, 2, 30.
#Esquiliae#
Esquĭlĭæ (Ex-), ārum, f., les Esquilies [quartier de Rome situé sur le mont Esquilin] : Cic. Leg. 2, 28.
#Esquilinus mons#
Esquĭlīnus mons (Ex-), m., le mont Esquilin, une des collines de Rome
-us, a, um, du mont Esquilin : Esquilina porta ou Esquilina seul Cic. Pis. 55, la porte Esquiline; Esquilinus campus Cic. Phil. 9, 17, champ Esquilin [lieu de sépulture], cf. Hor. S. 2, 6, 33
— ou -ĭus, a, um, Ov. F. 2, 435.
#esse#
esse, infin. présent de sum et de edo 1.
#esseda#
esseda, æ, f., v. essedum : Sen. Ep. 56, 4.
#essedaria#
essĕdārĭa, æ, f., femme qui conduit un essedum: Petr. 45, 7.
#essedarius#
essĕdārĭus, ĭi, m. (essedum), soldat qui combat sur un char : Cæs. G. 4, 24, 1
— essédaire, gladiateur qui combat sur un char : Sen. Ep. 29, 6 ; Suet. Claud. 21.
#Essedones#
Essēdŏnes, um, m., (Ἐσσηδόνες), peuple scythe : Plin. 4, 88
-ĭus, a, um, des Essédons : Luc. 3, 280.
#essedum#
essĕdum, i, n. (mot gaulois), char de guerre [en usage chez les Belges, les Gaulois, les Bretons] : Cæs. G. 5, 9, 3
— char, voiture, sorte de cabriolet : Cic. Phil. 2, 58 ; Att. 6, 1, 25.

#Esseni#
Essēni, ōrum, m., Esséniens [secte hébraïque répandue surtout en Judée ; ils menaient une vie très austère] : Plin. 5, 73.
#essentia#
essentĭa, æ, f., (esse), essence, nature d'une chose : Quint. 2, 14, 2 ; [mot employé par Cic., d'après Sen. Ep. 58, 6].
#essentialis#
essentĭālis, e (essentia), essentiel, qui tient à l'essence : Aug. Civ. 12, 9.
#essentialitas#
essentĭālĭtās, ātis, f., qualité de ce qui est essentiel : Mar.-Vict. Ar. 4, 5.
#essentialiter#
essentĭālĭtĕr, essentiellement : Aug. Trin. 7, 2.
#essito#
essĭto, v. esito.
#essu#
essū, supin de edo 1: Pl. Ps. 824.
#Essui#
Essŭi, ōrum, m., peuple de la Belgique : Cæs. G. 5, 24, 2.
#essurio#
essŭrĭo, v. esurio.
#est#
est, 3e pers. ind. prés. de sum et de edo 1.
#Esther#
Esthēr, f. ind., épouse d'Assuérus : Bibl.
#Estiae#
Estĭæ, ārum, m., peuple de Bithynie : Plin. 5, 150.
#Estiones#
Estĭōnes, um, m., peuple du Nord, voisin de la Baltique : Fort.
#esto#
esto, 2e et 3e pers. impér. fut. de sum, soit, j'y consens, je l'accorde, v. sum.
#estrix#
estrix, īcis, f. (edo), grande mangeuse : Pl. Cas. 778.
#estur#
estur, 3e pers. ind. prés. pass. de edo 1.
#Esturi#
Esturi (-rri), ōrum, m., peuple d'Italie : Plin. 3, 47.
#estus#
estus, a, um, part. p. de edo 1 : Placit. med. 11, 4.
#esu#
ēsŭ, supin de edo 1, v. essu.
#Esubiani#
Esubĭāni, ōrum, m., peuple des Alpes : Plin. 3, 137.
#Esubii#
Esubĭi, ōrum, m., peuple de l'Armorique : Cæs. G. 3, 7, 4 (mss α) ; cf. Essui.
#esuccatio#
ēsuccātĭo, ōnis, f. (ex, sucus), action de sucer : Cass. Fel. 33.
#esud-#
ēsŭd-, v. exsud-.
#Esula#
Esŭla, æ, f., v. Æsula.
#esum#
ēsum, sup. de edo 1 : Pl. Curc. 228.
#esurialis#
ēsŭrīālis, e (esuries), de faim : esuriales feriæ Pl. Cap. 468, temps où le ventre chôme.
#esuribo#
ēsŭrībo, v. esurio

===> .

#esuriens#
ēsŭrĭens, tis, part. adj. de esurio, qui a faim, affamé : Hor. S. 1, 2, 115.
#esurienter#
ēsŭrĭentĕr, (esurio), en affamé, avidement : Apul. M. 10, 16.
#esuries#
ēsŭrĭēs, ēi, f. (esurio), faim, appétit : Hier. Ep. 125, 33
— [fig.] Sid. Ep. 6, 6.
#esurigo#
ēsŭrīgo, ĭnis, f. (esurio), faim : Varr. Men. 521.
#1 esurio#
1 esŭrĭo (essŭrio), ivi ou ĭi, īre, (edo),

¶1. désirer manger, avoir faim, être affamé:

a) int., Pl. Cap. 866 ; Cic. Tusc. 5, 97 ; Fin. 2, 64 ; Div. 1, 77
— [av. acc. de pron. n.] quid illo die esurit? Sen. de quoi a-t-il appétit ce jour-là? [pass.] nil quod nobis esuriatur Ov. P. 1, 10, 10, rien de nature à tenter notre appétit
— [av. gén.] veræ beatitudinis esurit et sitit Apul. Socr. 172, il a faim et soif du vrai bonheur
— [nom de chose sujet] arbores... avide esurire Plin. 17, 12, [il est naturel] que les arbres aient une faim avide ; vellera esuriunt Plin. 9, 138, la laine a faim [= absorbe la teinture] ;

b) tr. [décad.] omnia orbis præmia miles esurit Petr. 119, 32, le soldat réclame pour sa faim tous les biens que fournit la terre, cf. Ambr. Luc. 4, 16

¶2. [fig.] tr., convoiter : aurum Plin. 33, 134, convoiter l'or.

===> fut. arch. esuribo Pompon. Com. 22 ; Nov. Com. 63
— part. fut. esuriturus Ter. Haut. 981.

#2 esurio#
2 ēsŭrĭo (essŭrĭo), ōnis, m., grand mangeur : Pl. Pers. 103.
#Esuris#
Esuris, is, f., ville de la Bétique : Anton.
#esuritio#
ēsŭrītĭo, ōnis, f. (esurio), faim : Catul. 23, 14.
#esuritor#
ēsŭrītŏr, ōris, m. (esurio), homme affamé : Mart. 3, 14, 1.
#1 esus#
1 ēsus, a, um, part. de edo 1.
#2 esus#
2 ēsŭs, ūs, m., action de manger : esui dare alicui Plin. 20, 178, donner à manger à qqn; esui et potui esse Gell. 4, 1, 20, servir de nourriture et de boisson
— aliments : Alcim. 5, 258.
#3 Esus#
3 Esus (Hē-), i, m., nom de Mars chez les Gaulois : Luc. 1, 445 ; Lact. 1, 21, 3.
#et#
ĕt,

I. conj. de coord., et

¶1. emploi ordinaire : pater et mater, le père et la mère ; hæc pueris et mulierculis et servis et servorum simillimis liberis grata sunt Cic. Off. 2, 57, ces plaisirs sont chers aux enfants, aux femmes, aux esclaves et aux hommes libres qui ressemblent absolument aux esclaves

¶2. balancement: et... et, et... et, d'une part... d'autre part, à la fois... et, aussi bien... que : et mari et terra, à la fois sur mer et sur terre ; sur mer aussi bien que sur terre; et sur mer et sur terre
nec... et; et... nec : ego vero et exspectabo... nec exigam Cic. Br. 17, pour moi, d'une part j'attendrai..., d'autre part je n'exigerai pas; nec miror et gaudeo Cic. Fam. 10, 1, 4, je ne m'en étonne pas et en même temps je m'en réjouis, non seulement je ne... mais... ; neque... et potius Cic. Phil. 2, 109, loin de... plutôt
— [rare] et... que : quis est quin intellegat et eos qui fecerunt, immemores fuisse..., nosque... duci? Cic. Fin. 5, 64, peut-on ne pas reconnaître que d'une part ceux qui ont fait cela ont oublié... et que nous d'autre part sommes conduits... ? cf. Liv. 22, 37, 9
que... et Liv. 1, 43, 2 ; 2, 59, 7 ; 4, 53, 12 ; 5, 45, 4, etc.

¶3. [dans les exclam. ou interrog.] et puis, et après cela : et sunt qui...? Cic. Mil. 91, et il y a des gens pour... ! cf. Cic. Sest. 80 ; Clu. 111 ; Phil. 1, 19 ; etc. ; et quisquam dubitabit quin... ? Cic. Pomp. 42, et on doutera que... ?

¶4. et... quidem, et il y a mieux, et même, allons plus loin : Cic. Br. 286 ; Tusc. 1, 76 ; Nat. 1, 89 ; Att. 16, 16, 5 ; Verr. 5, 5 ; Phil. 2, 43 ; etc.
— et d'ailleurs, mais aussi : Cic. Læ. 79 ; Fin. 2, 9 ; Fin. 1, 35 ; etc.
— [et seul] et même, et de plus, et cela, et qui plus est : te enim appello, et ea voce, ut... Cic. Mil. 67, c'est à toi en effet que je m'adresse, et d'une voix assez haute pour que... ; errabas, Verres, et vehementer errabas Cic. Verr. 5, 121, tu te trompais, Verrès, et même tu te trompais lourdement, cf. Tusc. 3, 48 ; Verr. 2, 51 ; 3, 152 ; 4, 134 ; 5, 10 ; Mil. 61 ; Cat. 2, 17 ; etc.
— [renforcé par etiam] Cic. Cæl. 14 ; Att. 2, 1, 3 ; 16, 16, 9 ; et vero etiam Cic. Off. 1, 147 ; Mur. 45 ; Att. 16, 16, 9, et même vraiment ; et vero Cic. Or. 136 ; Div. 1, 8, et vraiment
— [comme et quidem] et d'ailleurs, mais aussi : multa quæ non volt, videt. Et, multa fortasse, quæ volt Cic. CM 25, il voit bien des choses qui lui déplaisent. Mais aussi beaucoup peut-être qui lui plaisent, cf. Pl. Curc. 607 ; Cic. Sull. 48 ; Amer. 92

¶5. [nuance d'opposition] et pourtant : et videtis annos Cic. CM 28, et pourtant vous voyez mon âge
— mais : et ea victoria contentus... Cic. Prov. 32, et (mais) satisfait de cette victoire..., cf. Cic. Verr. 4, 6 ; 5, 5 ; Cat. 2, 14 ; Nep. Paus. 3, 7

¶6. et... et non (au lieu de nec, neque) : Cic. Mur. 75 ; Verr. 4, 9 ; Inv. 2, 118 ; Fam. 7, 18, 2 ; 13, 22, 1 ; Q. 2, 2, 1 ; Att. 2, 24, 1 ; 8, 3, 6

¶7. idée temporelle : vix... et Virg. En. 6, 498, à peine... que (quand) ; jam... et Tac. Agr. 29 ; nondum... et Tac. H. 2, 95, déjà, pas encore... que (quand); v. simul

¶8. après impératif : recognosce et intelleges Sen. Ep. 4, 6, passe en revue et tu constateras, cf. Sen. Ep. 13, 15 ; 16, 6 ; 20, 6 ; Ben. 4, 18, 3

¶9. dans certaines comparaisons (cf. ac, atque) : æque et Cic. Fin. 4, 64 ; aliter et Cic. Att. 11, 23, 1 ; aliud et Cic. Leg. 2, 60 ; similiter et Cic. Fin. 2, 21, autant que, autrement que, autre chose que, de même que.

II. adv., aussi:

¶1. fateor me sectorem esse, verum et alii multi Cic. Amer. 94, j'avoue que je suis un dépeceur de biens, mais beaucoup d'autres le sont aussi ; gere et tu tuum bene Cic. Com. 32, administre bien, toi aussi, tes affaires ; sed et alii Cic. Off. 2, 133, mais d'autres aussi ; probe et ille Cic. Tusc. 4, 73, avec raison l'autre, de son côté ; v. ipse § 1, fin

¶2. = etiam, souvent dans Liv., Tac., Sen., etc.

#eta#
ēta, n., lettre de l'alphabet grec : T. Maur. Litt. 43.
#Etaxalos#
Etaxalos, i, f., île voisine de l'Éolie : Plin. 6, 149.
#Etene#
Etēnē, ēs, f., v. de Crète : Plin. 5, 107.
#etenim#
ĕtĕnim, conj., et de fait, et vraiment, le fait est que : Ter. And. 442 ; Eun. 1074 ; Haut. 548 ; Cic. Tusc. 5, 54 ; Off. 1, 153 ; Rep. 3, 44 ; etc.
— [suivi de parataxe] : Cic. Verr. 4, 131
— et puis vraiment, en outre voyons, autre fait : Cic. Fin. 1, 3 ; Tusc. 3, 20 ; 4, 39 ; 5, 45 ; Off. 3, 24 ; Nat. 2, 16 ; 2, 77 ; etc.

===> en seconde place dans la phrase: Lucr. 1, 104 ; 2, 547 ; Hor. S. 2, 5, 60 ; Plin. 17, 193
— à la 3e : Hor. O. 4, 5, 17.

#Eteocles#
Etĕŏclēs, is ou ĕos, m. (Ἐτεοκλῆς), Étéocle [fils d'Œdipe, frère de Polynice qui vint guerroyer contre lui; ils s'entretuèrent dans un combat] : Cic. Off. 3, 82
-ēus, a, um, d'Étéocle : Apul. M. 10, 14.

#Eteonos#
Etĕōnŏs, i, m. (Ἐτεωνός), ville de Béotie : Stat. Th. 7, 226.
#Etereius#
Etĕrēĭus (He-), i, m., nom d'homme: Plin. 17, 122
-ānus, a, um, d'Étéréius : Plin. 15, 94,
#etesiacus#
ĕtēsĭācus, a, um, v. etesius: vitis Plin. 14, 36, sorte de vigne.
#etesias#
ētēsĭas, æ, m. (Plin. 18, 335) et ordt ĕtēsĭæ, ārum, m. (ἐτησίαι), vents étésiens [qui soufflent à l'époque de la canicule] : Cic. Nat. 2, 131 ; Cæs. C. 3, 107.

===> fém. d. Hyg. Astr. 2, 4 et Isid. 13, 11, 15.

#etesius#
ĕtēsĭus, a, um, étésien, Lucr. 5, 740.
#Ethale#
Ethăle, etc., v. Æthale, etc.
#Etheonos#
Ethĕōnos, v. Eteonos.
#ethica#
ēthĭca, æ (-cē, ēs), f. (ἠθική), éthique, morale [partie de la philosophie] : Lact. 3, 13, 6 ; (ethice) Quint. 2, 21, 3.
#ethicos#
ēthĭcōs, adv. (ἠθικῶς), en morale, moralement : Sen. Contr. 2, 12, 8.
#ethicus#
ēthĭcus, a, um (ἠθικός), qui concerne la morale, moral : ethica res Gell. 1, 2, 4, la morale.
#ethnicalis#
ethnĭcālis, e (ethnicus), païen : Tert. Spect. 5.
#ethnice#
ethnĭcē, en païen : Tert. Pud. 9.
#ethnicus#
ethnĭcus, a, um, (ἐθνικός), des païens
— subst. m. pl., Tert. Pud. 9, les païens, le paganisme.
#ethologia#
ēthŏlŏgĭa, æ, f. (ἠθολογία), c. ethopœia : Sen. Ep. 95, 65 ; Quint. 1, 9, 3.
#ethologus#
ēthŏlŏgus, i, m. (ἠθολόγος), qui imite les mœurs, mime, comédien : Cic. de Or. 2, 242.
#Ethopia#
Ethŏpĭa, æ, f., Éthopie [ville d'Athamanie] : Liv. 38, 2.
#ethopoeia#
ēthŏpœĭa, æ, f. (ἠθοποιία), éthopée [fig. de rhét.], portrait, caractère : Rutil. Fig. 1, 21.
#ethopoeiacus#
ēthŏpœĭacus, a, um, servant à peindre le caractère : Firm. Err. 8, 4.
#ethos#
ēthŏs, n. (ἦθος), mœurs, caractère : Varr. d. Non. 374, 9 ; Plin. 35, 98
— morale : Sid. Carm. 15, 101.
#Ethraui#
Ethraui, m., peuple d'Arabie : Plin. 6, 158.
#etiam#
ĕtiam, conj.,

¶1. [idée temporelle] encore : etiam consulis? Pl. Trin. 572, tu es encore à réfléchir ? hesterna etiam contione Cic. Mil. 4, dans l'assemblée d'hier encore; etiamne perferetis...? Cic. Verr. 4, 126, continuerez-vous à supporter indéfiniment... ? ; etiam tum (tunc) Cic. Verr. 4, 9 ; Div. 1, 117, alors encore, encore ; etiam non Pl. Ps. 280, encore pas, toujours pas encore, cf. Cic. Tusc. 1, 12 ; nec plane etiam Cæs. G. 6, 43, 4, et pas tout à fait encore; nondum etiam Ter. Hec. 192 ; Cic. Amer. 23, pas encore ; vixdum etiam Cic. Cat. 1, 10, à peine encore maintenant

¶2. [en gén.] encore, en plus, aussi : Cic. CM 16 ; Nat. 2, 130 ; Tusc. 4, 4 ; etc. ; caret epulis... ; caret ergo etiam vinolentia Cic. CM 44, elle [la vieillesse] est privée des festins... ; elle est donc privée aussi de l'ivresse ; sed hæc etiam sequuntur Cic. Ac. 2, 38, mais il en résulte encore que ; etiam quoque Pl. Ps. 122, etc. ; Lucr. 3, 292, etc; Varr. R. 1, 1, 3, en outre aussi ; et etiam Cic. Fam. 9, 25, 3, et aussi
— [tour fréquent] non modo (solum)..., sed (verum) etiam, non seulement..., mais encore : Cic. CM 37 ; Mil. 3 ; etc.; [tour inverse] tantum... non etiam: si vultum tantum, non etiam animum accommodarimus Quint. 6, 2, 26, si c'est le visage seulement et non pas aussi les sentiments que nous avons appropriés, cf. 9, 2, 67 ; 12, 7, 4, etc.; quasi vero perpetua oratio rhetorum solum, non etiam philosophorum sit Cic. Fin. 2, 17, comme si vraiment la continuité dans un exposé était l'apanage seulement des rhéteurs, et non pas aussi des philosophes

¶3. même, bien plus : etiam pecudes Cic. Fin. 2, 18, même les animaux, jusqu'aux animaux ; civitas improba antea non erat; etiam erat inimica improborum Cic. Verr. 4, 22, cette cité auparavant n'était pas perverse ; bien plus elle était ennemie des pervers ; v. immo et quin
atque etiam, et même, et il y a mieux, v. atque; nec... nec... neque etiam Cæs. C. 1, 5, 1, ni... ni... ni même ; cf. Varr. R. 3, 16, 6 ; Dolab. Fam. 9, 9, 2 ; neque etiam = et ne... quidem Cæs. G. 5, 52, 1 ; C. 1, 85, 2
ad Alesiam magna inopia, multo etiam major ad Avaricum Cæs. C. 3, 47, 5, une grande disette à Alésia, une plus grande encore à Avaricum ; etiam multo magis Cic. Nat. 3, 45, encore bien davantage ; in animis exsistunt majores etiam varietates Cic. Off. 1, 106, dans les âmes se révèlent de plus grandes variétés encore
— v. etiam si

¶4. [pour confirmer] oui, c'est cela: aut etiam aut non respondere Cic. Ac. 2, 104, répondre oui ou non, cf. Nat. 1, 70 ; si non...; si etiam... Cic. Com. 9, si non...; si oui... ; numquid vis ? --- etiam Pl. Amp. 544, veux-tu qqch ? --- oui, cf. Cic. Mur. 65 ; Planc. 65 ; Tusc. 5, 111
quid præterea? quid? etiam; Gabinius... Cic. Q. 3, 1, 25, que te dire de plus ? quoi ? ah ! oui ; Gabinius..., cf. Cic. Att. 1, 13, 6 ; 2, 6, 2 ; etc.

¶5. encore une fois, de nouveau : circumspice etiam Pl. Most. 474, regarde encore tout autour de toi
etiam atque etiam encore et encore, maintes et maintes fois, à diverses reprises, avec insistance : Cic. Verr. 4, 65 ; 5, 174 ; Cat. 2, 27 ; Tusc. 3, 69, etc.

¶6. [dans des interrog. impatientes] : etiam taces? Ter. Ad. 550, ne vas-tu pas te taire ? tais-toi, cf. Pl. Most. 937 ; Pœn. 431 ; Trin. 514, etc.; Ter. Andr. 849 ; Phorm. 542, etc.

#etiamdum#
ĕtiamdum ou etiam dum, adv., encore alors: Pl. Mil. 992 ; Ps. 957 ; Rud. 1381 ; Ter. Haut. 229 ; Eun. 570 ; Cic. Att. 13, 31, 2.
#etiamnum#
etiamnum ou etiamnunc, adv.,

¶1. encore maintenant, encore: Cic. Or. 119 ; Div. 2, 99 ; Amer. 78 ; Verr. 3, 86
— [avec nég.] : Cic. Mur. 27 ; Clu. 163 ; [dans le passé] Cæs. G. 6, 40, 6 ; 7, 62, 6 ; Cic. Læ. 11 ; Cat. 1, 9 ; Sall. J. 109, 3 ; Virg. G. 4, 135 ; Ov. F. 3, 155

¶2. encore, en outre : Plin. 6, 211 ; 32, 49 ; 16, 47 ; Col. 5, 3, 1 ; Cels. 5, 26, 20, etc. ; [avec compar.] : Cels. ; Sen. ; Plin.

#etiamsi#
ĕtĭamsī ou etiam si, conj., même si, quand même ; [en corrél. avec tamen] : Cic. Att. 3, 24, 2 ; at tamen Cic. Br. 290 ; certe Cic. de Or. 1, 79 ; nihilominus Liv. 26, 48, 11.
#etiam tum#
ĕtiam tum, ĕtiam tunc, adv, encore alors, jusque-là [dans le passé] : Cic. de Or. 2, 93 ; Verr. 2, 97 ; Cat. 2, 4.
#Etovissa#
Etŏvissa, æ, f., ville de la Tarraconnaise : Liv. 21, 22.
#Etracides#
Etrăcĭdes (?), v. Eurycrates.
#Etruria#
Etrūrĭa, æ, f., l'Étrurie [province d'Italie, auj. la Toscane] : Cic. Div. 1, 92.

#Etruscus#
Etruscus, a, um, Étrusque, d'Étrurie : Cic. Fam. 6, 6, 3 ; Hor. O. 1, 2, 14
— subst. m. pl., les Étrusques : Cic. Div. 1, 93.

#etsi#
etsī, conj.,

¶1. [subordination] quoique, bien que : [en corrél. avec tamen, at tamen, certe, at certe, verum tamen] Cic. Att. 8, 12, 3 ; Marc. 13 ; Fam. 16, 22, 2 ; etc.
— [sans verbe] : Cic. de Or. 3, 14 ; Ac. 2, 3 ; etc.; superbiæ crudelitatique etsi seras, non leves tamen venire pœnas Liv. 3, 56, 7, que l'orgueil et la cruauté voient venir des châtiments tardifs sans doute, mais cependant sévères (qui pour être tardifs n'en sont pas moins sévères), cf. Liv. 38, 41, 10 ; 59, 54, 7, etc.

¶2. [coordination] mais, toutefois, d'ailleurs, et encore: Cic. CM 29 ; Att. 7, 3, 3, etc. ; do pœnas temeritatis meæ ; etsi quæ fuit illa temeritas? Cic. Att. 9, 10, 2, je suis puni de mon imprudence ; et encore, où est-elle cette imprudence ?

#etussio#
ētussĭo, v. extussio.
#etymologia#
ĕty̆mŏlŏgĭa, æ, f. (ἐτυμολογία), étymologie [origine d'un mot] : Quint. 1, 6, 28 ; en grec d. Cic. Ac. 1, 32 ; Top. 35.
#etymologice#
ĕty̆mŏlŏgĭcē, ēs, f., la science étymologique : Varr. Lat. 7, 4.
#etymologicus#
ĕty̆mŏlŏgĭcus, a, um, (ἐτυμολογικός), étymologique : Gell. 1, 18, 1.
#etymologos#
ēty̆mŏlŏgŏs, i, m. (ἐτυμολόγος), étymologiste : *Varr. L. 6, 39.
#etymon#
ĕty̆mŏn, i, n. (ἔτυμον), étymologie: Varr. R. 1, 48, 2 ; Gell. 18, 4, 11.
#1 eu#
1 eu, interj. (εὖ), bien ! très bien ! bravo ! à merveille ! : Pl.; Ter. ; Hor. P. 328.
#2 Eu#
2 Eu, m. ind., roi des Madianites, contre lequel Moïse eut à guerroyer : Bibl.
#Euadne#
Euadnē, ēs, f. (Εὐάδνη), Évadné [femme de Capanée, se jeta sur le bûcher de son époux]: Prop. 1, 15, 21 ; Virg. En. 6, 447.
#Euaei#
Euæi, ōrum, m. (Εὐαῖοι), peuple madianite que Moïse eut à combattre : Prud. Ham. 422.
#Euagon#
Euagōn, ōnis (Εὐάγων), écrivain grec de Thasos : Plin. 1, 8.
#Euagoras#
Euăgŏrās, æ, m. (Εὐαγόρας), Évagoras [roi de Chypre] : Nep. Chab. 2, 2.
#Euagrus#
Euagrus, i, m. (Εὔαγρος), un des Lapithes : Ov. M. 12, 293.
#euan#
euān, v. euhan.
#Euander#
Euandĕr (-drus), i, m. (Εὔανδρος), Évandre [roi d'Arcadie, vint fonder une colonie dans le Latium] : Virg. En. 8, 52 ; Ov. F. 1, 471, etc.; Liv. 1, 5, 2
— philosophe académicien : Cic. Ac. 2, 16
— nom d'un sculpteur et ciseleur : Plin. 36, 32
— général de Persée, roi de Macédoine : Liv. 42, 15
-drĭus, a, um, d'Évandre : Virg. En. 10, 394.
#euangelicus#
euangĕlĭcus, a, um, (εὐαγγελικής) : évangélique : Eccl.
#euangelista#
eūangĕlista, æ, m. (εὐαγγελιστής), évangéliste : Prud. Cath. 6, 77.
#euangelium#
euangĕlĭum, ĭi, n. (εὐαγγέλιον), l'évangile : Eccl.
#euangelizator#
euangĕlĭzātŏr, ōris, m., prédicateur de l'Évangile : Tert. Præscr. 4.
#euangelizo#
euangĕlizo, āre, int., (εὐαγγελίζω), prêcher l'évangile : Isid.
— tr., prêcher, évangéliser : Vulg. Matth. 11, 5.
#Euangelus#
Euangĕlus, m. (εὐάγγελος), messager de bonne nouvelle [c. surnom] : Vitr. 10, 2, 15.
#euans#
euans, v. euhans.
#Euanthes#
Euanthēs, is, m. (Εὐάνθης), écrivain grec : Plin. 8, 81.
#Euanthia#
Euanthīa, æ, f. (Εὐάνθεια), ville de Locride : Plin. 4, 3.
#Euanthius#
Euanthĭus, ĭi, nom d'un grammairien latin : Ruf.
#Euarchus#
Euarchus, i, m. (Εὔαρχος), fleuve de Paphlagonie : Plin. 6, 6.
#Euathlus#
Euathlus, i, m. (Εὔαθλος), Évathlus [rhéteur] : Quint. 3, 1, 10.
#euax#
euax, interj., bravo : Pl. Bacch. 247.
#Euazae#
Euazæ, ārum, m. (Εὔαζαι), peuple de Sarmatie : Plin. 6, 19.
#Eubages#
Eubages, um, m., Eubages [classe de Gaulois lettrés] : Amm. 15, 9.
#Eubius#
Eubĭus, ĭi, m. (Εὔϐιος), nom d'un historien : Ov. Tr. 2, 416.
#Euboea#
Eubœa, æ, f. (Εὔϐοια), Eubée [île de la mer Égée, auj. Négrepont]: Nep. Milt. 4, 2 ; Liv. 27, 30, 7
-œus Stat. S. 5, 3, 137 et -ŏĭcus, a, um, de l'Eubée : Prop. 2, 26, 38 ; [désignant Cumes, colonie d'Eubée] Ov. F. 4, 257 ; M. 14, 155
Eūbŏis, ĭdis, f., de l'Eubée : Stat. S. 1, 2, 263.

#eubolion#
eubŏlĭŏn (-bunĭŏn), n., c. dictamnum : Apul. Herb. 63.
#Eubolus#
Eubŏlus, i, m. (Εὔϐολος), écrivain grec sur l'agriculture : Varr. R. 1, 1, 9.
#Eubuleus#
Eubūleūs, ei, m. (Εὐϐουλεύς), un des Dioscures : Cic. Nat. 3, 53.
#Eubulidas#
Eubūlĭdās (-dēs), æ, m. (Ἐὐϐουλίδης), nom d'un statuaire : Plin. 34, 88
— maître de Démosthène : Apul. Apol. 15.
#Eubulus#
Eubūlus, i, m. (Εὔϐουλος), nom d'homme, entre autres d'un statuaire : Plin. 34, 88.
#eubunion#
eubunĭŏn, v. eubolion
#Euburiates#
Euburĭātes, um ou ĭum, m., peuple de Ligurie : Plin. 8, 47.
#Eucarpeni#
Eucarpēni, ōrum, m. (Εὐκαρπηνοί), habitants d'Eucarpie [ville de Phrygie] : Plin. 5, 29.
#Euchadia#
Euchădĭa, æ, f. (Εὐχαδία), nom de femme grecque : Cic. Pis. 89.
#eucharis#
euchăris, m. f. (εὔχαρις), gracieux, élégant : Vulg. Eccl. 6, 5.
#eucharistia#
euchăristĭa, æ, f. (εὐχαριστία), action de grâces : Ps.-Tert. Hær. 47
— l'eucharistie : Tert. Præscr. 36.
#eucharisticon#
euchăristĭcŏn, i, n. (εὐχαριστικόν), action de grâces, remerciement : Tert. Præscr. 47
— titre d'un poème d'actions de grâces adressé par Stace à l'empereur Domitien : Stat. S. 4, 2.
#Euchatae#
Euchatæ, ārum, m., peuple Scythe : Plin. 6, 50.
#Eucheria#
Euchĕrĭa, æ, f., Euchérie [femme poète d'Aquitaine].
#Eucherius#
Euchĕrĭus, ĭi, m., Euchérius [fils de Stilicon] : Claud.
— saint Eucher [évêque de Lyon] : Sid.
#Euchetae#
Euchetæ, ārum, m., nom d'une secte d'hérétiques : Aug.
#Euchir#
Euchīr, m., nom de plusieurs artistes grecs : Plin. 7, 205 ; 34, 91.
#euchymus#
euchȳmus, a, um (εὔχυμος), qui a bon goût, une saveur agréable : Pl.-Val. 5, 3.
#Eucles#
Euclēs, is, m., statuaire grec : Plin. 34, 51.
#Euclides#
Euclīdēs, is, m. (Εὐκλείδης), Euclide [philosophe de Mégare] : Cic. Ac. 2, 129
— mathématicien célèbre d'Alexandrie : Cic. de Or. 3, 132.
#eucnemos#
eucnēmŏs, ŏn (εὔκνημος), aux beaux mollets : Plin. 34, 82.
#Eucratides#
Eucrătĭdēs, æ, m. (Εὐκρατίδης), nom d'homme grec : Just. 34, 6.
#Euctemon#
Euctēmōn, ŏnis, m. (Εὐκτήμων), Euctémon [astronome athénien] : Avien.
#Euctus#
Euctus, i, m. (Εὐκτός), nom d'homme : Liv. 44, 43 ; Mart. 8, 6.
#Eudaemon#
Eudæmōn, ŏnis, adj. (Εὐδαίμων), heureux : [surnom d'une partie de l'Arabie] Arabia Mel. 3, 8, 6, l'Arabie Heureuse
-mŏnes, subst. m., habitants de l'Arabie Heureuse : Vopisc. Aurel. 33.
#Eudamus#
Eudāmus, i, m. (Εὔδαμος), amiral rhodien : Liv. 37, 12.
#Eudemia#
Eudēmĭa, æ, f., île non loin de Scyros : Plin. 4, 72.
#Eudemus#
Eudēmus, i, m. (Εὔδημος), Eudème de Chypre, ami d'Aristote : Cic. Div. 1, 53
— nom d'un médecin grec : Tac. An. 4, 3.
#eudiaeos#
eudĭæŏs, i, m. (εὐδίαιος), canule de seringue : P. Fest. 78, 13.
#Eudicus#
Eudĭcus, i, m. (Εὔδικος), nom d'un historien : Plin. 31, 13.
#Eudon#
Eudōn, ōnis, m. (Εὔδωνος), fleuve de la Grande Phrygie : Plin. 5, 109.
#Eudorus#
Eudōrus, i, m. (Εὔδωρος), Eudore [nom d'un peintre] : Plin. 35, 141.
#Eudoses#
Eudoses, um, m., peuple de Germanie : Tac. G. 40.
#Eudoxia#
Eudoxĭa, æ, f., Eudoxie [femme de Valentinien] : Jord.
#Eudoxus#
Eudoxus, i, m. (Εὔδοξος), Eudoxe, de Gnide (ou Cnide) [astronome célèbre] : Cic. Div. 2, 87
— autre du même nom : Plin. 2, 169.
#Eudracinum#
Eudracĭnum, i, n., ville près des Alpes : Peut.
#Euei#
Euēi, ōrum, m., v. Euæi.
#Euelpides#
Euelpĭdēs, is, m. (Εὐελπίδης), nom d'un habile oculiste : Cels.
#Euelpistus#
Euelpistus, i, m. (Εὐέλπιστος), nom d'un médecin : Cels.
#Euemerus#
Euēmĕrus, v. Euhemerus
#Euenor#
Euēnŏr, ŏris, m. (Εὐήνωρ), nom d'homme : Plin. 20, 187.
#Euenos#
Euēnŏs (-nus) i, m. Événus [roi d'Étolie, qui donna son nom au fleuve Lycormas] : Hyg. F. 242 ; Ov. H. 9, 141 ; Plin. 4, 11
-ēnīnus, a, um, du fleuve Événus : Ov. M. 8, 528.
#euerganeus#
euergānĕus, a, um, (εὐεργής), bien assemblé : Vitr. 5, 1, 9.
#Euergetae#
Euergĕtæ, ārum, m., peuple scythe : Plin. 6, 94.
#Euergetes#
Euergĕtēs, æ, m. (Εὐεργέτης), Évergète [surnom commun à plusieurs rois de Macédoine, d'Égypte, etc.] : Hier.

===> gén. -tis Bibl.

#euethes#
euēthēs, acc. en, m. f. (εὐήθης), niais, sot : Amm. 22, 8, 33.
#Eufronius#
Eufronĭus, v. Euphronius.
#eugalacton#
eugălactŏn, i, n. (εὐγάλακτον), plante qui donne du lait aux nourrices : Plin. 27, 82.
#Eugamius#
Eugămĭus, ĭi, m., nom d'homme : Capit.
#Euganeus#
Eugănĕus, a, um, des Euganéens : Juv. 8, 15
— subst. pl. m., Euganéens : Liv. 1, 1, 3.
#euge#
eugĕ (εὖγε), interj., très bien, bravo, courage, à merveille : Pl.; Ter. ; euge, euge Pl. Trin. 705
— subst euge tuum Pers. 1, 50, tes bravos, tes acclamations.
#Eugenia#
Eugĕnĭa, æ, f., Eugénie [nom de femme] : Inscr.
— nom d'une sainte : Alcim.
#Eugenium#
Eugĕnĭum, ĭi, n., ville d'Illyrie : Liv. 29, 12.
#1 eugenius#
1 eugĕnīus (-ēus), a, um (εὐγένειος), de bonne race : Cat. Agr. 6, 4 ; Varr. R. 1, 25.
#2 Eugenius#
2 Eugĕnĭus, ĭi, m., nom d'homme : Inscr.
— usurpateur en Occident, que Théodose fit décapiter : A.-Vict.
#eugepae#
eugĕpæ, c. euge : Pl. Rud. 442, etc.
#Eugrammus#
Eugrammus, i, m. (Εὔγραμμος), artiste grec : Plin. 35, 152.
#Euhages#
Euhages, v. Eubages.
#Euhan#
Euhān (eūān), cri des bacchantes : Enn. Scen. 125
— le dieu Bacchus : Lucr. 5, 741 ; Ov. M. 4, 15.
#euhans#
euhans, antis, qui crie euhan [en parl. des bacchantes] : Catul. 64, 386
— [avec acc. d'obj. int.] : euhantes orgia Virg. En. 6, 517, célébrant avec les cris habituels la fête de Bacchus.
#Euhemerus#
Euhēmĕrus, i, m. (Εὐήμερος), Évhémère [philosophe et historien grec] : Cic. Nat. 1, 119.
#euhias#
euhĭăs, ădis, f. (εὐϊάς), la bacchante : Hor. O. 3, 25, 9.
#Euhippe#
Euhippē (Euip-), ēs, f. (Εὐίππη), Évippe [épouse de Piérus, mère des Néréides] : Ov. M. 5, 303.
#Euhippia#
Euhippĭa (Eūip-), æ, f., surnom de la ville de Thyatire [renommée pour ses chevaux] : Plin. 5, 115.
#Euhius#
Euhĭus, ĭi, m. (Εὔϊος), surnom de Bacchus : Lucr. 5, 741 ; Cic. Fl. 60
-us, a, um, de Bacchus : Stat. Ach. 2, 15.
#euhoe#
euhœ, interj. (εὐοῖ), évohé [cri des bacchantes] : Catul. 64, 255 ; Virg. En. 7, 389 ; Juv. 7, 62.
#Euhydrium#
Euhy̆drĭum, ĭi, n., ville de Thessalie : Liv. 32, 13.
#euias#
euĭăs, ădis, f., v. euhias.
#Euius#
Euĭus, ĭi, m., v. Euhius.
#Eulaeus#
Eulæus, i, m., Eulée [fleuve de Susiane] : Plin. 6, 138.
#Eulalia#
Eulălĭa, æ, f., Eulalie [nom d'une sainte] : Prud.
#Eulalius#
Eulălĭus, ĭi, m., nom d'homme : Greg.
#Eulimna#
Eulimna, æ, f., une des îles Sporades : Plin. 4, 71.
#eulogia#
eulŏgĭa, æ, f. (εὐλογία), présent : Aug. Ep. 24, 6
— pain bénit : Aug. Ep. 36, 19.
#eulogiarius#
eulŏgĭārĭus, ĭi, m., celui qui était préposé à la préparation des présents (eulogia) : Not. Tir. p. 192.
#eulogium#
eulŏgĭum, ĭi, n. (εὐλόγιον), inscription tumulaire : Schol. Virg. B. 5, 142.
#eum#
ĕum, acc. de is.
#Eumaeus#
Eumæus, i, m., Eumée [un des serviteurs d'Ulysse] : Varr. R. 2, 4, 1.
#Eumarus#
Eumărus, i, m. (Εὔμαρος), peintre grec : Plin. 35, 56.
#eumdem#
ĕumdem, acc. m. de idem.
#eumeces#
eumēcēs, is, m. f. (εὐμήκης), et eumēcĕs, is, n., nom d'un baumier : Plin. 12, 114
— nom d'une pierre précieuse : Plin. 37, 160.
#Eumedes#
Eumēdēs, is, m. (Εὐμήδης), Eumède [Troyen, père de Dolon] : Virg. En. 12, 346.
#Eumelis#
Eumēlis, ĭdis, f. (Εὐμηλίς), fille d'Eumèle : Stat. S. 4, 8, 48.
#Eumelus#
Eumēlus, i, m. (Εὔμηλος), Eumèle [fils d'Admète, fondateur de Naples] : Hyg. Fab. 97
— roi de Patras, ami de Triptolème : Ov. M. 7, 390
— Troyen, compagnon d'Énée : Virg. En. 5, 664.
#Eumenes#
Eumĕnēs, is, m. (Εὐμένης), Eumène [un des généraux d'Alexandre le Grand] : Nep. ; Curt. 10, 4
— nom de plusieurs rois de Pergame : Flor. 2, 20, 2.
#Eumenia#
Eumĕnĭa, æ, f., [ville de Thrace et de la Grande Phrygie]: Plin. 5, 29
-nēticus, a, um, d'Euménia en Phrygie : Plin. 5, 29,
#Eumenides#
Eumĕnĭdes, um, f. (Εὐμενίδες), Euménides, Furies : Cic. Nat. 3, 46
-nis, f., sing., une furie: Stat. Th. 12, 423.

#eumetria#
eumĕtrĭa, æ, f. (εὐμετρία), proportions, symétrie : Veg. Mul. 6, 2, 2.
#eumitres#
eumītrēs, æ, m., pierre précieuse inconnue : Plin. 37, 160.
#Eumolpus#
Eumolpus, i, m. (Εὔμολπος), Eumolpe [apporta en Attique les mystères d'Éleusis et la culture de la vigne]: Plin. 7, 199 ; Ov. M. 11, 93
-ĭdæ, ārum, m., les Eumolpides [famille sacerdotale d'Athènes chargée du culte de Cérès] : Cic. Leg. 2, 35 ; Nep. Alc. 4, 5.
#eumpse#
ĕumpsĕ, v. is

===> .

#eundus#
eundus, a, um, adj. verbal de eo, v. eo 3, § 1.
#Eunias#
Eunĭăs, ădis, f., forêt de Lycie : Plin. 5, 101.
#Eunicus#
Eunīcus, i, m. (Εὔνικος), ciseleur de Mitylène : Plin. 34, 85.
#Eunoe#
Eunŏē, ēs, f. (Εὐνόη), femme de Bogud, roi de Mauritanie : Suet. Cæs. 52.
#Eunomiani#
Eunŏmĭāni, ōrum, m., sectateurs d'Eunomius [hérésiarque] : Aug. Hær. 54.
#Eunomus#
Eunŏmus, i, m., nom d'homme : Liv. 33, 39.
#Eunostidae#
Eunostīdæ, ārum et gén. gr. ōn, m. (Εὔνοστος), Eunostides [corporation religieuse formée en l'honneur d'Eunostus, héros de Tanagre] : CIL 6, 1851.
#eunuchinus#
eunūchīnus, a, um (eunuchus), d'eunuque: Hier. Ep. 22, 27.
#eunuchion#
eunūchĭŏn, ĭi, n. (εὐνούχιον), sorte de laitue : Plin. 19, 127.
#eunuchismus#
eunūchismus, i, m., castration : C.-Aur. Chron. 1, 4, 118.
#eunucho#
eunūcho, āre, tr., rendre eunuque : Varr. Men. 235.
#eunuchus#
eunūchus, i, m. (εὐνοῦχος), eunuque : Cic. Or. 232
— f., l'Eunuque [pièce de Térence] : Ter. Eun. 32.
#Eunus#
Eunus, i, m. (Εὔνους), nom d'homme : Aus.
— nom d'un esclave syrien : Liv. Epit. 56.
#Euodia#
Euŏdĭa, æ, f. (-dĭus), (-dus), i, m., nom de femme, nom d'hommes : Anthol., Bibl.
#euoe#
euoe, interj., v. euhœ.
#Euoenus#
Euœnus, i, f. (εὖ, οἶνος), ancien nom de l'île de Péparèthe, renommée pour ses vins : Plin. 4, 72.
#Euonymitae#
Euōnymītæ, ārum, m., peuple d'Éthiopie : Plin. 6, 184.
#1 euonymos#
1 euōny̆mŏs, i, f. (εὐώνυμος), fusain [arbrisseau] : Plin. 13, 118.
#2 Euonymos#
2 Euōny̆mŏs, i, f., île d'Éolie : Plin. 3, 94.
#Eupalamus#
Eupălămus, i, m. (Εὐπάλαμος), nom d'homme : Ov. M. 8, 360.
#Eupalia#
Eupalĭa, æ, f., et -ĭum, ĭi, n., ville de Locride : Plin. 4, 7 ; Liv. 28, 8.
#Eupalimna#
Eupalimna, æ, f., ville d'Étolie : Plin. 4, 6.
#Eupatereia#
Eupătĕreia, æ, f. (εὐπατέρεια), [surnom d'Hélène] fille d'un noble père : Lucil. 545.
#Eupator#
Eupător, ŏris, m. (Εὐπάτωρ), surnom de plusieurs princes, entre autres de Mithridate le Grand : Plin. 35, 151.
#1 eupatoria herba#
1 eupătŏrĭa herba, f.. aigre-moine (?) [plante] : Plin. 25, 56.
#2 Eupatoria#
2 Eupătŏrĭa, æ, f., ville du Pont : Plin. 6, 7.
#eupatorium#
eupătŏrĭum, ĭi, n., c. eupatoria 1 : Pl.-Val. 2, 17.
#eupelios#
eupĕlĭŏs, ĭi, f. (εὐπέλιος), sorte de laurier : Apul. Herb. 58.
#eupetalos#
eupĕtălŏs, i, f. (εὐπέταλος), daphné-lauréole [arbrisseau] : Plin. 15, 132
— sorte de pierre précieuse : Plin. 37, 161.
#Eupheme#
Euphēmē, ēs, f. (Εὐφήμη), nourrice des Muses : Hyg. Astr. 2, 17.
#euphemia#
euphēmĭa, æ, f. (εὐφημία), désignation favorable, euphémisme : Sacerd. Gram. 1, 156.
#Euphemus#
Euphēmus, i, m. (Εὔφημος), un Argonaute, fils de Neptune : Hyg. Fab. 14,
#Eupheno#
Euphēno, ūs, f. (Εὐφηνώ), fille de Danaüs : Hyg. Fab. 170.
#euphonia#
euphōnĭa, æ, f. (εὐφωνία), douceur de prononciation, euphonie : Don. 379, 2.
#euphorbea#
euphorbĕa, v. euphorbia : Sol. 24, 9.
#Euphorbeni#
Euphorbēni, m., peuple d'Asie : Plin. 5, 106.
#euphorbeum#
euphorbĕum, v. euphorbia : Plin. 25, 143 ; 26, 118.
#euphorbia#
euphorbĭa, æ, f. euphorbe [plante à suc laiteux] : Plin. 5, 16.
#Euphorbus#
Euphorbus, i, m. (Εὔφορϐος), Euphorbe [Troyen, fils de Panthus, tué par Ménélas et dont Pythagore prétendait avoir reçu l'âme par l'effet de la métempsycose] : Ov. M. 15, 161
— médecin de Juba : Plin. 5, 16.
#Euphorion#
Euphŏrĭōn, ōnis, m. (Εὐφορίων), Euphorion de Chalcis [poète grec] : Cic. Tusc. 3, 45 ; Div. 2, 132.
#Euphranor#
Euphrānŏr, ŏris, m. (Εὐφράνωρ), célèbre statuaire: Juv. 3, 217 ; Quint. 12, 10, 6
— architecte : Vitr. 7, 24
— général de Persée : Liv. 42, 41.
#Euphrasius#
Euphrăsĭus, ĭi, m. (Εὐφράσιος), nom d'un magistrat : Amm. 26, 7.
#Euphrates#
Euphrātēs, æ (St. Th. 8, 290), is (Tac. An. 2, 58), i (Cic. Q. 2, 10, 1), m. (Εὐφράτης),

¶1. Euphrate [grand fleuve d'Asie] : Cic. Nat. 2, 130
-tis, ĭdis, adj. f., de l'Euphrate : Sid. Ep. 8, 9
-tæus, a, um, de l'Euphrate : Stat. S. 2, 2, 121

¶2. philosophe du temps de Pline le Jeune : Plin. Ep. 1, 10.

#Euphron#
Euphrōn, ŏnis, m., statuaire grec : Plin. 34, 51
— nom d'un médecin : Plin. 1, 12.
#euphrone#
euphrŏnē, ēs, f. (εὐφρόνη), la bienveillante [épithète grecque de la nuit] : Amm. 22, 8, 32.
#Euphronius#
Euphrŏnĭus, ĭi, m. (Εὐφρόνιος), auteur d'un ouvrage sur l'agriculture : Plin. 1, 8
— nom d'un évêque de Tours et d'un évêque des Éduens : Sid., Greg.
#Euphrosyna#
Euphrŏsy̆na, æ, et -nē, ēs, f. (Εὐφροσύνη et -σύνα), Euphrosyne [une des trois Grâces]: Anthol. ; Sen. Ben. 1, 3, 6
— nom de femme: Anthol.
#euphrosynum#
euphrŏsy̆num, i, n. (εὐφρόσυνον), buglosse [plante] : Plin. 25, 81.
#Eupilis#
Eupīlis, is, m., nom d'un lac de la Gaule Transpadane [auj. lac de Susciano] : Plin. 3, 131.
#euplea#
euplĕa (-ĭa), æ, f., plante inconnue : Plin. 25, 130.
#euplocamus#
euplŏcămus, a, um, (εὐπλόκαμος), aux cheveux bien bouclés, aux belles tresses : Lucil. 991.
#Euploea#
Euplœa, æ, f. (Εὔπλοια), nom d'une petite île près de Naples : Stat. S. 1, 149
— nom de femme : Inscr.
#Eupolemus#
Eupŏlĕmus, i, m. (Εὐπόλεμος), nom d'homme : Cic. Verr. 4, 49.
#Eupolis#
Eupŏlis, ĭdis, m. (Εὔπολις), poète grec de l'ancienne comédie : Cic. Br. 38 ; Hor. S. 1, 4, 1.

===> acc. -in Hor. S. 2, 3, 12 ; -idem Pers. 1, 124.

#Eupompus#
Eupompus, i, m. (Εὔπομπος), peintre de Sicyono : Plin. 35, 75.
#Euprosopon#
Euprŏsōpŏn, i, m. (Εὐπρόσωπον), promontoire de Phénicie : Mel. 1, 12, 3.
#eupteron#
euptĕrŏn, i, n. (εὔπτερον), polytric [plante capillaire] : Apul. Herb. 51.
#eurae#
euræ, ārum, f. (εὐραί), extrémités de l'essieu : CIL 5, 2787.
#Euralium#
Eurălĭum, ĭi, n. (Εὐράλιον), ville de Carie : Plin. 5, 107.
#eureos#
eurĕŏs, i, f., pierre précieuse inconnue: Plin. 36, 161.
#eurhythmia#
eurhythmĭa, æ, f. (εὐρυθμία), harmonie dans un ensemble : Vitr. 1, 2, 1.
#eurinus#
eurĭnus, a, um (εὔρινος), d'est : Col. 11, 2, 14.
#euripice#
eurĭpĭcē, ēs, f. (εὐριπική), sorte de jonc : Plin. 21, 119.
#Euripides#
Eurīpĭdēs, is et i, m. (Εὐριπίδης), Euripide [célèbre poète tragique grec] : Pl. Rud. 86 ; Cic. Tusc. 1, 65
-eus, a, um, d'Euripide: Cic. Tusc. 3, 59.

#Euripus#
Eurīpus (-ŏs), i, m. (Εὔριπος),

¶1. Euripe [détroit entre la Béotie et l'Eubée, auj. Égribos] : Plin. 4, 63 ; Cic. Nat. 3, 24

¶2. eūrīpus [en gén.] détroit : Cic. Mur. 35
— aqueduc, canal, fosse : Cic. Leg. 2, 2 ; Sen. Ep. 83, 5
— fossé rempli d'eau qui entourait le cirque à Rome : Suet. Cæs. 39 ; Plin. 8, 21.

#euroaquilo#
eurŏăquĭlo, ōnis, m., vent du nord-est : Vulg. Act. Ap. 27, 14.
#euroauster#
eurŏaustĕr, tri, m., v. euronotus: Isid. 13, 11.
#euroborus#
eūrŏbŏrus, i, m., vent du sud-est : Veg. Mil. 4, 38.
#eurocircias#
eurŏcircĭās, æ, m., vent de l'est-tiers-sud-est : Vitr. 1, 6, 10.
#Eurome#
Eurōmē, ēs, f. (Εὐρώμη), ville de Carie : Plin. 5, 109 et Eurōmus Liv. 33, 30
-ensis, e, d'Eurome : Inscr.
— m. pl., habitants d'Eurome : Liv. 45, 25, 13.
#euronotus#
eurŏnŏtus, i, m. (εὐρόνοτος), vent du sud-sud-est : Plin. 2, 120.
#Europa#
Eurōpa, æ, et -pē, ēs, f. (Εὐρώπη),

¶1. Europe [fille d'Agénor, sœur de Cadmus, enlevée par Jupiter métamorphosé en taureau] : Ov. M. 2, 836 ; Cic. Nat. 1, 78 ; Hor. O. 3, 27, 25
— [poét. et fig.] portique du Champ de Mars ou d'Europe : Mart. 2, 14

¶2. l'Europe, une des parties du monde : Mel. 1, 3, 1 ; Hor. O. 3, 3, 47
-æus, a, um, d'Europe, fille d'Agénor : Ov. M. 8, 23
— Européen : Nep. Eum. 3, 2
-ensis, e, de l'Europe, Européen : Vopisc. Prob. 13, 4.

#Europum#
Eurōpum, i, n. (Εὔρωπον), ville de Syrie : Plin. 5, 87.
#1 Europus#
1 Eurōpus, i, m. (Εὔρωπος), Europus [fils de Macédon et d'Orythie, roi de Macédoine] : Just. 7, 1.
#2 Europus#
2 Eurōpus, i, f., deux villes de Macédoine : Plin. 4, 34.
#Eurotas#
Eurōtās, æ, m. (Εὐρώτας), l'Eurotas [fleuve de Laconie] : Cic. Tusc. 5, 98.
#eurotias#
eurōtĭās, æ, m. (εὐρωτίας), sorte de pierre précieuse : Plin. 37, 161.
#eurous#
eurōus, a, um, de l'eurus, du levant : Virg. En. 3, 533.
#eurus#
eurus, i, m. (εὖρος), eurus, vent du sud-est : Plin. 2, 119 ; Sen. Nat. 5, 16, 4
— [poét.] le levant : V.-Fl. 1, 539
— vent en général : Virg. G. 3, 382.
#Euryale#
Eury̆ălē, ēs, f. (Εὐρυάλη), fille du roi Minos, mère d'Orion : Hyg. Astr. 2, 35
— fille de Prœtus, roi d'Argos : Hyg.
— une des Gorgones : Hyg.
— nom d'une reine des Amazones : V.-Fl. 5, 612.
#1 Euryalus#
1 Eury̆ălus, i, m. (Εὐρύαλος), Euryale [Argonaute chef des Argiens au siège de Troie] : Aus.
— fils d'Io : Ov. Ib. 287
— jeune Troyen, ami de Nisus : Virg. En. 5, 295
— nom d'un histrion de Rome : Juv. 6, 81.
#2 Euryalus#
2 Eurȳālus, i, m. (Εὐρύηλος), citadelle de l'Épipole [à Syracuse] : Liv. 25, 25.
#Euryanassa#
Eury̆ănassa, æ, f. (Εὐρυάνασσα), île près de Chio : Plin. 5, 137.
#Eurybates#
Eury̆bătes, æ, m. (Εὐρυϐάτης), Eurybate [héraut des Grecs au siège de Troie] : Ov. H. 3, 9.
#Eurybiades#
Eury̆bĭădēs, is, m., prince Spartiate : Nep. Them. 4, 2.
#Euryclea#
Euryclēa (-clīa), æ, f., Euryclée [nourrice d'Ulysse] : Cic. Tusc. 5, 46.
#Eurycrates#
Eury̆crătēs, is, m. (Εὐρυκράτης), nom d'homme : Ov. Ib. 295.
#Eurydamas#
Eury̆dămās, antis, m. (Εὐρυδάμας), un des Argonautes : Hyg. Fab. 14
— surnom d'Hector : Ov. Ib. 331
— un des prétendants de Pénélope : Sil. 2, 178.
#Eurydica#
Eury̆dĭca, æ, f., nom de f. : Enn. d. Cic. Div. 1, 40.
#Eurydice#
Eury̆dĭcē, ēs, f. (Εὐρυδίκη), Eurydice [femme d'Orphée]: Virg. En. 4, 486
— nom de différentes femmes : Nep. Iph. 3, 2 ; Hyg. Fab. 170.

#Eurylochus#
Eury̆lŏchus, i, m. (Εὐρύλοχος), un des compagnons d'Ulysse, le seul qui refusa le breuvage de Circé : Ov. M. 14, 252
— prince des Magnètes : Liv. 35, 31.
#Eurymachus#
Eury̆măchus, i, m. (Εὐρύμαχος), prétendant de Pénélope : Ov. H. 1, 92.
#Eurymedon#
Eury̆mĕdōn, ontis, m. (Εὐρυμέδων),

¶1. fils de Faune : Stat. Th. 11, 32
— général athénien d. la guerre du Péloponnèse : Just. 4, 4, 11

¶2. fleuve de Pamphylie: Liv. 31, 41, 6.

#Eurymedusa#
Eury̆mĕdūsa, æ, f. (Εὐρυμέδουσα), Euryméduse [aimée de Jupiter et mère de Myrmidon] : Isid.
#Eurymenae#
Eury̆mĕnæ, ārum, f. (Εὐρυμέναι), ville de Thessalie : Liv. 39, 25.
#Eurymus#
Eury̆mus, i, m. (Εὔρυμος), père de Télème : Hyg. Fab. 128
-ĭdēs, æ, fils d'Eurymus (Télème): Ov. M. 13, 771.
#Eurynome#
Eury̆nŏmē, ēs, f. (Εὐρυνόμη), nymphe, fille de l'Océan et de Thétys : Ov. M. 4, 210
— fille d'Apollon, mère d'Adraste et d'Ériphyle : Hyg. Fab. 69.
#Euryone#
Eury̆ŏnē, ēs, f., fille d'Amyntas, roi de Macédoine : Just. 7, 4, 5.
#Eurypylus#
Eury̆py̆lus, i, m. (Εὐρύπυλος), fils d'Hercule, roi de Cos : Ov. M. 7, 363
— nom d'un devin, fils d'Évémon : Virg. En. 2, 114.
#Eurysthenes#
Eurysthĕnēs, is, m. (Εὐρυσθένης), un des fils d'Égyptus : Hyg. Fab. 170
— un des Héraclides, roi de Lacédémone : Cic. Div. 2, 191.
#Eurystheus#
Eurystheūs, ĕi ou ĕos, m., Éurysthée [roi de Mycènes, instrument de la haine de Junon contre Hercule] : Cic. Tusc. 2, 20 ; Ov. H. 9, 7
-ēus, a, um, d'Eurysthée : Stat. Th. 6, 711.
#eurythmia#
eurythmĭa, v. eurhythmia.
#Eurytion#
Eury̆tĭōn, ōnis, m. (Εὐρυτίων), person. divers : Ov. A. A. 1, 593 ; M. 8, 311
— un des compagnons d'Énée : Virg. En. 5, 495.
#Eurytis#
Eury̆tis, ĭdis, f., fille d'Eurytus [Iole] : Ov. M. 9, 395.
#Eurytus#
Eury̆tus, i, m. (Εὔρυτος), Eurytus [roi d'Œchalie, père d'Iole, fut tué par Hercule] : Ov. M. 9, 356
— un des Argonautes : V.-Flac. 1, 439
— centaure tué par Thésée : Ov. M. 12, 220.
#euscheme#
euschēmē (εὐσχήμως), avec grâce, élégamment : Pl. Mil. 213 ; Trin. 625.
#1 eusebes#
1 eusĕbĕs, is, n. (εὐσεϐές), pierre inconnue : Plin. 37, 161.
#2 Eusebes#
2 Eusĕbēs, is et ētis, m. (Εὐσεϐής), surnom d'Ariobarzane : Cic. Fam. 15, 2, 4.
#Eusebia#
Eusĕbĭa, æ, f., femme de l'empereur Constance II : Amm.
#Eusebius#
Eusĕbĭus, ĭi, m. (Εὐσέϐιος), Eusèbe [évêque de Césarée, en Palestine, écrivain grec] : Hier. Vir. ill. 81
— autres du même nom : Amm., Sid.
-iānus, a, um, d'Eusèbe.
#Eustachius#
Eustăchĭus, ĭi, m. (Εὐστάχιος), saint Eustache : Sid.
#Eustathius#
Eustăthĭus, ĭi, m. (Εὐστάθιος), nom d'homme : Amm.
#Eustochium#
Eustŏchĭum, ĭi, n., nom d'une jeune fille pieuse : Hier., Fort.
#eustomachus#
eustŏmăchus, a, um (εὐστόμαχος), stomachique : Th.-Prisc. Diæt. 7.
#eustylos#
eustȳlŏs, ŏn (εὔστυλος), qui a de belles colonnes : Vitr. 3, 3, 1, v. diastylos.
#Eutane#
Eutānē, f., c. Euthanæ : Plin. 5, 107.
#Euteletos#
Eutĕlĕtŏs, i, f., nom d'une île près de l'Afrique : Mel. 2, 7, 7.
#Euterpe#
Euterpē, ēs, f. (Εὐτέρπη), Euterpe [muse de la musique] : Hor. O. 1, 1, 33.

#euthalos#
euthalŏs, i, f., c. daphnoides : Plin. 15, 132.
#Euthanae#
Euthānæ, ārum, f. (Εὐθηναί), ville de Carie : Mel. 1, 16, 2.
#eutheriston#
euthĕristŏn, i, n. (εὐθέριστος), sorte de baumier : Plin. 12, 114.
#Eutherius#
Euthērĭus, ĭi, m. (Εὐθήριος), nom d'homme : Amm.
#1 euthia#
1 euthīa, æ, f. (εὐθεία), ligne droite : Capel. 9, 958.
#2 Euthia#
2 Euthĭa, æ, f., nom d'une île : Plin. 4, 72.
#Euthycrates#
Euthy̆crătēs, is, m. (Εὐθυκράτης), fils de Lysippe, sculpteur comme son père : Plin. 34, 8.
#Euthydemus#
Euthy̆dēmus, i, m. (Εὐθύδημος), nom d'homme : Cic. Fam. 13, 36, 1.
#euthygrammos#
euthy̆grammŏs, ŏn (εὐθύγραμμος), fait à l'équerre, droit, normal : Grom. 100, 10
— règle ou équerre [au pr.] : Vitr. 1, 1, 4.
#Euthymedes#
Euthȳmēdēs, is, m. (Εὐθυμήδης), peintre grec : Plin. 35, 146.
#Euthymus#
Euthȳmus, i, m. (Εὔθυμος), célèbre athlète grec : Plin. 7, 152.
#Euthynous#
Euthy̆nŏus, m. (Εὐθύνους), nom d'homme grec : Cic. Tusc. 1, 115.
#Eutrapelus#
Eutrăpĕlus, i, m. (Εὐτράπελος), nom d'homme : Cic. Att. 15, 8, 1 ; Hor. Ep. 1, 18, 31.
#Eutropia#
Eutrŏpĭa, æ, f., nom d'une sainte: Sid.
#Eutropius#
Eutrŏpĭus, ĭi, m., Eutrope, [eunuque favori d'Arcadius] : Claud.
— saint Eutrope [évêque de Saintes] : Sid.
— historien latin, contemporain de Julien
— nom d'un grammairien latin : Prisc.
#Eutyches#
Euty̆chēs, is, m. (Εὐτύχης), nom d'un grammairien latin, dont il existe deux traités
— nom d'un hérésiarque : Greg.
-chĭānistæ, ārum, m., sectateurs d'Eutychès.
#Eutychides#
Euty̆chĭdēs, æ, m. (Εὐτυχίδης), nom d'hommes : Cic. ; Plin. 34, 8.
#Eutychis#
Euty̆chis, ĭdis, f., nom de femme : Plin. 7, 34.
#Eutychius#
Euty̆chĭus, ĭi, m., nom d'homme : Capit.
#Euxenidas#
Euxĕnĭdās, æ, m. (Εὐξενίδας), peintre grec : Plin. 33, 75.
#Euxinus Pontus#
Euxīnus Pontus, i, m. (εὔξεινος) le Pont-Euxin (la mer Noire) : Cic. de Or. 1, 174 ; Ov. Tr. 4, 4, 55
-īnus, a, um, du Pont-Euxin : Ov. P. 2, 6, 2 ; 4, 9, 1
Euxīnus, i, m., c. Euxinus pontus Ov. Tr. 2, 197, v. Pontus.
#euzomon#
euzōmŏn, i, n. (εὔζωμον), graine de roquette : Plin. 20, 126.
#Eva#
Eva, æ, f., Ève [femme d'Adam] : Prud. Ham. 741.
#evacatio#
ēvăcātĭo, ōnis, f., c. vacatio: J.-Val. 2, 30.
#evacuatio#
ēvăcŭātĭo, ōnis, f. (evacuo), action de vider, évacuation : C.-Aur. Acut. 2, 19, 116
— [fig.] suppression, destruction : Tert. Marc. 4, 24.
#evacuator#
ēvăcŭātŏr, ōris, m. (evacuo), destructeur : Cassiod. Var. 3, 51, 3.
#evacuo#
ēvăcŭo, āvi, ātum, āre, tr., vider : Plin. 32, 104
— [fig.] affaiblir, épuiser : Cod. Just. 8, 43, 4.
#evadimonium#
ēvădĭmōnĭum, ĭi, n., action de faire défaut : Not. Tir.
#Evadne#
Evadnē, f., v. Euadne.
#evado#
ēvādo, vāsī, vāsum, ĕre.

I. int.,

¶1. sortir de: ex balneis Cic. Cæl. 65, sortir du bain ; si ex illis abditis sedibus evadere in hæc loca quæ nos incolimus potuissent Cic. Nat. 2, 95, s'ils avaient pu de ce séjour souterrain s'élever jusqu'à ces lieux-ci que, nous, nous habitons ; in muros Liv. 2, 17, 5, monter sur les murs, escalader les murs, cf. Liv. 4, 34, 1 ; 10, 17, 7, etc.; ad summi fastigia culminis Virg. En. 2, 458, monter jusqu'au point le plus élevé du faîte

¶2. s'échapper de, se sauver de, se dégager de : e morbo, e periculo, ex insidiis Cic. Div. 2, 13, se tirer de la maladie, du danger, des embûches (periculo Liv. 21, 33, 5) ; ab judicibus Cic. Tusc. 1, 98, se tirer des mains des juges ; evasti Hor. S. 2, 7, 68, tu t'es tiré d'affaire
— [fig.] : ad conjecturam Pl. Rud. 612, parvenir à conjecturer, à deviner ; ne in infinitum quæstio evadat Quint. 2, 17, 16, pour éviter que la question ne s'étende à l'infini

¶3. arriver à être, aboutir à être, finir par devenir : quos judicabat non posse oratores evadere Cic. de Or. 1, 126, ceux qu'il jugeait incapables de devenir enfin orateurs ; perfectus Epicureus evaserat Cic. Br. 131, il avait fini par devenir un Épicurien achevé; quod tu ejus modi evasisti Cic. Verr. 3, 161, parce que toi, tu es devenu tel, cf. Leg. 2, 43
si quando aliquod somnium verum evaserit Cic. Div. 2, 108, si parfois qq songe s'est manifesté comme vrai (s'est réalisé), cf. Liv. 23, 12, 12 ; 35, 47, 2 ; etc.
videamus, hoc quorsum evadat Cic. Att. 9, 18, 4, voyons à quoi cela aboutit, comment tournent les affaires ; cf. Att. 14, 19 6 ; Nep. Dion 8, 1 ; hucine beneficia tua evasere, ut... ? Sall. J. 14, 9, voilà donc à quoi tes bienfaits ont abouti ! à ce que... : pestilentia in longos morbos evasit Liv. 27, 23, 6, l'épidémie aboutit à des maladies longues.

II. tr.,

¶1. venir à bout de franchir, franchir ; viam Virg. En. 2, 731, franchir une route, la parcourir jusqu'au bout, cf. Virg. En. 3, 282 ; Tac. An. 12, 35
gradus altos Virg. En. 4, 685, arriver au haut des degrés ; ardua Liv. 2, 65, 3, gravir les escarpements

¶2. échapper à, éviter; flammam Virg. En. 5, 689, échapper aux flammes; insidias Suet. Cæs. 74, échapper aux embûches
— [fig.] : gravem casum Tac. An. 14, 6, échapper à un grand péril ; sermones malignorum Plin. Ep. 7, 24, 3, échapper aux propos des méchants.

===> parf. sync. evasti Hor. S. 2, 7, 68 ; Sil. 15, 793 ; subj. pqpf evadissent Treb. Tyr. 5, 7.

#evador#
ēvădor, āri, int., ne pas comparaître en justice : Not. Tir. p. 120.
#evagatio#
ēvăgātĭo, ōnis, f. (evagor), action d'errer : Sen. Ep. 65, 16 ; Plin. 2, 72.
#1 evaginatio#
1 ēvăgĭnātĭo, ōnis, c. evagatio: Arn. 1, 50.
#2 evaginatio#
2 ĕvāgīnātĭo, ōnis, f. (evagino), action de dégainer : Ital. Ezech. 26, 15.
#evagino#
ēvāgīno, āvi, ātum, āre, (e, vagina), tr., tirer du fourreau, dégainer: Just. 1, 9, 8.
#evago#
ēvăgo, āre, c. evagor: Acc. Tr. 643.
#evagor#
ēvăgor, ātus sum, āri,

¶1. int., courir çà et là, se répandre au loin, s'étendre, se propager : Col. 8, 5, 14 ; Plin. 10, 94 ; 19, 163 ; ad evagandum Liv. 22, 47, pour se développer au dehors, faire des évolutions [en parl. d'armée]
— [fig.] appetitus evagantur Cic. Off. 1, 102, les appétits se donnent carrière
— faire une digression : Quint. 2, 4, 32

¶2. tr., dépasser, franchir, transgresser : Hor. O. 4, 10.

#evalesco#
ēvălesco, lŭi, ĕre, int.,

¶1. prendre de la force, se fortifier : Plin. 17, 186 ; Sen. Ep. 94, 31
— [fig.] : tempus in suspicionem evaluit Tac. H. 1, 80, le moment choisi finit par amener le soupçon (aboutit à) [poét., avec inf.] être capable de, pouvoir : Virg. En. 7, 757

¶2. valoir, coûter : Macr. Sat. 2, 13, fin

¶3. prévaloir : Quint. 9, 3, 13 ; Tac. G. 2.

#evalidus#
ēvălĭdus, a, um, très fort, robuste : Cic. frg. H. 4 a, 398
-dior Plin. 18, 104.
#1 evallo#
1 ēvallo, āre (vallum), tr., rejeter, faire sortir, chasser: Titin. Com. 76 ; Varr. Men. 109.
#2 evallo#
2 ēvallo, ĕre (vallus 2), tr., c. evanno : Plin. 18, 98.
#evalui#
ēvălŭi, pf. de evalesco.
#evan#
evan, v. euhan.
#Evander#
Evander, v. Euander.
#evanesco#
ēvānesco, nŭi, nescĕre, int., s'évanouir, disparaître, se dissiper, se perdre, passer, s'évaporer, Lucr. 3, 222 ; Virg. En. 9, 658 ; Sen. Nat. 3, 24 ; vinum evanescit Cic. Div. 2, 117, le vin s'évente, cf. Virg. En. 9, 865
— [fig.] : memoria evanuit Cic. de Or. 2, 95, le souvenir disparut ; spes evanescit Cic. Att. 3, 13, 1, l'espoir s'évanouit; (ejus) orationes evanuerunt Cic. Br. 106, ses discours sont oubliés ; evanescit donatio Ulp. Dig. 24, 1, 7, la donation devient nulle.
#evangel-#
ēvangĕl-, v. euangel-.
#evanidus#
ēvānĭdus, a, um (evanesco), qui perd sa force, sa consistance, sa résistance : Ov. M. 5, 435 ; Col. Arb. 17, 3 ; evanida calx Vitr. 7, 2, chaux éteinte
— [fig.] éphémère : Sen. Ep. 35, 3
— [en parl. de pers.] exténué : Sen. Ep. 122, 4.
#evaniturus#
ēvānĭtūrus, a, um, part. fut. de evanesco : Lact. 5, 4, 8.
#evanno#
ēvanno, ĕre (e, vannus), tr., vanner, rejeter en vannant : Varr. R. 1, 52
— [fig.] rejeter, chasser : Pompon. Com. 92.
#evans#
evans, v. euhans.
#evaporatio#
ēvăpōrātĭo, ōnis, f. (evaporo), évaporation : Sen. Nat. 1, 1, 7 ; Gell. 19, 5, 6.
#evaporativus#
ēvăpōrātīvus, a, um (evaporo), qui produit l'évaporation : C.-Aur. Acut. 3, 8, 93.
#evaporo#
ēvăpōro, āvi, ātum, āre, tr., évaporer, disperser en vapeur : Sol. 2, 54 ; Gell. 19, 5, 7.
#evasio#
ēvāsĭo, ōnis, f. (evado), délivrance : Vulg. Judith. 13, 20.
#evasti#
ēvasti, v. evado

===> .

#evasto#
ēvasto, āvi, ātum, āre, tr., ravager entièrement, dévaster : Liv. 28, 44, 14 ; 32, 33, 14.
#evasus#
ēvāsus, a, um, part. de evado.
#evax#
ēvax, v. euax.
#evectatio#
ēvectātĭo, ōnis, f. (evecto), course, parcours d'un navire : Aug. Manich. 44.
#evectio#
ēvectĭo, ōnis, f. (eveho), action de s'élever en l'air : Apul. M. 5, 24
— permission d'utiliser le transport par la poste impériale : Sym. Ep. 4, 6 ; cf. Cat. frg. Or. 2.
#evecto#
ēvecto, āre, fréq. de eveho, Gloss. 2, 313, 31.
#1 evectus#
1 ēvectus, a, um, part. de eveho.
#2 evectus#
2 ēvectŭs, ūs, m., transport : Plin. 18, 28.

===> acc. pl. evectos Varr. R. 1, 16, 2.

#eveho#
ēvĕho, exi, ectum, ĕre, tr., transporter, emporter : Cic. Verr. 1, 53 ; merces Varr. 1, 16, 6, exporter des marchandises
— [fig.] élever, porter à : ad consulatum Tac. D. 13, élever au consulat
— [pass. sens moyen] : ut in collem eveheretur Liv. 1, 48, 6, pour gravir la colline [dans un char] ; evecti in altum Liv. 21, 50, 1, s'étant portés en pleine mer
— [en part.] evectus avec acc., qui a dépassé, franchi, surpassé : evectus os amnis Curt. 9, 9, 27, ayant franchi l'embouchure du fleuve
— [fig.] Tac. An. 14, 52.
#evelatus#
evēlātus, a, um, c. eventilatus : P. Fest. 77, 15.
#evello#
ēvello, elli (ulsi), ĕre, tr., arracher, enlever, déraciner : Cic. Fin. 2, 97 ; Div. 2, 67 ; Att. 15, 4, 2 ; linguam alicui Cic. Sest. 60, arracher la langue à qqn. cf. Tusc. 3, 62 ; poma ex arboribus vix evelluntur Cic. CM 71, les fruits s'arrachent difficilement des arbres
— [fig.] : ex animo alicui scrupulum Cic. Amer. 6, arracher de l'âme de qqn une inquiétude, cf. de Or. 1, 230
— dégager, délivrer : Sil. 7, 335.

===> pf habituel evelli Cic. ; evulsi Sen. Marc. 16, 7.

#evenat#
ēvĕnat, v. evenio

===> .

#evenio#
ēvĕnio, vēnī, ventum, īre, int.

I. [au pr.] venir hors de, sortir : Hor. O. 4, 4, 65
Capuam Pl. Rud. 631, parvenir à Capoue
— croître : Col. 4, 32, 2.

II. [fig.]

¶1. avoir une issue, un résultat : bene et feliciter evenire Cic. Fam. 4, 14, 1, avoir un bon, un heureux résultat ; nostra ex sententia Pl. Men. 1151, avoir l'issue que nous souhaitons ; quod precatus a dis immortalibus sum... ut ea res mihi magistratuique meo... bene atque feliciter eveniret Cic. Mur. 1, la prière que j'ai adressée aux dieux immortels... savoir que cette élection eût un bon, un heureux succès pour moi et pour la charge que j'exerce..., cf. Cæs. G. 4, 25, 3 ; Liv. 31, 5, 4

¶2. arriver = se réaliser, s'accomplir : quotaquæque res evenit prædicta ab istis ? Cic. Div. 2, 52, combien peu se produit-il de choses prédites par eux ?

¶3. échoir (alicui, à qqn) : L. Genucio consuli ea provincia sorte evenit Liv. 7, 6, 8, cette province (mission) échut par le sort au consul L. Génucius ; [sans sorte] Sall. J. 35, 3 ; Liv. 2, 40, 14, etc. ; incommoda quæ eveniunt improbis Cic. Fin. 1, 53, les malheurs qui arrivent aux méchants
vereor ne idem eveniat in meas litteras Cic. Fam. 2, 10, 1, je crains le même sort pour mes lettres

¶4. arriver, se produire [avec idée d'effet, de suite, de résultat] : timebam ne evenirent ea quæ acciderunt Cic. Fam. 6, 21, 1, je craignais les événements (les résultats) qui sont arrivés en effet ; illis merito accidet, quicquid evenerit Sall. C. 51, 26, ils auront mérité le sort, quel qu'il soit, qui sortira de nos délibérations ; quod ferme evenit Cic. Rep. 1, 65 ; id quod evenit sæpius Cic. Rep. 1, 65, ce qui arrive d'ordinaire, le plus souvent (suite ordinaire des faits)
— impers. : ut plerumque evenit Cic. Planc. 15, comme il arrive d'ordinaire; evenit ut, il arrive que : temporibus quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus sæpe eveniet ut... Cic. Fin. 1, 33, par suite de certaines conjonctures, soit de devoirs pressants, soit de nécessités extérieures, il arrivera souvent que...

===> subj. prés. arch. evenat Enn. Sc. 203 ; Pl. Curc. 39 ; Mil. 1010 ; Ep. 287 ; evenant Pl. Ep. 321.

#Evenos#
Evēnos, v. Euenos.
#eventilatus#
ēventĭlātus, a, um, part. de eventilo.
#eventilo#
ēventĭlo, āvi, ātum, āre, tr., agiter l'air, faire du vent : eventilando Plin. 31, 49, par ventilation
— nettoyer par ventilation, vanner : Col. 1, 6, 23
— [fig.] éplucher, critiquer : Hier. in Esdr. præf.
— [fig.] dissiper, dépenser : Sidon. Ep. 1, 9.
#eventum#
ēventum, i, n. (evenio), [rare au sing.] ; ordint ēventa, ōrum, n. pl., événements, choses accidentelles : Cic. Att. 9, 5, 2 ; Rep. 3, 14
— [philos.] accident [oppos. conjuncta] : Lucr. 1, 450
— résultats, effets : consilia eventis ponderare Cic. Rab. Post. 1, juger les conseils d'après les résultats, cf. Div. 1, 5 ; Top. 67 ; [sing.] Att. 3, 8, 4 ; Part. 110.
#eventura#
ēventūra, ōrum, n. (evenio), l'avenir : Tib. 2, 1, 15 ; Plin. Ep. 1, 18, 2.
#eventus#
ēventŭs, ūs, m. (evenio), événement, résultat, issue, dénouement : eventus est alicujus exitus negotii Cic. Inv. 1, 42, l'événement est l'issue d'une chose, cf. Div. 2, 79 ; eventus dicendi Cic. de Or. 1, 123, le résultat de la plaidoirie, cf. Cæs. G. 6, 42, 1 ; 7, 49, 3
— ce qui est arrivé à qqn, à qqch (le sort), eventus alicujus, alicujus rei [avec idée de malheur] : Cic. Læ. 14 ; Cæs. G. 4, 31, 1 ; Liv. 33, 48, 2
— résultat heureux, réussite, succès : egi pro Vareno non sine eventu Plin. Ep. 5, 20, 2, j'ai plaidé pour Varénus non sans succès, cf. Tac. Agr. 27
— effet [opposé à cause] : Cic. Part. 7.
#Evenus#
Evēnus, v. Euenos.
#evenusto#
ēvĕnusto, āre, tr., rendre beau (gr. εὔκυκλον ποιῶ) : Chalc. Tim. 40 A.